FANDOM


Arnold1.jpg

ClubModifier

Manchester.gif

Caractéristiques du joueur et AnecdotesModifier

  • Arnold est sans doute un des joueurs les plus complets du tournoi, avec une circulation de balle rapide et une bonne conservation du ballon, il n’y a pas de faille apparente dans son style de jeu, capable de marquer sur du jeu placé, sur de rapides contre-attaques, et très solide en défense, il est le joueur qui inflige le plus de défaites, situation valable pour n’importe quel participant du tournoi. Évoluant sur Pes 6 avec un 4-4-2 avec un numéro 10, il est de loin la meilleur attaque du tournoi, Rooney est le pilier de cette attaque, Smith placé en numéro 10 a mis un nombre de buts hallucinants, souvent sur des frappes ouvertes à 20 mètres, Saha accompagnant cette attaque, aidé par les débordements de Giggs et Ronaldo sur les ailes... Avec sa qualité de dribble les contre-attaques d’Arnold peuvent rapidement se transformer un but, si le dernier défenseur se fait dribbler, Arnold finit très souvent ses actions en dribblant le gardien pour marquer dans le but vide, il est le joueur qui maîtrise le mieux cette technique, il est sans doute le joueur le plus technique du tournoi, bien qu’Alex lorsqu’il est inspiré peut lui aussi être très technique dans les dribbles dans de tout petits espaces au sein d’une surface de réparation. Scholes se place milieu défensif, devant une défense composée d’éléments fort comme Heinze, Ferdinand, Neville, Lucio ou Vidic. Avec les latéraux placés en «SAC », il est difficile pour l’adversaire, statistiques à l’appui, de marquer plus d’un but par match à cette défense. Van Der Sar fut son seul et unique gardien de but.
  • Sur Pes 2008, Arnold a procédé à quelques changements tactiques : Ronaldo est passé à l’attaque, Tevez a fait son apparition au milieu de terrain... Arnold fait souvent tourner son effectif, avec de nouvelles recrues comme Anderson, Hargreaves, ainsi que le retour de Park à un niveau décent dans le jeu, il peut se permettre le luxe de changer souvent son 11 de départ. Ses changements n’ont pas changé le fait qu’il possède une fois de plus la meilleure attaque et la meilleure défense du tournoi. Ses résultats depuis la création des tournois en font l’incontestable meilleur joueur, possédant beaucoup plus de titres que ses adversaires. Ayant une incroyable régularité au fil des tournois, ses adversaires doivent souvent se résigner à remporter le titre de vice champion plutôt que le titre ultime. Récemment, Arnold expérimente le 3-5-2 pour pouvoir aligner Hargreaves et Park en même temps, ce duo s’avère très efficace à la récupération.
  • Arnold est l’innovateur d’un geste très controversé: le «cassage » ou «cassage de rythme » , qui consistent à commettre une légère faute sur l’adversaire, pour faire en sorte que le ballon soit récupérer sans que l’arbitre ne siffle quoi que ce soit, cette technique demande une grande précision dans l’exécution du tacle, ainsi qu’une grande connaissance des arbitres. Son application créa des problèmes avec tout les autres joueurs qui trouvaient cette utilisation illégale, mais faisant partie du jeu Arnold leur conseilla de le faire également, mais jusqu'à aujourd’hui, aucun joueur n'est parvenu à maîtriser ce geste aussi bien qu’Arnold. Quand Arnold souhaite énerver son adversaire il ne s’en prive pas, d’autant plus qu’un adversaire énerver peut souvent perdre son sang froid et voir son niveau de jeu baisser.
  • Comme Alex, Arnold aime marquer des buts dit «nets » , que son joueur n’ait plus qu’un but facile à marquer, plutôt que de se compliquer la vie à tirer de n’importe où... Arnold a tendance à préférer dribbler longuement pour marquer un but facile plutôt que de tenter une frappe difficile, cependant si un joueur est lancé seul au milieu de terrain Arnold n’hésitera pas à frapper, Smith et Scholes ce sont avérés efficaces dans ce rôle.
  • Arnold est également commentateur durant les matches dans lesquels il ne joue pas, il filme également certain matches, s’occupe également de toutes les fiches de chaque tournoi ainsi que de toutes les statistiques en rapport avec les tournois. Il a également crée la chaine «pesendirect » sur Youtube.com, comportant les meilleures vidéos prisent lors des tournois.
  • Arnold a gagné un nombre incroyable de «finales » contre Alex, c’est à dire un match où se joue le titre de champion, ou une finale de coupe. Ces confrontations se sont reproduites plus de 30 fois, mais Arnold a gagné plus de 90% de ces finales, ne laissant que des miettes à Alex... ce dernier à une certaine époque se plaindra auprès des autres joueurs à propos de leur manque de motivation contre Arnold, les accusant se de soumettre, et qu’il était le seul à essayer de le battre, ces derniers n’étaient pas d’accord avec Alex. Cependant il est indéniable qu’Arnold possède un avantage psychologique contre certains adversaire, notamment Adrien : souvent très performant contre la plupart des joueurs, il peut se prendre des défaites rapides en se résignant rapidement contre Arnold, notamment en encaissant souvent des buts dès le début du match, mais plus surprenant même lorsqu’Adrien mène il perd souvent : Arnold est d'ailleurs un joueur réputé pour ne rien lâcher, même lorsqu’il perd 3-0, sa motivation n’en est qu’augmentée, ce qui a souvent donné lieu à de gros retournements de situation.
  • Hormis une fois réalisé par Adrien, Arnold est le seul joueur à avoir réalisé plusieurs fois le «Grand Chelem », c’est à dire gagner tous les matches d’un championnat qui dure 6 matches, il a également plusieurs fois réalisé le «Super Grand Chelem », même chose mais pour un championnat qui dure 8 matches minimum. Arnold est à ce jour le seul joueur à avoir accumulé tous les titres possibles : en gagnant le Championnat, en réalisant le Super Grand Chelem, en raflant le titre de Meilleur Buteur et en remportant la Coupe, il a réussi à les collectionner tous durant la même soirée, Arnold est le seul joueur à avoir fait une «Soirée Parfaite ».
  • Lors des championnats «Stars » , les choix d’Arnold ont toujours été couronnés de succès : sur PES 6, les arrivées de Keane, Cantona et Law l’ont fait remporter de nombreux titres, et sur PES 2008, Keane a à nouveau renforcer le milieu de terrain et Cantona a remporté 2 fois le titre de meilleur buteur en deux championnats.


Carrière du JoueurModifier

PES 6Modifier

  • 1 : Pour le premier championnat de l’histoire, Arnold avec Manchester United va marqué les esprits en terminant 1er du championnat avec 18 points en 6 matches, il remporte ses 6 matches et réalise donc le premier «Grand Chelem » de l’histoire. Son dauphin Adrien pointe a 9 points derrière lui. Lors de ce premier tournoi Arnold rencontre pour la première fois Fabien et Adrien, il gagnera 2-1 puis 6-0 contre Fabien, lors de son premier match contre Adrien il est rapidement mené 1-0 a cause de Ljungberg, mais une égalisation juste avant la mi temps le replace dans le match, il gagne finalement 4-1, au retour il domine largement le match mais gagne «seulement » 1-0. Contre Alex, Arnold gagne 2-0 et 3-1. Rooney est meilleur buteur du championnat.
  • 2 : Lors du 2e championnat Arnold va confirmer sa suprématie, il termine premier avec 14 points en 6 matches, devançant son dauphin Adrien avec 3 points d’avance. Arnold démarre fort en écrasant Fabien 4-0 mais enchaîne 2 nuls contre Adrien et Alex (1-1 et 0-0), a la mi saison il est 2e a 2 points d’Adrien. Arnold qui voit son titre menacé va finir très fort, il enchaine 3 victoires : 3-0 contre Fabien, un 6-3 très spectaculaire qui lui permet de remporter le titre contre Adrien, puis la plus grande raclé de l’histoire en championnat : un 9-0 contre Alex ! Lors de ce match Arnold réussi tout ce qu’il entreprend, Alex sombre complètement. Avec 18 buts en 3 matches consécutifs Arnold réalise record encore jamais égalé.
  • 3 : Arnold remporte son 3e championnat de suite, avec 18 points en 6 matches il remporte également son second «Grand Chelem », il devance de 8 points son dauphin Adrien. Il bat 2 fois tout ses adversaires : Alex (2-0 2-1) Adrien (3-2 4-1) Fabien (5-1 2-1). Arnold n’est pour le moment nullement menacé de perdre sa place de champion, combien de championnat de suite remportera-t-il ? Trouvera-t-il enfin quelqu’un capable de remporter le championnat a sa place ?
  • 4 : Arnold remporte son 4e championnat de suite, avec 15 points en 6 matches il devance son dauphin Alex de 4 points d’avance. Arnold commence par une victoire 3-2 après un match disputé contre Alex, il enchaine avec un 3-1 contre Adrien puis termine les matches aller avec un solide 3-0 contre Fabien. Mais il subit la première défaite de son histoire contre Alex 3-1 et voit ce dernier recoller a 2 points d’écart, cette défaite lui coutera par ailleurs un nouveau «Grand Chelem », Arnold réagit en infligeant un 8-3 a Adrien et remporte son 4e championnat de suite, il termine pour le prestige par une victoire 3-1 sur Fabien.
  • 5 : Arnold remporte facilement son 5e championnat de suite, avec 18 points en 6 matches il remporte également son troisième «Grand Chelem », il devance de 11 points son dauphin Alex. Il remporte 2 victoires contre tout ses adversaires : Alex (3-1 2-1) Adrien (6-0 2-1) Fabien (3-2 4-1) et remporte a nouveau facilement le titre de champion. Rooney et Smith se partage le titre de meilleur buteur.
  • 6 : Arnold remporte son 6e championnat de suite, avec 11 points en 6 matches il devance son dauphin Alex grâce a un meilleur goal average. Arnold n’aura pas le championnat facilement remporté comme d’habitude cette fois ci, il gagne 3-1 contre Fabien puis 3-2 contre Adrien, il peut complètement se détaché mais Alex parvient a faire nul 3-3 contre Arnold. Une victoire 2-1 sur Fabien au retour lui redonne de l’air, mais un nul contre Adrien 2-2 permet a Alex d’être menaçant avant leur dernier match, en effet si Alex bat Arnold de 3 buts d’écarts il remporterai le titre, Arnold gère tranquillement le 1-1 quand Alex se met a accéléré les choses en fin de match en marquant coup sur coup 2 buts, il gagne 3-1 contre Arnold mais il lui manquait cependant un but de plus pour être champion, Arnold n’ayant pris aucun risque dans les derniers minutes pour assurés l’essentiel, même s’il subit sa 2e défaite de sa carrière encore contre Alex, le plus important c’est le titre de champion.
  • 7 : Lors du premier championnat a 5 de l’histoire Arnold met fin a sa série de 6 championnats consécutifs, terminant pour la première fois a la 2e place avec 14 points en 8 matches, a 2 points du champion Alex. Pourtant la soirée commence bien avec une victoire 8-0 sur le peu expérimenté Gilles, puis un succès 1-0 sur Fabien suivi d’une facile victoire 3-0 contre Adrien, mais Alex suit parfaitement le rythme d’Arnold, avec 9 points chacun, Arnold pense avoir fait le plus dur en menant 2-1 a quelque minute de la fin, mais une égalisation tardive d’Alex grâce a Zlatan aura une importance capitale et fera perdre le titre a Arnold par la suite, égalité avec Alex avec 10 points chacun a la mi saison, Arnold va passé une fin de soirée pénible lors des matches retour : il gagne 2-0 contre Gilles mais pour la première fois il concède un nul 1-1 contre Fabien, puis perd pour la 3e fois de sa carrière et la première fois contre Adrien sur le score de 2-1. Grâce a un concours de circonstance favorable Arnold est cependant toujours leader avant la dernière journée (Arnold : 14 points, Adrien-Alex : 13 points) Adrien laisse passer sa chance en en faisant que nul 1-1 contre Fabien, Arnold est donc sur de finir au pire vice champion, mais une victoire ou un nul lui suffise contre Alex pour rester champion, mais Alex très motivé et qui a frôlé le titre dernièrement ne laissera aucune chance a Arnold, Alex réussi la meilleur entame de sa carrière contre Arnold et mène sur le score de 4-0 a la mi temps avec un Adriano intenable qui marque notamment un triplé de la tête. En seconde mi temps la messe est dite mais Arnold marque tout de même 2 buts pour l’honneur par l’intermédiaire de Larsson. Arnold est 2e grâce a un goal average de +11 contre +2 pour Adrien, Arnold perd sa couronne pour la première fois de sa carrière, sa domination sera-t-elle contesté lors de tout les tournois a venir ?
  • 8: Lors de ce championnat un fait inédit se produira : tout dabord un nouveau joueur fait son apparition : Reinald, l’élève d’Arnold (il lui a tout appris a Pes avant son entrée dans le championnat) fait ses grands débuts, mais le premier championnat commencé sera annulé a cause de l’arrivé tardive de Gilles. Avant son arrivé, Arnold vexé par la perte de son titre réalise une entame parfaite avec 3 victoires dont un 6-0 sur Reinald, et 3-2 sur le champion Alex, a la mi saison il est quasiment assuré d’être champion mais Gilles fait alors son arrivé, beau joueur et sur de lui, Arnold décide d’accepter de recommencer le championnat même si le titre lui était promis, comme 75% des matches n’ont pas était jouer les résultats ne compteront pas, maintenant Arnold doit impérativement récupéré son titre pour ne pas avoir de regret surtout qu’il était assuré de remporter le titre lors du premier championnat non terminé. Arnold confirme son optimisme et son grand retour avec l’obtention de son premier Championnat a 5 grâce a 22 points en 8 matches, devançant son dauphin Reinald de 7 points. Arnold déchainé après la perte de son titre enchaîne 7 victoires consécutives : 3-2 et 4-2 contre Reinald, 4-1 et 3-1 contre Fabien 9-2 et 9-0 contre Gilles, 3-0 contre Alex, alors assuré d’être champion depuis quelques matches, il ne parvient pas a battre Alex lors du 8e match et laisse s’échapper le «Super Grand Chelem » qui reste le seul titre qu’il n’a pas encore remporté, a cause d’un nul 2-2 contre Alex. Smith partage le meilleur buteur avec Adriano.
  • 9 : Arnold remporte son 2e championnat consécutif grâce a 13 points en 6 matches, il devance de 2 points son dauphin Alex. Il débute par un 2-0 sur Fabien mais doit se contenter du nul 1-1 contre Adrien, Arnold prend la première place a la mi saison grâce a une victoire 2-1 sur Alex. Une victoire 3-2 lui contre Fabien au retour le rapproche un peu plus du titre, mais une défaite 1-0 contre Adrien relance tout, avant la dernière journée Arnold a 10 points, Alex 9 et Adrien 8. Adrien gagne 5-0 contre Fabien et prend la tête du championnat, reste a jouer le Arnold - Alex qui décidera du champion. En cas de nul Adrien est champion, une victoire d’Arnold lui offre le titre, mais Alex peut aussi remporter le championnat s’il gagne. Le match est très serré et a la 80e le score est de 2-2, Adrien se frotte les mains il est pour le moment champion, mais Arnold va faire la décision avec 2 buts tardifs de C.Ronaldo, gagne le match 4-2 et remporte le championnat in extremis.
  • 10 : Arnold remporte son 3e championnat consécutif a l’occasion d’un championnat a 5, avec 18 points en 8 matches il devance de 6 points son dauphin Reinald. Pourtant Arnold commence par un nul 1-1 contre Reinald, il gagne ensuite 3-0 contre Jno mais a nouveau il est tenu en échec avec un 2-2 contre Fabien, a ce moment la Arnold est leader avec 5 points, mais ses 4 concurrents sont a ses trousses puisqu’il possède tous 4 points. Arnold creuse un écart important juste avant la mi saison grâce a une courte mais précieuse victoire contre Alex 1-0. Lors des matches retour Arnold empoche définitivement le titre grâce a 2 victoires consécutives contre Reinald et Jno (1-0 2-0), alors champion avant les 2 derniers matches, Arnold termine pour le prestige par un nul 0-0 contre Fabien puis une victoire 3-2 contre Alex.
  • 11 : Arnold remporte son 4e championnat consécutif a l’occasion d’un nouveau championnat a 5, avec 18 points en 8 matches il devance de 2 points son dauphin Reinald. La soirée commence mal avec une défaite surprise en ouverture contre Reinald 2-1. Mais Arnold va rapidement réagir avec 5 victoires de suite contre Adrien-Alex-Fabien-Reinald-Adrien (4-1 1-0 3-0 2-0 3-1), il reprend alors la première place du classement mais Reinald termine son 8e match avec 16 points, le problème pour lui est qu’Arnold a encore 2 matches a disputés, de plus Arnold a un meilleur goal average, ce dernier n’a donc besoin que d’un point lors des 2 dernier matches pour garder son titre, mais il perd 2-1 contre Alex, Reinald commence a y croire, mais Arnold ne laissera pas filer le titre en gagnant 4-1 contre Fabien lors de l’ultime match. Rooney est meilleur buteur.
  • 12 : Arnold remporte facilement son 5e championnat de suite, avec 18 points en 6 matches il termine 1er et empoche le «Grand Chelem » une fois de plus, il devance son dauphin Alex de 9 points. Arnold va donc tranquillement passé la soirée a la 1er place du championnat du début a la fin, avec 2 victoires contre chacun de ses adversaires : 4-1 et 6-2 contre Fabien, 4-0 et 2-1 contre Reinald, 2-1 et 1-0 contre Alex. Rooney est a nouveau meilleur buteur.
  • 13 : Arnold remporte son 6e championnat de suite (il égalise ainsi son record) avec 14 points en 6 matches il devance son dauphin Alex d’un point seulement. Arnold commence le championnat idéalement avec 4 victoires de suite contre Fabien-Adrien-Alex-Fabien (1-0 2-1 2-1 4-3), mais sa victoire sur Alex est le seul match ou ce dernier laisse filer des points, Alex s’accroche et n’est donc qu’a 3 points de retard, Alex écrase Fabien 4-0 pendant qu’Arnold fait nul 2-2 contre Adrien. Arnold n’a plus qu’un point d’avance avant l’ultime match entre lui et Alex, Arnold profite de son avantage de pouvoir obtenir le nul pour être champion, dans un match disputé il fait le métier et obtient le 1-1 suffisant pour rester champion. Un autre championnat a failli débuté mais Arnold inflige une correction 7-1 a Fabien qui préfère déclaré forfait, encouragé par Adrien qui pensait qu’il allait craqué si le championnat se poursuivrai, le tournoi fut donc stoppé après un match.
  • 14 : Arnold remporte son 7e championnat de suite (nouveau record) avec 12 points en 6 matches il ne devance a nouveau que d’un point son dauphin Alex. Arnold démarre bien contre Fabien (4-0) mais a ensuite du mal a enchainer, il fait 2 nuls de suite contre Adrien et Alex (1-1 et 2-2), relégué a la 2e place a 2 points d’Alex, Arnold réagit et gagne 2-0 contre Fabien, profitant d’un faux pas d’Alex il reprend la tête du championnat. Arnold élimine Adrien de la course au titre en lui infligeant un 3-1. Mais Alex lui gagne contre Fabien et reste a un petit point d’Arnold avant leur dernier duel, comme lors du dernier championnat Arnold va profité de la situation qui lui permet d’être champion avec un nul seulement, sans trop prendre de risque dans un match cadenacé, Arnold reste champion avec un 0-0 obtenu, le titre se joua donc jusqu’à la dernière minute mais le champion reste le même.
  • 15 : Arnold remporte facilement son 8e championnat de suite (nouveau record) avec 21 points en 9 matches, 9 points devant son dauphin Alex. Arnold démarre idéalement avec 3 victoires de suite contre Fabien-Adrien-Alex (2-1 4-0 1-0), alors en tête il concède un nul 1-1 contre Fabien, mais retrouve la victoire 4-2 contre Adrien, Arnold fait un grand pas pour le titre en gagnant 4-1 contre Alex. Il obtient définitivement son titre de champion avec un nouveau nul 1-1 contre Fabien. Pour le prestige il obtient un succès 3-2 sur Adrien. Alors qu’Alex et Fabien se dispute le titre de vice Arnold fait office d’arbitre lors du dernier match qu’Alex dispute pour faire minimum match nul, Arnold joue le jeu bien que la motivation de remporter a tout prix le match n‘y est pas, finalement un 3-3 spectaculaire offre le titre de vice a Alex. Rooney partage le titre de meilleur buteur avec Adriano.
  • 16 : Arnold remporte son 9e championnat de suite (nouveau record) avec 24 points en 9 matches, il devance de 6 points son dauphin Jno. Lors de ce championnat entraineur chaque joueur a construit sa propre équipe, Arnold démarre mal en perdant d’entrée 3-1 contre Alex. Alors en danger Arnold va finalement réussir une incroyable série : il va tout simplement gagner ses 8 derniers matches contre Fabien-Jno-Alex-Fabien-Jno-Alex-Fabien-Jno (4-2 6-4 3-1 3-1 4-1 4-1 2-0 5-1) , véritablement déchainé il ne laisse aucune chance a ses adversaires de le suivre au classement, Ruud Van Nistelrooy remporte le titre de meilleur buteur avec 20 buts en 9 matches (!).
  • 17 : Arnold met fin a sa belle série en ne terminant que 2e de ce championnat, avec 9 points en 6 matches il accuse un retard de 9 points sur le champion Adrien, un championnat qui reste cependant le plus controversé de l’histoire en raison de l’utilisation illégale de l’écran en 16/9e au lieu du 4/3 réglementaire. Adrien jouant pour la première fois a domicile choisi lui-même cette résolution qui modifie considérablement les paramètres du jeux, il augmente la vitesse et rend l’évolution du jeu improbable car les joueurs n’ont pas des déplacement normaux. Après une plainte déposé par Arnold et Alex les championnat en 16/9e sont définitivement interdit, les résultats du tournoi sont tout de même conservé mais pour Arnold il n’ont pas la même valeur que des résultats d’un tournoi réglementaire. Lors de ce championnat Adrien remporte ses 6 matches et réalise le seul «Grand Chelem » de son histoire. Arnold est tout de même en course pour le titre durant les 5 premiers matches mais il perd 2 fois contre Adrien (3-1 et 5-0, la plus lourde défaite de sa carrière) et doit renoncer au titre mais obtient le titre de vice champion avec 2 points d’avance sur Alex.
  • 18 : Enervé pas cette déconvenue durant un championnat non conforme, Arnold va réagir comme un champion avec une violente série de 9 victoires en 9 matches ! Avec 27 points en 9 matches il remporte le titre et par la même occasion son premier «Super Grand Chelem », il devance de 15 points le sois disant champion en titre Adrien qui termine vice champion. Arnold gagne donc 3 fois contre chacun de ses adversaires : 2-0 3-2 1-0 contre Fabien, 2-0 2-0 4-3 contre Alex, et Adrien 4-2 2-0 et lors de l’ultime match ou Arnold tente de remporter son 1er «Super Grand Chelem », pourtant rapidement réduit a 10 Arnold n’a pourtant aucun mal a battre Adrien 3-1 et a finir la soirée en apothéose montrant a tout le monde qui est l’unique champion, fait rare pour être signalé, avec 27 points Arnold a plus de points que ses 3 adversaires cumulés, en effet Adrien (12) Alex (6) Fabien (5) réunissent 23 points, ceci démontre l’ampleur de la domination d’Arnold lors de ce tournoi. Ruud Van Nistelrooy est meilleur buteur.
  • 19 : Arnold remporte son 2e championnat de suite, avec 19 points en 9 matches il devance son dauphin Adrien de 3 points. Arnold commence bien avec 2 victoires sur Fabien et Adrien (2-1 3-2) mais perd lourdement contre Alex 3-0, après les matches aller Arnold-Adrien-Alex ont tous 6 points. Arnold récidive contre Fabien et Adrien (4-0 2-1) et fait cette fois nul 1-1 contre Alex et récupère la tête du championnat pour un point d’avance sur Adrien. Lors des matches sur terrain neutre Arnold gagne 2-1 conte Fabien et officialise son titre grâce a une victoire 2-1 sur Adrien. Lors du dernier match sans intérêt il chute contre Alex sur le score de 2-1. Saha est meilleur buteur du championnat.
  • 20 : Arnold remporte son 3e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, avec 15 points en 8 matches il ne devance que d’un point son dauphin Reinald ainsi qu’Adrien. Battu 3-2 d’entrée contre Reinald, Arnold est rapidement dernier du championnat, une victoire 4-1 contre Adrien le replace, mais Arnold enchaine 2 nuls contre Alex et Fabien (1-1 1-1), a la mi saison il a 5 points comme Adrien mais est a 2 points de retard du leader Reinald. Arnold commence avec un 1-1 contre Reinald au retour pendant qu’Adrien bat Fabien et prend la tête avec Reinald, alors en grand danger pour le titre Arnold va se sortir brillamment de cette situation périlleuse : il écrase Adrien 4-0 puis prend le meilleur sur Alex 3-1. A une journée de la fin Arnold possède 12 points, Reinald peut être champion s’il bat Adrien, mais Adrien gagne 2-1, du coup Reinald et Adrien possède chacun 14 points ce qui laisse une chance Arnold d’être champion après l’occasion en or raté par Reinald, il faut qu’Arnold gagne contre Fabien lors de l’ultime match, Arnold ne rate pas l’aubaine et gagne 3-1 et conserve son titre ce qui était inespéré a certain moment de la soirée.
  • 21 : A l’occasion du premier des 2 championnat a 5 avec match sur terrain neutre de l’histoire, Arnold empoche facilement son 4e championnat de suite, avec 28 points en 12 matches il devance de 10 points son dauphin Adrien. Arnold commence fort avec 3 victoires de suite contre Alex-Adrien-Fabien (4-0 1-0 3-0), il fait ensuite match nul 2-2 contre Reinald. Mais une défaite 3-2 contre Alex a pour conséquence de voir Reinald revenir a égalité au classement, Arnold réagit avec 3 victoires de suite contre Adrien-Fabien-Reinald (3-2 3-1 1-0) , avec cette série Arnold se retrouve dans un fauteuil pour le titre avant les matches sur terrains neutre. Arnold gagne 4-1 contre Alex et n’a besoin d’un seul point pour assuré son titre, en perdant 3-2 contre Adrien il doit encore patienter, mais sa victoire 3-0 contre Fabien lui assure définitivement le titre, pour le prestige il gagne 2-1 contre Reinald. Saha est meilleur buteur du championnat.
  • 22 : lors du 2e et dernier Championnat a 5 avec match sur terrain neutre, Arnold sécurise son 5e championnat de suite, avec 21 points en 12 matches il devance son dauphin Fabien ainsi que Reinald de 3 points. La soirée démarre pourtant mal avec une défaite 2-0 en ouverture contre Reinald. Arnold se replace grâce a 2 victoires contre Adrien et Fabien (5-1 2-1). Mais un nul contre Alex 1-1 ne lui permet pas d’être leader a la «tiers saison », égalité avec 7 points avec Reinald, Alex est en tête avec 8 points. Arnold obtient une importante victoire 2-1 contre Reinald mais ne fait que 0-0 contre Adrien par la suite. Il est cependant alors leader avec un point d’avance sur Fabien qui s’invite a la course au titre, Arnold se donne de l’air avec une victoire crucial sur Fabien 2-0 et prend une avance confortable avec un succès 1-0 sur Alex. Il possède désormais 5 points d’avance sur Fabien 2e avant les matches sur terrain neutre. Arnold ne va pas forcer et va faire le strict minimum pour s’assurer son titre, il fait 4 matches nuls contre chacun de ses adversaires : 1-1 contre Reinald et Adrien, 2-2 contre Fabien et 3-3 contre Alex, avec l’avance dont il disposait ces nuls lui permettent de tenir ses poursuivants a distance, Arnold est a nouveau le champion.
  • 23 : Arnold est au sommet de son art, avec un 6e championnat de suite, il obtient surtout un nouveau «Super Grand Chelem », grâce a 27 points en 9 matches il devance son dauphin Adrien de 17 points. Arnold réussi donc une fois de plus l’exploit de battre 3 fois chacun de ses adversaires et passe une soirée tranquille en tête du classement sans jamais être menacé, il fait 3-1 4-0 2-1 contre Fabien, 3-2 3-2 1-0 contre Adrien et 2-1 4-0 5-2 contre Alex.
  • 24 : Pour l’unique championnat Pays de l’histoire Arnold choisi l’Angleterre. Il obtient son 7e championnat de suite avec 11 points en 6 matches il devance son dauphin Adrien de 4 points. Arnold démarre avec un 0-0 contre Fabien mais réagit avec un solide 2-0 contre Adrien, il s’échappe en tête a la mi saison grâce a un succès 4-2 contre Alex. Mais il voit ses adversaires se rapprochés a cause d’une défaite surprise 2-1 contre Fabien, Arnold peut remporter le titre mais l’échéance est retardé a cause d’un nul 1-1 contre Adrien, Arnold est désormais menacé par Alex lors de l’ultime match contre ce dernier, si Alex l’emporte il est champion, Arnold doit au moins faire match nul, dans un match très disputé Arnold doit bataillé pour tenir un 2-2 a quelque minute de la fin, ce n’est que dans les derniers instants qu’Arnold se met a l’abri grâce a un coup franc victorieux de Beckham qui lui offre la victoire 3-2 ainsi qu’un nouveau titre de champion.
  • 25 : Arnold obtient son 8e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, il termine facilement 1er avec 19 points en 8 matches, devançant son dauphin Alex de 9 points. Arnold démarre par 3 victoires contre Adrien-Reinald-Fabien (3-0 1-0 2-1) qui le propulse rapidement en tête du championnat, il finit les matches aller avec un nul 1-1 contre Alex, il devance alors Fabien 2e avec 5 points d’avance. Avec 2 succès contre Adrien et Reinald (3-2 4-1) Arnold est officiellement champion, mais ces 2 derniers matches auront une influence dans la bataille pour le titre de vice entre Fabien et Alex, Arnold gagne 3-1 contre Fabien mais perd 3-1 contre Alex qui empoche le titre de vice.
  • 26 : Arnold obtient son 9e championnat de suite (égalisant son record) à l’occasion d’un championnat à 5, il termine 1er avec 16 points en 8 matches, devançant Alex seulement grâce à un meilleur goal average. Arnold commence comme souvent par une série de victoire qui font rapidement mal au moral de ses adversaires, il enchaîne 3 succès contre Adrien-Reinald-Alex (4-1 2-1 1-0) et termine les matches aller avec un nul 2-2 contre Fabien. Il remporte ensuite 2 succès qui lui assureront quasiment le titre de champion : 3-0 contre Adrien puis 2-1 contre Reinald. À 2 journées de la fin, il possède 6 points d’avance sur Alex 2e, avec +9 contre +1 au goal average. Arnold relâche son effort et chute 4-3 et 1-0 contre Alex et Fabien, Alex a une petite chance de devenir champion à condition de battre Fabien... par 6 buts d’écarts. Alex fera son maximum mais ne gagnera «que » par 3 buts qui permettent à Arnold de rester champion. Rooney est meilleur buteur. Lors de la 1ere Coupe de l’histoire Arnold est opposé à Fabien en demi-finale, un match piège puisqu’en championnat Fabien est le seul adversaire invaincu contre Arnold ce jour là, de plus Fabien est en forme car en barrage il a tout simplement humilié Reinald 6-0. Arnold prend donc ce match au sérieux et après un match disputé il gagne 3-2. En finale de la première Coupe (qui est compté en tant que «Titre Majeur »), il retrouve son rival de la soirée : Alex. Arnold l’emporte 2-1 et gagne sa première Coupe.
  • 27 : À l’occasion du championnat le plus serré de tout les temps, Arnold voit sa série de 9 championnats de suite se stopper en terminant 2e de ce championnat à 5, avec 12 points en 8 matches, à 1 point du champion Alex. La soirée commence mal avec une défaite 4-3 contre Adrien qu’Arnold n’estime «pas méritée du tout », Arnold se reprend et gagne 5-3 contre Reinald, mais il rechute 3-1 cette fois contre Alex et se retrouve déjà à 6 points de retard de ce dernier. Une victoire 3-0 contre Fabien le replace cependant dans la course juste avant la mi-saison. Arnold stagne au classement avec un 1-1 contre Adrien, puis un nul 3-3 contre Reinald et laisse filer énormément de points en route, cependant les résultats serrés entre tous les joueurs ne le placent qu’à 2 points de retard sur Alex et Adrien à 2 journées de la fin. Arnold remporte un succès crucial contre Alex 2-1 et revient en tête avec 11 points comme Adrien, devançant d’un point Alex qui en a 10 et de 2 Reinald qui en a 9. Reinald passe en tête lors de son dernier match grâce a un 3-0 sur Adrien, un résultat qui arrange Arnold car il voit stoppé net l'élan d'Adrien vers le titre, et Reinald seulement 1 point devant lui avec un goal average inférieur. Une victoire contre Fabien lui permettrait donc de rester champion avant même le dernier match entre Fabien et Alex. Menant 3-1 à 20 minutes de la fin, Arnold se dirige vers un nouveau titre, mais Fabien ne renonce pas et sur 2 occasions avec 100% de réussite il reviendra à 3-3 malgré une copieuse domination d’Arnold. Malheureux et manquant de réussite, Arnold laisse bêtement filer le titre, puisqu’Alex lui, battra Fabien sans problème sur le score de 4-1, et rafle son deuxième titre. Arnold est tout de même vice champion, mais il veut sauver sa soirée lors de la Coupe : opposé à Reinald en Demi-Finale, Arnold s’impose 2-1 et se retrouve pour la 2e fois en Finale de la Coupe, et il y retrouve Fabien, qui s’est défait d’Alex pourtant champion, Arnold n’a pas oublié que Fabien l’a directement empêché d’être champion, sans pitié Arnold va déployer son meilleur football et battre sans contestation possible Fabien sur le score de 5-0, une Coupe de plus qui lui fait du bien après la perte de son titre.
  • 28 : Comme lors des 2 précédentes perte de son titre, Arnold va a nouveau récupéré son bien dès le championnat suivant ne laissant aucune chance au champion en titre Alex, avec 19 points en 8 matches Arnold devance son dauphin Adrien de 5 points. Pourtant tenu en échec par Reinald 1-1 lors du premier match, Arnold veut rapidement éviter de se retrouver engluer dans le peloton et va rapidement reprendre la première place grâce a 5 succès d’affilé contre Fabien-Alex-Adrien-Reinald-Fabien (1-0 2-1 1-0 2-1 6-3), une défaite 1-0 contre Alex permet a Adrien de recoller a 2 points d’Arnold avant l’ultime match qui oppose justement Arnold a Adrien, Arnold ne laisse pas de place au hasard et récupère avec détermination son titre de champion grâce a un succès 4-1.
  • 29 : Arnold remporte facilement son 2e championnat de suite lors de ce championnat a 5 «Stars » ou Roy Keane et Cantona renforce ses rangs, avec 20 points en 8 matches il devance son dauphin Reinald de 6 points. Arnold commence par un succès 3-1 sur Fabien mais fait 2-2 contre Reinald, il gagne 2-0 contre Alex puis 5-1 contre Adrien pour pointer en tête a la mi saison. Arnold va finaliser son titre de champion grâce a 2 succès sur Fabien et son concurrent direct Reinald (3-2 3-1), alors assuré du titre il finit pour le prestige sur un 2-2 contre Alex et une victoire 5-4 contre Adrien. Cantona est meilleur buteur.
  • 30 : Arnold remporte son 3e championnat de suite lors de ce championnat a 4 «Stars », Avec 18 points en 9 matches il devance de 7 points son dauphin Alex. La soirée commence pourtant en dent de scie avec un nul 2-2 contre Fabien, mais Arnold se refait une santé grâce a une victoire 3-2 sur Reinald, mais la situation se complique après une défaite 3-1 contre Alex, a la «tiers saison » Alex est en tête avec 5 points d’avance sur Arnold ! Arnold ne perd pas de temps pour réagir et récupère la tête grâce a 3 victoires lors des matches retour contre Fabien-Reinald-Alex (3-1 3-1 4-0), Arnold ne fait que 2-2 contre Fabien lors des matches sur terrain neutre mais une forte baisse de régime d’Alex fait qu’il est de toute façon leader avec de la marge, il assure définitivement le titre avec une victoire 3-1 contre Reinald, pour le prestige il fait 2-2 contre Alex qui obtient grâce a ce précieux point le titre de vice pour un point d’avance sur Reinald et Fabien. Rooney et Smith partage le titre de meilleur buteur avec Eusebio. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Fabien en aller/retour, Arnold chute 4-3 chez Fabien mais marque de précieux buts hors de ses bases, cependant il n’a pas le droit a l’erreur au match retour, il ne rate pas son match et l’emporte 3-0 et accède pour la 3e fois de suite en finale, opposé cette fois a Reinald il remporte sa 3e Coupe grâce a une victoire 3-0.
  • 31 : Arnold remporte son 4e championnat de suite a l’occasion de ce championnat «Stars » ou Denis Law jouera un rôle capital, avec 23 points en 9 matches Arnold devance son dauphin Alex de 4 points. Arnold commence très fort avec une série de 5 victoires qui le propulse en tête, il gagne contre Jno-Reinald-Alex-Jno-Reinald (3-0 4-1 4-2 4-2 6-3), cependant il ne dispose que de 3 points d’avance sur Alex qui tient le rythme imposé, Arnold garde 3 points d’avance après le 2-2 contre Alex, la fin de championnat s’annonce serré durant les matches sur terrain neutre. Arnold fait 2-2 contre Jno et voit Alex recollé a un point seulement, il obtient après un match disputé une victoire importante 4-3 contre Reinald, avec un point d’avance sur Alex avant leur confrontation finale, Arnold doit au moins assuré le match nul, une situation de plus en plus habituel qu’Arnold semble maitrisé a merveille, Arnold enfonce le clou et remporte le titre grâce a une victoire 2-1. Avec 11 buts Law n’est pas meilleur buteur mais ses buts furent cruciaux. Lors de la Coupe Arnold élimine sans grande difficulté Jno sur le score de 2-0. Il y retrouve son rival préféré en finale : Alex, et après un nouveau match acharné c’est Arnold qui sort vainqueur du duel sur le score de 3-2, il remporte ainsi sa 4e Coupe.
  • 32 : Arnold remporte son 5e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5 «Stars » pour la dernière fois, avec 18 points en 8 matches il devance son dauphin Reinald de 4 points. Pourtant Arnold réalise tout simplement la pire entame de sa carrière avec 2 défaite de suite contre Jno et Alex (3-1 4-2), alors bon dernier et distancé des premières place, le moindre faux pas lui serait fatale, mais Arnold va brillamment se sortir de cette situation désespéré en terminant par 6 victoires lors des 6 derniers matches ! Il gagne contre Reinald-Adrien-Jno-Alex-Reinald-Adrien (3-1 6-0 5-1 5-1 5-2 3-0) véritablement énervé par sa dernière place Arnold est déchainé et réalise un véritable festival offensif avec 27 buts marqués lors des 6 derniers matches (plus de 4 buts en moyenne !), sa victoire 5-2 contre Reinald est celle qui lui assure le titre. Smith est meilleur buteur avec 18 buts en 8 matches, meilleur total de l‘histoire pour un milieu de terrain.
  • 33 : Arnold remporte son 6e championnat de suite a l’occasion du premier championnat a 7 de l’histoire, avec 30 points en 12 matches il devance son dauphin Alex de 5 points. Arnold fait une bonne entame avec 2 victoires sur Fabien et Jno (3-0 2-0) mais un nul 3-3 contre Adrien lui font perdre la tête du championnat, Arnold se replace grâce a une victoire 3-1 sur Reinald puis fait nul 4-4 contre Diego, juste avant le dernier des matches aller Arnold est en tête mais avec une 1 point d’avance sur Reinald et Alex, il affronte justement Alex lors du dernier des matches aller et prend un peu d’avance au classement grâce a un succès 3-0. Arnold va ensuite concédé un nul 0-0 contre Fabien qui a pour effet de voir ses concurrents se rapprochés, mais Arnold enchaîne alors 4 victoires contre Jno-Adrien-Reinald-Diego (3-2 4-1 2-1 6-1), malgré cette série Arnold n’est toujours pas champion car Alex réalise lui une série de 5 victoires lors des matches retour ! Il pointe a seulement 2 points d’Arnold avant leur ultime confrontation, l’histoire se répète, Arnold comme d’habitude gère le match plein de sang froid, après une partie acharné il sort vainqueur sur le score de 3-2 et remporte un nouveau titre. Saha est meilleur buteur.
  • 34 : Lors du second championnat a 7, Arnold met fin a sa série de 6 championnats remportés de suite, avec 26 points en 12 matches il pointe a 2 points du champion Reinald. Pourtant Arnold commence par une entame dont il a le secret, avec 3 succès contre Jno-Reinald-Adrien (3-2 2-1 5-3), alors leader il concède un nul 1-1 contre Diego mais recreuse l’écart avec une victoire 2-1 contre Fabien, cependant il fait a nouveau nul cette fois contre Alex 0-0 juste avant la mi saison, il n’a alors que 2 points d’avance sur Reinald qui est dans un bon rythme, au retour Arnold s’impose 6-4 contre Jno, mais un nul 3-3 contre Reinald le laisse a porté de son rival du soir, un nouveau nul contre Adrien 2-2 il voit Reinald revenir au même nombre de points, alors égalité a 3 matches de la fin les 2 joueurs se livre une lutte a distance, avec presque le même goal average, cependant Arnold va réalisé un faux pas qui lui coutera le titre, il gagne contre Diego 3-0 et Alex 1-0, mais fait nul 1-1 contre Fabien, alors que Reinald réalise une fin de championnat de rêve avec 3 succès qui lui offre son premier titre, le plus prestigieux, sa crucial victoire 2-1 sur Diego est obtenu a la dernière minute grâce a un but victorieux sur corner de l’inattendu Marcelo. Arnold peut avoir quelque regret mais le brillant parcours de Reinald lui fait qu’il accepte qu’il soit champion il le méritait bien une fois. Cependant Arnold ne veut pas finir la soirée sans rien remporter et redouble de concentration durant la Coupe, opposé a Jno en quart Arnold ne fait pas dans le détail et l’emporte 4-0. En Demi Finale contre Adrien le match est plus serré mais tout autant spectaculaire, après une lutte acharné Arnold l’emporte 4-3 et se hisse pour la 5e fois en Finale de Coupe, la revanche est parfaite puisque c’est le tout récent champion Reinald qu’il défie, et Arnold ne rate pas l’occasion de remporter sa 5e Coupe, après un match serré Arnold fourni un match solide et l’emporte sur le score de 2-1, la soirée finit mieux qu’elle n’avait commencé.
  • 35 : Lors de ce championnat Arnold retrouve le titre de champion mais sans la satisfaction de battre le champion en titre puisque Reinald est absent, il remet donc a plus tard son rendez vous avec « Rei » pour remettre les pendules a l’heure. En attendant Arnold termine premier du championnat a 4 avec 12 points en 6 matches, il devance son dauphin Fabien de 4 points. Le championnat commence justement par un nul 1-1 contre Fabien, Arnold réagit par une victoire 2-1 contre Diego, mais refait nul 1-1 contre Alex, Arnold est leader a la mi saison égalité avec Fabien et seulement un point devant Alex, Arnold gagne 2-0 au retour contre Fabien et prend ses distances, cependant un nul 3-3 contre Diego ne lui permet pas de remporter le titre avant la dernière journée, il devance Alex de 2 points avant leur dernier match, ce dernier est donc en position de lui prendre le titre de champion ! Mais comme d’habitude après un match acharné, Arnold maitrise la situation et gagne sur le score de 3-2 et retrouve le titre de champion, qui n’a cependant pas la même saveur que si Reinald aurait était la. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Diego en aller/retour, sans trop de difficulté Arnold se hisse en finale en gagnant 4-1 et 5-4. Il y retrouve alors son adversaire préféré des finales, Alex qui est bien décidé a brisé sa malédiction contre Arnold, mais une fois de plus après une finale de plus, Arnold fait le métier et remporte un nouveau duel sur le score de 3-2 a nouveau, Arnold remporte sa 6e Coupe.
  • 36 : Cette fois la consécration est totale pour son 2e championnat de suite remporté, Arnold s’impose a l’occasion d’un championnat a 7 ou Reinald alors champion en titre est présent. Avec 31 points en 12 matches Arnold ne laisse aucune chance a ses concurrents, son dauphin Diego accuse 14 points de retard, Reinald lui passe complètement a coté de son rendez vous puisqu’il pointe a 22 points d’Arnold. Avec 4 victoires d’entrée de jeu contre Fabien-Diego-Jno-Adrien (5-0 3-1 5-3 5-3) Arnold est rapidement en tête du classement, cependant un nul contre Alex 1-1 ne lui permet d’avoir que 3 points d’avance sur ses 2 concurrents les plus sérieux du moment (Alex et Jno), mais une victoire 4-1 contre Reinald lui donne un peu d’air a la mi saison. Arnold fait alors rapidement le trou en enchaînant 5 victoires de suite qui le propulse rapidement Champion loin devant tout le monde, il gagne contre Fabien-Diego-Jno-Adrien-Alex (4-0 5-2 4-0 2-1 2-0), pour un match de prestige qui ne change rien au classement il perd 3-1 contre Reinald lors du dernier match, mais cela n’entache en rien une terrible domination lors de ce tournoi, Saha est meilleur buteur, ce joueur qu’Arnold aligne par défaut qui profite une fois de plus du bon travail de Rooney ou Smith pour finir les actions et devenir meilleur buteur.
  • 37 : Arnold remporte son 3e championnat de suite sans grande difficulté, avec 20 points en 9 matches il devance son dauphin Alex de 10 points. Avec une entame impeccable de 5 victoires Arnold est alors déjà quasiment champion après ses succès contre Diego-Fabien-Alex-Diego-Fabien (2-1 3-0 3-1 5-1 2-0), après un nul 1-1 contre Alex il assure définitivement son titre avec la manière contre Diego (5-1). Il finit le championnat a un rythme moins soutenu puisqu’il fait 1-1 contre Fabien puis perd 2-1 contre Alex. Pris par l’envie de jouer les joueurs décident pour la première fois de donner lieu a 2 Coupes au lieu d’une. Arnold est opposé a Diego en aller retour, après un 2-2 il se qualifie au retour en gagnant 2-0 et accède pour la 7e fois a la Finale, il y retrouve évidemment Alex, et Arnold remporte sa 7e Coupe après une victoire 5-3. Lors de la seconde Coupe Arnold est cette fois ci opposé a Fabien, Arnold est proche de se faire éliminé pour la première fois en Coupe puisqu’il finit le match a 1-1, mais remporte la séance de tir au but sur le score de 3-1. Il y retrouve Alex en finale et après un match encore plus serré que le précédent c’est encore Arnold qui sort vainqueur après une victoire 4-3 et remporte sa 8e Coupe, décidément Arnold aime jouer ces «Finales » contre Alex, a chaque fois ces matches décisifs se finissent bien, en revanche pour Alex la situation doit être très frustrante.
  • 38 : A l’occasion d’un championnat a 7 qui voit l’entrée de nouveau joueur (Sylvain, William, Quentin) pour la première et la dernière fois, Arnold remporte son 4e championnat de suite avec 30 points en 12 matches, il devance son dauphin Diego de 4 points. La soirée commence bien avec 2 victoires contre Fabien et Quentin (2-0 6-0), cependant une défaite 3-1 contre Diego lui fait perdre la tête du classement, il réagit avec une victoire 2-0 contre Sylvain puis a nouveau 2-0 contre William, mais un nouvelle défaite 3-1 contre Alex lui coute très cher, ainsi a la mi saison Arnold est 3e avec 3 points de retard sur Diego et 4 sur Alex ! Alors en danger Arnold va tout simplement réussir les matches retour a la perfection puisqu’il empoche 6 victoires qui lui permettent d’assuré son titre de champion : il gagne contre Fabien-Quentin-Diego-Sylvain-William-Alex (2-0 10-2 4-0 3-2 5-0 3-0), déchainé offensivement et profitant de faux pas d’Alex et Diego, sa victoire 5-0 contre William est celle qui lui fait obtenir le titre. Saha est meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold affronte en quart de finale un tout nouveau joueur qui fait ses débuts en tant qu’invité durant la Coupe, il sagit de Fred, peu expérimenté, Arnold ne forcera pas son talent et l’éliminera sans vouloir lui infligé une raclé sur le score de 1-0. Opposé a Quentin en demi finale (tombeur surprise de Fabien !) Arnold la aussi ne force pas son talent ni sa concentration notamment en défense puisqu’il se qualifie sur le score de 7-4, après un parcours dégagé Arnold atteint sa 9e finale de Coupe ou il y retrouve Diego son dauphin lors de ce championnat, Arnold gère sa finale et la remporte sur le score de 2-1 et remporte sa 9e Coupe.
  • 39 : Sans grande difficulté Arnold remporte son 5e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, avec 19 points en 8 matches il devance de 8 points son dauphin Reinald. Avec une bonne entame de 3 victoires contre Fabien-Diego-Reinald (2-1 1-0 5-4), Arnold prend rapidement le commandement du championnat, il ne creuse cependant pas encore l’écart sur Alex contre qui il fait 1-1 juste avant la mi saison. Lors des matches retour Arnold est mathématiquement champion après 2 victoires contre Fabien 4-2 et Diego 2-1, profitant de faux pas d’Alex qui était alors son concurrent le plus sérieux, Arnold finit pour du beurre par une défaite 3-1 contre Reinald et d’une victoire 2-0 contre Alex, ce qui offre le titre de vice a Reinald, souvent démotivé car déjà champion Arnold a souvent malgré lui un rôle d’arbitre pour la 2e place. Tevez est meilleur buteur lors de son premier championnat. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Fabien et se qualifie sur le score de 2-1, pour la 10e fois en Finale Arnold retrouve…Alex comme toujours, et une fois de plus Arnold remporte la Coupe après une victoire 2-1, une formalité.
  • 40 : Arnold remporte son 6e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, avec 20 points en 8 matches il devance son dauphin Alex de 3 points. Arnold commence par 2 victoires contre Diego et Fabien (2-1 3-1), mais un nul 0-0 contre Reinald lui fait perdre la tête du classement car Alex a tout simplement remporté ses 3 matches, Arnold reste 2e a la mi saison après son nul 2-2 contre Alex. Pour ne pas laisser Alex s’échapper Arnold remporte 3 victoires contre Diego-Fabien-Reinald (2-0 2-0 3-0), Alex lui commet un faux pas avec un nul contre Reinald, égalité avec 17 points chacun avant leur dernière confrontation, Arnold a cependant l’avantage d’un meilleur goal average (+10 contre +6) et un nul lui permet donc d’être champion, une situation classique qu’Arnold va a nouveau négocié avec succès : une victoire 4-2 sur Alex lui permet de remporter le titre de champion lors du dernier match. Durant la Coupe Arnold est opposé a Fabien en demi finale, Arnold se qualifie grâce a une victoire 3-2. En finale il y retrouve Reinald, pour sa 11e finale Arnold remporte sa 11e Coupe après une victoire 3-1, un bilan incroyable en Coupe quand on sait qu’au moindre match on peut se faire éliminer y compris en cas de tir au but, la domination d’Arnold dans cette compétition est impressionnante.
  • 41 : Arnold remporte son 7e championnat de suite, avec 12 points en 6 matches il devance de 2 points son dauphin Fabien. Arnold commence avec une entame de 2 victoires contre Fabien et Diego (2-1 2-0), mais perd la tête du classement a la mi saison après une défaite 2-0 chez Alex. Arnold peut s’inquiéter après une défaite 2-1 contre Fabien qui le place en bien mauvaise posture, il est alors 2e avec 6 points tout comme Fabien, a 1 point de retard sur Alex. Arnold réagit avec une victoire 3-1 sur Diego qui le replace en tête juste avant le dernier match contre Alex, cependant la situation n’est pas confortable, dépassé d’un point par Fabien qui a joué son dernier match, Arnold ne peut en aucun cas se permettre la défaite car il serait alors 3e derrière Alex et Fabien, cependant le nul lui suffit pour obtenir le titre, Alex lui a besoin d’une victoire pour être champion, dans tout les cas Fabien est vice champion. Arnold gère comme d’habitude bien la situation : une victoire 2-0 sur Alex lui permet d’obtenir un nouveau sacre de champion. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Diego en demi finale, une solide victoire 3-1 lui permet de jouer la 12e finale de sa carrière, opposé a Fabien en finale, Arnold s’impose sur le plus petit des scores : 1-0. Il remporte ainsi sa 12e Coupe.
  • 42 : Arnold remporte magistralement son 8e championnat de suite, avec 24 points en 8 matches il remporte également un nouveau «Super Grand Chelem », devançant de 15 points son dauphin Reinald. Arnold réalise donc le championnat parfait avec 2 victoires contre chacun de ses adversaires : 2-0 et 2-0 contre Fabien, 4-0 et 3-1 contre Reinald, 5-0 et 4-3 contre Diego, 2-1 et 3-2 contre Alex, lors de cette ultime match Alex tente pourtant de remporter le titre de vice sur le fil avec au moins un nul, mais Arnold est sans pitié et ne laisse pas filer le «Super Grand Chelem ». Rooney partage avec Ruud le titre de meilleur buteur.
  • 43 : Arnold remporte sans difficulté son 9e championnat de suite (égalisant son record), avec 14 points en 6 matches il devance de 6 points son dauphin Alex. Avec une solide entame de 4 victoires Arnold s’assure très rapidement le titre de champion, il gagne contre Diego-Reinald-Alex-Diego (5-0 4-1 1-0 4-0), alors le titre acquis Arnold relâche la pression et fini pas 2 matches nul contre Reinald et Alex (1-1 et 2-2). Saha est meilleur buteur.
  • 44 : Arnold remporte son 10e championnat de suite (nouveau record) avec une nouvelle démonstration de sa domination, avec 24 points en 8 matches il réalise a nouveau le «Super Grand Chelem », devançant de 8 points son dauphin Adrien. Arnold se permet donc une fois de plus le luxe de battre 2 fois chacun des participants : 1-0 et 5-2 contre Diego, 3-0 et 2-0 contre Reinald, 2-1 et 5-3 contre Adrien, 2-1 et 5-4 contre Alex. Est-ce qu’un jour un autre joueur qu’Arnold obtiendra le mythique «Super Grand Chelem » ?
  • 45 : Arnold remporte sans difficulté son 11e championnat de suite (nouveau record), avec 22 points en 8 matches il frôle un nouveau «Super Grand Chelem », il devance de 6 points son dauphin Diego. Avec 7 victoires de suite Arnold obtient rapidement le titre de champion grâce a ses succès sur Diego-Fabien-Adrien-Alex-Diego-Fabien-Adrien (1-0 2-0 2-1 6-1 4-1 3-1 4-1) , alors opposé Alex lors du dernier match, Arnold voit le «Super Grand Chelem » se rapproché, mais Alex peut encore espéré ne pas finir dernier a condition de gagner, Arnold qui l’a battu 6-1 a l’aller ne veut pas laisser filer la dernière victoire manquante, mais les 2 joueurs vont se neutralisé sur un frustrant 2-2 qui empêche Arnold de remporter le «Super Grand Chelem » et qui n’évite pas la dernière place a Alex, cependant Arnold est a nouveau champion sans contestation possible. Lors de la Coupe Arnold retrouve Alex en demi finale, après un match disputé Arnold s’impose 3-2 et se hisse pour la 13e fois de sa carrière en Finale. Opposé a Adrien, Arnold va assez facilement décrocher sa 13e Coupe en gagnant 3-0.
  • 46 : Arnold remporte son 12e championnat de suite (nouveau record), avec 19 points en 8 matches il devance son dauphin Adrien de 3 points. Arnold commence par 2 victoires contre Diego et Reinald (4-1 et 3-1), mais une défaite 3-1 contre Adrien l’empêche de s’échapper en tête, Arnold reste cependant le leader a la mi saison grâce a une victoire 3-0 sur Alex. Arnold obtient 2 nouveau succès contre Diego et Reinald (4-2 et 6-1), cependant il n’a toujours que 2 points d’avance sur Adrien qui s’accroche, Arnold ne parvient pas a se défaire d’Adrien et doit se contenter d’un 3-3, cependant en évitant la défaite il met toutes ses chances de se coté pour remporter le titre, égalité avec Adrien, Arnold a un dernier match a jouer contre Alex, un nul lui suffit, Alex qui n’est pas dans un grand soir n’oppose pas une grande résistance et perd a nouveau 3-0 contre Arnold qui a du attendre la dernière journée pour officialisé son titre.
  • 47 : Arnold remporte son 13e championnat de suite (nouveau record), avec 14 points en 6 matches il devance de 4 points son dauphin Adrien. Arnold commence avec une entame idéal puisqu’il gagne ses 3 premiers matches contre Diego-Fabien-Adrien (5-1 1-0 2-0), cependant il lui manque une victoire pour assuré son titre, Arnold ne parvient pas a l’obtenir et fait 2 nuls de suite contre Diego et Fabien (2-2 et 1-1), menacé par Adrien qui pointe a seulement un point de retard, Arnold doit au moins tenir le nul contre Adrien lors du dernier match, habitué a cette situation contre Alex, le résultat ne changera pas contre Adrien, avec un solide 2-0 Arnold remporte un nouveau titre. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Fabien en demi finale, le match va rapidement tourné au cauchemar puisque Fabien va rapidement mené 2-0 en marquant 2 buts coups sur coups, Arnold va alors faire son maximum pour revenir, dominant copieusement la seconde mi temps, Arnold va manquer de réussite et rate d’énorme occasions, tout en ne parvenant pas toujours a se défaire de la rugueuse défense de Fabien, un but tardif lui permet de revenir a 2-1 mais il ne parviendra pas a arracher la prolongation, pour la première fois de l’histoire Arnold ne remportera pas la Coupe, Fabien lui la remporte pour la première fois.
  • 48 : Arnold remporte son 14e championnat de suite (nouveau record), avec 14 points en 6 matches il devance de 6 points son dauphin Alex. Arnold commence par une victoire 5-2 sur Diego mais enchaine 2 nuls contre Fabien et Alex (0-0 3-3), cependant il est leader a la mi saison, mais avec seulement un point d’avance sur Alex et Diego. Arnold va réagir avec 2 victoires contre Diego et Fabien (3-2 1-0), alors en tête avec 3 points d’avance sur Alex avant leur dernier match Arnold est idéalement placé, son goal average peut même lui permettre de perdre d’un but d’écart mais pas plus, mais Arnold ne se contente pas de tenir et va chercher son titre de champion en gagnant 3-2 contre Alex. Lors de la Coupe Arnold se venge de Fabien tenant du titre en lui infligeant un 4-1 en demi finale, en finale il retrouve Alex, cette fois ci le match ne se passe pas comme d’habitude puisqu’au therme du temps réglementaire le score est de 1-1, c’est la cruel séance de tirs au buts qui décidera du vainqueur de la dernière Coupe de l’histoire sur Pes 6, et c’est Arnold qui sort vainqueur sur le score de 5 tirs au buts a 4, de justesse Arnold récupère sa 14e Coupe sur les 15 disputés sur Pes 6.
  • 49 : Pour le dernier championnat Pes 6, Arnold démontre une fois de plus sa suprématie en remportant son 15e championnat de suite (nouveau record) a l’occasion d’un championnat a 6, avec 28 points en 10 matches il devance de 7 points son dauphin Reinald. Pourtant la soirée commence par un nul 1-1 contre Diego, le seul match qu’Arnold ne remportera pas de la soirée ! Ce nul lui empêche de réalisé le «Mega Grand Chelem » (gagné tout les matches d’un championnat comptant au moins 10 matches), Arnold enchaine donc une série de victoire tout de même impressionnante avec 9 victoires contre : Reinald-Fabien-Adrien-Alex-Diego-Reinald-Fabien-Adrien-Alex (3-2 3-0 6-3 4-2 2-0 4-1 3-1 4-2 et 3-0 sur tapis vert). Tevez est meilleur buteur avec 18 buts en «9 » matches. Le bilan d’Arnold sur Pes 6 est exceptionnel, remportant la quasi-totalité des titres Majeures (67 contre 6 pour tout les autres joueurs réunis), disposant d’une moyenne de point supérieur d’un point par match par rapport a Reinald son concurrent le plus sérieux (2.38 points par match contre 1.38) ! Ce bilan ne laisse pas de place au doute : Arnold est de très loin le meilleur joueur du tournoi sur Pes 6, et il n’a pas de rival digne de ce nom, les tournois sont souvent une promenade de santé, cependant Alex s’est souvent opposé a lui lors de finale spectaculaire, mais tournant presque toujours en faveur d’Arnold.


Statistiques Bilan a Pes 6 : 283 victoires, 69 nuls, 34 défaites

1043 buts marqués contre 468 encaissés (2.70 marqués par match contre 1.21 encaissés)

Moyenne de 2.38 points par matches

Meilleur Buteur : Rooney

1 Lancer de Manette

30 Victoires pour 2 Défaites en Coupe (14 Finales, 14 Coupes remportés)

Palmarès : 48 Championnats Joués

Titre : 3 Championnat a 7

1 Championnat a 6 Recrues

2 Très Très Grand Championnat

7 Très Grand Championnat

6 Très Grand Championnat Recrues

2 Très Grand Championnat Stars

17 Grand Championnat

2 Grand Championnat Entraineur

2 Grand Championnat Stars

2 Grand Championnat Recrues

1 Grand Championnats Pays

4 Fois Vice Champion (Très grand Champ x1, gr. Champ entraineur x1, tr. Gr. Champ recrue x1, Championnat a 7 x1)

14 Coupes

4 Super Grand Chelem

4 Grand Chelem

27 Fois Meilleurs Buteurs (Rooney x7, Saha x9, Smith x5, Tevez x3, Ruud x2, Cantona x1)

         Bilan :  98 Titres : 67 Titre Majeurs , 31 Titres de Second Plan

Palmarès Négatif : Néant

PES 2008Modifier

  • 1 : Meilleur joueur sur Pes 6, Arnold a évidemment la même ambition sur Pes 2008. Il frappe un grand coup dès le premier championnat a 5 en remportant son 16e championnat de suite (cumulé avec Pes 6, nouveau record), avec 24 points en 8 matches Arnold obtient dès son premier championnat le «Super Grand Chelem », il devance de 13 points son dauphin Jno. Arnold n’est donc jamais inquiété durant le tournoi puisqu’il est leader de la première a la dernière journée, il bat tout ses concurrents 2 fois : 2-1 et 2-1 contre Diego, 3-2 et 6-1 contre Reinald, 5-0 et 3-0 contre Jno, 3-2 et 2-1 contre Alex. Rooney partage le titre de meilleur buteur avec Adriano.
  • 2 : Arnold remporte son 17e championnat de suite (nouveau record) a l’occasion du premier championnat a 6 sur Pes 2008. Avec 21 points en 10 matches il devance de 4 points son dauphin Adrien. Arnold commence la soirée par un nul 1-1 contre Diego mais réagit avec 2 victoires contre Adrien et Reinald (6-3 3-1). Arnold ne parvient pas a creuser l’écart puisqu’il fait un nouveau nul cette fois contre Alex 3-3. Mais Arnold se donne de l’air juste a la mi saison avec une victoire 1-0 contre Fabien, il est alors leader mais avec seulement un point d’avance sur Alex et Adrien. Arnold creuse un écart conséquent grâce a 2 victoires contre Diego et Adrien (2-1 et 6-0). Mais une fin de championnat poussive lui empêche de rapidement mettre son titre a l’abri, avec une défaite 3-1 contre Reinald et un nul 2-2 contre Alex, Adrien revient a un point mais ne parvient pas a le dépassé, champion avant son dernier match Arnold bat Fabien 3-1 pour le prestige. C.Ronaldo est meilleur buteur.
  • 3 : Arnold met fin a son incroyable série de 17 titres de champion consécutif, avec 9 points en 6 matches il termine vice champion, accusant 5 points de retard sur le champion Adrien. Arnold démarre pourtant par 2 victoires contre Diego et Fabien (3-1 3-1). Alors leader, sa défaite 4-1 contre Adrien le fait rétrogradé a la deuxième place, Arnold estime sa défaite très lourde, soulignant une réussite insolante d’Adrien. Durant les matches retour la situation se complique quand Arnold ne parvient pas a réagir, chutant lourdement 3-0 contre Diego, il reste cependant a 2 points de retard sur Adrien car ce dernier n’a fait que nul 3-3 contre Fabien. Arnold gagne 4-1 contre Fabien et reste a 2 points de retard sur Adrien avant leur dernière confrontation, sous pression et obliger de l’emporter, Arnold est cependant confiant car il pense qu’Adrien n’aura pas 2 fois de suite autant de réussite, mais pourtant c’est sur le score de 3-0 qu’Arnold s’incline et perd son titre de champion, Arnold rapidement mené et manquant une fois de plus de réussite lâchera le match moralement, un tournoi a vite oublié alors qu’Adrien se place comme un concurrent sérieux pour les prochains tournoi, sera-t-il une menace permanente pour Arnold ? sera-t-il capable de conserver son titre plusieurs championnat de suite ?
  • 4 : Dans le passé Arnold a toujours récupéré son titre perdu dès le championnat suivant, l’histoire va se répété lors de ce championnat a 5 ou Arnold retrouve son rang de numéro 1, avec 21 points en 8 matches il devance de 9 points son dauphin Alex. Arnold commence fort avec 3 victoires qui le propulse rapidement en tête, il bat Diego-Jno-Adrien (1-0 1-0 3-2) , cependant une défaite contre Alex 2-1 juste avant la mi saison l’empêche de creusé un écart définitif, néanmoins cette défaite sera son seul faux pas de la soirée. Lors des matches retour Arnold fait une démonstration en enchainant 4 victoires de suite contre Diego-Jno-Adrien-Alex (6-1 7-0 5-2 5-2) avec pas moins de 23 buts en 4 matches la démonstration de force est spectaculaire, Arnold avait surement a cœur de remettre rapidement les pendules a l’heure. Rooney est meilleur buteur.
  • 5 : Arnold remporte son 2e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 6. Avec 26 points en 10 matches il devance de 8 points son dauphin Jno. Arnold ne rencontre pas de réel difficulté lors de ce championnat, il est invaincu durant le championnat, ses 2 seuls faux pas son 2 nuls contre Diego et Alex (1-1 4-4), hormis ces 2 résultats il remporte tout ses matches, il gagne contre Fabien 3-0 et 3-0, 4-2 et 5-0 contre Jno qui fut un temps son concurrent pour le titre lors de ce tournoi, 2-0 et 4-0 contre Adrien, 2-1 et 3-1 contre Alex et Diego. Arnold semble être reparti sur le bon rythme qui le voit écrasé facilement ses adversaires pour gagné sans trop de problème les championnats.
  • 6 : Arnold remporte facilement son 3e championnat de suite, avec 18 points en 6 matches il empoche un «Grand Chelem », il devance de 9 points son dauphin Alex. Arnold est premier de la 1er a la dernière journée sans jamais être inquiété, il bat donc 2 fois chacun de ses adversaires : 3-0 et 1-0 contre Diego, 4-2 et 5-3 contre Fabien, 2-1 et 2-1 contre Alex. Ce Championnat parfait contraste avec une Coupe raté, pour la première Coupe sur Pes 2008 Arnold se place en favori, recordman sur Pes 6 il espère rapidement être le joueur qui en gagnera le plus sur Pes 2008, opposé a Fabien en demi finale a l’occasion d’un match aller retour, Arnold fait 2-2 chez Fabien, mais au retour il est comme sur Pes 6 rapidement mené 2-0 contre Fabien qui marque coup sur coup, Arnold domine mais la défense de Fabien tient bon, et les rares occasions faciles obtenues ne sont pas converti a l’exception d’une qui permet de revenir a 2-1 mais ce but est insuffisant, Arnold est éliminé, Alex remporte la Coupe.
  • 7 : Arnold remporte son 4e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 6, il devance de 2 points son dauphin Alex. La soirée démarre pourtant mal avec une courte défaite 1-0 contre Reinald qui place déjà Arnold en difficulté, il réagit avec 2 succès contre Jno et Diego (5-2 4-1), mais un nul contre Adrien 2-2 ne lui permet pas d’être premier, cependant une victoire 3-0 contre Alex lui offre le fauteuil de leader a la mi saison, mais il ne devance Alex qu’au goal average, et Adrien n’est qu’a un point de retard. Arnold se donne un peu d’air en enchainant 2 victoires contre Reinald et Jno (3-0 2-1), cependant une défaite 5-3 contre Diego a pour conséquence de voir Alex revenir a un point seulement, Arnold complique encore un peu plus la situation avec un nul 3-3 contre Adrien, Alex en profite pour passer premier un point devant Arnold juste avant le dernier match qui oppose justement Arnold a Alex, cette situation c’est souvent répété mais cette fois ci le nul suffit a Alex, mais cela ne pose pas de problème a Arnold qui sort une solide performance et reste champion grâce a une victoire 3-1. Le titre en poche, Arnold veut maintenant reconquérir un trophée qui lui tient a cœur : la Coupe. Opposé a Fabien en demi finale qui a victorieusement fait son entrée dans la Coupe contre Diego au tour précédent (3-1), malgré qu’il n’est pas participé au championnat il n’est pas a prendre a la légère, Arnold s’en débarasse sur le score de 3-1 et accède a sa première finale de Coupe sur Pes 2008, il n’y retrouve ni plus ni moins son rival durant le championnat, qui est également le tenant en titre de la Coupe : Alex. Le match est très disputé mais après une lutte spectaculaire c’est Arnold qui sort victorieux du duel sur le score de 3-2, il remporte ainsi sa première Coupe sur Pes 2008.
  • 8 : Arnold remporte son 5e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, avec 18 points en 8 matches il devance de 2 points son dauphin Jno. Arnold démarre par 3 victoires contre Diego-Jno-Fabien (4-0 5-1 2-1), alors leader il voit son avance sur Jno fondre après un nul contre Alex 3-3, a la mi saison il compte un point d’avance sur Jno. Lors des matches retour Arnold bat Diego 3-2, mais ensuite il fait 2 nuls consécutifs contre Jno et Fabien (2-2 1-1), il laisse beaucoup de point en chemin, Jno en profite pour lui passer devant lors de son dernier match, cependant Arnold a toutes les cartes en mains pour remporter le titre, grâce a un meilleur goal average que Jno un nul contre Alex lors de son dernier match est suffisant, Arnold remporte ce match 2-1 contre Alex et remporte ainsi un titre de champion supplémentaire. C.Ronaldo est meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold se débarasse de Diego sur le plus petit des scores en demi finale : 1-0. Il accède pour la 2e fois en Finale de Coupe sur Pes 2008, il y rencontre son rival durant le championnat : Jno. Le match fut expéditif, Arnold remportant la Coupe sur le score de 3-0.
  • 9 : Arnold met fin a sa série de 5 titres de champion de suite, a l’occasion d’un championnat a 6 il termine vice champion avec 18 points en 10 matches, accusant un retard de 2 points sur le champion Jno. Pourtant rien ne laissé place a un tel scénario après les 4 premiers matches, en effet Arnold réalise un début de championnat parfait avec 4 victoires contre Adrien-Fabien-Jno-Alex (4-2 4-1 3-2 2-1), alors leader avec 6 points d’avance sur Jno, Arnold va connaitre un passage a vide terrible : lors des 5 matches suivant Arnold prend seulement 3 points, grâce a 3 nuls contre Fabien-Jno-Alex (1-1 3-3 1-1), et 2 défaites contre Diego et Adrien (3-2 2-1), Jno profite de l’aubaine pour prendre 2 points d’avance sur Arnold avant la dernière journée, Arnold repasse en tête grâce a une victoire 3-1 sur Diego, mais il n’a plus son destin entre ces mains, Jno a besoin d’une victoire contre Alex et il remporte son premier titre de champion, Arnold compte sur Alex pour au moins tenir le nul, mais Alex ne fera malheureusement pas le poids et essuie une lourde défaite 4-0. Après cette échec Arnold espère se refaire une santé en remportant sa 3e Coupe de suite, opposé a Adrien en demi finale Arnold gagne 2-0 et accède a sa 3e Finale, il y retrouve Alex qui est parvenu a éliminé Jno durant la Coupe, Arnold ne laisse pas filer sa chance et évite de finir le championnat bredouille sans titre Majeure, il remporte le match 2-1 et obtient sa 3e Coupe.
  • 10 : La tradition veut qu’Arnold récupère son titre de Champion lorsqu’il le perd, mais cette fois ci Arnold n’en aura pas l’occasion, la faute a une interruption du tournoi avant son therme, alors engagé dans une course au titre acharné avec Reinald a 3 matches de la fin du championnat a 6, Arnold compte 5 points de retard mais un match en moins et une confrontation contre Reinald qui laisse place a tout les espoirs et a un suspense entier, malheureusement la fin de championnat n’aura jamais lieu, après un incident qui voit Alex cassé la manette a Jno, ce dernier quitte le championnat qui est donc annulé, cependant comme 75% des matches ont était disputé les résultats sont tout de même conservé, Reinald est désigné «Champion par Arrêt » avec 19 points en 8 matches alors qu’Arnold est vice champion par arrêt avec 14 points en 7 matches.
  • 11 : A l’occasion d’un championnat a 6 cette fois ci disputé jusqu’à son dernier match, Arnold retrouve le titre de champion grâce a 21 points en 10 matches, il devance de 3 points son dauphin Reinald. Arnold commence avec un nul 2-2 contre Alex, mais réagit avec 3 succès de suite contre Fabien-Adrien-Reinald (5-1 3-2 2-0), un nul contre Diego 3-3 lui empêche d’avoir une avance confortable a la mi saison, il devance Diego d’un point seulement. Arnold réenclenche la vitesse supérieur avec 3 nouvelles victoires contre Alex-Fabien-Adrien (1-0 2-1 4-1) et assure mathématiquement son titre de champion, alors démotivé par une fin de championnat qui n’a plus d’intérêt, Arnold termine par une défaite 4-3 contre Reinald puis un nul 2-2 contre Diego. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Fabien en demi finale, une victoire 2-0 lui permet de participé a la 4e Finale consécutive, il y retrouve Reinald, le match est partagé mais Arnold s’impose finalement 3-2 et empoche sa 4e Coupe.
  • 12 : Ce championnat aurait pu être son 2e championnat de suite mais il n’en sera rien, et pour cause : le championnat ne sera jamais achevé. Pourtant Arnold démarre idéalement avec 2 victoires en 2 matches contre Alex et Fabien (2-0 1-0), alors engagé dans une nouvelle lutte acharné pour le titre avec Reinald (7 points en 3 matches), Fabien et Adrien décident de quitter le championnat, ils pointaient alors a la 5e et 6e place du championnat a 6, pour eux l’ambiance de la soirée était gâché en raison d’un taux d’alcoolémie trop élevé d’Alex, ils décidèrent donc de quitter le championnat ce qui l’annula automatiquement car seulement 25% des matches ont étaient disputés au lieu des 75% réglementaires. Arnold qui avait idéalement démarré comme Reinald ne saura jamais quelle aurait était le dénouement du championnat s’il était aller a son thermes.
  • 13 : Lors de ce championnat a 4, Arnold lassé par les championnats qu’ils remportent a répétitions, et par les championnats récemment qui ne sont pas aller a leur thermes, décide de tenter un pari complètement fou pour pimenter la soirée, au lieu de partir a la conquête d’un titre qui lui est promis, et conscient que son avance en totale de titre Majeure ne sera jamais rattrapé, il décide de jouer pour cette soirée avec une formation inédite : le 5-3-2. Avec une défense renforcé et très peu de joueur devant, il lui faudra une énorme concentration technique pour dribblé ses adversaires et se procuré des occasions, mais le pari d’Arnold va tourner au cauchemar puisqu’Arnold termine pour la 1er fois de sa carrière a la 4e et dernière place du championnat avec 9 points en 9 matches, il accuse 8 points de retard sur le champion Reinald. Arnold commence par une courte défaite 2-1 contre Reinald mais l’emporte 3-2 contre Diego, mais une courte défaite 1-0 contre Alex le place en dernière position, durant les matches retour Arnold va vivre un calvaire en enchainant 3 défaites de suite contre Reinald-Diego-Alex (1-0 2-1 1-0), a chaque fois par un petit but d’écart, pourtant Arnold est persuadé que cette composition n’est pas source de tout ses problèmes, il déclarera n’avoir jamais eu autant de poisse en une seul soirée durant toute sa carrière a Pes, il est vrai que durant ce championnat Arnold a frappé environ 10 fois les montants des cages, et ratés un nombre d’occasions toutes faites. Condamné a la dernière place, Arnold sombre 4-1 contre Reinald sur terrain neutre, cependant il se reprend contre Diego et Alex (5-4 3-1) et sauve l’honneur, montrant que sans poisse cette composition inédite peut fonctionner. Têtu, Arnold décide de reconduire cette formation durant la Coupe pour la dernière fois, histoire de montré une fois pour toute qu’il est capable de gagner des trophées avec même si ses adversaires ont de gros doute. Opposé au champion Reinald en demi finale, Arnold tient sa revanche et élimine le champion sur le score de 2-1, pour sa 5e Finale consécutive il est opposé a Diego, Arnold retrouve sa réussite et malgré sa composition très défensive, il remporte la Coupe sur le score de 5-3 et démontre sa capacité a remporter un titre en prenant un composition totalement inédite que personne n’a jamais essayer et que personne d’autre n’essayera jamais. Après ce championnat, même si la poisse était d’après lui énorme, Arnold dont l’envie est désormais de reprendre sa dominations sans partage, choisi de reprendre son ancienne formation.
  • 14 : A l’occasion d’un championnat a 5, Arnold retrouve le titre de champion, avec 19 points en 8 matches il devance de 3 points son dauphin Diego. Remonté après son dernier championnat, Arnold annonce la couleur avec une correction 5-0 infligé a Adrien, mais une courte défaite 2-1 contre Reinald champion en titre le fait rétrogradé a la 3e place, mais Arnold se reprend avec 2 corrections infligés a Alex et Diego (4-0 4-0), leader a la mi saison, Arnold ne s’échappe pas a cause d’un nul 2-2 contre Adrien, égalité avec Diego, Arnold croit faire le plus dur avec 2 victoires contre Reinald et Alex en leur infligeant un 8-3 (!) puis un 5-2, véritablement déchainé offensivement Arnold possède un goal average de +20 contre +6 a Diego qui a réussi a tenir le rythme imprégné par Arnold, mais lors de l’ultime match du championnat entre Arnold et Diego, Arnold ne laisse aucune chance a son frère en continuant son festival offensif, il remporte le match 6-3. Shevchenko qu’Arnold a recruté en échange de Saha a Fabien, est meilleur buteur avec 15 buts en 8 matches. Si la démonstration de force en championnat est impeccable, le tenant du titre des 5 dernières Coupe va vivre un match frustrant en demi finale, opposé a Adrien, après un match partagé le match s’achève par un 1-1, la cruel séance de tir au but offre a Adrien une victoire inespéré 5 tirs au but a 3. Reinald remportera la Coupe.
  • 15 : Arnold remporte son 2e championnat de suite avec 22 points en 9 matches, il devance de 7 points son dauphin Alex. Arnold commence par 2 victoires contre Fabien et Diego (3-0 2-1), mais perd la tête du classement a la tiers saison après une défaite 2-1 contre Alex qui réalise le sans faute avec 3 victoires. Arnold accélère le rythme avec 3 victoires lors des matches retour qui lui font récupéré la 1er place grâce a des succès sur Fabien-Diego-Alex (2-1 2-0 4-0), Arnold est ensuite tenu en échec par Fabien sur terrain neutre 2-2, mais un faux pas d’Alex lui permet d’officialisé le titre grâce a sa victoire 5-0 sur Diego, pour le prestige il remporte un victoire 3-1 sur Alex. C.Ronaldo est meilleur buteur du championnat. Après un 2e championnat consécutif, Arnold va laissé filer pour la 2e fois de suite la Coupe, opposé a Alex en demi finale a l’occasion d’une confrontation en aller retour d’anthologie, Arnold obtient un 1-1 intéressant chez Alex, mais au retour les 2 joueurs sont déchainés offensivement, le match débouche sur un explosif 4-4 qui fait les affaires d’Alex qui marque des buts qui compte «double », sans perdre Arnold doit toutefois renoncer a la Finale, Diego remportera la Coupe.
  • 16 : Arnold remporte sans grande difficulté son 3e championnat de suite, avec 19 points en 9 matches il devance de 6 points son dauphin Adrien. Arnold ne fait pas dans le détail avec une entame de 6 victoires qui lui offre le titre avant même les matches sur terrain neutre ! Il bat successivement Diego-Adrien-Alex-Diego-Adrien-Alex (3-1 4-1 3-0 4-2 6-0 3-1), alors Champion, Arnold tente de se procuré le «Super Grand Chelem » mais une défaite 2-1 contre Diego lui font stopper net ses espoirs de remporter tout les matches, alors sans intérêt, Arnold termine tranquillement ses 2 derniers matches par une défaite 1-0 contre Adrien puis un nul 2-2 contre Alex. C.Ronaldo est a nouveau meilleur buteur. Arnold espère retrouver la gloire dans la Coupe, opposé a Diego en demi finale, Arnold s’impose facilement 4-1 et accède a la 6e Finale de sa carrière sur Pes 2008, opposé a Alex, Arnold arrache la victoire 3-2 et remporte sa 6e Coupe.
  • 17 : Arnold continue sa lancé et remporte son 4e championnat de suite en imprégnant un rythme infernal, avec 27 points en 9 matches il devance de 17 points son dauphin Diego. Arnold marque les esprits durant ce championnat avec 9 victoires en 9 matches, il remporte ainsi le «Super Grand Chelem » et démontre qu’il est actuellement intouchable, il bat successivement Reinald-Diego-Alex-Reinald-Diego-Alex-Reinald-Diego-Alex (1-0 4-0 2-1 3-1 2-1 3-1 5-2 6-2 2-0), Arnold passe une soirée tranquille a la première place du classement, C.Ronaldo est meilleur buteur une nouvelle fois. Avec le championnat en poche, le «Super Grand Chelem » et le meilleur buteur, Arnold a souvent réalisé cette exploit, mais a chaque fois la Coupe n’était pas disputé ensuite pour diverse raisons, cette fois ci elle aura bien lieu, et si Arnold gagne également la Coupe il réalisera tout simplement ce qu’on appelle une «Soirée Parfaite » jusque la jamais réalisé. En demi finale Arnold est opposé a Fabien, le match est plus accroché que prévu mais Arnold s’en sort avec une victoire 3-2, en finale pour la 7e fois de sa carrière il retrouve Alex qui est le seul obstacle entre lui est la «Soirée Parfaite », après un match très spectaculaire Arnold s’impose 4-3 et détient désormais un nouveau record, il remporte sa 7e Coupe.
  • 18 : Difficile pour Arnold de rééditer son exploit, même s’il n’y parvient pas il remporte son 5e championnat de suite avec 22 points en 9 matches, devançant de 5 points son dauphin Diego. Arnold obtient Drogba pour un championnat, l’échangeant contre Saha avec Fabien. Arnold commence par une victoire 3-0 sur Fabien mais une défaite 2-1 contre Diego lui fait perdre la tête du classement, sa victoire 2-1 contre Alex le maintient a un point de retard sur Diego. Lors des matches retour Arnold enchaîne 2 victoires contre Fabien et Diego (3-2 1-0), mais un nul 1-1 contre Alex fait qu’il est égalité avec Diego avant les matches sur terrain neutre. Arnold fait alors le nécessaire avec une victoire 2-1 contre Fabien puis une large victoire 5-0 contre Diego qui lui offre un nouveau titre de champion, pour le prestige Arnold bat Alex 3-2. Drogba est meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold retrouve Fabien en demi finale, en aller retour, Arnold assure l’essentiel a l’aller avec une victoire 3-1 puis gère au retour avec un nul 2-2 suffisant pour accéder a sa 8e Finale sur Pes 2008, il y retrouve son rivale de la soirée : Diego, après un match serré Arnold remporte sa 8e Coupe grâce a une victoire 2-1.
  • 19 : Arnold remporte facilement son 6e championnat de suite, avec 15 points en 6 matches il devance de 7 points son dauphin Diego. Arnold démarre ni plus ni moins par 5 victoires d’affilés contre Fabien-Diego-Alex-Fabien-Diego (2-1 3-2 2-1 2-1 3-2), alors assuré d’être champion il lui manque une victoire pour obtenir le «Grand Chelem » mais Arnold échoue a un match près a cause d’une défaite 3-2 contre Alex pourtant condamné a finir 3e. Après un championnat facilement remporté, Arnold va vivre un cauchemar en Coupe, pourtant vainqueur des 3 dernières éditions, Arnold part logiquement favori contre Diego en demi finale a l’occasion d’un match en aller retour, mais Arnold va chuter 3-1 et 3-0 et n’a jamais pu espérer aller en finale, Arnold déclare n’avoir jamais vu un joueur posséder autant de réussite sur un aller retour, pour lui le score n’est évidemment pas mérité et bien trop lourd, Diego remportera la Coupe.
  • 20 : Arnold remporte son 7e championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5, avec 14 points en 8 matches il devance d’un point son dauphin Adrien. Arnold commence par un nul 1-1 contre Adrien avant d’enchainer 4 victoires consécutives contre Diego-Reinald-Alex-Adrien (4-1 4-1 2-1 4-2), ces victoires le propulse largement en tête du classement, Arnold termine moins bien avec un nul 0-0 contre Diego, et malgré sa défaite 2-1 contre Reinald il remporte le titre profitant d’un faux pas d’Adrien contre Alex (5-5), dans un dernier match dépourvu d’intérêt Arnold perd 2-1 contre Alex. Lors de la Coupe il retrouve justement Alex en demi finale, cette fois ci motivé Arnold l’emporte 3-1 et se qualifie pour sa 9e Finale sur Pes 2008, opposé a Adrien son concurrent le plus sérieux durant le championnat, Arnold remporte facilement sa 9e Coupe grâce a une victoire sans appel 3-0.
  • 21 : Arnold remporte son 8e championnat de suite avec 12 points en 6 matches, il devance de 3 points son dauphin Alex. Arnold commence bien avec 2 victoires contre Diego et Fabien (4-1 2-1), son nul 1-1 contre Alex ne lui permet pas de creusé l’écart mais il est tout de même leader a la mi saison avec 2 points d’avance sur Alex. Arnold gagne 4-0 contre Diego au retour mais un nul 1-1 contre Fabien permet a Alex d’avoir un petit espoir de titre de champion, lors de leur dernière confrontation, Arnold sera champion s’il ne perd pas par 3 buts d’écarts contre Alex, une situation confortable qu’Arnold gère parfaitement avec un nul 1-1 qui lui offre un nouveau titre de Champion. Sheva partage le titre de meilleur buteur avec Eto’o et Zlatan. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Adrien qui fait son entrée dans le tournoi juste pour la Coupe, Arnold se montre sans pitié avec une victoire 6-2 a l’aller, Adrien est condamné a battre Arnold de 5 buts d’écarts au retour, jouant tranquillement Arnold se contente d’une défaite 3-0 au retour qui le propulse en finale pour la 10e fois de sa carrière, il y retrouve inévitablement Alex, le match est fermé mais Arnold s’impose finalement sur le plus petit des scores : 1-0, il remporte sa 10e Coupe.
  • 22 : Arnold remporte son 9e championnat de suite, avec 18 points en 9 matches il devance d’un point seulement son dauphin Alex. Arnold démarre très mal son championnat, avec un nul 1-1 contre Adrien, il ne parvient pas a réagir et perd 1-0 contre Diego, Arnold est alors bon dernier. Sa victoire in extremis 3-2 contre Alex a la tiers saison le ramène dans la course au titre. Arnold enchaîne ensuite 2 victoires contre Adrien et Diego (2-1 2-1), il récupère la première place mais ne creuse pas d’écart avec un nul 1-1 contre Alex, juste avant les matches retour Arnold avec 11 points ne possède qu’un point d’avance sur Alex et Adrien. Arnold ne craque pas sous la pression et signe 2 nouveaux succès contre Adrien et Diego (4-2 5-3), mais Alex ne lâche rien non plus, avec seulement un point de retard sur Arnold avant leur dernier match rien n’est joué. Arnold profite de sa situation puisque le nul lui suffit pour décroché le titre, et avec un 1-1 très disputé, c’est Arnold qui rafle une fois de plus de justesse le titre de Champion au dépend d’Alex qui n’en finit plus de laissé filer des opportunités, la faute a son incapacité a battre Arnold lors des matches décisifs. Lors de la Coupe Arnold est opposé a Diego en demi finale, avec une victoire 2-1 Arnold se qualifie pour la 11e Finale de Coupe de sa carrière sur Pes 2008, il y retrouve Adrien tombeur d’Alex, dans un match spectaculaire et offensif, Arnold remporte sa 11e Coupe grâce a un succès 5-3.
  • 23 : Arnold remporte son 10e championnat de suite, avec 15 points en 6 matches il devance de 6 points son dauphin Diego. Arnold démarre idéalement son championnat avec 2 succès contre Diego et Adrien (4-2 6-4), mais il perd la tête du classement a la tiers saison après une défaite 2-1 contre Alex qui prend le commandement du championnat avec 7 points. Cette défaite restera le seul faux pas du championnat d’Arnold, qui lui prive donc du «Grand Chelem », lors des matches retour Arnold ne laisse aucune chance a ses adversaires avec 3 victoires contre Diego-Adrien-Alex (1-0 6-1 2-1). Rooney est meilleur buteur. Vainqueur des 3 dernières Coupe, Arnold va se faire surprendre par un Adrien inspiré en demi finale, dans un match acharné Arnold perd finalement 3-2 et doit renoncer a la Coupe, Alex la remportera.
  • 24 : Arnold stoppe net sa série de 10 championnats remportés consécutivement, a l’occasion d’un championnat a 5, avec 16 points en 8 matches, Arnold n’est séparé que par un but au goal average par rapport au champion Alex. Arnold démarre pourtant idéalement avec 3 victoires contre Fabien-Adrien-Diego (4-2 2-1 3-0), mais une défaite 3-1 contre Alex juste avant la mi saison lui fait perdre la tête du championnat pour un point de retard sur Alex. Arnold se reprend avec une victoire 3-0 sur Fabien, mais un faux pas contre Adrien 1-1 lui coutera cher, d’autant qu’Adrien chute ensuite 5-0 contre Alex, laissant complètement filer le match, Arnold se plaindra d’un manque de combativité d’Adrien, d’autant plus que ces 5 buts offert a Alex au goal average auront des conséquences dramatique par Arnold, Arnold ne parvient pas a se relancé et perd 2-0 contre Diego, alors a 3 points de retard d’Alex avant leur dernier match, le goal average d’Arnold est inférieur, avec +10 pour Alex contre +3 pour Arnold la messe est dite, Arnold doit l’emporter par 4 buts d’écarts contre Alex, une mission quasi impossible. Cependant Arnold ne lâche rien et tente de rapidement se montré efficace pour mettre Alex sous pression, et le début de match d’anthologie qu’il réalise lui donne raison, menant 3-0 au bout de 30 minutes avec une énorme détermination et concentration, Arnold plonge Alex a qui le titre était promis dans la panique, mais Alex réagit en marquant un but crucial au pire des moments pour Arnold : juste avant la mi temps grâce a Adriano. En seconde mi temps Arnold ne relâche pas la pression mais Alex défend mieux et Arnold n’obtient pas la même réussite, condamné a gagne 5-1 le temps ne tourne pas en sa faveur, Arnold arrache a 4e but mais ne parviendra pas a marqué le 5e même s’il mit la pression sur Alex jusqu’à la dernière minute, une fin de championnat qui restera dans les annales et qui offre le titre a Alex. La soirée finit mal pour Arnold qui après avoir abandonné son titre de champion d’un fil, se fait éliminé de la Coupe en demi finale a la surprise générale après une défaite 3-2 contre Diego qui remportera ensuite la Coupe, Arnold doit vite réagir lors du prochain championnat.
  • 25 : Comme toujours Arnold n’est pas décidé a laissé son titre de champion plus d’une fois, jamais un adversaire ne parviendra a lui enlever 2 fois de suite ou plus, la tradition est respecté puisqu’Arnold remporte le titre de Champion avec 20 points en 9 matches, devançant de 8 points son dauphin Alex. Arnold commence pourtant par un nul 3-3 contre Reinald, mais avec 3 victoires consécutives contre Adrien-Alex-Reinald (3-0 1-0 4-1) Arnold reprend les commandes du championnat, cependant une défaite 2-1 contre Adrien a pour conséquence de voir Alex revenir a 3 points de lui, Arnold se charge de réduire ses espoirs de titre en poussières avec une victoire 3-1 contre Alex qui scelle quasiment le titre avant les matches sur terrains neutre. Sa victoire 3-0 contre Reinald lui assure définitivement le titre, il termine ensuite pour le prestige pas une victoire 6-0 sur Adrien puis un nul 1-1 contre Alex. C.Ronaldo retrouve le titre de meilleur buteur. Arnold tient maintenant a récupéré la Coupe, lors des 2 dernières éditions il n’est pas parvenu a la remporter, opposé a Reinald en demi finale en aller retour, Arnold chute 1-0 a Santiago Bernabeu et voit sa qualification en finale compromise, surtout lorsqu’au match retour Reinald mène 3-2 a la mi temps, Arnold est condamné a gagner pas 2 buts d’écarts et un festival offensif en seconde mi temps lui permet de gagner le match 7-4 et de sa qualifié en finale pour la 12e fois de sa carrière, mais pour la première fois Arnold va chuter en finale contre Adrien, sur le score de 5-3, Arnold gardera comme souvenir de cette finale un Adebayor injouable qui marque de n’importe ou sans contrôle et du mauvais pied, une défaite qui dans la manière ne convient pas a Arnold qui déclare ne pas mérité cette défaite, il laisse filer la Coupe pour la 3e fois de suite.
  • 26 : Arnold remporte son 2e championnat de suite sans aucune difficulté grâce a 22 points en 9 matches, il devance de 10 points son dauphin Reinald. Arnold met tout le monde d’accord avec 7 victoires consécutives pour commencer, il gagne contre Reinald-Diego-Alex-Reinald-Diego-Alex-Reinald (5-2 4-1 3-0 6-1 3-0 2-1 2-0), alors assuré d’être champion Arnold laisse filer le «Super Grand Chelem » a cause d’une défaite 1-0 contre Diego, le championnat n’ayant plus d’intérêt Arnold termine par un 3-3 contre Alex. C.Ronaldo est meilleur buteur. Mais la soirée ne s’arrête pas la, après une démonstration en championnat, Arnold doit récupéré la Coupe, opposé a Fabien qui fait son entrée dans la Coupe en Demi Finale, Arnold l’emporte 2-1 et se qualifie pour sa 13 Finale de Coupe sur Pes 2008. Opposé a Reinald en Finale, le match est bloqué mais finalement Arnold l’emporte 1-0 après avoir patiemment trouvé la faille, il remporte sa 12e Coupe.
  • 27 : Arnold remporte son 3e Championnat de suite, avec 14 points en 6 matches il devance de 3 points son dauphin Adrien. Arnold démarre par une belle victoire 3-0 contre Diego, mais ensuite il est tenu 2 fois de suite en échec : 2-2 contre Adrien et 2-2 contre Fabien. Egalité avec Adrien et Fabien qui ont également 5 points, la pression sera présente durant les matches retour, mais Arnold négocie a merveille ces matches sous tension, avec 3 victoires d’affilés contre Diego-Adrien-Fabien (3-1 3-0 3-0) il sécurise un nouveau titre de champion. Rooney est meilleur buteur du championnat.
  • 28 : Arnold remporte son 4e Championnat de suite a l’occasion d’un Championnat a 5, avec 20 points en 8 matches il devance de 8 points son dauphin Adrien. Invaincu durant la soirée, Arnold n’a cependant pas soirée tranquille lors de la première partie de saison, alternant victoires et matches nuls : Victoire 2-0 et 4-2 contre Fabien et Adrien, Nuls 1-1 et 2-2 contre Reinald et Alex, Arnold est alors 2e égalité avec Alex qui possède cependant un meilleur goal average, mais comme souvent lorsque les matches prennent de plus en plus d’importance, Arnold fait le métier pour aller chercher de nouveaux trophées, il gagne ses 4 matches retours et obtient un nouveau titre de champion grâce a ses victoires contre Fabien-Reinald-Adrien-Alex (2-1 5-0 5-2 3-0).
  • 29 : Arnold remporte facilement son 5e Championnat de suite, avec 22 points en 9 matches, il devance de 7 points son dauphin Adrien. Avec une entame de 5 victoires contre Fabien-Adrien-Alex-Fabien-Adrien (2-1 2-1 3-1 2-1 4-3), Arnold prend les commandes du championnat pour ne plus jamais quitter la première place, Arnold laisse filer ses espoirs de «Super Grand Chelem » après un nul 0-0 contre Alex. Sa victoire 3-0 sur Fabien lors du premier match sur terrain neutre lui assure définitivement le Titre, Arnold finit alors par une défaite 1-0 contre Adrien et par une anecdotique victoire sur Tapis Vert 3-0 contre Alex car ce dernier déclare forfait vu que le match n’a plus aucun intérêt. Lors de la Coupe Arnold retrouve justement Alex, après une demi finale partagé, Arnold s’impose finalement 3-2 et accède a sa 14e Finale de Coupe, il y retrouve Adrien pour une Finale qui se transforme en promenade de santé pour Arnold qui l’emporte 3-0 sans trembler, il empoche ainsi sa 13e Coupe.
  • 30 : Coup de tonnerre : Arnold met fin a sa série de 5 championnats de suite alors que rien ne semblé l’arrêté, avec 12 points en 6 matches il termine a 1 point du Champion Adrien. La soirée démarre très mal avec une défaite surprise contre Fabien 2-0. Cependant Arnold réagit avec 2 victoires contre Adrien et Alex (2-1 4-1), Avec 6 points Arnold est égalité avec Alex et Adrien, les matches retour s’annonce une fois de plus décisifs. Arnold se reprend avec une victoire 2-0 contre Fabien, son match contre Adrien s’annonce être décisif pour le Titre puisqu’Adrien devient son concurrent le plus sérieux après une démonstration contre Alex 7-2. Après un match très serré Arnold perd cruellement en fin de match sur le score de 3-2 et Adrien s’échappe ainsi vers le titre qu‘il cherchait depuis longtemp, le nul d’Adrien contre Fabien 2-2 lui permet d’officialisé son titre devant Arnold qui ne peut que constater les dégâts en spectateur du match. Cette perte surprise de son titre a au moins le mérite de réveiller Arnold qui depuis ce jour s’est décidé a ne plus JAMAIS cédé son titre et tenter de battre son fabuleux record de 17 championnats de suite, Arnold décide de placer la barre très haut pour vite oublier cette échec. Lors de la Coupe la soirée se termine en «Eau de Boudin » , pourtant Arnold élimine le Champion Adrien en aller retour avec 2 victoires 4-2 et 4-3, il prend ainsi une petite revanche, mais pour sa 15e Finale ou il est opposé a Fabien, le match est cadenacé et Fabien marque le premier, le match se transforme en attaque défense mais Arnold ne parvient pas a marqué, manquant d’inspiration dans une défense blindé de Fabien qui est lors de ce match déterminé a remporté son 1er Titre Majeure sur Pes 2008. Le temps s’écoule inéluctablement jusqu’à la fin du match, Fabien remporte la Coupe grâce a une victoire 1-0.
  • 31 : Après l’écher du dernier Championnat, Arnold se lance a la poursuite d’objectif difficile mais qui ont le mérite de le motiver, ne plus jamais perdre le titre et ainsi battre son record de 17 championnats de suite, pour cela il fallait bien évidement récupéré son titre, comme il l’a toujours fait puisque personne n’a jamais remporté 2 championnats de suite hormis lui-même. Arnold respecte la tradition et remporte ainsi le titre de Champion grâce a 15 points en 6 matches lors de ce championnat «Stars » ou Cantona et Roy Keane renforce les rangs d’Arnold, il devance de 6 points son dauphin Reinald. Arnold commence par 2 victoires contre Adrien et Reinald (5-3 4-2), mais une défaite 3-1 contre Alex juste avant la mi saison rééquilibre le classement, il est alors égalité avec Alex et devance Adrien de 2 points. Lors des matches retour Arnold va forcer la décision avec 3 victoires contre Adrien-Reinald-Alex (3-2 4-2 3-0) et retrouve ainsi le titre de Champion. Cantona est meilleur buteur du Championnat. Cependant lors de la Coupe Arnold va se faire surprendre par un Reinald inspiré lors de la demi finale, pourtant Arnold remporte le match aller 1-0, mais au retour Reinald réalise le match parfait en l’emportant 2-0 et en empêchant Arnold de marquer le moindre but, Arnold quitte donc la Coupe prématurément mais l’objectif principale de remporter le Championnat est tout de même atteint, Adrien remporte la Coupe.
  • 32 : A l’occasion d’un nouveau championnat «Stars », Arnold remporte son 2e Championnat de suite avec 22 points en 9 matches, il devance de 5 points son dauphin Reinald. Arnold réalise une entame de 6 victoires qui l’envoie sur orbite pour aller remporter le Titre, il bat successivement Adrien-Reinald-Alex-Adrien-Reinald-Alex (4-1 4-1 4-2 3-1 3-0 2-1), alors quasiment assuré de remporter le championnat, Arnold laisse filer le «Super Grand Chelem » en chutant 3-2 contre Adrien, il perd une 2e fois de suite contre Reinald cette fois et 3-2 a nouveau, cependant son avance était trop importante et ses concurrents ne sont pas parvenu a le suivre, le dernier match contre Alex n’ayant aucun intérêt, ce dernier préfère abandonner sur tapis vert. Cantona est meilleur buteur du championnat. Comme lors du dernier championnat Arnold maîtrise le championnat mais va a nouveau connaitre une déception contre Reinald en Demi Finale, il perd 2-1 en Demi Finale et doit renoncer a la Coupe, Adrien la remportera a nouveau.
  • 33 : Arnold remporte son 3e Championnat de suite a l’occasion d’un championnat a 5. Avec 21 points en 8 matches il devance de 5 points son dauphin Adrien. Arnold réédite une nouvelle entame de championnat d’exception, avec 6 victoires consécutives contre Fred-Adrien-Fabien-Alex-Fred-Adrien (3-0 3-1 3-2 4-2 4-2 3-2), Arnold obtient mathématiquement un nouveau Titre de Champion, mais une défaite surprenante 3-0 contre Fabien le prive de «Super Grand Chelem », cependant il est régulièrement Champion sans être inquiété actuellement, Est-ce que cela va durer ? Arnold avait a cœur de retrouvé la gloire lors de la Coupe. Opposé a Alex en demi finale en aller retour, Arnold l’emporte 2-0 a l’aller puis gère au retour (1-1), il retrouve en Finale le double tenant du Titre Adrien, après une Finale de très très haut niveau, Arnold souvent malmené parvient quand même a l’emporte 3-2 a l’usure, il remporte ainsi sa 14e Coupe lors de sa 16e Finale et conclu une soirée impeccable.
  • 34 : Arnold remporte son 4e Championnat de suite, avec 19 points en 9 matches il devance d’un point seulement son dauphin Adrien. Le tournoi commence par un nul 3-3 contre Reinald, Arnold réagit avec 2 victoires contre Adrien et Alex (1-0 3-1), son but dans les dernières minutes contre Adrien grâce a Robinho (Transféré a Manchester avec Ramos contre C.Ronaldo avec Reinald) aura des conséquences énormes sur la fin de championnat. Leader a la tiers saison, Arnold perd 5-1 contre Reinald dans un match cauchemard ou tout réussi a Reinald, c’est la 2e plus lourde défaite de l’histoire encaissé par Arnold, Adrien et Alex en profite pour revenir a seulement un point d’Arnold qui est désormais sous pression. Mais cette terrible défaite n’a pas pour effet de démoralisé Arnold, ce dernier réagit même avec 2 victoires contre ses 2 concurrents Adrien et Alex (3-1 2-1), confortablement installé en tête du championnat avant les matches sur terrains neutre, Arnold se complique la vie avec une nouvelle défaite contre Reinald 5-2 qui ne réussi décidément pas a Arnold ce jour la ! Avec 4 points d’avance sur Adrien a 2 matches de la fin Arnold peut gérer le titre avec un match nul, mais après un match acharné Adrien s’impose 4-3 et revient a un point d’Arnold ! Adrien l’emporte ensuite sur le fil 1-0 contre Reinald et met un pression terrible a Arnold, ce dernier qui vient d’enchainé 2 défaites de suite doit a tout prix battre Alex lors du dernier match pour rester Champion, Arnold se remet a pratiqué son meilleur football lors de ce match, avec une démonstration offensive, il s’impose 7-3 et remporte le titre in extremis après avoir alterné le très bon et le très mauvais notamment contre Reinald. Lors de la Coupe Arnold se venge de Reinald en demi finale après des défaites en championnat, Arnold corrige le tir et élimine Reinald sur le score de 7-4. Pour sa 17e Finale il retrouve a nouveau Adrien, le match est cette fois ci fermé mais c’est Arnold qui fait la différence et qui remporte sa 15e Coupe grâce a une victoire 1-0.
  • 35 : Arnold remporte son 5e Championnat de suite mais une fois de plus ce ne fut pas simple, a l’occasion d’un championnat a 5 il cumule 20 points en 8 matches et devance ainsi de 2 points son dauphin Alex. Arnold démarre idéalement avec 3 victoires contre Fred-Adrien-Fabien (5-2 2-0 2-0), égalité avec Alex qui réalise lui aussi une entame parfaite, Arnold reste Co leader avec Alex après leur nul 2-2 juste avant la mi saison. Arnold reprend ensuite son rythme avec 3 victoires contre Fred-Adrien-Fabien (1-0 3-0 2-0), Alex a perdu un peu de terrain mais reste en course puisqu’il n’est qu’a 2 points d’Arnold avant leur ultime match, Arnold doit faire au moins match nul pour rester Champion. Lors de ce match Arnold va réalisé un très grand match, dominant Alex de la tête et des épaules (26 Frappes contre 2, domination territoriale) mais le destin a longtemps laissé entrevoir le Titre pour…Alex ! En effet malgré une énorme domination, sur une de ses rares frappes, Alex ouvre le score juste avant la mi temps grâce a un but magnifique de Torres', virtuellement Champion a une mi temps du therme du championnat, Alex va cependant devoir subir les assauts d’Arnold et tenir bon, Arnold attaque sans relâche durant cette seconde mi temps mais ses occasions nets sont inexplicablement mise hors cadre a ras du poteau ou sauvé par le gardien d’Alex, finalement a la 87e Minute alors qu’Arnold est sous une terrible pression puisqu’il est a quelque seconde de laisser filer son titre malgré sa domination, Messi sa recrue perce la défense d’Alex avec les dribbles dont Arnold a le secret, il sert Rooney dans les 6 mètres qui allume Toldo a bout portant et délivre Arnold en toute fin de match, Arnold remporte un nouveau championnat et il est complètement mérité d’après lui.
  • 36 : Arnold remporte sans difficulté son 6e Championnat de suite, avec 18 points en 6 matches il réalise le «Grand Chelem » et devance de 11 points son dauphin Reinald. Jamais inquiété durant la soirée, Arnold qui avait fait un échange Zlatan-C.Ronaldo avec Alex va réalisé un championnat parfait avec 6 victoires en 6 matches contre Fred-Reinald-Alex-Fred-Reinald-Alex (2-1 6-2 1-0 6-1 8-2 4-2) , l’humiliation 8-2 infligé a Reinald est une réponse a un match datant de quelque championnat, a noté lors de la victoire 1-0 contre Alex le but décisif de Zlatan qui en trahissant son ancien propriétaire lui permet de remporter le Grand Chelem, Arnold réalise avec Zlatan une performance jusqu’ici jamais réalisé : Meilleur buteur du Championnat, Zlatan marque 18 buts…en seulement 6 matches, il marque donc 3 buts par match en moyenne ! Record jamais égalé jusqu’ici.
  • 37 : Arnold Matte tout ses adversaires lors de ce championnat a 5 et remporte son 7e Championnat de suite, avec 24 points en 8 matches il empoche le «Super Grand Chelem » et devance de 9 points son dauphin Fabien. Jamais inquiété durant la soirée, Arnold bat donc chacun de ses adversaires 2 fois : 6-3 et 8-1 contre Quentin, 4-2 et 6-2 contre Fred, 1-0 et 2-1 contre Fabien, 3-0 et 3-1 contre Alex. C.Ronaldo de retour au club retrouve le titre de meilleur buteur. Appliqué en Championnat, Arnold réussi parfaitement son objectif principal avec en prime le «Super Grand Chelem », il ne lui reste plus qu’a remporté la Coupe pour obtenir la 2e «Soirée Parfaite » de sa carrière (Championnat + Super Grand Chelem + Meilleur Buteur + Coupe). Mais cette Coupe sera l’œuvre de rebondissement incroyable, pas en demi finale ou Arnold opposé a Fred n’a aucune difficulté a accédé a la Finale en gagnant 4-2 et 1-0. Pour sa 18e Finale l’affiche sera un grand classique pour Arnold : il y retrouve Alex, très motivé a l’idée de sauver sa soirée. Alex ouvre le score par l’intermédiaire de Torres, mais Arnold égalise puis reprend l’avantage 2-1, Alex obtient une égalisation 2-2 et le match se dirige vers une prolongation, Arnold reprend a nouveau l’avantage, dans un dernier effort Alex obtient une égalisation a 3-3 grâce a Drogba, le match est serré et de très haut niveau, malheureusement pour le spectacle c’est la cruel séance de tir au but qui décidera du vainqueur. D’entrée Arnold voit son penalty repoussé, mais Alex trouve le poteau et ne prend pas l’avantage, puis les buts s’enchaine jusqu’à 3-3, Arnold rate le sien et Alex n’a ni plus ni moins qu’une Coupe au bout de son Penalty, Muntari le tir en traitre au milieux mais Van Der Sar sous les ordre d’Arnold n’a pas bougé et stoppe la tentative, tout est a refaire, mais dès le Penalty suivant Hargreaves expédie son tir hors cadre, l’occasion est trop belle pour Alex qui a pour la 2e fois de suite la Coupe au bout de son Penalty, il serait improbable de laisser filer 2 fois cette occasions, Arnold pense déjà être battu, Crespo s’élance et…tir a coté a son tour ! Encore une occasion gâché par Alex ! Arnold transforme le penalty suivant et c’est maintenant Alex qui est sous pression, inexplicablement Cambiasso tir lui aussi a coté, Alex vient de laisser filer un Titre Majeure qui lui tendait les bras, Arnold remporte une Coupe pas volé car durant le match les débats étaient équilibrés, mais cette Coupe, sa 16e, est tout de même inespéré après une telle séance de tirs au buts, Arnold qualifiera cette réussite par «La Réussite des Grands Champions ».
  • 38 : Arnold continue a remplir ses objectifs en remportant son 8e Championnat de suite, avec 14 points en 6 matches il devance de 3 points son dauphin Reinald. Arnold commence par une victoire 2-0 contre Fred, mais lors du match suivant, il est mené contre le leader Reinald sur le score de 1-0, mal partit Arnold risque de se faire détacher de la course au titre, ses efforts pour égalisés ne semble pas vouloir être récompensé, mais finalement Tevez égalise et permet a Arnold de rester avec le même nombre de point que Reinald. Le scénario est similaire lors du match suivant contre Alex, Arnold est mené 1-0 et voit Alex passé virtuellement en tête, Arnold domine alors complètement les débats mais rate des occasions immanquables a bout portant, et c’est finalement Tevez qui endosse une fois de plus le costume du sauveur, sa puissante frappe a 16 mètres dans les arrêts de jeu va se logé en pleine lucarne et permet a Arnold de rester au sommet du classement en compagnie de Reinald. Lors du match retour Arnold soigne son goal average contre Fred (5-1), avec ceci dit beaucoup de réussite car Casillas fait un mauvais match, et Ramos est sévèrement expulsé par l’arbitre Chinois. Lors du match décisif contre Reinald pour le titre Arnold réalise un match grandiose, asphyxiant Reinald du début a la fin il s’impose logiquement sur le score de 3-1 et va magistralement remporté le Championnat après avoir souffert lors des matches aller. Le dernier match contre Alex n’est pas disputé car il n’a aucun intérêt Alex préfère l’annuler et il perd donc anecdotiquement 3-0 sur tapis vert. Lors de la Coupe Arnold se fait plaisir en demi finale : il humilie Reinald sur le score de 6-1 et se qualifie ainsi pour la 19e Finale de Coupe sur Pes 2008. Opposé a Alex en Finale, Arnold est rapidement mené 2-0 sur 2 centres aériens que ses défenseurs ne dégage pas de la tête, Zlatan et Torres en profite pour mettre Arnold dans une situation critique. Arnold va ensuite dominé complètement la suite du match mais sans marqué, Messi tir a coté alors que la moitié de la cage et vide après avoir crocheté le gardien, Tevez ne cadre pas une reprise a 10 mètres du but, Rooney manque inexplicablement un tir dans le but vide a moins d’un mètre du but ! Du jamais vu ! Arnold ne se plaint pas pour autant et reste concentré, persuadé que la roue peut tourné. Et en seconde mi temps Arnold va prouvé qu’il avait raison : C.Ronaldo et Tevez marque coup sur coup sur des buts «nets » et relance Arnold dans cette Finale, c’est alors qu’Alex va passer son temps a «pleurer »lors de cette Finale, remettant tout en cause alors que sa réussite en première mi temps était insolante ! Arnold trouvera ces braillement insupportables. Le match se rééquilibre et alors qu’il se dirige vers la prolongation, Drogba perce la défense d’Arnold et marque du bout du pied en taclant dans les arrêts de jeu, Arnold n’aura pas le temps de revenir et laisse filer la Coupe a Alex, une défaite qui laisse un gout amère en cette fin de soirée, Arnold félicitera tout de même Alex mais il n’oubliera pas de lui rappelé qu’il a «pleuré» durant tout le match. Arnold ne fait pas son doublé habituel Championnat + Coupe mais il remporte tout de même le Championnat qui est son objectif principale : comme il l’a dit il y a quelque temps il ne veut plus jamais le perdre, perdre la Coupe n’est pas dramatique pour Arnold qui en est de très loin le Recordman (16 Coupes contre 3 pour Alex-Adrien-Diego).
  • 39 : Arnold se maintient une fois de plus au sommet du classement, avec 15 points en 6 matches il remporte un nouveau titre de Champion (le 9e de suite), il devance de 5 points son dauphins Fabien. Arnold entame idéalement la soirée avec 2 victoires contre Fabien et Adrien (2-1 et 5-3), à l’occasion du match contre Adrien, Berbatov dispute son premier match pour Arnold, il marque 2 buts en 20 minutes. Juste avant la mi saison, Arnold chute 2-1 contre Alex après avoir pourtant mené 1-0, il ne cède que dans les dernières minutes, Arnold estimera avoir manqué de réussite sur ce match. Co leader avec Fabien, Arnold prend seul le fauteuil de leader après une victoire 1-0 contre Fabien, sa victoire 4-2 contre Adrien lui permet d’officialisé son Titre de Champion, son 9e de suite. Alors que le match suivant n’aurait rien changé au classement, Arnold gagne anecdotique ment 3-0 sur tapis vert après le forfait d’Alex. Lors de la Coupe Arnold défie Adrien en demi finale, ce dernier qui reprend son club fétiche Arsenal est bien plus performant qu’en Championnat, mais Arnold fait une bonne entame, menant 1-0 puis 2-1, mais après une très mauvaise relance Henry récupère pour Adrien et égalise, puis Adebayor perce la défense d’Arnold en fin de match pour offrir la qualification en Finale pour Adrien, Arnold assiste donc en spectateur à la Coupe remporté par Fabien.
  • 40 : Motivé pour remporter son 10e Titre d’affilé, Arnold va devoir y renoncé d’une tout autre manière que sur le terrain alors que le Titre lui semblait pourtant promis. En effet durant ce Championnat à 5, l’arrivée tardive d’Alex fit commencé le tournoi bien trop tard, juste avant la mi saison voyant que le Championnat ne finirai pas a l’heure prévu, le tournoi fut stopper, frustrant pour Arnold qui filer vers le titre après s’être emparé du fauteuil de leader sans forcé après 3 succès contre Fred-Adrien-Fabien (4-1 3-2 3-1), comme 75% des matches n’ont pas était joué, le Titre ne lui sera pas accordé.
  • 41 : Pour le dernier Championnat Pes 2008 de l’histoire, Arnold termine 1er du Championnat à 5 et empoche ainsi son 10e Championnat de suite, il devance de 8 points son dauphin Alex. Arnold démarre par un solide succès 3-0 contre Fred, il se montre ensuite intraitable contre le débutant Renaud (5-0), il prend garde la tête du Championnat après une belle victoire contre Fabien (2-0), juste avant la mi saison il défie Alex qui ne compte que deux points de retard sur lui-même au classement, le match est équilibré et plutôt fermé, les deux joueurs se procurent des occasions franches : Arnold est deux fois en positions idéales avec Tevez au point de Penalty mais ce dernier ne cadre pas ses frappes alors qu’en générale il ne les rate pas, Alex lui à une énorme occasion après une percé de Drogba, il trouve Torres en position idéal dans les 6 mètres, sa frappe est alors sauvée sur la ligne par Ferdinand alors qu’Alex pensait déjà ouvrir le score. Alors que le match s’achemine vers un match nul qui parait plutôt équitable, Arnold va porter le coup de grâce après une belle action de Messi qui sert parfaitement C.Ronaldo en profondeur, ce dernier frappe fort mais Cesar effectue une belle parade, mais le ballon roule devant les 6 mètres, Rooney qui arrive comme un boulet de canon décoche une frappe puissante à bout portant, tellement puissante qu’elle n’est pas loin d’être raté : la balle ricoche sur le bas de la barre transversale puis heurte le poteau et rentre ! Cette victoire sur le fil fait du bien à Arnold qui prend un avantage décisif de 5 points sur Alex à la mi saison ! Mais lors du premier des matches retours Arnold va se faire surprendre contre Fred, alors qu’Arnold mène 1-0, Fred obtient un Penalty litigieux avec en prime l’expulsion de Van Der Sar, Arnold critiquera vivement l’arbitrage, Van Nistelrooy égalise à 1-1. Sur l’engagement, Arnold perce la défense et marque avec C.Ronaldo et pense avoir fait le plus dur, c’est sans compte sur un nouvel exploit de Fred avec une frappe puissant de Van Nistelrooy à 20 mètres. Ce nul contre Fred ruine les espoirs d’Arnold pour le Super Grand Chelem, Alex revient également dans la course au titre. Arnold se reprend avec un solide succès contre Renaud sur le score de …10-0 ! Il s’agit d’un nouveau record dans l’histoire des tournois (le précédent record était Arnold vs Alex 9-0). En marquant 9 buts, Rooney fait un grand pas vers le titre de meilleur buteur qu’il partagera avec Torres au final. Arnold ne laisse plus filer de points et remporte à nouveau un succès mérité contre Fabien (2-0). Alors qu’Arnold se prépare à disputer le match pour le titre contre Alex, ce dernier est tenu en échec 0-0 contre un surprenant Fred toujours aussi solide défensivement, avec ce nul, Fred offre le titre à Arnold sur un plateau, le dernier match n’ayant aucun intérêt ne sera pas disputé et sera donné à Arnold anecdotiquement sur tapis vert. Rooney est également Homme du Tournoi. Après cette belle conclusion en Championnat, Arnold se qualifie pour sa 20e Finale de Coupe en disposant de Fred sur le score de 3-0. En finale Arnold domine et mène logiquement 1-0 grâce à C.Ronaldo, mais il ne parvient pas à tuer le match, Adriano égalise pour Fabien sur sa première occasion, Arnold tente d’accélérer le jeu mais il ne parvient plus à se procurer d’occasion nets, Tevez est blesser sur un tacle assassin de Lampard, n’ayant pas d’équivalent sur le banc Arnold voit son attaque diminuer. Fabien s’accroche et obtient la séance de tirs au buts, Arnold tir une fois à coté et 2 fois sur le barre, il perd la finale 5 tirs au but à 4, petite déception pour la dernière Coupe mais cela ne l’affecte pas beaucoup, son objectif de battre ses 17 Championnats de suite est toujours d’actualité. En conclusion Arnold écrase une fois de plus la concurrence sur Pes 2008, tel Schumacher en F1 durant les années 2000, il se balade et remporte 33 Championnats à lui tout seul contre 6 pour tout les concurrents réunis, il est également Recordman des Coupes (16 Coupes, contre 3 pour Adrien-Fabien-Diego-Alex), sa moyenne de point augmente par rapport à la saison dernière : 2.40 contre 2.38 sur Pes 6. Pour le moment Arnold est toujours tranquillement placé en tant que Meilleur Joueur sur Pes 2008, sa domination sera-t-elle toujours intact sur Pes 2009 ?


Statistiques

Bilan a Pes 2008 : 230 victoires, 45 nuls, 40 défaites

861 buts marqués contre 407 encaissés (2.81 marqués par match contre 1.33 encaissés)

Moyenne de 2.40 points par matches

Meilleur Buteur : C.Ronaldo

0 Lancer de Manette

39 Victoires, 6 Nuls pour 14 Défaites en Coupe (20 Finales, 16 Coupes remportés)


Palmarès :

Championnats Joués : 39

Titre :

2 Championnat a 6

2 Championnat a 6 Recrues

2 Très Grand Championnat

8 Très Grand Championnat Recrues

1 Grand Championnat

16 Grand Championnat Recrues dont 1 Nocturne

2 Grand Championnat Stars

16 Coupe

3 Super Grand Chelem

2 Grand Chelem

5 Fois Vice Champion (Gr. Ch. Recrues x2, Ch. a 6 x2 dont 1 par arrêt , Tr. Gr. Ch. Recrues x1)

22 Fois Meilleurs Buteurs (Rooney x6, C.Ronaldo x8, Shevchenko x4 , Cantona x2, Drogba x1 , Zlatan x1)

Homme du Tournoi x2 (Rooney x2)

         Bilan : 83 Titre, 54 Titres Majeurs, 29 Titres de Second Plan

Palmarès Négatif : 1 Dernière Place


PES 2009 Modifier

  • 1 : Pour son premier Championnat sur Pes 2009, Arnold vise le titre mais la soirée sera décevante car le tournoi n’ira pas à son terme, Alex qui à trop forcer sur la boisson s’est littéralement endormi après avoir jouer seulement 2 matches alors que Fabien était au bord de la crise de nerf après avoir était pitoyable sur les premiers matches, il déclara forfait et le tournoi fut annuler. Les défenses renforcés de Pes 2009 font débat, Arnold pense lui-même que le plaisir pris en jouant au 2009 est moins grand que sur Pes 2008 car il est plus difficile d’avoir des occasions de buts, mais Arnold est tout de même motivé pour persévérer sur Pes 2009 même si ce n’est peut être pas le cas de l’ensemble des joueurs, l’avenir de Pes 2009 dans les tournois est donc incertain. Pour ses trois premiers matches Arnold réussi une entame correcte, il bat logiquement Fabien 2-0 après un match maitrisé, il perd 2-1 contre Diego au top de sa forme puis il pulvérise Adrien 3-0 après un match plein, 2e à un point du leader Diego, le tournoi est alors stoppé, ces tournois arrêté agace Arnold qui à toutefois déclaré que Diego était bien partit pour remporté le Titre, ce dernier s’était montré très impressionnant sur ce début de Championnat.
  • 2 : Conscient que ce Championnat Pes 2009 serait sans doute le dernier car il attirait les critiques répétés d’Alex, Arnold ne voulait surtout pas manquer l’opportunité de remporté le seul titre Majeure disponible a remporter sur Pes 2009. Avec 22 points en 8 matches, il ne rate pas l’occasion de remporter ce Championnat à 5 (son 11e de suite), il devance de 7 points son dauphin Reinald. Après une logique victoire 2-0 contre Fred pour son premier match, Arnold bénéficie de l’abandon totalement innatendu de Diego qui renonce au tournoi après seulement un match contre Reinald (0-5), il gagne donc sur un tapis vert anecdotique, mis sous pression par Reinald qui fait un parcours sans faute jusque la (3 victoires), Arnold ne rate pas l’occasion de reprendre les commande du classement en écrasant Reinald sur le score de 4-1 après un match largement maitrisé et débloqué par une percé de sa recrue Messi. Pour termine les matches aller, Arnold doit se contenter d’un nul 0-0 contre Alex après un match fermé et pauvre en occasion, ce nul coutera le Super Grand Chelem à Arnold puisqu’il s’agit de son seul faux pas. Au retour Arnold bat Fred 7-4 après un match explosif sur le plan offensif, puis il rebénéficie de l’abandon de Diego, il assure ensuite définitivement le titre en pulvérisant Reinald 4-0 alors qu’un nul lui aurait suffit pour être Champion, après cette démonstration de force, Arnold n’a même pas a disputé le dernier match puisque n’ayant plus aucun intérêt, Alex accepta de ne pas le disputé. C.Ronaldo est meilleur buteur ainsi qu'homme du tournoi. Même si s’agit probablement du dernier Championnat sur Pes 2009, Arnold n’est pas contre un retour sur Pes 2008 pour plusieurs raisons : premièrement, il est désormais le seul a posséder un titre Majeure sur Pes 2009 ce qui lui convient parfaitement, ensuite si cela permet d’avoir une meilleur ambiance dans les tournois il est évidemment pour, car il est vrai d’après lui que le coté trop défensif de Pes 2009 rendait les soirées moins passionante.

Statistiques

Bilan à Pes 2009 : 7 victoires, 1 nul, 1 défaite

23 buts marqué contre 7 encaissés (2.56 buts marqués par match contre 0.78 encaissés)

Moyenne de 2.44 points par match

Meilleur buteur : C.Ronaldo

Championnat Joué : 1

Palmarès : 1 Très Grand Championnat Recrues

1 Titre de Meilleur Buteur (C.Ronaldo x1)

1 Fois Homme du Tournoi (C.Ronaldo x1)

         Bilan : 1 Titre Majeure, 2 Titres de second plan

PES 2008 Saison 2 Modifier

  • 1 : De retour sur Pes 2008, Arnold se réjoui de retrouver sa facilité à attaquer, il espère évidemment rester le meilleur joueur aussi bien en moyenne de point qu’en Palmarès. Pour ce retour sur Pes 2008 qui sera donc utilisé pendant un an de plus, Arnold montre qu’il est toujours le meilleur : il obtient le Titre de Champion (Son 12e de suite) grâce à 19 points en 8 matches, il devance de 6 points son dauphin Reinald. En ouverture contre Fabien, Arnold remporte logiquement le match sur le score de 3-2, la réduction du score de Fabien dans les arrêts de jeu ne change rien au travail fourni avant avec notamment un doublé de Kaka, Arnold avait cependant du bataillé puisque Fabien avait ouvert le score par Ballack ce qu‘Arnold avait répondu avec une égalisation de Tevez. Lors du second match contre Adrien, Arnold domine mais il ne conclu pas, Adrien en profite pour marquer un but improbable de la tête avec Nasri, la suite du match est frustrant pour Arnold qui domine outrageusement sans marqué, finalement à la 89e minute Kaka égalise et récompense les efforts d’Arnold, Adrien reconnaitra même cette égalisation comme logique. Arnold est ensuite sous pression, deuxième derrière Alex au classement, il n’a pas le droit à l’erreur contre Reinald, le début de match est cauchemardesque pour Arnold : Reinald se crée deux demi occasion, deux fois relâché par Van Der Sar sur Van Nistelrooy : 2-0 pour Reinald au bout de 15 minutes, à ce moment la Arnold est alors potentiellement distancé dans la course au titre, sous pression il réagit alors en Champion : il réduit tout d’abord le score par Tevez, puis alors qu’il partait au but avec C.Ronaldo, Reinald le fauche par derrière mais Heinze est expulsé, Reinald sait qu’il va disputé toute une mi temps à 10 contre 11 ce qui affecte son moral. En effet Arnold ne lui laisse quasiment jamais le ballon en seconde mi temps, cette outrageuse domination sera récompensé grâce à des buts de Rooney et C.Ronaldo, Arnold s’impose 4-2 et reprend le fauteuil de leader de manière impressionnante malgré un match bien mal engagé, il dira que c’est le genre de réaction digne d’un Champion. Arnold est ensuite en roue libre dans le choc juste avant la mi saison contre Alex qui est alors deuxième, après une entame parfaite Arnold mène 2-0, Alex réduit le score par Torres mais en deuxième mi temps Arnold résiste bien au peu d’occasion d’Alex et il fini par tuer le match par C.Ronaldo (3-1), Arnold s’échappe seul en tête à la mi saison. Au retour il obtient une nouvelle victoire logique contre Fabien (3-1) malgré le fait qu’il fut une fois de plus mené au score après un coup franc victorieux de Lampard. Arnold avait ensuite à cœur de se reprendre contre Adrien, malgré l’ouverture du score de ce dernier, Arnold s’impose 5-3 dans un match explosif sur le plan offensif, malgré des carences défensives lors de ce tournoi, Arnold remporte ses matches grâce a sa domination et son attaque exceptionnel (Rooney, C.Ronaldo, Tevez, Messi, Kaka). Déjà Champion, Arnold s’incline 5-3 contre Reinald malgré un match équilibré, Reinald qui avait ouvert le score s’est ensuite montré réaliste est à marqué à la moindre opportunité, malgré une fois de plus un bon match sur le plan offensif, Arnold ne peut revenir avec autant de buts encaissé. Arnold ne dispute pas le dernier match contre Alex car le classement ne pouvant plus évoluer, Alex préfère ne pas le jouer. Lors de la Coupe Arnold prend sa revanche contre Reinald en demi finale, après un match plus sérieux défensivement, Arnold s’impose sur le plus petit des scores grâce à Kaka (1-0). En Finale il retrouve Fabien qui n’est autre que le double tenant en titre de la Coupe, Arnold est alors rapidement mené au score mais une égalisation de C.Ronaldo servi par Messi à la limite du hors jeu relance le match, en seconde mi temps Tevez offre la Coupe à Arnold qui dominé le match, la soirée est donc parfaite pour Arnold qui effectue un retour triomphale sur Pes 2008, si sa défense ne fut pas aussi performante que d’habitude, Arnold impressionne sur sa capacité à renverser des situations désespérés, en effet lors de cette soirée, sur ses 9 matches, Arnold fut 7 fois menés au score, ce genre de statistiques correspond d’habitude au joueur qui termine dernier, mais malgré ces situations compliqués, Arnold à su ne rien lâcher pour obtenir 5 victoires 1 nuls et une défaite seulement lors de ses rencontres ou il fut mené au score, être Champion et vainqueur de la Coupe en étant mené lors de 7 des 9 matches, c’est tout simplement du jamais vu dans l’histoire des tournois.
  • 2 : Arnold continue sa moisson de Titre : il remporte son treizième Titre de Champion de suite lors de ce Championnat, avec 16 points en 6 matches, il devance de 6 points son dauphin Fabien. Arnold commence par une victoire contre Fred (3-2), malgré le réalisme de Fred qui marque sur ses rares occasions, Arnold fait la différence grâce à des buts marqués en début de match, lors du second match, Arnold défie Fabien pour s’emparer de la première place, après une ouverture du score de Rooney juste avant la mi temps, Arnold se fait surprendre à 10 minutes de la fin : Fabien marque sur corner avec Shevchenko, mais dans la foulée Arnold met une grosse pression, après une raid solitaire de C.Ronaldo, ce dernier obtient un Penalty logique pour un mauvais tacle de Carvalho dans la surface, mais Arnold trouve la transversale, c’est finalement à 5 minutes de la fin qu’Arnold marque le but de la délivrance, C.Ronaldo se rattrape avec une frappe en cloche qui se loge dans la lucarne de Cech, cette tardive victoire permet à Arnold de prendre la tête du classement. Juste avant la mi saison Arnold vit un pénible début de match contre Alex, Arnold est rapidement mené 3-1 : Zlatan marque un but improbable mais surtout Arnold marque deux Contre son Camp ! Cette malchance incroyable le met en mauvaise posture, mais comme souvent Arnold ne lâchera rien, et après une deuxième mi temps dominé, Arnold revient à égalité après des buts sur de superbes actions conclu par Rooney et Tevez (3-3), ce nul permet à Arnold de rester leader à la mi saison. Au retour, Arnold ne fait qu’une bouchée de Fred (6-0) avec notamment un festival de C.Ronaldo, puis vient le match décisif contre Fabien pour le titre, Arnold bénéficie dès le début du match d’un Penalty logique mais aussi d’une expulsion sévère pour Fabien, mais Arnold rate le Penalty et encaisse un but malchanceux juste dans la foulée après un ballon mal dégagé repris par Adriano, mais à 11 contre 10 Arnold domine le reste du match, il égalise mais un nouveau coup du sort s’abat sur Arnold qui marque un nouveau contre son camp ! A nouveau mené, Arnold fait une fois de plus preuve de ressource moral dont il a le secret : il égalise sur une frappe à 20 mètre d’Hargreaves avant de chercher la victoire après une action individuel de C.Ronaldo, cette précieuse victoire offre un nouveau titre à Arnold ! Lors du dernier match Arnold défie Alex pour le prestige, après le quatrième Csc d’Arnold ce soir (un Record !), Arnold égalise avec Rooney puis va chercher la victoire avec ce même Rooney, Arnold devient le premier Champion tout en ayant marqué le nombre hallucinant de 4 Contres Son Camp en 6 Matches ! Lors de la Coupe Arnold vient à bout d’un Fred malchanceux en demi finale (3-1), en Finale il défie Alex dans ce qui sera un match de légende, Arnold mène rapidement 2-0 après une belle entame mais aussi grâce à un Csc de Toldo, Alex revient à 2-2 après deux but coup sur coup, Rooney manque ensuite le but vide alors que Torres frappe le poteau, au bout du suspense Arnold décroche sa deuxième Coupe en deux Finales sur Pes 2008 Deuxième Saison : une frappe limpide de Kaka offre la Coupe à Arnold (3-2), cette nouvelle soirée réussi place déjà Arnold en tête des Titres Majeure (4 contre aucun pour les autres joueurs), Arnold prend aussi le large au niveau de la moyenne de points par match, et il se rapproche également de son record de 17 Titres de Champion remporté à la suite.
  • 3 : Arnold continue sur sa lancée et réalise une soirée tout simplement Exceptionnel puisqu’il empoche pas moins de…4 Titres Majeurs ! Il remporte tout d’abord le Championnat, son quatorzième consécutifs, avec 18 points en 6 matches, il remporte donc tout ses matches et empoche son premier Grand Chelem cette saison, il devance de 8 points son dauphin Alex. Contre Fabien en ouverture, Arnold peine à ouvrir la marque, en contre Fabien rate le hold up avec une frappe sur la barre d’Anelka, Arnold pousse et fini par marquer sur un centre tir victorieux de Kaka, après cette courte victoire Arnold domine facilement un Adrien peu inspiré avec le Barça (3-1), juste avant la mi saison Arnold défie son dauphin Alex, en étouffant son rival, Arnold réalise une grande performance et sa victoire 3-1 mérité le propulse largement en tête à la mi saison. Arnold fait un grand pas vers le Titre avec une nouvelle victoire logique contre Fabien (2-0), Arnold enchaîne avec une victoire contre Adrien (2-1), officiellement Champion pour la quatorzième fois de suite, Arnold espère le Grand Chelem lors de son dernier match contre Alex, après une ouverture du score de C.Ronaldo Arnold se voit égalisé par Adriano, mais la détermination du Champion pour aller chercher le Grand Chelem fera la différence : un doublé de Rooney offre une sixième victoire en six matches pour Arnold (3-2). Arnold qui avait perdu Messi est tout de même satisfait de sa nouvelle recrue Nesta qui à considérablement renforcé sa défense. Lors de la Coupe Arnold défie Adrien en aller retour, après un match aller compliquer ou Arnold obtient un nul 2-2 grâce à un doublé de C.Ronaldo, le retour est également accroché contre un Adrien qui retrouve son meilleur niveau avec Arsenal, à 2-2 les deux joueurs défie en prolongation, Arnold comme souvent fait la différence dans les fins de match et l’emporte 4-2, en Finale il défie Fabien, après un match dominé de bout en bout, Arnold s’impose le plus logiquement du monde sur le score de 2-0. Une deuxième Coupe est disputé ce soir la, en demi finale Arnold retrouve Fabien, après un nul 1-1 qui peut laisser des regrets à Arnold (expulsion injuste de Park, égalisation de Shevchenko dans les dernières minutes), Arnold ne laisse pas de place au hasard au retour et s’impose logiquement 3-1, lors de sa 4e Finale de Coupe cette saison, Arnold retrouve Adrien en Finale, le match est une nouvelle fois passionnant, Arnold mène 3-2 en seconde mi temps dans un match explosif sur le plan offensif, alors qu’Adrien espère encore revenir, Arnold met fin au suspense en fin de match avec deux but meurtrier (5-2), Tevez est incontestablement homme du match avec un triplé. Arnold domine plus que jamais le Tournoi, se rapprochant un peu plus de son record de 17 titres de suites, Arnold conforte un peu plus sa moyenne de point (2.65) ainsi que son total de Titre Majeur (8 contre 0 pour les autres joueurs), qui pourra stopper Arnold ?
  • 4 : Arnold à peut être trouver le nom de sa bête noire en ce début de saison, quoi qu’il en soit Arnold fait tout de même le métier en allant chercher son Quinzième Titre de Champion Consécutif ! Son propre record de 17 titres d’affilés de rapproche de plus en plus, Arnold totalise 15 points en 8 matches lors de ce Championnat à 5, il devance de 2 points son dauphin Adrien. Avant le tournoi Arnold obtient l’arrivé de Cambiasso échangé contre Evra avec Alex, Arnold garde Nesta comme recrue mais il change Kaka par Torres. En ouverture Arnold réalise sans doute son meilleur match de la soirée : il humilie Adrien sur le score de 4-1, Arnold domine le match est prend le large grâce à notamment un triplé de Torres ainsi qu’un but de C.Ronaldo. Mais dès le match suivant Arnold va perdre son fauteuil de leader, dans un match revanche contre Reinald (seul joueur à avoir battu Arnold cette année), Arnold est rapidement mené par un but de Benzema mais Arnold égalise sur un Penalty de Torres, en seconde mi temps le scénario est similaire et les deux joueurs se dirige vers un nul 2-2 logique, mais Reinald l’emporte dans les arrêts de jeu sur un but de Van Nistelrooy, Reinald exulte et ne se prive pas de nargué Arnold qui ne supporte pas cette défaite, il ne supporte surtout pas le fait que Reinald ne reconnaisse pas son insolante réussite, après cette pénible défaite (sa deuxième de la saison, encore une fois contre Reinald), Arnold doit réagir, une large victoire contre Fabien (3-0) lui permet de reprendre le fauteuil de leader égalité avec Adrien, juste avant la mi saison Arnold reste Co leader avec Adrien grâce à un solide succès contre Alex (3-1) et notamment un but de Torres contre son ancienne équipe. Arnold joue ensuite un match capital pour le titre puisqu’il défie Adrien au retour, les deux joueurs sont égalité avec 9 points en tête du Championnat, Arnold réalise une nouvelle entame dont il a le secret, dominateur il prend rapidement 2 buts d’avance, Adrien réduira le score mais en fin de match Arnold « ferme la boutique » et obtient une crucial victoire (2-1) qui lui permet de prendre seul la tête du Championnat. Dans la foulée Arnold avait à cœur de battre Reinald, mais malgré une légère domination, Arnold doit se contenter d’un nul (2-2) qui a défaut de lui permettre de prendre sa revanche, lui permet de rester leader, Arnold à alors l’occasion d’officialisé son titre contre Fabien, ou de quasiment l’assuré avec un nul, seul une défaite relancerait complètement ses poursuivants (Alex et Adrien), Arnold domine et pense faire le plus dur en seconde mi temps en prenant l’avantage 2-1 après une frappe limpide de Cambiasso du gauche, mais sur une relance qui se transforme en cafouillage, le ballon revient sans réussite dans les pieds de Ballack qui égalise pour Fabien dans les arrêts de jeu, ce nul 2-2 est la première contre performance d’Arnold contre Fabien cette année, malgré tout ces points perdu Arnold est quasiment champion, il lui suffit de ne pas perdre sur le score de 6-0 contre Alex pour officialisé son titre, Arnold se contente d’un nul 1-1 largement suffisant, moins dominateur qu’a l’habitude, parfois très malchanceux, Arnold remporte tout de même son quinzième titre de suite ! Arnold déclarera « Si même quand je joue moyennement et quand j’ai énormément de poisse je termine premier, je ne suis pas prêt de laisser filer un Championnat ! ». Même si la moyenne de point d’Arnold qui était hallucinante (2.65) baisse à 2.43, l’essentiel est assuré, Arnold obtient même le titre de meilleur buteur avec Torres qui le partage avec Adrien et Adebayor. En Coupe Arnold à une nouvelle fois l’occasion de se vengé enfin de Reinald à l’occasion des demi finales, mais le début de match tourne au cauchemar pour Arnold qui se retrouve mené 2-0 sur un doublé de Van Nistelrooy sur des erreurs défensives incompréhensibles, Arnold reste tant bien que mal concentré pour ne pas craqué, après une première mi temps pauvre sur le plan offensif, Arnold va outrageusement dominé la seconde période, avec une multitude d’occasion Arnold aurait pu (du) marqué énormément de but, mais d’incroyable occasion seront raté, mais un but de Torres relance Arnold, suivit d’un splendide but de C.Ronaldo, Arnold revient le plus logiquement du monde à la marque, mais son manque d’efficacité pourrait lui couté très cher, le match est alors prolongé avec les prolongations, alors que le match se dirige au tirs au buts, Reinald marque l’ultime but de la rencontre sur une percé de Van Nistelrooy au milieu de 4 défenseurs, ce but coute la qualification à Arnold qui ne s’en remet pas pendant que Reinald en transe multiplie les poing rageurs, Arnold déclarera avoir était « maudit contre Reinald », « quand vous avez 20 occasions et que l’adversaire en à 4 et que vous perdez 3-2, il n’y a pas grand-chose à ajouter », quoi qu’il en soit Reinald est bel et bien la bête noire d’Arnold sur ce début de saison. En Finale Arnold assiste à la défaite de Reinald contre Alex, Arnold dira simplement «Comme toujours Reinald tu parvient à m’éliminer pour te faire battre en Finale, c’est bien de me battre mais au finale qu’a tu gagné ce soir ? Une Pitoyable 4e place et une défaite en Finale, Bravo Champion ! ». Alex devient ainsi le premier joueur à remporter un Titre Majeur hormis Arnold cette saison, avec 9 Titres Majeurs en poche Arnold à encore de la marge même si comme il le répète, «  perdre une Coupe n’est pas vraiment important ,le Championnat est ma seul priorité » .
  • 5 : Après un Championnat remporté mais sans dominé autant que d’habitude, Arnold retrouve son éclatante domination lors de ce Championnat à 4, avec 18 points en 6 matches Arnold est Champion sans contestation possible puisqu‘il devance son dauphin Fabien par 11 points d‘avance, il s’agit de son Seizième Titre consécutifs, son record de 17e Titre de suite est tout proche, comme Arnold à remporter tout ses matches il signe également son deuxième Grand Chelem sur Pes 2008 Saison 2. Arnold dispose logiquement de Fabien en ouverture (2-0), un doublé de Torres à permis à Arnold de s’imposé, bien aidé par Rensing sur le deuxième but, Arnold fut peu inquiété par Fabien en rodage avec le Bayern puisqu’il s’agissait de son premier match avec sa nouvelle équipe. Dans la foulé Arnold bat Adrien sur le plus petit des scores (1-0) grâce à un but de C.Ronaldo après une magnifique action de Torres qui lui donne un caviar, la suite du match se muscla et les joueurs eurent de moins en moins d’occasion, Arnold est très satisfait de sa défense qui est à la hauteur dans ce genre de match serré. Juste avant la mi saison Arnold défie Alex qui est alors lanterne rouge, dans un match tendu est fermé, Arnold s’impose sur le plus petit des scores grâce à un extérieur de génie de Torres, l’ancienne recrue d’Alex. Arnold continue son sans faute contre Fabien au retour dans le match le plus compliqué de la soirée pour Arnold, en effet le score fut pendant très longtemps de 0-0, Arnold domina le match et eut quelques occasions en or avec des frappes faciles pour Torres ou C.Ronaldo mais toutes mises à cotés, alors que les matches arrivent à son terme, dans le bout des arrêts de jeu Arnold s’apprête à concéder un frustrant nul qui lui ruinerait son Grand Chelem, mais Fabien au lieu de dégagé pour conclure le match, réalise une inexplicable mauvaise relance comme au bon vieux temps, Arnold récupère le ballon et s’en va marqué plein de détermination le but de la victoire avec Torres dans les tout derniers instant du matches ! Après ce succès, Arnold mystifie Adrien (4-1) avec notamment un grand match de Torres exceptionnel ce soir, Arnold à rapidement pris le large et sa défense à ensuite tenu Adrien à l’écart, officiellement Champion, Arnold défie Alex lors de l’ultime match pour remporter le Grand Chelem, ce dernier diminué par des douleurs au dos ne parviendra pas à stopper Arnold sur sa série, Arnold s’impose logiquement 4-2 avec un triplé de Torres et un but magnifique de Tevez, Arnold fait donc le carton plein avec le Championnat + le Grand Chelem, Torres est meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold souhaite récupéré son Titre, il défie en demi finale le tenant du titre qui n’est autre qu’Alex, mais ce dernier toujours diminué avec sa douleur au dos n’est pas dans un grand soir, Arnold s’impose facilement sur le score de 4-1 avec un Torres à nouveau auteur d’un triplé, en finale Arnold retrouve Adrien, Arnold est confiant puisqu’il n’a pas encore perdu contre Adrien cette année, dominateur Arnold prend rapidement le large avec un doublé de Torres au sommet de son art, derrière Arnold annihile tout les assauts d’Adrien qui ne se montre pas dangereux, le score aurait même pu être plus lourd sans un grand Alumnia dans les buts d’Arsenal, au final cette victoire 2-0 permet à Arnold de rafler son 3e Titre Majeur de la soirée, ce qui porte son total à 12 Majeurs sur Pes 2008 Saison 2, Arnold remonte également sa moyenne de points par matches à 2.53, la soirée est parfaite.
  • 6 : Plus de 6 mois après sa déclaration ou Arnold dit qu’il allait battre son record de 17 Titres remportés d’affilés, Arnold à fait un grand pas vers cette objectif puisque lors de ce Championnat à 5 il égalise son record de 17 Titres remportés de suite puisqu’il termine Champion, il cumule 24 points en 8 matches ce qui signifie qu’il a également remporté tout ses matches, il remporte donc le Super Grand Chelem, il s’agit de son 3e Grand Chelem remporté sur les 4 derniers Championnats, Arnold devance de 11 points son dauphin Adrien. En ouverture Arnold avait à cœur de battre Reinald, sa bête noir sur Pes 2008 Saison 2, en effet Reinald est le seul joueur qui est parvenu à le battre jusqu’ici, pire, il est même devant Arnold en confrontation direct puisqu’il à remporté deux victoires contre une pour Arnold et pour un nul, Arnold avait donc comme objectif de battre deux fois Reinald pour repasser devant en confrontation, mais le début de match est catastrophique pour Arnold : Benzema ouvre le score après s’être faufilé dans la défense d’Arnold, puis dans la foulée un grand centre de Robben trouve la tête de Van Nistelrooy qui trouve la transversale mais le ballon rentre dans le but, 2-0 pour Reinald qui exulte et qui semble une fois de plus se dirigé vers un succès de plus contre Arnold, peu inspiré en première mi temps Arnold ne désespère par même si cette défaite virtuel lui est insupportable, il sait que par le passé il a souvent renversé ce genre de situation désespéré, dès l’entame de la seconde période Arnold réduit rapidement le score par l’intermédiaire de Torres, Arnold confisque le ballon et domine outrageusement la seconde période en se procurant beaucoup d’occasions, finallement C.Ronaldo égalise à la 83e minute, Reinald prend un coup au moral, Arnold ne s’arrête pas la et attaque de plus belle, sur une action splendide C.Ronaldo se présente à nouveau devant Casillas, Arnold déclenche alors son fameux crochet pour éliminé le gardien et marque dans le but vide en toute fin de match, il exulte devant un Reinald déprimé, la victoire est belle pour Arnold (3-2) qui renverse une situation désespéré comme il sait le faire. Après ce premier match mouvementé, Arnold n’a cette fois ci aucun mal à venir à bout d’Adrien (3-0), ultra dominateur en début de match Arnold marque rapidement 3 buts, la suite du match fut plus équilibré et Arnold contrôla tranquillement son avance. Contre Fabien le match fut plus disputé, si Arnold était parfaitement serein en défense par rapport au peu d’occasion obtenu par Fabien, offensivement Arnold eut du mal à trouvé la faille, butant pendant longtemps sur la défense de Fabien, mais Torres finit par trouver la faille pour donner une nouvelle victoire à Arnold, juste avant la mi saison Arnold complète son parcours impeccable avec une victoire contre Alex (3-1), Arnold se met rapidement à l’abri avec des buts rapide de C.Ronaldo et Rooney en tout début de match alors qu’Alex semblait peu concentré, ce dernier était certes noyé dans l’alcool, la suite du match fut tranquillement maitrisé par Arnold, à la mi saison Arnold est en tête avec trois points d’avance sur Adrien. Au retour Arnold espère battre Reinald pour redevenir supérieur à ce dernier dans les confrontations directes, Arnold marque rapidement par Torres mais Reinald égalise dans la foulée, Arnold marque deux nouveaux buts et semble se dirigé vers une victoire facile en menant 3-1, mais Reinald ne lâche rien et revient à 3-3 avec notamment un grand Van Nistelrooy, mais dans un dernier effort Arnold ira chercher la victoire grâce à un but de l’inattendu Anderson. Arnold à alors l’occasion de devenir officiellement Champion s’il bat son poursuivant le plus proche Adrien, une fois de plus Arnold prend rapidement le large avec une démonstration offensive de Torres et Ronaldo qui marque 5 buts, à vingt minute de la fin Arnold mène 5-2 et se dirige vers le titre, mais Adrien ne lâche pas le morceau, Adebayor réduit la marque et dans la foulée Henry obtient un penalty ainsi que l’expulsion sévère de Van Der Sar ! Réduit à 10 Arnold voit Adrien revenir à 5-4 alors qu’il reste encore 15 minutes à joués, Arnold se concentre alors à bien gardé le ballon et termine tranquillement le match avec finalement aucune action dangereuse pour Adrien, la maitrise d’un Champion tout simplement. Arnold à maintenant comme objectif de finir sur un Super Grand Chelem, pour cela il doit venir à bout de Fabien, une fois de plus le match est longtemps bloqué à 0-0 mais finalement Arnold trouve la faille par Anderson qui marque sur un tir dévié, Torres tuera ensuite le match (2-0), il ne reste désormais plus qu’a battre Alex pour obtenir le Super Grand Chelem, ce dernier déjà bien noyé dans l’alcool n’est pas un obstacle difficile à franchir pour Arnold qui remporte facilement le match (4-1) avec notamment un triplé de Torres qui partage le titre de meilleur buteur avec Adebayor d’Adrien. Pour Arnold la soirée est parfaite puisqu’il remporte deux nouveau titre Majeur, qu’il n’est plus qu’a un Titre de Champion de battre son record, sa moyenne de point monte à 2.62.
  • 7 : Près de deux mois après son dernier tournoi, le grand moment est arrivé pour Arnold qui est tout proche de remplir son objectif annoncé il y a déjà plus de 8 mois : battre son record de 17 Titres remportés consécutivement, avec 17 Championnats remportés de suite il ne lui reste plus que ce Championnat à 5 à gagner pour battre son propre record, Arnold ne craque pas et termine Champion pour la 18e fois de suite grâce à 20 points en 8 matches, il devance de 7 points son dauphin Adrien. Pourtant le début de championnat fut plutôt laborieux : Arnold ne fait que match nul en ouverture contre Fabien (0-0) après un match fermé ou Arnold n’est pas parvenu à conclure ses quelques occasions chaude, lors du deuxième match Arnold à déjà la pression puisqu’il défie un Adrien en pleine bourre (6 points en 2 matches), une défaite relèguerai Arnold à 8 points de retard, la pression se fait déjà sentir même si dès le début du match tout semble bien se passer puisqu’Arnold ouvre le score de façon un peu heureuse, sur un centre tendu d’Anderson, Almunia relâche le ballon dans ses propres but, 1-0 mais dans la foulée Adrien égalise lui aussi de façon heureuse, un tacle défensif de Park envoie le ballon directement dans les buts de Van Der Sar, un contre son camp partout, puis dans la foulée Adrien pénètre dans la défense d’Arnold avec Adebayor, Arnold tente d’intervenir avec Ferdinand mais le tacle est raté, Ferdinand est expulsé ! Le match en est à peine à la 25e minute, Arnold va devoir finir à 10, la situation est alors compliqué pour Arnold qui doit pourtant à tout prix l’emporter, dans ce genre de situation critique Arnold sait réagir, une fois de plus il va le prouvé : s’appliquant à bien garder le ballon Arnold domine malgré son infériorité numérique, il marque deux buts par l’intermédiaire de Tevez et Torres, mais Henry réduit son avance d’une frappe improbable du gauche qui termine en transversale rentrante, 3-2 pour Arnold à la mi temps qui semble malgré tout serein, Adrien ne le met pas vraiment en danger, ainsi Arnold continue sa domination en seconde période et logiquement il aggrave la marque par un doublé de Torres, victoire 5-2 dans des circonstances pourtant compliqué, Arnold impressionne une fois de plus, qui pourra l’arrêter s’il se sort toujours de ce genre de situation ? Dans la foulée Arnold est en pleine bourre et écrase Reinald sur le score de 4-0 avec notamment un triplé de Torres et un but de C.Ronaldo, juste avant la mi saison Arnold garde le fauteuil de leader avec une victoire contre Alex (3-0), après l’ouverture du score de Tevez, Arnold fait le break grâce à un Csc de Materazzi avant de sceller le score sur un but de Torres. A la mi saison Arnold (10 points) est leader mais Adrien et Fabien (9 et 7 points) reste dangereux pour la course au titre. Lors du match retour Arnold est revanchard puisqu’il défie Fabien qu’il n’était pas parvenu à battre lors du match aller, si le match aller était fermé et pauvre en occasion celui-ci sera complètement différent : dès le début du match Fabien ouvre la marque sur une belle frappe de Shevchenko, Arnold réplique avec un but tout en finesse de Torres qui n’a plus qu’a marqué dans le but vide après une passe en retrait parfaite de C.Ronaldo, en seconde mi temps Fabien produit alors un effort mémorable pour mettre Arnold dans une situation critique : tout d’abord il trouve Adriano démarqué dans la surface et prend l’avantage d’une frappe surpuissante, puis Ballack élimine deux joueurs et marque du gauche à 20 mètres d’une frappe qui va se logé en pleine lucarne, Arnold est alors mené 3-1 à 24 minutes de la fin, il est provisoirement rejoint par Fabien au classement, de plus il s’agirai de la troisième défaite d’Arnold cette saison, la première face à Fabien, Arnold refuse cette défaite et se rue à l’attaque, il réduit le score d’un superbe but de Torres qui feinte plusieurs frappe avant de trouvé le meilleur angle pour ajusté Toldo, Fabien rate l’occasion de tué le match en frappant la barre sur un coup franc de Shevchenko, Arnold en profite pour accentué sa domination pour finalement égalisé sur un nouveau but de Torres qui réussi un nouvel exploit technique en dribblant magistralement la défense du Bayern pour marqué de près, Arnold aura même une dernière occasion avec Torres qui tirera à coté, 3-3 au final pour un match d’anthologie ou Fabien filait vers la victoire avant qu’Arnold fasse à nouveau preuve de ressource moral dont il a le secret. Lors du match suivant Arnold peut filer vers le titre s’il bat Adrien, dans ce match décisif Arnold survole la rencontre et se détache rapidement grâce à des buts de Rooney et Torres, Arnold gère ensuite tranquillement le reste du match pour obtenir un succès mérité (2-0) qui officialise presque son titre de champion, il ne lui reste désormais plus qu’un point à obtenir contre la lanterne rouge Reinald pour être officiellement Champion, Arnold se détache rapidement avec un triplé de Torres, Reinald lâche ensuite le match mentalement, multipliant les fautes de dépit, Arnold exécute sans pitié les occasions qu’il obtient contre un Reinald hors du match, le score finale est de 7-0. Le dernier match contre Alex n’ayant plus d’intérêt pour le classement, ce dernier déclare forfait préférant passer directement à la coupe ce qui offre une victoire anecdotique à Arnold sur tapis vert. Pour que la soirée soit parfaite Arnold veut remporter une nouvelle Coupe, en demi finale il retrouve Reinald, dès le début du match Arnold se met à l’abri avec un but de Torres de la tête, la suite du match n’est qu’une formalité puisqu’Arnold porte le score à 3-0 avant d’encaissé un but de Sneijder de 40 mètres alors que Van Der Sar était au milieu de terrain pour humilié Reinald, le score finale est de 3-1. En Finale de la Coupe pour la 6e fois cette saison, Arnold défie Adrien et le match est à nouveau à sens unique, Arnold domine et débloque finalement le match sur une ouverture du score d’Anderson, Arnold plie le match avec Torres, à 3-0 Arnold subit la réduction du score d’Henry mais cela ne change rien au résultat finale (3-1), Arnold remporte sa 6e Coupe et son 16e Titre Majeurs cette année en seulement 7 Championnats, il domine outrageusement les Tournois, rien ne change, qui pourra réduire sa domination lors des prochains Tournoi ? Arnold stabilise sa moyenne de point à 2.60. Torres termine meilleur buteur du Championnat avec un impressionnant totale de 15 buts en seulement 7 matches.
  • 8 : Pour le 100e Tournoi Arnold ne voulait pas brisé sa série dans ce Tournoi prestigieux, Arnold parvient à prolonger sa série puisqu’il remporte un nouveau titre, son 19e de suite (nouveau record), il cumule 15 points en 6 matches, devançant de 6 points sont dauphin Jno. En ouverture Arnold vient à bout de Jno sur le score de 3-2, Arnold prend deux fois l’avantage grâce à Torres et C.Ronaldo mais par deux fois Jno égalise grâce à Pato et Shevchenko, finalement Arnold pousse en fin de match et obtient une précieuse victoire grâce à Torres. Lors du second match Arnold gagne à nouveau sur le score de 3-2 contre Reinald cette fois, Arnold à une fois de plus fait preuve de maitrise en menant pendant tout le match grâce à notamment Torres et C.Ronaldo, les buts de Reinald n’ont fait que réduire le score, juste avant la mi saison Arnold complète sa série avec une troisième victoire cette fois ci contre Alex (4-2), l’ouverture du score est signé C.Ronaldo qui marque de près, avant qu’Alex égalise par Zlatan, Arnold fait ensuite la différence par Torres et à nouveau C.Ronaldo notamment, largement leader à la mi saison Arnold va pourtant subir un sévère échec lors du premier match retour contre Jno : Arnold est humilié sur le score de 4-0, il s’agit seulement de la troisième raclé encaissé par Arnold après 100 tournoi, face à un Jno au sommet de son art, Arnold ne parvient pas à stopper les déboulés de Kaka qui trouve à chaque fois Shevchenko qui marque de près, Arnold dira simplement « je n’ai eu aucun contre favorable, aucune réussite, parfois sa arrive, la défaite est logique mais le score est sévère ». Après cette lourde défaite, la course au titre est relancé, Arnold doit réagir, avec une belle victoire contre Reinald (2-0) c’est chose faite, Rooney et C.Ronaldo sécurise la victoire ainsi que le titre en raison du faux pas de Jno, le dernier match contre Alex n’est donc pas disputé, Arnold est donc déclaré vainqueur sur tapis vert, un succès anecdotique et non comptabilisé dans les statistiques. Lors de la Coupe Arnold vient à bout d’Alex en demi finale (4-3) après un beau match, la puissance offensive d’Arnold lui à permis d’être devant pendant tout le match, à 4-2 dans les arrêts de jeu Alex marqua cependant un but improbable de 60 mètres avec Zlatan. En Finale Arnold retrouve Jno pour un match revanche, Arnold domine outrageusement la première mi temps mais rate inexplicablement toutes ses occasions, Jno fait le hold up parfait juste avant la mi temps avec une frappe lointaine de Ronaldinho, en seconde mi temps Arnold égalise sur une belle action collective : Torres sert Tevez au point de penalty, la frappe croisée de ce dernier est imparable, le match se muscle et les occasions se font rare, finalement c’est dans les prolongations qu’Arnold fera la différence : C.Ronaldo marque dans les 6 mètres après une belle action collective, dans le bout de la prolongation Messi part au but pour Jno mais Arnold le fauche par derrière avec Park qui est expulsé mais qui permet à Arnold d’anéantir l’occasion de Jno, Arnold remporte la Coupe, sa 7e Coupe remporté en autant de Finale cette saison. Pour Arnold la soirée est donc réussi avec un nouveau doublé Championnat + Coupe, Arnold stabilise sa moyenne de point par match à 2.59.
  • 9 : Arnold continue son parcours impeccable puisqu’il obtient à nouveau le Titre de Champion lors de ce Championnat à 5, Arnold cumule 24 points en 8 matches, il obtient donc également le Super Grand Chelem, Arnold devance son dauphin Reinald de 9 points. En ouverture Arnold défie le débutant Ben, Arnold en profite pour établir un nouveau record en terme d’écart (12-0) avec notamment 10 buts de Torres, Arnold détenait les deux anciens records (9-0 contre Alex et 10-0 contre Renaud). Dans la foulée Arnold s’échappe en tête avec une victoire 2-0 contre Reinald dans un match sous tension, en effet Reinald reproche à Arnold d’avoir tiré un Penalty à 0-0, Penalty que Reinald déclare injuste alors qu’Arnold dira qu’il été justifié, quoi qu’il en soit Arnold le transforme par Torres et file vers une deuxième victoire. Dans un nouveau match contre un amateur, Arnold s’impose à nouveau assez largement contre Troll (9-1), juste avant la mi saison Arnold file vers le titre en humiliant Alex sur le score net de 5-0, Arnold à t’il un rival digne de ce nom dans ce tournoi ? Au retour Arnold bat un nouveau record avec une victoire 14-1 contre Ben, puis Arnold officialise son titre de Champion avec une victoire 3-2 contre Reinald, après un match compliqué, en effet Arnold mena 2-0 avec des buts de Torres et C.Ronaldo, mais Reinald revient à 2-2 grâce à Benzema et Van Nistelrooy de la tête, en fin de match Arnold ira chercher la victoire sur un centre tendu mal renvoyer par la défense, Torres récupère le ballon et marque dans les 6 mètres. Arnold cherche alors à empocher le Super Grand Chelem, il bat Troll (10-1) puis écœure Alex 5-1 avec encore des cassages et des buts qui s’enchaine, Alex abandonne de dépit à 15 minutes de la fin, c’est donc un nouveau Tournoi impeccable pour Arnold qui gagne 2 Titres Majeures sans oublier le buteur pour Torres (37 buts !), Arnold remonte également sa moyenne de point à 2.64.
  • 10 : Alors que son fantastique record de Titre Consécutifs remporté été de 20 de suite lors du dernier tournoi, le jour ou la série se brise est arrivé pour Arnold qui voit en Reinald son bourreau, en effet avec 13 points en 6 matches Arnold est vice champion, accusant seulement 1 point de retard sur le Champion Reinald. En ouverture Arnold vient facilement à bout du débutant Troll (11-0), contre Reinald lors du match aller Arnold ne fait pas un très grand match, Reinald est dominateur en première mi temps et finit par ouvrir le score grâce à Van Nistelrooy, mais dans un sursaut d’orgueil Arnold égalise avec Torres après un raid solitaire de plus de 50 mètres (1-1), en seconde mi temps Arnold va reprendre le jeu à son compte et dominé mais sans concrétisé, ce nul permet à Reinald de rester au même nombre de point qu’Arnold en tête du Championnat. Juste avant la mi saison Arnold se reprend avec une brillante victoire contre Alex (3-1), les buts sont signé Cambiasso, C.Ronaldo et Torres contre Drogba. Le match retour contre Troll est une formalité (7-0), Arnold arrive donc au retour contre Reinald en position de force, un nul ou une victoire lui offre le titre, mais Reinald est sacré s’il l’emporte, le match est donc d’une importance capitale, tout démarre idéalement pour Arnold qui avec Anderson élimine 3 joueurs avant de marquer d’une puissante frappe du gauche, mais dans la foulée Arnold perd bêtement le ballon, Rooney qui cherché Vidic en retrait fait inexplicablement une passe dans le vide, Reinald en profite pour récupéré le ballon avec Van Der Vaart et déboulé sur le coté, la passe en retrait pour Benzema est imparable, Reinald égalise (1-1). A la mi temps tout est possible, dès l’entame de la seconde mi temps Reinald porte le coup de grâce avec un nouveau but sur une passe en retrait, Sneijder étrangement seul n’a plus qu’a marqué d’une frappe puissante, mené 2-1 à 35 minutes de la fin, Arnold est au pied du mur, il est obligé de marqué un but sous peine de laisser filé le titre, Arnold essaye mais décidemment c’est un match sans, il ne se procure pas de grosse occasion, Arnold déplore ne pas « avoir de contre » ainsi qu’un match « lamentable de la part de mes joueurs, sa arrive mais il n’y à pas grand-chose à faire », finalement c’est au bout du suspense que Reinald prend le titre à Arnold (2-1), Arnold félicitera Reinald sans pour autant oublier de lui dire que sa victoire n’était pas « une démonstration » mais « une courte victoire à l’arraché », cependant cela fait partie du jeu et Arnold devra se reprendre pour récupéré sa couronne comme il l’a toujours fait après l’avoir perdu. Condamné à finir deuxième le dernier match contre Alex n’est pas disputé. Arnold voit sa moyenne de point légèrement régressé à 2.60, avec ses 20 Titres Majeurs Arnold à encore de la marge par rapport à Alex et Reinald qui en possède 1, mais désormais la priorité pour Arnold est de récupéré son Titre mais Reinald ne l’entend pas de cette oreille et déclare qu’il deviendra le premier joueur de l’histoire à prendre deux fois de suite le Titre à Arnold, affaire à suivre.
  • 11 : Après avoir était défait de son Titre, Arnold voulait à tout prix le récupéré lors du tournoi qui suit, comme il l’a toujours fait par le passé, de plus les déclarations de Reinald avant le tournoi l’ont surmotivé, Arnold réussi à reprendre son bien puisqu’il termine Champion lors de ce Championnat à 4, Arnold cumule 18 points en 6 matches, il réalise également le Grand Chelem, Arnold devance de 9 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold vient à bout d’Alex dans un match explosif (4-2), C.Ronaldo-Tevez-Torres marque et propulse Arnold vers une victoire importante même si les deux buts d’Alex en début de match ont compliqué la rencontre, lors du match suivant Arnold retrouve Reinald dans un match qui s’annonçait tendu, Arnold démarre fort avec une ouverture du score de Torres puis sur un coup franc Arnold bénéficie du csc de Casillas, menant 2-0 Arnold gère ensuite le match malgré une réduction du score de Reinald par Van Nistelrooy, Arnold s’impose 2-1 et s’envole en tête du Championnat, juste avant la mi saison Arnold soigne le goal average contre Troll (10-0), Torres en profite également pour creuser l’écart au buteur. Lors du premier match retour Arnold fait à nouveau un bon match contre Alex (2-1), menant rapidement 2-0 après une entame de match parfaite, Arnold gère et la réduction du score de Cruz en toute fin de match ne changera rien, contre Reinald Arnold assure définitivement le titre grâce à une nouvelle bonne entame de match, en effet Arnold ouvre la marque puis le match va ensuite être fermé des deux cotés, sans se crée énormément d’occasion Arnold tient bon sa victoire grâce à une défense impeccable (1-0), le titre en poche Arnold ajoute le Grand Chelem avec une victoire contre Troll (7-0), au finale Arnold fait le tournoi parfait pour rappelé à tout le monde qui est le patron. Lors de la Coupe Arnold élimine Troll en demi finale (6-1) puis il retrouve son rival Reinald en finale, Arnold ouvre rapidement le score par C.Ronaldo mais « Rei » égalise dans la foulée par Benzema, mais dans la foulée Arnold reprend l’avantage par C.Ronaldo d’une frappe croisée, le match va ensuite se fermée et Arnold va encore s’imposée en gérant la rencontre, sans archi dominé comme il le faisait à une certaine époque, Arnold réussi quand même à tout prendre avec cette victoire (2-1) qui lui offre le triplé Championnat-Grand Chelem-Coupe et titre de meilleur buteur en Prime (Torres). Arnold prouve à nouveau qu’on ne lui prend pas son titre sans le payer dès le tournoi suivant.
  • 12 : Arnold enchaîne avec un nouveau Titre de Champion lors de ce Championnat à 5, Arnold cumule 21 points en 8 matches, devançant de 10 points son dauphin Sylvain. Arnold démarre très fort en humiliant Sylvain qui faisait son retour dans le tournoi (5-0), Arnold en profite pour soigner le goal average lors d’un match compliqué pour Sylvain qui s’est rapidement fait cueillir à froid, dans la foulée Arnold vient à bout de William (4-1) dans un nouveau match rapidement plié et dans lequel Torres fait un festival, sur sa lancée Arnold humilie Diego (4-0) avec à nouveau un départ tout en puissance qui tue rapidement le match, Torres creuse l’écart au classement des buteurs, seul ombre au tableau : Van Der Sar est expulsé mais Terry stoppe le penalty de Diego, mais Arnold devra se passé de son gardien titulaire lors du choc contre Alex (2e, 7 points), cette absence aura des conséquences puisque Foster ne fera pas un seul arrêt durant la rencontre, Arnold souffre et encaisse beaucoup de buts, mais comme lors des premiers matches il en marque également beaucoup, dans un match complètement fou qui s’achève sur un 3-3 à la mi temps, Arnold fait comme souvent la différence dans ce genre de match couperet puisqu’il s’impose 5-4 de justesse, cette victoire lui assure quasiment le titre à la mi saison ! Au retour Arnold assure l’essentiel contre Sylvain avec une victoire (4-2) sans forcé son talent le titre est acquis, Arnold vise désormais le Super Grand Chelem, Arnold s’impose largement contre William (6-0) dans un match dominé mais le score est tout de même sévère, la réussite était du coté d’Arnold sur ce match. Arnold va cependant devoir renoncé au Super Grand Chelem puisqu’il s’incline un peu à la surprise générale contre Diego (3-1), rapidement mené 3-0 Arnold n’a pu que sauver l’honneur et constaté les dégâts, Diego était injouable comme cela lui arrive de temps en temps. Arnold gagne ensuite sur tapis vert contre Alex qui n’était plus en état de jouer. Torres est meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold défie William en demi finale, si lors du Championnat Arnold n’a eu aucun mal à remporté ses matches contre William, ce match la sera beaucoup plus compliqué, Arnold prend l’avantage par deux fois mais William riposte à chaque fois (2-2), a 20 minutes de la fin le tournant du match est raté par William qui trouve Eto’o seul au 6 mètres, ce dernier met sa tête au dessus, cette occasion en or sera suivi de deux buts meurtrier d’Arnold (4-2), Arnold se qualifie ainsi pour sa 9e Finale de Coupe de la saison, son adversaire est Diego, Arnold à ainsi l’occasion de prendre sa revanche sur le dernier match de Championnat, le match démarre très mal puisque Diego ouvre le score et tient bien son avantage jusqu’à la mi temps (1-0), mais en seconde mi temps la domination d’Arnold et ses assauts répété font complètement craqué Diego (4-1), Arnold remporte brillamment sa 9e Coupe de la saison et conclu un nouveau Tournoi réussi.
  • 13 : Arnold continue d’affirmer sa suprématie puisqu’il réalise à nouveau le Championnat parfait en terminant premier avec 18 points en 6 matches, il devance de 8 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold fait le boulot contre Troll (5-0), puis le premier match compliqué intervient face à Reinald qui veut à nouveau tout faire pour le déposséder de son titre, Arnold est frustré durant le match puisqu’il aurait du bénéficié de 3 penaltys que l’arbitre refusa de sifflé, avantagé par cette arbitrage Reinald ne se fait pas prié pour jouer musclé et ce dernier vire en tête et mène 2-1, mais Arnold réalise une fantastique fin de match avec une égalisation avant que Reinald ne rate la balle de match avec Sneijder qui bute sur Van Der Sar, puis dans les ultimes minutes Arnold par au but mais Reinald le fauche à l’entrée de la surface, Arnold utilise la « technique du rond » avec C.Ronaldo et place la balle en pleine lucarne, il s’agit du but de la délivrance pour Arnold (3-2) qui met fin au effort et au espoirs de Reinald. Dans la foulée Arnold livre à nouveau un match solide contre Alex qui s’accroche en égalisant par deux fois, mais Arnold fini par faire la différence avec un nouveau but de C.Ronaldo (3-2), ces deux victoire propulse Arnold vers le titre. Au retour Arnold soigne le goal average contre Troll (8-1) avant de laminé Reinald dans un match ultra offensif (7-4) qui reste cependant contesté par Reinald qui accuse l’arbitre chinois d’avoir pourri le match. Arnold complète le grand chelem avec le forfait d’Alex qui n’était vraiment plus en état de jouer, diminué par un horrible mal de dos et noyé dans l’alcool Alex abandonna et ce fut une sage décision vu son état. Lors de la Coupe Arnold vient à bout de Troll en demi finale (3-0) et il retrouve Reinald en finale, Arnold tente alors de remporter sa 10e Coupe pour sa 10e Finale, le match qui suit est peut être l’un des plus beau de l’histoire des Coupes. Reinald rêve de remporter son deuxième titre majeure de la saison et démarre très fort mais c’est Arnold qui ouvre le score à la 45e par Rooney, mais sur le coup d’envoi Reinald égalise de la tête par Benzema, en seconde période Reinald fait le plus dur en prenant l’avantage après une action bien construite conclu par Van Nistelrooy, Reinald pourrie alors le match avec une succession de faute ce qui énerve Arnold, dans les arrêts de jeu du match Arnold joue un coup franc obtenue au abord de la surface directement sur Torres dans la surface, ce dernier ce retourne en une fraction de seconde ce qui fait paniqué Reinald qui le fauche avec Marcelo, Penalty + Carton Rouge pour Marcelo ! Inespéré pour Arnold qui ne se fait pas prié pour transformé le penalty de l’égalisation en tirant en haut à droite alors que Casillas plongea au sol. Réduit à 10 Reinald ne se décourage pas et dès l’entame de la prolongation Reinald tente un long centre de Robben qui arrive jusqu’à Van Nistelrooy qui marque de la tête alors qu’il est complètement excentré, Van Nistelrooy est bien aidé par une sortie calamiteuse de Van Der Sar qui s’écroule sur lui-même et qui laisse le ballon rentré alors qu’il n’était pas dangereux, Reinald se retrouve une fois de plus virtuellement vainqueur de la Coupe et il réorganise sa formation en faisant rentré un défenseur tout en faisant sortir Benzema, Arnold se rue à l’attaque car il ne reste plus beaucoup de temps, Reinald se remet à commettre des fautes dès qu’Arnold s’approche du but, Arnold obtient un coup Franc à la 116e minute, il le joue une fois de plus rapidement au pieds pour Torres qui se retourne miraculeusement entre deux joueurs et qui trompe Casillas d’une frappe croisé du gauche, égalisation d’Arnold à 3-3 ! Ce dernier exulte tant il n’y croyait plus, le match se termine et c’est la cruel séance de tir au but qui décidera du vainqueur, Arnold expédie son premier tir au but dans les airs avec C.Ronaldo, mais il se rattrape en stoppant la tentative de Sneijder avec Van Der Sar, les penaltys sont ensuite marqué jusqu’à 3-3, Arnold marque son tir au but en traitre avec Anderson, Reinald lui se retrouve avec Cannavaro comme tireur, en effet avec la sortie de Benzema Reinald n’a plus de joueur offensif sur le terrain, Cannavaro envoie son tir a coté, victoire inespéré d’Arnold au terme de l’un des plus beau match de Coupe de l’histoire ! Enorme déception pour Reinald qui touché au but et sentait déjà la Coupe au bout de ses mains, mais au terme d’un match énorme, Arnold prouve que ses ressources mentales sont toujours aussi impressionnantes et qu’il ne lâche jamais, ce qui en fait le joueur le plus redoutable de Tournoi depuis sa création. Arnold conclu donc parfaitement ce tournoi avec un triplé Championnat-Grand Chelem-Coupe.
  • 14 : Arnold enchaine avec un nouveau Titre de Champion lors de ce Championnat à 4, Arnold cumule 16 points en 6 matches, il devance de 3 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold l’emporte contre Quentin (3-1) dans un match plus serré que par le passé entre ces deux joueurs, après une première mi temps équilibré qui se termine à 1-1 Arnold va chercher la victoire en seconde période avec des buts de Torres et C.Ronaldo, dans la foulée Arnold ne fait qu’une bouché de William (5-0), juste avant la mi saison Arnold prend une grosse option pour le titre en venant à bout d’Alex (4-2), Arnold démontre une fois de plus qu’il sait remporter les matches importants même sans être ultra dominateur. Au retour Arnold fait en sorte de bien soigner son goal average contre Quentin (6-1) et William (6-1), grâce a ces larges victoire Arnold est à l’abri pour le titre car Alex doit le battre de 4 buts d’écart s’il veut être Champion, Arnold fait le métier et mène même 2-1 à quelque minutes de la fin, mais son Grand Chelem lui échappe après l’égalisation d’Alex par Adriano. Arnold vise maintenant le doublé en ajoutant une 11e Coupe à son Palmarès cette année, en demi finale face à Quentin le match n’est pas une partie de plaisir car Quentin ouvre le score, mais Arnold réagit et finit par creusé l’écart à 4-2 avant que Quentin ne réduise la marque en toute fin de match (4-3), en finale Arnold retrouve Alex dans un nouveau match à suspense, Arnold ouvre la marque par Torres mais Alex pousse en première mi temps et égalise par Adriano, en seconde mi temps Arnold sait qu’il doit faire la décision et il domine copieusement cette seconde période, récupérant des ballons très haut et multipliant les attaques et les occasions nets, mais inexplicablement Arnold ne conclu pas et Alex rate le hold up avec Zlatan, à la 86e minute Arnold porte le coup de grâce avec un déboulé de Torres qu’il conclu lui-même en frappe décroisé qui se loge en pleine lucarne, 2-1 pour Arnold qui va chercher une nouvelle Coupe !
  • 15 : Lors d’un nouveau Championnat à 5 Arnold enchaine avec son 5e Titre de Champion consécutif puisqu’il obtient 24 points en 8 matches, il devance de 8 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold ne rencontre pas trop de problème contre Troll (7-0), lors du match suivant Arnold prend rapidement les devants contre William puisqu’il se détache en menant 4-1, mais William revient à 4-3 après un doublé d’Iniesta, Arnold marque ensuite le 5e but meurtrier par Torres (5-3), Arnold vient ensuite à bout de Quentin (3-0) et d’Alex (3-0) dans des matches ou Torres fut en grande forme, Arnold est assez largement leader à la mi saison. Au retour Arnold continue son sans faute contre Troll (6-1) puis dans un nouveau match tourné vers l’offensive il bat William (7-3), pas encore vraiment mis en danger Arnold assure définitivement le titre lors d’un succès contre Quentin (5-2), assuré d’être Champion et devant Alex, ce dernier refuse de jouer le dernier match contre Arnold car il ne peut plus le rattraper, Arnold est donc auteur du Super Grand Chelem puisqu’Alex en refusant de joueur à « perdu » sur tapis vert. Torres est largement meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold vient facilement à bout de Quentin en demi finale (8-3) dans un match qui fut rapidement plié. En finale il retrouve Alex pour un match sous haute tension puisque c’est tout simplement le remake de la précédente Coupe, Arnold conclu sa période de domination par l’ouverture du score de Torres, puis le match avance irrémédiablement vers son terme, Alex se plain alors de ne pas avoir de chance quand il finit par égalisé par Zlatan dans les arrêts de jeu, Arnold qui pensait avoir fait le plus dur est contraint de jouer les prolongations, lors de la première mi temps des prolongations les choses tourne mal puisqu’Alex prend l’avantage grâce à Ronaldinho, Arnold est alors en mauvaise position et il se plain d’avoir raté une énorme occasion de Torres qui était d’après lui bien plus simple à mettre que le but égalisateur de Zlatan, dépité Arnold commet beaucoup de fautes et Tevez est logiquement expulsé, réduit à 10 c’est pourtant un Arnold dominateur que l’on retrouve en deuxième mi temps de la prolongation, après une action bien construite Berbatov qui venait juste de rentré en jeu égalise d’une frappe tendu, puis dans le bout du bout de la prolongation C.Ronaldo perce la défense, dribble Cesar et marque dans le but vide, 3-2 pour Arnold au finish ! C’est alors qu’Alex dépité dit au coup de sifflet final d’un ton énervé « et voila t’a gagné, t’est content ? » . Alex reproche à Arnold d’avoir dit que Torres n’avait pas de chance sur son énorme occasion raté qui était d’après Arnold plus facile à mettre que celle qu’a mis Zlatan pour l’égalisation, Arnold rappelle qu’Alex est toujours en train de se plaindre de manière similaire pendant les matches et qu’il ne lui en tenait jamais rigueur, d’ailleurs quand Alex perdait 1-0 juste avant la fin du match il était en train de « pleuré » lui fit remarqué Arnold, bref la finale se termine dans une ambiance sous tension mais le vainqueur et une fois de plus Arnold qui était pourtant en très mauvaise posture tout comme sa dernière Finale de Coupe contre Reinald.
  • 16 : Depuis déjà plusieurs mois Arnold avait dans l’idée de jouer à l’occaison d’un tournoi avec les équipes de ses rivaux pour se lancer un défi, Arnold met enfin son idée en pratique puisqu’il prend l’Inter lors de ce Tournoi soit la même équipe qu’Alex, Arnold réussi son pari puisqu’il remporte ce Championnat à 4, il cumule 18 points en 6 matches ce qui lui offre le Grand Chelem, Arnold devance de 6 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold ne force pas son talent pour venir à bout de Troll (5-0), puis il parvient à écarté Reinald de son chemin sans trop de souci (4-2) avant de jouer un match déjà décisif contre Alex pour le titre puisque ce dernier est leader avec un meilleur goal average, Arnold sort un gros match avec notamment une défense de fer, Arnold fait ce qu’il faut pour s’imposer en marquant 2 buts salvateur (2-0), Arnold conforte son fauteuil de leader avec une large victoire contre Troll (8-0) tout en soignant son nombre de buts avec Zlatan, Arnold fait ensuite un pas vers le titre grâce à un succès contre Reinald (2-1) dans un match ou Arnold fut cependant en difficulté pendant de longue période, mais Arnold à malgré tout bien géré la situation pour s’imposer avec ce qu’il appelle « la réussite du Champion », lors du dernier match Arnold est tout de même encore en danger puisqu’Alex à lui aussi fait un beau parcours, une défaite contre Alex lui ferait perdre le titre lors de la toute dernière journée, dans ce genre de match couperet Arnold va une fois de plus faire la différence, dans un match musclé et tactique, Arnold fait la différence sur des détails et s’impose (2-1) ce qui lui offre un 6e Titre de Champion consécutif assorti du Grand Chelem. Arnold complète également le tout avec le titre de meilleur buteur pour Zlatan (partagé avec le Zlatan d’Alex). Lors de la Coupe Arnold vient à bout de Troll en demi finale (7-1) avant de défie Alex en Finale pour tenter de remporter une 9e Coupe consécutive, mais Alex démarre fort et mène 1-0 puis 2-1 à la 73e minute, mais Arnold ne veut pas céder et finit par égaliser, en prolongation Arnold met le coup de rein et force le destin (4-2), la soirée est parfaite pour Arnold ! Le tournoi ayant terminé beaucoup plus tôt qu’habituellement, les joueurs décident de disputer une deuxième puis une troisième Coupe. Lors de la deuxième Coupe Arnold retrouve Alex en demi finale dans un nouveau match de très haut niveau, à nouveau mené par un Alex surmotivé, Arnold est sur le point de se faire éliminé 2-1 mais dans les 10 dernières minutes Arnold parvient à nouveau à égalisé par Zlatan, en prolongation les deux joueurs se neutralisent et Arnold fait finalement la différence dans la cruel séance de tir au but, impérial sur leurs 5 premiers tirs, les deux joueurs en sont à 5-5, Arnold transforme son 6e tir par Chivu qui tir en traitre, Alex lui tir sur le poteau avec Maicon, la victoire n’est pas vraiment belle mais c’est tout de même une place en finale qu’Arnold accepte même s’il dira a Alex qu’il n’aime pas gagner ainsi. En finale les choses vont se passer de manière dramatique pour Arnold qui vit un match cauchemar contre Reinald, Arnold encaisse deux buts de la tête par Benzema qui est pourtant mauvais dans ce domaine, mais Maicon est encore plus mauvais que lui, Arnold s’accroche et revient à 3-2, mais Reinald obtient ensuite 2 penalty, un imaginaire qu’il ne tire pas avec beaucoup de classe, puis un deuxième réel mais qui énerve Arnold car ce dernier n’a jamais voulu taclé, la mauvaise décision de l’ordinateur lui coute finalement très cher puisque cela permet à Reinald de faire le break, Arnold pousse ensuite et rate une belle occasion avec Kaka ce qui met fin a ses espoirs, le match étant plié Reinald marque alors un 5e but anecdotique en fin de match (5-2), Arnold laisse filer la Coupe dans un match bien maitrisé par Reinald mais ou le score fut cependant très sévère d’après lui. Lors de la troisième Coupe Arnold retrouve Reinald en demi finale dans un match revanche, mais dès l’entame du match Arnold encaisse un nouveau but de la tête de Benzema ce qui l’énerve d’entrée de match, Kaka égalise mais Reinald parvient ensuite à reprendre l’avantage en menant 4-2 en réussissant tout ce qu’il entreprend, Arnold réduit la marque par Kaka à la 82e minute puis il obtient un penalty logique à la 85e, mais une fois de plus Arnold va être victime d’un « caprice de l’ordinateur », en effet Arnold tir le penalty à gauche mais l’ordinateur tir inexplicablement au centre, Reinald resté au centre l’arrête avec Casillas, Arnold ne reviendra pas (4-3), si Arnold avait volontiers reconnu sa défaite lors du match précédent, Arnold trouve cette fois ci cette défaite illogique. Reinald remportera la Coupe. Vainqueur de 3 Titres Majeures Arnold est tout de même satisfait de sa soirée Interiste même s’il à laissé filer deux Coupes, comme Arnold l’a toujours répété, rien n’est plus important que le Championnat.
  • 17 : Pour compléter son défi, Arnold prend cette fois ci le Real Madrid pour la première fois, et c’est une nouvelle réussite puisqu’Arnold termine à nouveau Champion lors de ce Championnat à 4, il s’agit de son 7e Titre consécutif, Arnold cumule 16 points en 6 matches, il devance de 7 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold peine à déployé son meilleur football contre Diego, en effet Arnold ne connait pas bien sa nouvelle équipe et il n’en tire pas son maximum, c’est finalement avec pas mal de réussite qu’Arnold s’impose sur l’une de ses rares occasions par Van Nistelrooy (1-0), dans la foulée Arnold joue mieux et parvient à battre Reinald (3-1) grâce à un doublé de Van Nistelrooy (qu’il maitrise comme au bon vieux temps) et un but de Sneijder, Reinald à marqué son seul but sur un penalty imaginaire qu’il à malgré tout tiré. Juste avant la mi saison Arnold défie Alex, dans un match cadenacé Arnold défend parfaitement et ne laisse aucune occasion à Alex, Arnold se montre très satisfait de sa défense, cependant durant ce match Arnold à peu d’occasion, c’est finalement Van Nistelrooy qui va faire la différence en se présentant face à Cesar et en le dribblant, Cesar l’accroche et provoque un Penalty, Cesar est expulsé, Arnold le transforme avec Van Nistelrooy et empoche la victoire (1-0). Au retour Arnold va à nouveau avoir beaucoup de mal pour battre Diego qui fait un match magnifique, Diego mène 3-2 dans un superbe match, Arnold alors en mauvaise posture va alors se sortir de ce pétrin grâce à Van Nistelrooy avec lequel il marque un triplé ! Arnold mène alors 5-3 et tient bon malgré un dernier but de Diego (5-4), pour être Champion Arnold à besoin d’un nul contre Reinald, une défaite relancerai complètement Reinald dans la course au titre, le match commence idéalement pour Reinald qui mène 2-1 et avec un peu de réussite évite l’égalisation d’Arnold sur deux occasions nets manqué de manière incompréhensible, c’est alors que Reinald déborde avec Benzema sur le coté droit et tente une passe en retrait mais il n’y a alors personne pour reprendre, Benzema emporté par son élan percute Casillas (d’Arnold) et l’arbitre siffle penalty + carton rouge pour Casillas ! Un penalty complètement imaginaire car l’action était déjà terminé puisqu’Arnold allait repartir balle au pied avec le ballon, Reinald est alors pris par l’envie de tiré le penalty car en menant 3-1 il reviendrai complètement dans la course au titre, mais Arnold conteste et lui rappelle que le penalty est volé, et qu’il va devoir déjà finir à 10 à cause d’une injustice, de plus Reinald avait déjà tiré un penalty volé au premier match, Reinald décide alors de ne pas le tiré, il reste alors 20 minutes et Reinald mène 2-1 et joue à 11 contre 10, dans une telle situation un vrai Champion se doit de décrocher la victoire, mais comme souvent dans ce genre de situation désespéré Arnold va revenir, et ceux grâce à Van Nistelrooy qui renverse à lui tout seul le match avec un doublé qui plonge Reinald dans la déprime (3-2), mauvais joueur Reinald va alors ressassé le penalty durant une bonne partie de la soirée avec Alex qui n’ayant même pas vu l’action le conforte dans son idée qu’il aurait du tirer le penalty, une scène qu’Arnold juge pathétique : « si tu a besoin de tiré tes penalty volé pour gagner des Titres sa démontre bien ton niveau, de plus en menant 2-1 et en jouant à 11 contre 10 tu n’est pas foutu de tenir le score tu n’a qu’a t’en prendre qu’à toi même ». Après avoir prouvé une fois de plus qu’il est toujours la dans les situations les plus critiques, Arnold défie Alex pour tenter d’obtenir le Grand Chelem, Arnold va par deux fois mené au score grâce à Van Nistelrooy mais Alex va par deux fois égalisé avec Adriano dont l’ultime égalisation à la 92e minute, le Grand Chelem échappe à Arnold pour seulement quelque secondes, Arnold n’est cependant pas trop déçu en admettant qu’il ne méritait pas vraiment de faire le Grand Chelem ce soir, Arnold empoche le buteur avec Van Nistelrooy comme il l‘avait annoncé avant le tournoi. Arnold est alors motivé pour reprendre la Coupe que Reinald à remporté les deux dernières fois, contre Alex en demi finale Arnold fait à nouveau la différence dans un match fermé (1-0) grâce à Van Nistelrooy. En Finale Arnold retrouve Diego, dans un match serré voir dominé par Diego, Arnold se montre cruellement réaliste et s’impose (3-1) avec à nouveau un grand Van Nistelrooy, il s’agit de la 14e Coupe remporté par Arnold cette année, Arnold à le succès modeste car Diego à très bien joué, il rend hommage à Diego en admettant qu’il méritait aussi de remporté cette Coupe. Lors de la deuxième Coupe Arnold retrouve Diego dans un nouveau match à suspense, Arnold mène 3-2 et semble bien partit pour se qualifié mais Diego égalise à la dernière minute grâce à C.Ronaldo, la prolongation ne donne rien et finalement Arnold s’impose au tir au buts, une fois de plus il s’impose de justesse contre Diego qui était vraiment digne d’Arnold ce soir la dans ses trois confrontations. En Finale Arnold retrouve Reinald pour un match tendu après les polémiques d’arbitrage des précédents matches entre les deux joueurs, lors de ce match disputé Reinald joue très bien mais Arnold parvient à rester au contact de Reinald en étant très réaliste devant le but (comme durant toute la soirée d‘ailleurs), le score est de 2-2 est les deux joueurs doivent se départagé en prolongation, Arnold marque alors le troisième but : un débordement de Benzema sur la ligne de sortie de but (à la limite de sortir mais dans les limites du terrain puisque le ballon n’a pas franchi ENTIEREMENT la ligne comme l’indique les règles de la Fifa) offre à Van Nistelrooy la balle du 3-2, Reinald ne digère pas cette virtuel défaite dans un match ou il dominait, mauvais joueur Reinald parle encore d’erreur d’arbitrage alors qu’il n’y en a pas, Arnold file vers la victoire quand Reinald tente dans le bout de la prolongation un débordement avec Van Der Vaart qui rentre dans la surface, Arnold intervient avec un tacle plein de sang froid avec Chiellini qui prend parfaitement le ballon, c’est alors que l’arbitre siffle un nouveau penalty imaginaire en faveur de Reinald contre Arnold (et après certains diront qu’Arnold à toujours les arbitres en sa faveur) ! Incroyable, le pire est que Reinald dit « je le tire celui la je m’en fou », le ralenti montre pourtant la magnifique intervention de Chiellini, mais Reinald s’en moque et transforme le penalty par Van Nistelrooy, à l’image de sa soirée Reinald à alors perdu toute notion de fair play devant l’enjeu de la situation, Arnold trouve cela lamentable, Reinald s’impose alors au tir au buts (3-2) et prive Arnold d‘une 15e Coupe, Arnold dira simplement « tu méritait de gagner la finale puisque tu dominais, mais j’avais plus de réussite dans le match, tu reviens sur un penalty volé que tu tire malgré tout, au finale tu gagne la Coupe en la volant, à ta place je ne l’aurais pas fait et tu le sais ». Malgré tout Arnold n’est pas déçu puisqu’il prouve qu’il peut gagner le Championnat et la Coupe avec le Real ce qui était son objectif principal, de plus le Championnat est toujours 1000 fois plus prioritaire que la Coupe dans son esprit, désormais Arnold va tenter de remporter tout les prochains Championnats, et ce avec Manchester qu’il reprendra dès le prochain Tournoi.
  • 18 : Arnold réussi à nouveau un Tournoi de grande classe puisqu’il remporte son 8e Championnat consécutif lors de ce Championnat à 5, Arnold cumule 24 points en 8 matches ce qui lui offre également un nouveau Super Grand Chelem, Arnold devance son dauphin Reinald de 6 points. En ouverture Arnold balaye Troll (8-1) avant de défié Reinald, mené 1-0 par Van Nistelrooy Arnold va renverser la situation en dominant et en concluant un grand nombre de ses occasions par C.Ronaldo et Torres pour finalement s’imposer (6-3), dans la foulée Arnold bat Diego après un match serré (3-2) puis il vient à bout d’Alex juste avant la mi saison (3-1), au retour Arnold répète son match aller contre Troll (8-1) avant de prendre définitivement le titre en mettant fin aux espoirs de Reinald (2-1), Arnold chercher ensuite à prendre le Super Grand Chelem, il vient à bout de Diego en l’emportant après un match très serré (2-1) puis il gagne sur tapis vert contre Alex lors du dernier match, en effet ce dernier condamné à la 3e place ne veut pas jouer et surtout il n’était plus en état de jouer, un match aurait sans doute donner lieu à une victoire d’Arnold vu son état du à sa trop grande consommation de bières. Lors de la Coupe Arnold n’est pas à la fête en demi finale : il est mené 1-0 par Diego mais il égalise sur penalty, mais Diego se détache en menant 3-1 avant qu’Arnold ne réduise encore la marque, c’est alors que Diego obtient un penalty sur un cassage d’Arnold, à 4-2 pour Diego à 25 minutes de la fin les jeux semblent fait, mais Arnold se sauve une fois de plus d’une situation désespéré puisqu’il revient miraculeusement à 4-4. En prolongation Torres donne l’avantage à Arnold, mais Diego réagit dans le bout de prolongation, sa frappe est contré par Van Der Sar puis Park dans son propre but (5-5), lors de la séance de tir au but Arnold à la réussite de son coté (4-1), en finale Arnold retrouve Reinald pour un remake de la dernière Finale, Arnold ouvre le score dès sa première action, dans la foulée il obtient un penalty pour un cassage de Reinald, ce dernier parle de vol et refuse qu’Arnold le tire, un comble après la dernière Finale volé par Reinald ! Arnold le transforme logiquement et prend un avantage de deux buts, Reinald se bat ensuite pour revenir mais plein de sang froid Arnold marque à chaque fois le but meurtrier qui lui redonne l’avantage, au finale Arnold s’impose au terme d’une finale de haut niveau (5-4), il s’agit d’un nouveau triplé pour Arnold qui écœure Reinald qui ne reconnait pas sa supériorité, pourtant Arnold possède 41 Majeures cette saison contre 4 pour Reinald, et surtout en Championnat Arnold possède 19 victoires contre 3 défaites dans ses confrontations directe avec Reinald, tout est dit.
  • 19 : Arnold continue de dominer les Tournois en remportant le premier Championnat à 3 de l’histoire, il cumule 13 points en 6 matches, son dauphin Alex pointe à 6 points derrière lui. En ouverture Arnold vient à bout de Reinald après un match serré, Arnold s’appuie sur un doublé de Torres et un but de C.Ronaldo (3-2), dans la foulée Arnold mène au score contre Alex grâce à Torres mais ce dernier égalise puis décroche la victoire dans les arrêts de jeu grâce à un doublé d’Henry bien aidé par un double contre favorable lors du deuxième but (2-1), il s’agit de la première défaite d’Arnold contre Alex cette saison au bout de 19 Tournois. A la tiers saison les trois joueurs sont égalité avec 3 points. Au retour Arnold vient à bout de Reinald après un nouveau match riche en but (5-3), Arnold profite cependant d’un grand nombre de suspendu du côté de Reinald pour s’imposé facilement, puis Arnold échoue à nouveau dans son objectif de battre Alex, dans un match tactique et très fermé Arnold doit se contenter du match nul (1-1), avant les matches sur terrains neutre Arnold est leader pour un but d’avance sur Alex au goal average. Sur terrain neutre Arnold réalise un match solide et décisif en venant à bout de Reinald pour la troisième fois de la soirée, Arnold avait pourtant subit l’expulsion de C.Ronaldo à 1-1 mais à 10 cela ne l’empêcha pas de décrocher la victoire (2-1), Arnold profite de la défaite d’Alex contre Reinald pour être tranquille lors du dernier match, en effet Alex doit gagner 4-0 pour prendre la première place d’Arnold, ce dernier gère parfaitement la situation puisqu’il tient pendant longtemps un 2-2 suffisant avant de marquer le but de la victoire pour le prestige (3-2), malgré deux faux pas contre Alex, Arnold remporte le championnat sans grande difficulté. Torres est meilleur buteur. Lors de la première « Coupe Fantastique » de l’histoire Arnold avait à cœur d’accrocher cette nouvelle compétition à son Palmarès, dans le chapeau numéro 1 Arnold évolue avec le Real Madrid, il se qualifie en venant à bout de Reinald qui jouait avec Manchester (4-1) puis Alex qui jouait pourtant avec son équipe habituel puisqu’il jouait avec l’Inter (2-0), Arnold profite de son expérience avec le Real Madrid il y a quelque temps pour parfaitement maitrisé cette équipe. Dans le deuxième chapeau Arnold est tête de série avec Manchester, il défie Reinald qui évoluait avec l’Inter, Arnold qualifie sa seconde équipe puisqu’il s’impose (5-3), dans le troisième chapeau Arnold évolue avec l’Inter, il défie Alex qui joue avec Manchester, Arnold s’incline dans un match cauchemar puisqu’il marque 2 contre son camp et encaisse un troisième but sur une erreur incroyable de Maicon (3-1), Alex sortira vainqueur du chapeau. Dans le dernier chapeau aléatoire Arnold est tête de série, il défie Reinald, Arnold hérite du Besiktas alors que Reinald est bien loti avec l’As Roma. Pourtant Arnold parvient à ouvrir le score dès le début, mais Reinald reviendra (1-1) grâce à une équipe bien supérieur, finalement Arnold s’incline au tir au but (4-5), dans le tableau finale Arnold possède donc deux équipes. Dans la première finale Arnold vient à bout d’Alex dans une confrontation entre Manchester et Manchester (2-1), puis dans le deuxième demi finale Arnold peut remporter la Coupe Fantastique en cas de victoire, avec le Real Madrid il défie Reinald et son équipe aléatoire, ce dernier hérite de Helsingborg ce qui lui sera fatal, sans forcer son talent Arnold s’impose dans un match plié rapidement (5-3), Arnold remporte donc cette première Coupe Fantastique pour la première fois et sans avoir besoin de jouer la finale puisqu’il y a qualifié deux de ses équipes. La soirée est à nouveau une réussite total.
  • 20 : Pour le retour du Championnat Stars, Arnold fait évidemment appel à Cantona et Roy Keane pour renforcer ses rangs, Arnold termine premier du Championnat à 4 puisqu’il cumule 13 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de deux points, cependant ce titre aura un gout amère pour Arnold. En ouverture Arnold se met en jambe avec une victoire facile contre Troll avec 6 buts de Cantona et 2 de C.Ronaldo (8-0), ensuite Arnold défie Reinald dans un match déjà capital, Reinald se détache rapidement grâce à des buts d’Eusebio et Van Nistelrooy, Arnold est alors mal en point, en seconde mi temps Arnold réagi avec une grosse domination, sur une frappe de C.Ronaldo, Casillas relâche sur Cantona qui réduit le score, à ce moment la Arnold est persuadé qu‘il va revenir comme il le fait souvent en mettant la pression à Reinald, et c’est encore ce qu’il va se produire, sur un débordement de C.Ronaldo Reinald commet l’irréparable et rate un tacle, Penalty logique pour Cantona qui égalise, Reinald croit vivre un véritable cauchemar quand en toute fin de match Arnold obtient un nouveau Penalty ! Mais à la vue du ralenti il s’avère que le penalty est inexistant, Reinald implore alors Arnold de ne pas le tiré, une situation qu’Arnold juge pathétique puisqu’il fait remarqué que récemment Reinald avait volé une Coupe à Arnold grâce à un penalty volé qu’il avait impunément tiré, mais dans un geste de grande classe Arnold démontre qu’il n’a jamais perdu son fair play puisqu’il ne profite pas de ce penalty volé, le match se termine (2-2) et Arnold reste leader pour un meilleur goal average par rapport à Alex, juste avant la mi saison son match contre Alex est alors décisif, Arnold fait le métier avec une victoire facile obtenue grâce à un doublé de C.Ronaldo et un but de Cantona (3-1). Au retour Arnold obtient une nouvelle victoire contre Troll (9-1), Arnold peut alors officialisé son titre en cas de victoire contre Reinald, le match commence de manière serré puisque Cantona et Eusebio marque tour à tour, mais Reinald va ensuite complètement se détaché avec 3 buts « cafouillage » avec des ballons contré qui reviennent à chaque fois dans les pieds d’Eusebio qui marque à bout portant, Arnold lui rate une tête à bout portant avec Cantona alors que la cage est vide, ainsi qu’une frappe qui trouve le poteau, en réussite Reinald s’impose largement (4-1) ce qui énerve Arnold qui estime que le score est très sévère, cette défaite oblige Arnold à s’employer contre Alex s’il veut terminé Champion, dans un état qui laisse à désiré Alex ne semble pas être un obstacle insurmontable pour Arnold qui attend de pied ferme ce match pour aller chercher son titre au mérite, mais un « imprévu » va empêcher Alex de disputer son match, dans ce cas de figure Arnold remporte la victoire sur tapis vert ce qui lui offre automatiquement le titre alors qu’Alex et même Reinald pouvait encore le remporter, Arnold insiste pour jouer le match mais Alex y renonce et Reinald accepte la situation, ainsi pour la première fois de l’histoire un titre est décerné sur un abandon alors que l’ultime match décidé pourtant du Titre, une situation qui ne plait pas à Arnold qui n’est même pas content de terminé premier ainsi, bref Arnold remporte ainsi le Championnat de la pire des manière et espère que cette situation ne se reproduira plus à l’avenir.
  • 21 : Après deux mois d’interruption Arnold s’apprête à jouer ce qui sera peut être le dernier tournoi de l’histoire, et ce sera pour la première fois sans C.Ronaldo et Tevez qui ne sont plus au club, malgré tout Arnold termine 1er lors de ce Championnat à 4, il s’agit de son 11e Championnat remporté consécutivement, le 99e de sa carrière tout PES confondu. Arnold cumule 11 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 2 points. En ouverture Arnold défie Sylvain dans un match explosif : Arnold prend l’avantage par deux fois (Torres et Owen) mais Sylvain réplique à chaque fois (Ribery et Zanetti), à 2-2 à quelques minutes de la fin Sylvain est proche de l’exploit mais il rate un face à face avec Zlatan, sans pitié Arnold lui fera payer son erreur en prenant un avantage définitif grâce à Torres (3-2), après cette victoire difficile Arnold subit un échec contre Reinald, mené rapidement par des buts de la tête de Van Nistelrooy, Arnold revient à 2-2 grâce à Torres et Rooney mais deux buts tardif de Reinald le font définitivement chuté (4-2), peu inspiré avec Owen en numéro 10 Arnold à du mal à remplacé ses joueurs qui ont quitté l’équipe. Juste avant la mi saison Arnold défie le leader Alex, le match démarre très mal puisqu’Alex mène 2-1 après un gros match de sa part, il reste alors peu de temps et Arnold à toujours autant de mal à crée des actions avec Owen inexistant au milieu de terrain, et surtout trop fébrile physiquement, mais sur une action individuelle de génie Rooney perce la défense, dribble le gardien et marque un but millimétré dans un angle difficile, Arnold revient à égalité, dans les arrêts de jeu Alex frappe le poteau avec Milito, Arnold tient un nul capital (2-2) mais la défaite était proche, une défaite l’aurait quasiment condamné pour le titre. Arnold change alors de stratégie en recrutant Totti. Au retour Arnold se reprend bien contre Sylvain avec une victoire facile (3-0) avec notamment un grand Torres, dans la foulée Arnold veut sa revanche contre Reinald, il ne doit cependant surtout pas perdre pour espéré encore jouer le titre lors du dernier match, Arnold fait le match idéal en menant 2-1 mais Reinald égalise par Benzema à la dernière action, ce nul met Arnold dans une situation compliqué : il est obligé de battre le leader Alex s’il veut être Champion, contrairement à ce qui s’est souvent produit un nul ne lui suffit pas, le match commence idéalement aves une première action de Torres qui marque, Alex joue ensuite un football assez pauvre, lui-même s’en rend compte et déclare « Pourquoi je joue mal ? Encore la pression », Arnold finit par tué le match et les buts s’enchainent avec un peu de réussite, au final la défaite est sévère (4-0) mais Alex ne pouvait pas être Champion en faisant un tel match, sous pression face à sa bête noir Arnold, il n’a jamais pu être à la hauteur du Champion en titre qui de son côté à fait le match qu’il fallait au bon moment, Arnold récupère le titre dans la douleur, mais il l’a et c’est bien l’essentielle. Arnold prend également le buteur avec Torres (partagé avec Zlatan et Van Nistelrooy). Lors des deux Coupes Arnold veut finir la soirée en beauté, lors de la première Coupe Arnold inflige une « pastisade » à Sylvain (5-1) avant de battre Alex en Final (2-1) après un match ultra serré et très fermé, mais débridé dans les arrêts de jeu par une frappe de Totti. Lors de la deuxième Coupe Arnold élimine à nouveau Sylvain avec une nouvelle « pastisade » (5-1), puis il retrouve Reinald en final, pas en réussite lors de ses matches de Championnat contre « Rei », Arnold se venge en ridiculisant Reinald sur le score de 8-3 ! La soirée est une réussite total pour Arnold qui continu de rafler les Majeures.
  • 22 : Pour le tout dernier Tournoi de l’histoire Arnold veut terminer en tant que Champion, titre qu’il à cumulé pendant 3 ans presque sans interruption, s’il remporte ce Championnat il atteindra le symbolique seuil des 100 Championnats remportés tout PES confondu alors que ses plus proches rivaux en ont remporté seulement 4 (Reinald), 3 (Alex et Adrien) ou 1 (Jno). Arnold réussi parfaitement le dernier Championnat puisqu’il termine Champion en cumulant 15 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 3 points et remporte donc son 100e Championnat. En ouverture Arnold vient facilement à bout de Troll (9-0), puis il ridiculise Reinald (4-0) avec des buts signé Torres, Totti et un Csc de Cannavaro « l’ancien ballon d’or », juste avant la mi saison Arnold vient à bout d’Alex sur le score de 6-3 grâce à notamment un grand Torres et un grand Totti, au retour Arnold fait le boulot contre Troll (6-0) avant d’essuyer sa seul défaite de la soirée contre Reinald (5-3), courant après le score pendant tout le match Arnold n’a jamais pu revenir à cause de deux buts tardifs de Van Nistelrooy de la tête, lors du dernier match Arnold doit assurer contre Alex, s’il ne perd pas par 4 buts d’écarts il terminera Champion, Arnold va mieux faire puisqu’il va tout simplement s’imposé malgré l’ouverture du score d’Alex par Zlatan, une égalisation de Torres suivi d’un doublé d’Anderson conclu la carrière d’Arnold par une victoire. Lors de la Coupe Arnold écarte Troll de son chemin (10-0) avant de défier Reinald pour la dernière Final de l’histoire, Arnold ouvre le score par Rooney dans une action individuelle mené au millimètre, Arnold domine mais rate l’occasion de tuer le match, Reinald fait une grosse fin de match et fini par égalisé par Van Nistelrooy à 15 minutes de la fin, mais sur le coup d’envoi Arnold reprend immédiatement l’avantage par Rooney une fois de plus, Arnold ne lâchera plus, il remporte la dernière Coupe de l’histoire au terme d’un grand match des deux joueurs.
  • Conclusion : Arnold prouve une fois de plus qu’il est le meilleur en remportant 21 des 22 Championnats joué, avec 49 Titres Majeurs contre 4 pour son concurrent le plus proche (Reinald), il écrase la concurrence comme jamais, sa moyenne de point atteint son paroxysme avec 2,63 points de moyenne par match (contre 1,51 pour Reinald son rival le plus proche)

Statistiques

Bilan a Pes 2008 Saison 2 : 125 victoires, 14 nuls, 9 défaites

548 buts marqués contre 177 encaissés (3.70 marqués par match contre 1.19 encaissés)

Moyenne de 2.63 points par matches

Meilleur Buteur : Torres

0 Lancer de Manette

35 Victoires, 6 Nuls pour 3 Défaites en Coupe (20 Finales, 18 Coupes remportés)

Palmarès : Championnats Joués : 22

Titre : 8 Très Grand Championnat Recrues

11 Grand Championnat Recrues

1 Championnat Stars

1 Championnat à 3

1 Fois Vice Champion (Gr. Ch. Recrues x1)

18 Coupes

1 Coupe Fantastique

4 Super Grand Chelem

5 Grand Chelem

13 Fois Meilleur Buteur (C.Ronaldo x1 , Torres x10, Zlatan x1, Van Nistelrooy x1)

        Bilan : 63 Titres, 49 Titres Majeurs, 14 Titres de Second Plan


Statistiques Bilan 4 premières saisons cumulés : 645 victoires, 129 nuls, 84 défaites

Soit 75,17% de victoire, 15,03% de nul, 9,79% de défaites

2430 buts marqués contre 1059 encaissés (2.86 marqués par match contre 1.25 encaissés)

Moyenne de 2.43 points par matches

Meilleur Buteur : Rooney

1 Lancer de Manette

104 Victoires pour 19 Défaites en Coupe (54 Finales, 48 Coupes remportés)

Palmarès : 110 Championnats Joués

        Bilan :  247 Titres : 171 Titre Majeurs , 76 Titres de Second Plan



PES 2008 Saison 3Modifier

  • 1 : 3 Mois après l’arrêt définitif des Tournois, une nouvelle saison reprend contre toute attente, Arnold prouve qu’il n’a rien perdu de son talent puisqu’il remporte le Championnat à 3, il s’agit du 13e Championnat remporté consécutivement par Arnold, il cumule 10 points en 4 matches, devançant de 3 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold souffre contre Reinald, mené 1-0 par l’ouverture du score de C.Ronaldo, Arnold rate l’égalisation sur une frappe de Torres qui heure le poteau, Arnold joue ensuite de malchance : le Chinois refuse de lui accordé des penaltys évident, et sur son premier tacle Arnold voit Totti se faire expulsé, à la mi temps tout va mal pour Arnold qui est déjà sous pression car une défaite en ouverture dans un Championnat à 3 pourrait déjà anéantir ses rêves de titres, mais Arnold va s’accrocher et tenir comme il peut sans encaisser de deuxième but, en fin de match Torres déborde et parvient à servir Berbatov rentré en jeu au poste de numéro 10, ce dernier expédie le ballon sous la barre pour une égalisation crucial (1-1), Arnold obtient le nul qu’il espéré, Reinald qui pensait maitrisé le match est dépité au coup de sifflet final. Dans la foulée Arnold vient à bout d’Alex, après une faute involontaire d’Alex, Arnold ouvre le score sur un penalty de Torres avant que Rooney ne double la mise, Alex réduit le score par Zlatan mais Arnold tient bon son premier succès (2-1), au retour Arnold joue le match décisif contre Reinald pour le titre, les deux joueurs sont à égalité au classement, Arnold ouvre le score par Totti mais Reinald réplique par Van Nistelrooy, Arnold va ensuite dominé et finalement Torres inscrit le but de la libération, le but du titre (2-1). Il reste cependant à Arnold de ne pas perdre contre la lanterne rouge Alex pour assuré définitivement le titre, Arnold l’emporte assez facilement (3-1) et assure ainsi le titre et également le meilleur buteur avec Torres, ce tournoi se déroule donc à merveille pour Arnold qui ne pouvait pas mieux commencer cette nouvelle saison. Cependant Arnold va laisser filer la première Coupe de la saison, directement qualifié en final Arnold est rapidement mené par Reinald qui marque notamment un but improbable de la tête par Benzema, mené 3-1 malgré un match plutôt équilibré, Arnold court après le score et le réduit par Totti mais il n’aura pas le temps d’égalisé (3-2), si Arnold n’est pas trop déçu car la Coupe est secondaire pour lui, ce titre majeure remporté par Reinald lance cependant la saison entre les deux rivaux.
  • 2 : Arnold enchaîne avec un nouveau Titre (son 14e de suite) puisqu’il termine à nouveau premier lors de ce Championnat à 3, Arnold cumule 14 points en 6 matches, devançant de 7 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold vient à bout de Reinald grâce à un doublé de Torres (2-1), dans la foulée Arnold s’offre un match épique avec Alex, après un match complètement fou qui semble se dirigé vers un 4-4, Arnold marque dans les arrêts de jeu par Cambiasso, mais sur le coup d’envoi Alex arrache le nul par Zlatan (5-5), au retour Arnold prend rapidement le large contre Reinald en menant 3-0 avec notamment un grand Totti, Reinald inscrit deux buts en seconde mi temps par C.Ronaldo mais il ne parvient pas à égalisé (3-2), dans la foulée Arnold est à nouveau tenu en échec par Alex (3-3), mené 2-0 Arnold à su revenir et accrocher le match nul, lors des matches sur terrain neutre Arnold bat une nouvelle fois Reinald (3-1) avec des buts de Rooney et Torres, cette victoire conjugué au nul d’Alex contre Reinald lui offre son deuxième Championnat de la saison, le dernier match contre Alex n’est donc pas disputé. Lors de la première Coupe Arnold est directement qualifié pour la Final grâce à sa 1er place en Championnat, il défie Reinald, après une ouverture du score de C.Ronaldo après une relance stupide de Vidic, Arnold se retrouve mené 1-0 mais il va ensuite dominé le reste du match pour finalement s’imposé facilement (3-1), lors de la deuxième Coupe Arnold est donc à nouveau qualifié en final ou il retrouve à nouveau Reinald, après une nouvelle ouverture du score de « Rei », Arnold égalise par Torres et prend l’avantage en fin de match par Rooney qui profita d’une erreur de Guti à la relance, Arnold remporte sa deuxième Coupe de la soirée (2-1).
  • 3 : Arnold voit sa série de 14 Championnats remporté, se brisé net après avoir terminé à la 2e place du Championnat à 3, Arnold cumule 6 points en 4 matches, soit autant que ses deux adversaires, mais Arnold ne possède pas un meilleur goal average qu’Alex, d’où la perte de son titre. En ouverture Arnold démarre fort avec une belle victoire contre Reinald (5-3) avec un grand Torres. Dans la foulée Arnold perd pour la première fois de la saison contre Alex (3-1) dans un match ou Arnold eu du mal à se procuré des occasions, s’en suit une nouvelle défaite contre Reinald qui le plonge à la dernière place du Championnat, après avoir refusé de tiré un penalty volé en sa faveur, Arnold ne parvient pas à maitrisé Reinald qui prend le large grâce a notamment un but de la tête de Van Nistelrooy, mené 2-0 Arnold réduit le score mais Reinald casse le rythme avec des fautes d’anti jeu, Arnold ne revient pas (2-1). Malgré tout Arnold peut être Champion lors du dernier match à condition de battre Alex par 3 buts d’écarts, Arnold démarre fort en menant 3-0 prenant virtuellement le titre avec un doublé de Torres, mais Alex alors a l’agonie, réagit en marquant coup sur coup des buts par Zlatan et Ribery, Arnold pousse et inscrit un 4e but par Torres, s’en suit 10 minutes ou Arnold tente tout mais but sur Cesar, Arnold perd le titre au goal average particulier puisqu’il à le même goal average qu’Alex, les buts à l’extérieur ont fait chuter le Champion qui doit pour un fil de contenter du titre de vice et du buteur (Torres qui le partage avec Zlatan). Beau joueur Arnold félicite Alex qui n’avait plus gagné de Championnat depuis plus d’un an. Arnold veut sauver sa soirée lors de la Coupe, en demi final Arnold vient à bout de Reinald assez facilement (3-0), en final Arnold tient sa revanche contre Alex, après avoir mené 2-1 tout le match Alex égalise dans les arrêts de jeu par Zlatan, mais Arnold maîtrise la prolongation et fait la décision par Rooney (3-2), Arnold empoche son 5e Titre majeur de la saison, sa moyenne de point est de 2.17. Pour Arnold il est maintenant question de retrouver immédiatement son rang de Champion lors du tournoi suivant, ce qu’il à toujours su faire par le passé lorsqu’un Championnat lui échapper.
  • 4 : Comme toujours Arnold montre qu’il est toujours la après la perte de son titre : Arnold fait une démonstration puisqu’il récupère le Championnat avec 16 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 10 points. En ouverture Arnold dispute un match incroyable contre Reinald, après une bonne entame Arnold mène 3-1 grâce à un triplé de Torres, Reinald réagit avec un but de Van Nistelrooy, Arnold remarque avec Rooney et mène 4-2 avant que Reinald ne revienne à 4-4 grâce à un doublé de C.Ronaldo ! Un nouveau but de Torres semble plongé Reinald vers une défaite, mais à la 90e minute sur un centre de Robben, Van Der Vaart délivre Berbabeu d’une volée du gauche pour l’égalisation à 5-5, sur le coup d’envoi Arnold fonce à l’attaque, Reinald découpe Torres à 40 mètres du but, Totti joue rapidement le coup franc pour Torres qui se retourne dans la surface, élimine deux joueurs et dribble Casillas dans un trou de souris pour aller chercher une victoire incroyable (6-5), Arnold exulte et Reinald déprime au coup de sifflet final. Dans la foulée Arnold s’échappe en tête avec une courte victoire contre Alex (2-1), dans un match fermé ou les deux joueurs marque une fois, c’est finalement Alex qui fera contre sa volonté la différence sur un contre son camp de Chivu. Au retour Arnold éloigne un peu plus Reinald de sa route avec une victoire (5-3) essentiellement du à un match fantastique de Torres qui marqua 2 buts exceptionnels en dribblant toutes la défense de Reinald pour mieux l’humilier, dans la foulée Arnold abandonne son rêve de Grand Chelem avec un nul logique contre Alex dans un match serré (2-2), sur terrain neutre Arnold valide définitivement son titre de Champion avec une nouvelle victoire contre Reinald (5-3) signé une fois de plus par une performance monumental de Torres qui est le joueur indispensable à l’attaque d’Arnold, Arnold termine par une victoire de prestige contre Alex (5-3) avec un triplé de Torres qui termine meilleur buteur, cette victoire arrange Reinald qui en profite pour terminé vice champion. Lors de la première Coupe Arnold directement qualifié pour la final retrouve Reinald pour un match remporté assez facilement (3-1) avec à nouveau un Torres des grands jour, Arnold remporte sa 4e Coupe. Lors de la deuxième Coupe Arnold retrouve cette fois ci Alex, le match commence idéalement avec Arnold qui prend le large avec deux buts consécutifs de Torres, mais Alex revient grâce à Zlatan et Ribery puis il prend même l’avantage avant qu’Arnold n’égalise dans la foulée, alors que le match se dirige vers la prolongation, un coup du sort terrible s’abat sur Arnold qui veut relancer mais son joueur fait inexplicablement une relance vers l’arrière, Ribery se retrouve seul face au gardien et délivre Alex (4-3), cette défaite ne gâche pas la soirée d’Arnold qui avec 7 Titres Majeurs (contre 2 et 1 pour Alex et Reinald) et une moyenne de 2.30 points par matches (contre 1.05 et 0.89 pour Reinald et Alex) montre une fois de plus qu’il est au sommet de la hiérarchie des Tournois.
  • 5 : Arnold assome une fois de plus un Championnat en le privant de suspense puisqu’il cumule 16 points en 6 matches, devançant son dauphin Reinald de 10 points. Solide en ouverture contre Reinald (4-2), Arnold fait la différence sur une percé de Torres, fauché par Cannavaro, l’expulsion de ce dernier et le penalty ont grandement facilité la tâche d’Arnold qui marquera également un doublé par Rooney. Dans la foulée Arnold se retrouve mené par Alex qui marque par Zlatan, mais Arnold s’arrache pour égalisé par Torres (1-1), au retour Arnold signe un nouveau succès contre Reinald avec une fois de plus une démonstration offensive de son duo Torres-Rooney (4-2), Reinald trop agressif voit à nouveau l’un de ses défenseurs (Ramos en l’occurrence) se faire expulsé. Arnold vient ensuite péniblement à bout d’Alex (1-0) sur une frappe lointaine de Totti, dominé dans la suite du match Arnold s’applique à tenir en défense et avec un peu de réussite il tient ce précieux succès qui lui assure le titre. Sur terrain neutre Arnold vient à bout de Reinald après un match explosif (4-3) puis Alex déclare forfait lors de l’ultime match. Lors de la Coupe Arnold directement qualifié en finale affronte Reinald, le début de match est à l’avantage de « Rei » qui mène 3-2, mais les vagues offensives d’Arnold font craqué Reinald qui par son jeu agressif va voir trois de ses joueurs se faire expulsés, dépité Reinald ne modifie même pas sa composition et Arnold fait le métier en enchainant les buts dans une défense fantôme pour finalement s’imposé facilement (7-3). Arnold obtient ses 8e et 9e Titres Majeurs, il augmente sa moyenne de point à 2.38
  • 6 : Arnold laisse filer le Championnat pour la 2e fois de la saison puisqu’il doit se contenter du titre de vice champion avec 6 points en 4 matches, il accuse 3 points de retard sur le Champion Reinald. En ouverture Arnold chute sévèrement contre Reinald (3-1), rapidement mené par des buts de C.Ronaldo, Arnold cours contre le score et se plaint d’un arbitrage flagrant en sa défaveur, de plus les erreurs de Van Der Sar lui coute cher, dans la foulée Arnold est alors plongé en plein doute après qu’il se retrouve mené contre Alex 1-0 sur un but de Sneijder, Arnold s’accroche en seconde mi temps sur un but égalisateur de Torres, puis finalement Arnold arrache la victoire sur un centre de Rooney, Maicon marque contre son camp offrant une précieuse victoire à Arnold (2-1). Quasiment condamné à battre Reinald pour terminé Champion, Arnold démarre bien avec un but de Torres sur une relance stupide de Casillas, mais Reinald réagit en marquant 3 buts coup sur coup sur 3 erreurs horrible de Van Der Sar qui réalise son pire Championnat de son histoire, Arnold s’accroche et revient à 3-3 grâce à un doublé de Torres, mais en fin de match Reinald marque un but avec C.Ronaldo après avoir habilement dribblé le gardien, Arnold chute de justesse (4-3) alors qu’il estimait mérité au moins le match nul, cette défaite sacre Reinald pour la 1er fois cette saison, lors du dernier match Arnold doit l’emporter pour terminé vice champion, contre un Alex démotivé Arnold fait la différence par un doublé de Torres (3-1) qui permet à Arnold de terminé 2e et de prendre le buteur seul avec Torres. Lors de la Coupe Arnold veut sauver sa soirée, en demi finale il est rapidement mené 1-0 contre Alex sur un but de Zlatan mais un doublé de Torres dont un but décisif de la tête sur corner (2-1) qualifie Arnold pour la Final ou il retrouve Reinald pour une revanche, Reinald file à nouveau vers la victoire avec une ouverture du score sur une frappe improbable d’Eto’o à 35 mètres, mais Arnold égalise dans la foulée par Torres après une mésentente Ramos-Casillas, puis juste après Rooney marque un but somptueux en lucarne opposé, en 30 secondes Arnold renverse la Final en sa faveur (2-1) et remporte ainsi son 10e Titre Majeurs de la saison (contre 2 pour Alex et Reinald), sa moyenne de point régresse légèrement (2.27) mais il devance de loin Reinald (1.20) et Alex (0.86), désormais pour Arnold il faudra reconquérir son Championnat lors du prochain Tournoi, chose qu’il a toujours su faire par le passé, Reinald peut il être le premier joueur à lui prendre le Championnat deux fois de suites ?
  • 7 : En danger après la perte de son titre, Arnold respecte une fois de plus la tradition qui est de récupéré son Titre de Champion dès le Tournoi suivant, en effet avec 18 points avec 6 matches il terminer 1er, avec le Grand Chelem en prime, il devance son dauphin Reinald de 6 points. En ouverture Arnold défie pour la première fois le débutant Simon qui joue ici son premier match, après une première mi temps assez fermé, Arnold débloque la situation par Torres, en seconde période Torres et Drogba - la nouvelle recrue d’Arnold en lieu et place de Totti - empile les buts, au final Arnold s’impose facilement (5-0), dans la foulée Arnold fait démonstration de sa puissance offensive contre le Champion en Titre Reinald : avec un duo Torres-Drogba en grande forme, Arnold ridiculise Reinald en lui marquant 7 buts pour obtenir une victoire facile (7-2), dans la foulée Arnold vient à bout d’Alex, dès le début du match Arnold obtient un penalty et un carton rouge pour Sneijder, ce coup du sort permet à Torres d’ouvrir le score, Arnold à ensuite la main mise sur le match en supériorité numérique, Alex tente de revenir mais Arnold fait le nécessaire pour creusé l’écart (4-2), au retour Arnold ouvre une fois de plus le score par Torres juste avant la mi temps contre Simon, mais ce dernier à déjà progressé depuis leur dernière rencontre, la seconde période est serré et Simon égalise à 15 minutes de la fin par Van Nistelrooy ! Ce mauvais résultat pourrait relancé Reinald dans la course au titre, Arnold va alors poussé et finalement Rooney marquera le but de la délivrance en toute fin de match (2-1), quasiment Champion Arnold enfonce le clou contre son rival Reinald, au cours d’un match passionnant ou Arnold mène 3-1 grâce à un grand Torres, Reinald revient à 3-3 avec notamment un but de Van Nistelrooy, mais en toute fin de match Rooney marque une fois de plus le but de la victoire, Arnold récupère son titre de Champion. Il ne lui reste plus qu’a battre Alex pour obtenir son 1er Grand Chelem de l’année, mais tout commence mal quand Alex ouvre le score par Ribery, Arnold égalise par Rooney puis en fin de match Arnold arrache le Grand Chelem grâce à un but décisif de Torres (2-1), le Championnat est une réussite total pour Arnold qui prend également le buteur par Torres (10 buts en 6 matches). Lors de la Coupe Arnold connait à nouveau un match délicat contre Simon, pourtant Arnold mène par 3 fois au score mais Simon égalise à chaque fois, avec notamment le but du 3-3 à la 119e minute au cours de la prolongation, à ce moment la tout semble indiqué que ce sera la séance de tir au buts qui départagera les deux joueurs, mais sur l’ultime action du match Arnold trouve Torres à 20 mètres, il frappe et marque le but de la victoire (4-3) plongeant Simon dans la déprime. En final Arnold commence fort contre Alex avec deux buts de Drogba auquel Alex réagit avec deux égalisations, puis moins en forme que durant le reste de la soirée, Arnold n’arrive pas à bloquer Alex qui déploie son meilleur football, ce dernier va faire la différence grâce à un doublé de Crespo au terme de belles actions collective (4-2), Arnold laisse filer la Coupe. Arnold réalise une bonne soirée avec une moyenne de point qui remonte (2.39), ses concurrents sont très loin (Reinald : 1.33, Alex : 0.79, Simon : 0.50), son total de Titre Majeur est de 12 contre 3 pour Alex et 2 pour Reinald.
  • 8 : Arnold enchaine avec un nouveau Titre de Champion, il obtient 16 points en 6 matches, devançant son dauphin Reinald de 6 points. En ouverture Arnold défie Simon, ce match sera une formalité avec notamment un triplé de Torres (4-0), dans la foulée Arnold inflige une pastisade à Reinald (5-1) avec un duo Torres-Drogba toujours aussi irrésistible, Reinald se plaindra de la réussite d’Arnold qui dira que le score parle de lui-même : la victoire est logique. Dans la foulée Arnold fait un grand pas vers le titre en dominant Alex (3-2) sur le fil, en effet le match se dirigeait vers un nul 2-2 avant qu’Arnold arrache la victoire dans les derniers instants sur un tacle décisif de Drogba qui marque de façon peu académique un but si important pour le Championnat. Au retour Arnold bat à nouveau Simon (3-1) avec notamment un doublé décisif de Drogba en seconde période, puis Arnold peut alors officialisé son titre s’il ne perd pas contre Reinald, «Rei » démarre fort avec un but de Van Nistelrooy, Arnold voit ensuite Park se faire expulsé, réduit à 10 Arnold va pourtant obtenir une précieuse égalisation par Torres (1-1) ce but permet à Arnold d’officialisé son titre de Champion, le dernier match contre Alex n’ayant aucun intérêt pour les deux joueurs, ne sera finalement pas joué. Lors de la première Coupe, Arnold dispose de Simon dans un match plutôt serré (2-1), puis en Finale Arnold démarre fort contre Alex en menant rapidement 2-0 avec notamment un but de renard de Drogba qui subtilise le ballon à Materazzi qui voulait relancé, pour inscrire un 2e but décisif, Alex réduira le score par Zlatan mais ce sera insuffisant (2-1). Arnold vise ensuite son 3e Titre Majeur de la soirée lors de la seconde Coupe, opposé à Reinald en demi finale, Arnold s’impose après un match serré mais une fois de plus conclu par le réalisme qui fait la différence (2-1), Arnold retrouve un Alex revanchard en Final, le match démarre mal pour Arnold après l’ouverture du score par Zlatan, mais Arnold réagit rapidement : sur un centre de Valencia, Cesar relâche le ballon sur Drogba qui égalise, Alex vire alors César pour faire rentré «Mr Toldo », la suite du match est cadenacé et plus aucun joueur ne marquera, les tirs au buts vont alors faire la décision. Les trois premiers tireurs de chaque équipe marque, Arnold est le premier à raté avec Rooney qui tir hors cadre, Alex prend un avantage de 4-3, Arnold égalise en tirant en traitre au milieu, Alex à alors l’occasion de remporter la Coupe dans les pieds de Javier Zanetti, ce dernier prend Van Der Sar à contre pieds…mais trouve le poteau ! Tout se joue entre les deux derniers tireurs : Viera pour Alex et Cambiasso pour Arnold, Alex expédie son tir au dessus dans l’incompréhension total, c’est finalement Cambiasso, l’ancien joueur d’Alex, auteur d’un match monumental, qui offre la Coupe à Arnold en tirant…en traitre pour la 3e fois de suite, au culot et avec la réussite, Arnold remporte la séance de tirs au buts après que la situation se soit pourtant avéré inespéré, cela permet à Arnold d’empocher 3 Titres Majeurs dans la même soirée, avec 15 Majeurs Arnold est loin devant Alex et Reinald (3 et 2 Majeurs), la moyenne de point par match d’Arnold monte encore (2.43), ses concurrents sont très loin (Reinald 1.38, Alex 0.85, Simon 0.50)
  • 9 : Avant ce Championnat, Arnold déclare que d’après lui «Reinald ne gagnera plus jamais de Championnat », provoquant ainsi son rival Reinald, Arnold espère bien tenir parole en privant à jamais «Rei » de Championnat, Arnold tient pour le moment parole puisqu’il termine 1er de ce Championnat à 4, il obtient 15 points en 6 matches, devançant son dauphin Reinald de 5 points. En ouverture Arnold gère son match contre Simon (4-0), mais son deuxième match contre Reinald va tourner au vinaigre, pourtant Arnold ouvre le score par Torres, mais en fin de match Reinald égalise sur un corner, Van Nistelrooy marque de la tête, puis alors que le match de dirige vers un nul, Reinald arrache la victoire sur une frappe improbable de Robben excentré à 25 mètres, Reinald exulte alors qu’Arnold se plaint de cette réussite insolente (2-1), derrière Alex et Reinald au classement Arnold n’a plus le droit à l’erreur contre Alex, Arnold sort alors un très grand match avec une démonstration sur le plan offensif (5-2), cette victoire replace bien Arnold dans la course au titre, au retour Arnold ne rencontre pas de problème contre Simon (5-1) et profite des résultats des autres matches pour s’installer en tête du classement, son match retour contre Reinald peut lui permettre d’être Champion en cas de victoire, Arnold tient sa revanche avec une grosse entame de match, Reinald revient à 3-2 mais Arnold tue le match sur un penalty logique mais qui énerve Reinald qui n’avait pas demandé à taclé, Arnold gère la fin du match malgré une réduction du score de Reinald (4-3), après un début de Championnat compliqué Arnold à malgré tout bien renversé la situation pour finalement terminé une fois de plus Champion. Le dernier match contre Alex n’est pas disputé, ce dernier dans un état lamentable n’était pas en mesure de viser quoi que ce soit contre Arnold et à préféré déclaré forfait. Lors de la première Coupe Arnold prend rapidement le large contre Simon en marquant 5 buts, mais cette fois ci Simon se montre dangereux en marquant lui aussi beaucoup de buts, à 5-4 dans les arrêts de jeu Arnold se fait une frayeur : Simon obtient une belle occasion d’égalisé par Eto’o mais la frappe de ce dernier rase le poteau. En final Arnold défie Reinald, mais Arnold ne va pas réalisé le grand match qu’il espérait, sans pour autant mal jouer Arnold va subir une leçon de réalisme de la part de Reinald qui se montre efficace avec Van Nistelrooy (5-2), Arnold reconnait que «Rei » n’a pas démérité mais il estime que le score est sévère. Lors de la deuxième Coupe Arnold ne veut pas se rater pour finir sur une note positive, en demi final contre Reinald, Arnold tient sa revanche : en dominant d’entrée Arnold obtient une expulsion d’un défenseur de Reinald, la suite du match sera une démonstration d’Arnold qui se fait plaisir sur le plan offensif avec Torres et Drogba (7-3), en final Arnold retrouve Alex qui n’est pas au meilleur de sa forme, après une grosse entame de match Arnold gère tranquillement sa final (3-1), Arnold empoche son 17e Titre Majeurs de la saison, il devance largement Alex et Reinald (3). Sa moyenne de point est de 2.44, loin devant Reinald-Alex-Simon (1.42, 0.91, 0.50)
  • 10 : Arnold continue d’enchainer avec un 4e Championnat consécutif, encore très loin de son record qui est de 20 Championnats remporté consécutivement, Arnold espère cependant avoir lancé une longue série. Avec 15 points en 6 matches, il devance de 3 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold s’impose sur une petite marge contre Simon (2-1), après ce succès Arnold démarre très fort contre Reinald en le ridiculisant sur le début de match, Arnold mène alors 4-0 et gère tranquillement le reste du match malgré une révolte de Reinald (6-4), juste avant la mi saison Arnold va cependant chuté contre Alex (2-1) cédant notamment sur un but décisif de Zlatan dans un match cadenacé, cette victoire d’Alex place Arnold en seconde position à la mi saison, 3 points derrière le leader Alex. En danger Arnold ne fait alors pas dans le détail contre Simon en lui infligeant une raclé qu’il n’est pas prêt d’oublier (8-0) avec notamment 5 buts de Drogba. Arnold fait ensuite le métier avec une courte victoire contre Reinald dans un match acharné (3-2), Arnold se faisant peur en toute fin de match sur une grosse occasion de Reinald par C.Ronaldo'. Le dernier match contre Alex est décisif pour le titre, Arnold à l’avantage de pouvoir faire nul grâce à un meilleur goal average, le match est serré mais Arnold fait la course en tête, menant 1-0 puis 2-1 puis 3-2, mais Alex ne lâche rien et égalise à nouveau à 3-3, Arnold fait ensuite la différence sur un but décisif de Drogba, Alex ne reviendra pas. Après ce nouveau titre de Champion, Arnold va cependant vivre une fin de soirée plus compliqué lors des deux Coupes, lors de la 1er Coupe Arnold est opposé à Simon en demi final, après un match serré Arnold s’impose 3-2 avec notamment un doublé de Drogba de la tête, en final contre Reinald, le match démarre mal et Reinald prend le large en menant 2-0, Arnold réduit le score par Torres et s’accroche, au bout des arrêts de jeu Arnold alors en supériorité numérique, pense arracher la prolongation : Torres sert Drogba seul face au but vide, mais ce dernier tir à côté, causant la défaite immédiate d’Arnold dans cette final remporté par Reinald. Lors de la seconde Coupe Arnold et Alex se dispute un match d’anthologie en barrage, Arnold maitrise la rencontre en menant 4-2 mais Alex va remonter sur une frappe surpuissante d’Adriano à 35 mètres, puis sur une action collective de génie conclu par une passe en retrait transformé par Ribery, après une prolongation sans but, les tirs au buts vont faire la décision, à 4-4 Arnold fait un arrêt décisif et tir pour la victoire avec Park, mais le Coréen trouve la barre transversale, à 6-5 pour Alex, Arnold rate alors en tirant au dessus avec Vidic, malgré le seul arrêt fait par un gardien en sa faveur, Arnold joue de malchance avec deux tirs au buts non cadrés qui sont fatal, Simon remportera la Coupe. Mais comme Arnold le souligne souvent, une soirée avec un Championnat remporté reste une excellent soirée, malgré des Coupes qui lui échappe.
  • 11 : Arnold continue sa série avec un 5e Championnat consécutif, avec 13 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 3 points. En ouverture Arnold ne fait pas dans le détail contre Simon (4-0), dans la foulée son match contre Reinald s’annonce déjà décisif pour le titre, Reinald commence fort avec l’ouverture du score sur un contre son camp de Cambiasso, Arnold souligne alors la réussite insolente de Reinald qui bénéficie de 3 Csc en sa faveur en deux matches ! Reinald fait ensuite une première mi temps solide et tient son avantage à la pause. En seconde mi temps Arnold pousse et les choses se complique pour Reinald : il tacle avec C.Ronaldo par derrière sans avoir vu que l’arbitre était «le chinois », le rouge est directement sortit et Reinald termine le match à 10, paradoxalement dans la foulée Reinald marque à lui tout seul avec Van Nistelrooy le but du 2-0, «Rei » exulte, à la 60e minute de jeu, Reinald fonce vers une victoire décisive dans la course au titre. Arnold est alors en grand danger, mais le Champion en titre réagit rapidement : après un centre en retrait millimétré Rooney marque depuis les 6 mètres, Reinald sent alors la pression, à 10 il va tout faire pour tenir le résultats, il pourrie alors le match comme il le fait souvent avec ses tacles, mais face à la sévérité de l’arbitre «chinois », Reinald va subir de nombreux cartons rouges dans les 10 dernières minutes, ainsi Reinald est réduit à 8 à la 90e minute mais il tient toujours sa victoire ! Sur son ultime action, Arnold part au but avec Drogba, Reinald le fauche et subit un nouveau carton rouge, réduit à 7 Reinald doit défendre sur la toute dernière action d’Arnold, ce dernier fait une passe sur ce coup franc à l’entrée de la surface, Reinald à alors tellement peu de joueur dans la surface que Drogba peut contrôler le ballon dans la surface pour égalisé après avoir crocheter Casillas, 2-2 score final ! Arnold exulte tandis que Reinald se montre fataliste : «c’était obligé que sa arrive je n’avais plus de joueur », ce nul arracher par Arnold est d’une importance extrême, pour l’arracher Arnold à du mettre «le bleue de chauffe », une réaction de Champion. Juste avant la mi saison Arnold va subir un coup d’arrêt important, contre un Alex survolté après deux défaites, Arnold sombre et se retrouve mené 3-1, sa réduction du score ni changera rien (3-2), cette défaite place Arnold dans une situation inconfortable puisqu’il pointe à 3 points de son rival Reinald à la mi saison, Simon qui n’a jamais vu Arnold terminé à une autre place qu’a la 1er dit à Arnold qu’il est en danger ce à quoi Arnold répondra «si tu savais le nombre de fois ou je me suis retrouvé dans ce genre de situation, et au final tu verra qui finira premier…». Au retour Arnold bat facilement Simon (5-1) avant son match retour décisif contre Reinald, et comme il l’avait prédit, Arnold va sortir une performance de grande classe, au sommet de son art offensivement avec sa paire Torres-Drogba, Arnold va faire mal à la défense Madrilène en marquant 6 fois pour finalement s’imposé facilement (6-3), puis dans la foulée Arnold défie Alex revenu en course pour le titre, avec un nul le titre est acquis pour Arnold qui ne doit donc pas perdre contre Alex, Arnold va une fois de plus bien gérée ces finales habituels contre Alex : en ouvrant le score par Torres il se met rapidement à l’abri, une égalisation de Zlatan relance tout mais Arnold va ensuite musclé le jeu avec des cassages ce qui énervera Alex, avant de tuer le match par Rooney (2-1), du travail bien fait pour un nouveau titre de Champion. Lors de la première Coupe Arnold élimine facilement Simon en le martelant de frappe lointaine (5-1), puis en Final après une nouvelle démonstration offensive il file vers la victoire en menant 4-2 à la 60e minute, mais après la blessure de Drogba, «Rei » va réagir et égalisé à 4-4 en sortant une grosse fin de match, au tirs au but Arnold voit une de ses tentatives en traitre arrêté par Reinald qui s’impose. Lors de la 2e Coupe, Arnold prend le large contre Simon en demi final, après en avoir marqué 5 Arnold se relâche et subit la réaction de Simon qui remonte à 5-5 ! Drogba puis Torres se charge de mettre fin à ses espoirs (7-5). En Final Arnold livre une nouvelle bataille épique contre Alex, dans ce genre de match de «costaud » c’est une fois de plus Arnold qui sort vainqueur et qui met fin à une mauvaise série en Coupe (3-2). Avec 5 Championnats de suite, 20 Titres Majeurs et une moyenne de 2.42 points par match, Arnold est plus que jamais le leader de cette 3e Saison sur Pes 2008.
  • 12 : Arnold continue sa série en remportant un 6e Championnat consécutif, son 10e de la saison et son 110e en carrière, il cumule 12 points en 6 matches, devançant de 5 points son dauphin Alex. En ouverture Arnold affronte Reinald, rapidement «Rei » obtient un penalty imaginaire dès sa première action, «Rei » connu pour ses actes de non fair play va pourtant ne pas tiré ce penalty car il était trop tôt dans le match, par malchance son buteur Van Nistelrooy se blesse tout seul sur l’action. Dans la foulée Arnold ouvre le score avec Drogba qui fit parlé sa puissance au sein de la défense Madrilène, puis Reinald parviendra à blesser Drogba, le match est ensuite fermé, en fin de partie Arnold obtient un penalty litigieux, Reinald ne cesse de répéter qu’il n’y a pas faute, Arnold qui sait pertinemment qu’il y a faute et que Reinald le sait aussi, ne le tirera pas, sur l’action qui suit Reinald refuse de rendre le ballon (!) et tir sur la barre avec Robben, son non fair play à failli payer mais au final Arnold obtient une précieuse victoire sur le plus petit des scores (1-0). Dans la foulée Arnold dispute à nouveau un match accroché contre Alex mais finalement un grand Torres permet à Arnold de s’échapper en tête avec une courte victoire (3-2), au retour Arnold va sombrer contre Reinald : rapidement mené 2-1 après une mauvaise entame de match, Reinald pourrie le match, Arnold muscle également le jeu et les deux joueurs termine à en infériorité numérique, à 10 contre 9 Arnold se rue alors à l’attaque mais en perdant des ballons au milieux sur deux contre meurtrier C.Ronaldo et Van Nistelrooy font parler leur réalisme (4-1), la défaite est sévère et fait mal au goal average, Arnold doit alors réagir contre Alex mais Arnold se croit en plein cauchemar quand Alex réalise une mi temps d’exception, en pratiquant un football offensif incroyable et plein de réalisme avec notamment un triplé de Zlatan, Alex mène contre Arnold sur le score de 4-0 ! En seconde période Alex se relâche et Arnold, malgré qu’il soit réduit à 10, va à son tour réalisé une seconde période d’exception, malgré deux face à face raté de manière incompréhensible, Arnold ne renonce pas et revient à 4-3 avec notamment un doublé de Torres ! Tout prêt de réalisé un nouveau record en terme de remonté (Arnold détenant la meilleur remonté au score après avoir remonté un 3-0), Alex sent alors la pression sur ses épaules, à 11 contre 10 Alex réagit enfin avec un 5e but meurtrier de Zlatan, au final Alex à eu chaud en seconde période (5-3), mais il l’emporte et plonge Arnold dans le doute, avec 2 défaites lors des matches retours et une défense qui prend l’eau, Arnold est dernier avant les matches sur terrain neutre à cause d’un mauvais goal average, arrivera-t-il encore à inverser la tendance ou cette soirée va enfin brisé sa série de titre ? Son match sur terrain neutre face à Reinald est alors décisif, Reinald peut en l’emportant condamné Arnold à ne plus être Champion, tout commence mal avec l’ouverture du score de Van Nistelrooy, partit pour perdre un 3e match de suite Arnold est alors dos au mur, il réagit avec une action travaillé qui se termine par une égalisation de Torres dans la surface, puis le match se poursuit jusqu’à 2-2, le tournant est l’occasion de Van Nistelrooy, Reinald trouve un angle parfait et frappe très fort en direction de la lucarne droite de Van Der Sar, Arnold qui n’avait pas de joueur proche de Van Nistelrooy tente de mettre Vidic dans la cage, son geste le sauvera du désastre puisque Vidic stoppe la frappe sur la ligne avec son torse, dépité Reinald sombre puisque sur le contre Arnold trouve Torres à 20 mètres qui ajuste Casillas pour prendre l’avantage, Arnold tuera ensuite le match (4-2), Arnold peut savourer cette victoire d’une importance capital tout en savourant le dépit de Reinald qui voit ses rêves de titre anéanti. Mais il reste encore à tenir au moins un nul contre Alex pour être Champion, Alex surmotivé n’est qu’à une victoire du titre, mais comme souvent dans ces Finales entre Arnold et Alex, c’est Arnold qui fait la course en tête en livrant une solide performance, Alex pousse et revient à 2-2 en fin de match grâce à Zlatan, mais jamais Alex ne prendra l’avantage, sur un ultime corner Arnold arrache finalement la victoire après un cafouillage, Anderson marque à bout portant (3-2). Au final c’est à nouveau dans la douleur qu’Arnold remporte ce titre après avoir était mis en difficulté, mais ne pas sombrer et rester en course dans les pires moments pour finalement triomphé, c’est finalement l’un des domaines ou Arnold n’a plus à faire des preuves comme il le montre encore une fois. Lors des deux Coupes Arnold tente de compléter sa soirée, directement qualifié en final il affronte Alex pour une revanche qui tournera court, en effet Alex ne fait cette fois ci pas un grand match alors qu’Arnold déroule tout en profitant des erreurs de relance d’Alex, à 4-0 à la 60e le match est plié et le score ne bougera plus. Lors de la 2e Coupe Arnold défie Reinald en final, Reinald ouvre le score par Van Nistelrooy, mais une fois de plus Arnold aura le dernier mot puisqu’il marquera 3 buts, dont le but décisif à 2-1 par Cambiasso, la soirée est donc parfaite avec 3 Titres Majeurs de plus pour Arnold.
  • 13 : Après 6 Championnats consécutifs, Arnold cède son fauteuil de Champion à celui qu’il ne voulait surtout pas voir titré : Reinald. Avec 12 points en 6 matches Arnold obtient la 2e place, à seulement 1 point du Champion Reinald. En ouverture Arnold gère bien son match contre Simon (3-1) avant de subir un revers qui aura de lourde conséquence contre Reinald, pourtant Arnold mène rapidement 2-0 grâce à un grand début de match et un bon Torres, Reinald réalise alors une remonté grâce à Sneijder et Van Nistelrooy, il mène alors 3-2 , Arnold réagit en égalisant par Drogba, dans les arrêts de jeu Reinald décoche une frappe du gauche à 25 mètres avec Sneijder, le ballon arrive en plein centre du but sur Van Der Sar qui relâche inexplicablement, Van Nistelrooy surgit et marque le but de la victoire (4-3), cette cruel fin de match coutera cher à Arnold qui déplore ce but contre lequel il ne peut rien faire à cause de cette faute de main de Van Der Sar. Dans la foulée Arnold réagit bien en maitrisant de bout en bout son match contre Alex pour une victoire logique (3-0). Au retour Arnold réalise un match similaire contre Simon (3-0), cependant Reinald tient le rythme et Arnold n’a pas le droit à l’erreur lors de son match retour car il est toujours derrière Reinald au classement, sous pression Arnold obtient rapidement un penalty et prend le large grâce à Torres, comme souvent lors de ce genre de match Arnold maitrise et au final Reinald se crée trop peu d’occasion, Arnold s’impose facilement (4-1), à ce moment la tout laisse à croire qu’Arnold vient de faire le plus dur dans la course au titre. Mais Reinald l’emporte contre Simon et oblige Arnold à obtenir au moins un nul contre Alex pour s’assurer d’être Champion, Arnold lui-même rappelle à Reinald qu’il à encore ses chances, ce à quoi Reinald réagira de façon pitoyable en déclarant «Arrête de me dire sa tu m’énerve tu sais très bien que tout est joué alors ne me parle pas », cette déclaration sérieuse de Reinald sera jugé comme pathétique par Arnold qui trouve que Reinald manque réellement de classe en dénigrant Alex qui va pourtant tout donner lors de son dernier match. Tout commence mal pour Arnold qui encaisse un but par Zlatan sur le premier tir d’Alex, Arnold va ensuite réalisé un gros match mais il sera très malchanceux en tirant deux fois sur les poteaux avec Drogba, avec en plus un face à face raté de manière inexplicable par Drogba, malgré tout Arnold arrache enfin l’égalisation mérité à la 70e par Torres, mais ses occasions ratés lui couteront cher car pour la 2e occasion franche d’Alex, Arnold encaissera le but de la défaite dans les arrêts de jeu par Milito, une fin de match et de tournoi cruel pour Arnold qui doit en plus supporté Reinald qui n’en finit plus de jubilé, Arnold lui rappel alors à quel point sa déclaration d’avant match était ridicule et que rien que pour sa il aurait mérité de terminer 2e, même si Arnold reconnait que sur le terrain il n’y a rien à dire, il est normal qu’Alex est joué le jeu. Cette perte de titre plombe la soirée car une Coupe ne peut pas sauver un Championnat perdu, si l’objectif d’Arnold est comme toujours de remporté le prochain Championnat qui suit celui qu’il perd pour ne jamais laisser un autre joueur lui prendre le titre 2 fois de suite, Arnold va tout de même s’accrocher en Coupe pour sauver les meubles et privé Reinald d’un doublé Championnat + Coupe, en demi final Arnold retrouve Alex pour un match revanche, Arnold à nouveau dominateur va retrouver la réussite qu’il lui manqué lors du match précédent et cela se voit au tableau d’affichage avec une large victoire (4-0), en final Arnold tient sa revanche contre Reinald : Arnold, surmotivé pour se venger, prend le large en menant 3-0 sur une grosse entame de match, au bout de 28 minutes Reinald peut alors craindre une nouvelle raclée du genre 8-0 contre Alex, mais «Rei » ne sombre pas et réalise une belle remonté avec un doublé de C.Ronaldo, tout prêt de remonté pour la première fois un écart de 3 buts, Reinald va cependant se faire crucifié par Park Ji Sung qui marque un but improbable d’un angle impossible après avoir dribblé plusieurs joueurs, il s’agit du but de la victoire pour Arnold qui encaissera un but dans le temps additionnel qui n’aura pas de conséquence (4-3), Arnold sauve le peu qu’il pouvait sauvé et se concentre désormais vers le prochain Tournoi ou sa réaction est attendu.
  • 14 : Une fois de plus Arnold prouve qu’il est impossible de lui prendre le titre deux fois de suite, avec 13 points en 6 matches il reprend la première place à Reinald qui termine 1 point derrière lui. En ouverture Arnold défie d’entrée Reinald pour lui donner une leçon en le ridiculisant 3-0 grâce à son duo Torres-Drogba alors que Reinald ne s’est pas montré aussi réaliste que d’habitude avec Van Nistelrooy qui rata deux occasions, dans la foulée Arnold défie Alex qui possède également 3 points, Arnold prend l’avantage par Torres mais Alex égalise par Zlatan, le match semble ensuite s’offrir à Alex à la 75e minute, en effet Cambiasso sans qu’Arnold demande quoi que ce soit, tacle Zlatan par derrière dans la surface, penalty ! Alex ne le tire pas à son endroit habituel et choisi à ras de terre sur la droite du gardien, Arnold anticipe et l’arrête, dépité Alex va en plus subir la fin de match d’Arnold qui va chercher la victoire à l’expérience par Drogba qui n’a plus qu’a poussé le ballon au fond après un service millimétré de Torres (2-1), dans la foulée Arnold déroule contre Simon (4-1) puis il retrouve Reinald avec la possibilité d’assuré son titre de Champion en cas de victoire, rapidement Arnold ouvre le score et prend les commandes du match, puis Reinald fauche Torres dans la surface, l’arbitre ne dit rien et Reinald exulte devant cette injustice en sa faveur, sauf que sur l’action qui suit Torres s’écroule dans la surface sur un tacle de Gago qui semblait tout à fait correct, Reinald signal alors qu’il n’y a pas faute mais Arnold ne se gène pas pour le tiré en raison du penalty qu’il aurait du obtenir un peu plus tôt, dépité Reinald se retrouve mené 2-0 puis dans la foulée le chinois lui expulse Cannavaro sur son premier tacle, Arnold prend le large en marquant d’autres but, condamné à la défaite Reinald se fait expulsé 4 autres joueurs volontairement, alors qu’Arnold allait tiré le penalty du 6-1 le match est arrêté car Reinald n’a plus que 6 joueurs sur le terrains, il évite la raclé avec cette défaite 3-0 sur tapis vert, mais au final c’est bien deux défaites cuisantes que Reinald subit face à Arnold qui avait une fois de plus raison en lui disant que jamais il ne remporterait le titre deux fois de suite, Arnold prouve qu’il mérite largement de reconquérir son titre en humiliant deux fois le Champion sortant, assuré de terminé premier Arnold termine pour l’honneur face à Alex, le match démarre mal pour Arnold : Alex mène 3-1 après un gros début de match, mais Arnold réduit le score par Torres puis il égalise par Cambiasso qui marque souvent contre son ancienne équipe (3-3), pour finir Arnold défie Simon avec comme objectif de faire marquer Torres pour le buteur, mais Simon mène 1-0 en tout début de match grâce à Henry, Simon subit ensuite les assauts d’Arnold qui ratera tout ce qu’il tentera avec Torres qui tirera 3 fois sur le poteaux dont une fois sur un penalty, Simon tue alors le match au moment idéal avec Messi, à 20 minutes de la fin Arnold pousse mais il ne fera que réduire le score (2-1), pour la première fois de sa carrière Simon accroche Arnold avec beaucoup de réussite, ce qui n’est en rien un coup au moral pour Arnold qui aime répété comme souvent que remporter le Championnat est la seul priorité pour qu’une soirée soit réussi. En demi final de Coupe, Arnold retrouve Simon : Simon réalise à nouveau la même performance en demi finale de Coupe en éliminant Arnold à la surprise général, pourtant Arnold ouvre le score par Drogba mais Simon égalise rapidement par Messi, Arnold ratera ensuite une occasion incroyable avec Torres qui rate le but vide, mais Simon ne concèdera pas autant d’occasion que lors du précédent match, plus solide Simon arrache la victoire sur un déboulé de Messi plein axe, qui dribble Van Der Sar en courant pourtant tout droit, Simon ne se fait pas prié pour saisir l’offrande du gardien Hollandais pour inscrire le but de la victoire (2-1), une élimination surprenante mais Arnold n’est pas trop déçu même s’il aura des comptes à réglé avec Simon lors des futurs Tournoi, Reinald remporte la Coupe.
  • 15 : Dans une soirée parfois laborieuse, Arnold enchaine malgré tout son 2e Championnat de suite puisqu’il termine 1er lors de ce Championnat à 3, avec 11 points en 6 matches il devance son dauphin Alex grâce à un meilleur goal average. En ouverture Arnold qui s’estime très fatigué physiquement avant le tournoi, ne réalise pas une grosse entame contre Simon qui s’accroche pour tenir le 0-0, mais Arnold fini par faire la décision par un but de Drogba à la 65e minute, Arnold pense alors avoir fait le plus dur, mais il subit une terrible égalisation à la 80e minute, alors qu’il repousse une action anodine de Messi, le ballon revient sur Abidal à 25 mètres qui décoche une frappe surpuissante et improbable en pleine lucarne ! Ce nul est une très mauvaise opération pour Arnold qui se rue à l’attaque, mais sur un contre meurtrier Simon marque le but de la victoire par Eto’o ! C’est la douche froide pour Arnold (2-1) qui n’est plus habitué à perdre en ouverture, de plus il s’agit de sa 3e défaite de suite contre Simon qui est pourtant encore dans sa phase d’apprentissage, incroyable. Déjà en grand danger face à Alex, Arnold doit réagir, en cas de défaite il serait distancé de 6 points sur Alex, mais face à ce genre de match à enjeu, Arnold retrouve son meilleur niveau et avec un grand Torres, il surclasse Alex et se relance totalement dans la course au titre (4-1). Dans la foulée Arnold se retrouve à nouveau en mauvaise posture contre Simon qui marque par Totti après un contre favorable, mené 1-0 Arnold va réagir grâce à son duo Torres-Drogba pour finalement s’imposé avec de la marge (4-2). Puis il retrouve Alex pour un nouveau match capital, avec Drogba suspendu Arnold fait appel à Berbatov pour le remplacé, ce dernier réalise un match sensationnel avec un triplé d’exception, ajouté à cela un penalty de Torres pour qu’Arnold fasse régulièrement la course en tête dans ce match, mais Alex s’accroche et revient constamment au score grâce à Milito, cependant le dernier but de Berbatov est inscrit à la 90e minute, Arnold mène alors 4-3 et pense empocher une victoire crucial dans la course au titre, mais sur le coup d’envoie Alex réalise un slalom d’exception avec Zlatan et arrache le nul (4-4). Tout reste donc à faire pour Arnold sur terrain neutre, après la victoire d’Alex contre Simon (5-0), Arnold doit l’emporter par 4 buts d’écarts contre Simon pour terminé avec un meilleur goal average qu’Alex (ce qui lui permettrait de se contenter du nul lors du dernier match), Arnold démarre très fort et Simon est rapidement dépassé, de plus Simon concède 2 penaltys et 2 joueurs sont expulsés, à 9 contre 11 face à un Arnold survolté et un Torres en grande forme, Simon ne peut que constater les dégâts avec une humiliation 8-0. Arnold doit s’appliquer à ne pas perdre lors du dernier match pour terminer Champion, Alex tente rapidement de prendre l’avantage mais le match est très fermé, finalement Alex file vers le titre après un but surprenant de Milito, qui dans le bout du temps additionnel de la première mi temps, dribble 3 joueurs étonnamment passif avant de tromper Van Der Sar, une fois de plus Alex est en position virtuel de Champion, mais dans ce genre de final sous la pression insistante d’Arnold, il à souvent craqué. En seconde periode Arnold travaille avec Torres, feinte le tir et donne à Rooney qui marque au point de penalty, cette égalisation replace Arnold à la première place et coute le titre à Alex qui s’efforce de pousser sans arriver à avoir des occasions nets lors de cette seconde période, alors que l’on vient de rentrer dans les arrêts de jeu Zanetti récupère un ballon dans son camp et par en contre, Arnold coupe cette dernière action avec un tacle par derrière de Valencia pour casser le jeu histoire que toute son équipe se replace, devant cette acte d’anti jeu délibéré Alex déclare «ce n’est pas très beau de faire sa, pas très fair play », Arnold répondra que cela fait partie du jeu. Sur le coup franc Alex trouve Shevchenko au milieu de terrain, mais alors qu’il était sur d’avoir une dernière action vu que l’on venait juste de rentré dans le temps additionnel, l’arbitre siffle la fin du match, donnant ainsi raison à Arnold sur son tacle assassin puisque non seulement il permis à Arnold de replacer son équipe mais il annula même la dernière action d’Alex ! Si ce titre ne vient pas sur une écrasante domination, il est tout de même satisfaisant au vue de la fatigue physique d’Arnold lors de ce tournoi, de plus c’est une fois de plus à la force mental qu’Arnold fait la différence car il fut souvent dans une situation critique sans jamais rien lâché, pour finalement obtenir ce titre à la clé. Lors de la Coupe Arnold directement qualifié en final retrouve un Alex revanchard, le match démarre très fort avec Arnold qui maitrise et s’échappe en menant 4-2 avec notamment un grand Torres, mais à la 70e minute Alex réduit le score sur une tête de Schevchenko, puis au bout du temps additionnel, un nouveau raid solitaire de Zlatan lui permet d’arracher le 4-4. Mais en prolongation Arnold réagi et sur une action parfaite, Drogba trouve Torres au point de penalty, ce dernier n’a plus qu’a pousser le ballon au fond. En seconde période de la prolongation il ne reste que peu de temps pour Alex, mais Arnold va finalement détruire ses derniers espoirs avec un coup franc à 19 mètres, Rooney le tir avec «la technique du rond », il marque en transversal rentrante, Alex échoue à nouveau dans une Final contre Arnold qui fait le plein de Titre Majeurs (6-4).
  • 16 : Arnold remporte tranquillement son 3e Championnat de suite, le 13e de sa saison et le 113e de sa carrière, avec 18 points en 6 matches il empoche également son 2e Grand Chelem de la saison, il devance son dauphin Alex de 10 points. Arnold change sa recrue Drogba pour tester Ribery laisser libre par Alex, en ouverture Arnold l’emporte facilement contre Simon grâce à un but de Torres ainsi que d’un triplé de Ribery, dans la foulée Arnold défie Reinald, «Rei » réalise alors une solide première mi temps en défendant très bien, et en marquant l’unique but de la première période par Van Nistelrooy. Mais en seconde mi temps Arnold réagi avec une égalisation de Ribery, puis en fin de match alors que le match semble se dirigé sur un match nul, Arnold reprend un coup franc excentré de la tête avec Rooney qui marque le but de la victoire (2-1), Arnold fait une superbe opération au classement, de plus il bat Reinald à son propre jeu en marquant de la tête. Juste avant la mi saison Arnold file tranquillement vers le titre en battant Alex 3-1 grâce à un grand Ribery. Au retour Arnold fait le métier contre Simon (3-2) avec à nouveau un Ribery décisif pour marquer le 3e but, puis il humilie Reinald en obtenant d’entré de jeu un penalty plus un carton rouge pour Reinald, avec il est vrai une faute qui semblait en dehors de la surface, à 11 contre 10 Arnold fait un carnage avec Ribery qui marque 5 buts (6-2), Arnold est mathématiquement Champion et assure le titre de meilleur buteur avec Ribery, il envoie également un message à Reinald qui est impuissant ce soir comme lors du dernier tournoi. Alors qu’Arnold doit affronté Alex lors du dernier match, ce dernier noyé dans l’alcool (il perdra d’ailleurs contre Simon en Coupe) préfère déclaré forfait tellement il ne se sentait pas en état de jouer, Arnold aurait préféré joué le match et l’emportait facilement même si le forfait d’Alex est compréhensible car il n’avait plus rien à joué. Lors de la Coupe, Arnold défie Reinald en demi final, Reinald réalise alors une entame de match parfaite puisque sur un centre de Robben, Van Nistelrooy ouvre le score de la tête, dans la foulée un centre de Kaka est repris de la tête par Van Nistelrooy qui marque le 2e but, euphorique Reinald va cependant rapidement subir le jeu d’Arnold qui va finalement comme souvent inversé la tendance en marquant 3 buts avec Ribery pour finalement éliminé Reinald (3-2). En Final, Arnold retrouve Simon, Arnold mène rapidement 1-0 sur un but de Ribery, Simon manquera alors une énorme occasion d’égalisé par Messi qui récupère un ballon dans les 6 mètres mais fait un lob tout lent au lieu de la pousser tranquillement au fond, cette erreur de manipulation coute cher à Simon qui encaisse le but du 2-0 dans la foulée par Torres du gauche. Cependant Simon ne désespère pas et réalise une grosse seconde période avec des buts d’Eto’o et Messi alors qu’Arnold avait à nouveau marqué entre temps, mené 3-2 Simon pousse en fin de match, Totti se présente à 20 mètres face à la cage après avoir feinté Cambiasso, sa frappe puissante rase le poteau de Van Der Sar qui était battu, Simon est alors dépité puisqu’il vient de laisser filé sa dernière chance d’accrocher les prolongations (3-2), Arnold fait donc le plein au Palmarès : Championnat + Buteur + Grand Chelem + Coupe, on appelle sa une «soirée parfaite », sa moyenne de point remonte à 2.34
  • 17 : Lors de ce Championnat marqué par le retour de Fabien à la compétition, Arnold empoche son 4e Titre de suite, le 14e de sa saison, le 114e de sa carrière. Avec 13 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 2 points. Pourtant le tournoi démarre de façon cauchemardesque pour Arnold qui défie Fabien en ouverture, à 0-0 à la mi temps dans un match fermé, Arnold finit par ouvrir le score par Ribery, mais dans la foulée Ballack égalise d’une frappe lointaine qui se loge en pleine lucarne, Arnold pousse et Fabien tient bon, sur un contre Fabien obtient un corner, Lampard le dépose sur la tête de Villa qui marque le 2e but, Fabien tient une victoire inattendu contre l’habituel Champion, mais la fin de match est dominé par Arnold qui sur une belle action, part au but avec Ribery, Alex le fauche visiblement dans la surface, l’arbitre expulse Alex mais donne un coup franc au lieu du penalty logique, cette erreur d’arbitrage permet à Fabien de tenir la victoire (2-1), une défaite très frustrante pour Arnold qui estimait mérité le nul. Pendant ce temps Reinald (2 matches, 6 points +9 au goal average) réalise un départ canon et met déjà une grosse pression sur Arnold qui n’a plus le droit au moindre faux pas. Contre Alex le match démarre bien avec un penalty obtenu, mais au vue du ralenti il n’y a pas faute, comme toujours Arnold en joueur fair play ne le tire pas, Arnold fini par faire la différence grâce à Torres et Ribery (2-0). Juste avant la mi saison Arnold retrouve Reinald dans un match déjà capital pour le titre, Arnold démarre fort et ouvre le score sur un bijou de Cambiasso qui après avoir percé la défense, dribble Casillas dans les 6 mètres d’un crochet millimétré, puis dans la foulée «Rei » n’est pas veinard avec Chiellini qui marque contre son camp en ratant son contrôle, mené 2-0 au bout de 4 minutes de jeu (!), Reinald va cependant superbement réagir en marquant 2 buts de la tête avec Van Nistelrooy, Arnold commet ensuite un mauvais tacle et le chinois expulse Vidic ! Après 20 minutes de jeu Reinald à complètement inversé la tendance puisqu’il va joué 70 minutes à 11 contre 10 et que le score est de 2-2 ! Mais face à cette situation critique, Arnold va une fois de plus donné une leçon de mental à Reinald, Ribery marque par deux fois sur des actions individuelles de grande classe, mais «Rei » profite de sa supériorité numérique pour égalisé facilement avec Van Nistelrooy par deux fois, à 4-4 a quelques minutes de la fin, Reinald obtient un nul important, mais Arnold va finalement porté le coup de grâce, à l’entrée de la surface une frappe croisé du gauche d’Hargreaves trompe Casillas et permet à Arnold de l’emporter dans ce match si important, Reinald est écoeuré, il vient de raté une occasion de plié le Tournoi, au lieu de cela Arnold est complètement relancé grâce à sa ténacité légendaire. Au retour Arnold avait à cœur de se reprendre contre Fabien, c’est chose faite avec une victoire facile (3-0) avec notamment un grand Ribery, puis il défie Alex dans un match qu’il doit gagner pour rester en course, dans un match cadenacé il finit par l’emporter 1-0 sur une action individuelle de Ribery, ce dernier perce la défense, dribble Cesar et marque dans le but vide, réduit à 10 après l‘expulsion de Rooney, Arnold s‘applique ensuite à tenir cette courte mais précieuse victoire. Profitant d’un nul inattendu entre Reinald et Fabien, Arnold se retrouve dans une position confortable avant le dernier match puisqu’un nul lui suffit contre «Rei » pour être sacré Champion, le match commence fort puisque qu‘Arnold ouvre le score : sur un coup franc à ras de terre de Valencia, Ribery reprend au premier poteau et trouve la lucarne, mais Reinald renverse la situation de manière magistral avec un nouveau doublé de Van Nistelrooy, en menant 2-1 en début de seconde mi temps Reinald est alors virtuellement Champion. Reinald commence alors à pourrir le jeu à la moindre action d’Arnold, les cartons jaunes pleuvent et Chiellini est expulsé à la 70e minute, sur l’action qui suit Van Nistelrooy se blesse et «Rei » n’a d’autre choix que de faire rentré Raul, réduit à 10 et privé de son meilleur attaquant, Reinald doit encore tenir 20 minutes pour être Champion, alors qu’il tient bien face aux assauts d’Arnold qui est sous pression, Arnold fait finalement craqué Reinald puisque Berbatov pourtant excentré sur le côté, trouve une passe en retrait millimétré pour Ribery qui n’a plus qu’a poussé au fond, ce but ramène les 2 équipes à 2-2, il reste alors trop peu de temps pour égalisé, Raul n’aura pas le temps de tiré face à une solide défense d‘Arnold,, Arnold remporte le Championnat sur le fil (2-2), il prouve une fois de plus que ses ressources mentales sont sans limite. Lors de la Coupe Arnold défie un Alex «noyé dans l’alcool », ce dernier offre une prestation pitoyable, Arnold sans forcer s’impose sur le score de 9-1. En Final Arnold s’incline contre un Reinald ultra réaliste, face à un triplé de la tête de Van Nistelrooy sur des 3 premiers tirs, Arnold se retrouve rapidement distancé et n’aura pas le temps de revenir (4-1), cette défaite reste sans importance pour Arnold qui continue d’enchainer les Championnats ce qu’il souhaite faire pendant encore une longue série.
  • 18 : Arnold participe à la course au Titre lors de ce Championnat à 4 qui restera gravé dans l’histoire comme le plus serré de tout les temps, en effet avec 15 points en 6 matches, Arnold possède le même nombre de point qu’Alex, les deux joueurs ont également un goal average de +10, avec une confrontation directe identique, le Titre est finalement décerné à la meilleur attaque qui est celle d’Arnold qui s’en sort donc d’un souffle face à son dauphin Alex. En ouverture Arnold affronte Simon qui démarre fort avec l’ouverture du score par Messi, mais Arnold va ensuite faire très mal à la défense de Simon avec des doublés de Ribery et Torres, ainsi qu’un but de Rooney, Simon réduira le score par Totti puis Messi à nouveau, mais au final c’est insuffisant (5-3), dans la foulée Arnold maitrise bien son match contre Fabien grâce à Ribery et Torres (2-0), puis juste avant la mi saison Arnold défie Alex dans un match déjà capital, Arnold s’échappe grâce à sa doublette Ribery-Torres en grande forme, Alex revient à 3-2 grâce à Zlatan, en fin de match Alex pense tenir l’égalisation, Milito par seul au but, dribble Van Der Sar mais ne redresse pas sa course, sa frappe est dévissé et par à coté alors que le but était vide (3-2), une fin de match tendu mais sans conséquence pour Arnold qui tient une victoire importante qui lui permet de prendre seul la place de leader. Au retour Arnold écrase Simon en toute simplicité (5-1) avec encore un duo Torres-Ribery irrésistible, puis il maitrise à nouveau Fabien grâce à un triplé de Torres qui fit très mal (3-1), le duel final face à Alex est complexe, les scénarios sont compliqués, ainsi Alex est Champion s’il l’emporte 1-0 ou 2-1, mais s’il l’emporte 3-2, 4-3 etc c’est Arnold qui est Champion Arnold doit donc ne pas perdre sur ces scores ou par deux buts d‘écarts, le match démarre très bien pour l’éterne Champion qui trouve la faille sur des buts de Torres et Ribery, mené 2-0 à la mi temps Alex semble condamné puisqu’il doit maintenant remonté 4 buts ce qui n’est jamais arrivé dans les Tournois. Alex réalise pourtant une énorme seconde période, sa doublette Zlatan-Milito lui permet de revenir à 2-2, Milito finit même par offrir la victoire à Alex en fin de match (3-2), mais cette victoire la est insuffisante, en effet avec le même goal average et la même confrontation directe de part de d’autre (3-2 chacun leur tour), c’est la meilleur attaque qui fait la différence dans ce cas rarissime, Arnold (20 buts marqués) est sacré devant Alex (18 buts marqués), cette fin de tournoi fut bouillante mais Arnold fini une fois de plus par remporté la plus belle des compétitions avec ce Championnat, la soirée est donc une réussite alors qu’Alex est dépité. Lors des deux Coupes le scénario sera identique pour Arnold, à chaque fois il se qualifiera en demi finale contre Simon après un match accroché (3-2 et 2-1), puis par deux fois il défiera un Alex en pleine bourre en Final, par deux fois Alex se détachera rapidement au score, Arnold se battra pour revenir mais ce sera à chaque fois insuffisant (défaite 4-3 et 3-2), des défaites qu’Arnold à tout fait pour repoussé mais qui ne sont finalement pas dramatique, Alex ne méritait pas d’être bredouille et Arnold avait déjà fait l’essentiel avec le Championnat qu’il compte gardé le plus longtemps possible (il en est à 5 Championnats consécutifs pour le moment)
  • 19 : Arnold remporte assez facilement son 6e Championnat Consécutif (égalisant ainsi sa meilleur série de l’année), il s’agit de son 16e Championnat de la saison, le 116e de sa carrière, Arnold inscrit 16 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 8 points. En ouverture Arnold démarre fort son match contre Simon, il se détache sur des buts de Torres-Ribery-Rooney, Simon réalise une grosse fin de match grâce a des buts de Totti et Eto’o, mais Arnold tiendra sa victoire (3-2), dans la foulée Arnold défie Reinald dans un match au sommet, le match démarre fort pour Arnold qui domine copieusement la première mi temps, Arnold pousse et obtient un penalty sur un tacle irrégulier de Chiellini, ce dernier est expulsé pour un 2e carton jaune, Torres transforme le penalty, à 10 contre 11 Arnold pense alors filer vers une importante victoire, mais Reinald s’accroche et obtient le nul grâce à Van Nistelrooy (1-1), Arnold manque une occasion de s’échapper mais ce nul lui permet tout de même de rester Co leader, juste avant la mi saison Arnold se relance face à Alex : dans un match cadenacé, Arnold s’impose 2-1 grâce à Torres et Ribery, Alex ne marque qu’un but par Zlatan qui fut bien bloqué face à la solide défense de Ferdinand. Au retour Arnold fait le métier contre Simon avec notamment un bon Torres (3-1), puis il retrouve Reinald dans un match ou un nul lui suffit pour être Champion, Arnold fait mieux puisqu’il montre qu’il est toujours présent dans les grands rendez vous, Arnold se montre réaliste et s’impose avec de la marge (3-1) ce qui mettra Reinald hors de lui, ce dernier estimant qu’il mérité mieux, Arnold n’est évidemment pas d’accord. Arnold défie Alex pour le prestige lors du dernier match, dans un match complètement fou qui se dirige vers un nul 5-5, Arnold fait finalement la différence dans les arrêts de jeu : Anderson frappe, Buffon repousse sur Ribery qui marque dans un trou de souris, Arnold s’impose (6-5) et offre indirectement le titre de vice champion à Reinald. Lors de la Coupe Arnold dispute à nouveau un match fou, contre Simon en demi finale la grosse entame de match semble suffire pour Arnold, à 5-3 lorsqu’il reste seulement 20 minutes Simon réalise alors une grosse fin de match avec une égalisation d’Eto’o dans les arrêts de jeu, mais il reste encore une dernière occasion pour Arnold qui s’infiltre avec Torres, Simon n’arrive pas à l’arrêter et finalement Puyol commet l’irréparable en ratant un tacle dans la surface, Arnold transforme le penalty et se qualifie de justesse (6-5), en Final Arnold continue de participé à des matches fou, contre Reinald le match se prolonge jusqu’à la prolongation, le match est serré et le score est de 4-4, finalement Reinald aura le dernier mot : il fait la différence en marquant notamment un but normalement impossible avec Van Nistelrooy qui s’impose dans les airs par-dessus Van Der Sar, Reinald exulte et s’impose 6-4, Arnold veut alors finir la soirée en remportant la seconde coupe, en demi finale Alex démarre fort et pense éliminé Arnold, il mène 1-0 puis 2-1 grâce à un grand Milito, mais une égalisation de Ribery puis un but de Rooney dans les arrêts de jeu qualifie Arnold sur le fil à l‘expérience (3-2), en Final Arnold défie Reinald dans l’un des matches les plus physiques et violent dans la bataille du milieu, finalement Arnold fera la différence sur un but de Cambiasso à 20 mètres puis sur une nouvelle frappe lointaine signé Park, aidé par une déviation de Metzelder qui trompe Casillas, Reinald réduira le score mais ce sera insuffisant, Arnold remporte la Coupe (2-1). Arnold démontre une fois de plus sa supériorité dans le tournoi, il rêve désormais de battre son record de 20 Championnats de suite, mais il lui en reste 15 à remporter, le chemin sera long et difficile.
  • 20 : Alors qu’il rêvait de battre son record de 20 Championnats de suite, Arnold voit sa série de 6 Championnats consécutifs se brisé net, en effet Arnold vit une soirée difficile puisqu’il termine 3e et dernier, avec 7 points en 6 matches il accuse 3 points de retard sur le Champion Alex. Pourtant en ouverture tout commence idéalement pour Arnold, après une solide entame de match Arnold prend le large grâce à des buts de Torres puis Ribery, Alex réduira le score en toute fin de match par Milito mais ce sera insuffisant (2-1), la soirée commence à se gâter lors du premier match face à Reinald, Arnold se retrouve rapidement mené par un doublé de Van Nistelrooy, mené 2-1 Arnold pousse et domine copieusement la seconde période, mais jamais Arnold ne parviendra à égalisé, la faute à un manque de chance évidement, à l’image de l’occasion de Rooney qui trouve le poteau, le ballon revient dans ses pieds, Casillas est à terre, la cage est vide mais Rooney reprend et trouve la barre, maudit Arnold s’incline dans un match qu’il estime ne pas mérité de perdre (2-1). Dans la foulée Arnold retrouve Alex dans une entame de match cauchemar, sur sa première occasion Milito ouvre le score en faveur d’Alex, puis Alex tue le match sur un énorme contre favorable de Zlatan qui se retrouve face au gardien pour le 2-0, Arnold se relance par Ribery mais Adriano va cruellement mettre fin au suspense sur une frappe surpuissante à 35 mètres (3-1). Alors dernier Arnold va se relancer avec une éclatante victoire contre Reinald (4-0), Arnold retrouve la réussite qui le fuyait lors des deux premiers matches, son attaque Torres-Ribery fait des étincelles, ce succès replace Arnold qui pense alors être complètement revenu dans la course au titre, mais tout les espoirs d’Arnold vont s’effondré lors de son dernier match face à Alex, après une mauvaise entame Arnold se retrouve mené 2-1 par un Alex au sommet de sa forme, mais Arnold domine le reste du match et par deux fois, Torres frappe fort dans un angle idéal, cela doit faire but pour l’égalisation, mais par deux fois Buffon sort un arrêt miracle qui ruine le Championnat d’Arnold qui s’en plaint, la soirée va définitivement tournée au cauchemar puisqu’Arnold est à nouveau maudit sur le but qui tuera le match : un tacle parfait de Ferdinand sur le ballon est sifflé, Alex obtient un coup franc imaginaire sur lequel il sert Shevchenko qui tue le match, Arnold est alors abattu, il sait que le Championnat vient de lui échapper avec cette défaite, sa série de Championnat se brise et plus rien ne l’intéresse si ce n’est de vite reprendre son titre, Arnold déclare qu’il n’a jamais eu autant de poisse (avec notamment 5 tirs sur les poteaux en 6 matches) et qu’il fera tout pour reprendre son titre dès le Championnat qui suit, comme toujours. En attendant Arnold dispute pour finir le match pour le titre de vice face à Reinald, peu motivé par ce titre qui ne l’intéresse pas, Arnold file pourtant vers la victoire en menant 3-2, mais Reinald égalise en fin de match par Van Nistelrooy et obtient un nul (3-3) qui permet à Reinald de prendre la 2e place à Arnold sur le fil. En Coupe Arnold tente de sauvé un minimum sa soirée en prenant un Titre Majeur dans cette soirée catastrophique, Arnold commence bien en éliminant Reinald grâce à notamment un doublé de Ribery (3-1), puis dans un final fermé face à Alex, Rooney permet à Arnold de remporter la final sur le plus petit des scores (1-0), Arnold reste donc le seul joueur de l’histoire à avoir fait des doublés Championnat + Coupe, mais il doit maintenant immédiatement reprendre son Championnat comme il l’a toujours fait, sinon Alex pourrait devenir le premier joueur à prendre deux Championnats de suite à Arnold qui est désormais sous pression.
  • 21 : Après un Championnat à oublier, Arnold se rassure immédiatement puisque comme il l’a toujours fait, il reprend son titre de Champion après l’avoir perdu, avec 16 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald de 6 points. En ouverture Arnold pense lancer son Championnat en ridiculisant Reinald sur la première mi temps : Valencia ouvre le score puis Torres inscrit un doublé, et Ribery marque le 4e, à la mi temps Reinald est dépité, mais la seconde mi temps sera complètement folle puisque Reinald va réalisé la plus grosse remonté de l’histoire des Tournois, il va dominé et revenir à 4-4 ! Van Nistelrooy inscrit un triplé impressionnant, avec également un but de C.Ronaldo. Reinald arrache un nul d’anthologie et ne laisse pas Arnold s’échapper, Arnold vient de laisser filer 3 points qui lui tendait les bras, mais heureusement Arnold n’aura pas le temps de douter puisqu’il se relance immédiatement contre Alex, dans un match accroché ou Torres et Milito se réponde tour à tour, Arnold met le but du KO sur une erreur de relance d’Alex, Ribery récupère et marque le but du 4-2, Alex réduira le score en fin de match mais Arnold tient la victoire (4-3), au retour contre Reinald le match commence idéalement pour Arnold puisque le premier tacle de Reinald est sanctionné d’un rouge par l’arbitre chinois qui expulse Van Nistelrooy ! A 11 contre 10 face à un Reinald privé de son buteur vedette, Arnold maitrise tranquillement et s’impose grâce à Torres (2-0), puis Arnold fait à nouveau parlé sa puissance offensive contre Alex (5-3) avec un duo Torres-Ribery toujours aussi efficace, Arnold peut maintenant s’assuré du titre s’il bat Reinald sur terrain neutre, Arnold sort une nouvelle performance de grande classe en faisant la course en tête dans un match ou Torres fait à nouveau des merveilles, il marque également un but bien aidé par une non sortie inexplicable de Casillas, Reinald tente de revenir mais Arnold tient bon sa victoire (4-2), il redevient ainsi Champion, le dernier match contre Alex n’ayant plus d’intérêt ne sera pas disputé, Torres termine meilleur buteur. Directement qualifié en final, Arnold n’arrive pas à jouer à son meilleur niveau contre un très bon Reinald qui fait la différence par Van Nistelrooy, de plus Van Der Sar comment des sorties hasardeuses, au final la défaite est logique mais sévère d’après Arnold (5-2) qui comme souvent n’est pas déçu de laisser filé la Coupe puisqu’il à remporté le Championnat, c’est le principal.
  • 22 : Après 2 mois d’interruption en raison d’une grave blessure au Pouce de Reinald, les Tournois reprennent enfin et Arnold parvient à conserver son Titre, il remporte le 18e Championnat de la saison, le 118e de sa carrière, avec 11 points en 6 matches il ne devance son dauphin Alex que grâce à un meilleur goal average. En ouverture Arnold vient à bout de Reinald sur le plus petit des scores, une mauvaise relance de Kaka permet à Valencia de servir Torres qui marque de près du gauche (1-0), Arnold rata ensuite un penalty qui aurait pu le mettre à l‘abri, dans la foulée Arnold et Alex se neutralise dans un match spectaculaire ou les attaques furent performante (3-3), au retour Arnold vient à bout de Reinald au cours d’un match bien maitrisé, d’entrée Arnold peut remercier Casillas qui fauche Ribery sans que Reinald demande quoi que ce soit, Arnold ouvre le score par Torres et profite de l’expulsion de Casillas pour finir à 11 contre 10, Reinald revient cependant au score grâce à Van Nistelrooy, Arnold obtient ensuite un penalty imaginaire qu’il ne tire pas, mais il fini par s’imposé (4-2) profitant notamment de la présence de Dudek dans le buts. Puis Arnold réalise ensuite le match référence qui lui permet de s’envoler vers le titre, après une démonstration contre Alex il s’impose facilement (4-1) avec notamment un but habituel de Cambiasso contre son ancienne équipe. Arnold réalise ensuite un match difficile contre Reinald, Van Der Sar est expulsé dans un contacte litigieux, mais Reinald ne tire finalement pas le penalty dans le doute, cependant avec Foster dans les buts Reinald prend les devants grâce à Van Nistelrooy, mené 2-1 Arnold arrache finalement le nul en toute fin de match sur une frappe lointaine de Cambiasso (2-2). Lors de l’ultime match Arnold doit se contenter de ne pas perdre par 4 buts d’écarts contre Alex, dès le coup d’envoi Shevchenko ouvre le score pour Alex qui reprend espoir, mais Torres égalisera et permettra à Arnold de voir sereinement la suite du match, Alex pousse et rate bon nombre d’occasion, il finit cependant par l’emporter en fin de match mais sa victoire est insuffisante (3-1), Arnold à maitrisé et remporte ainsi un nouveau Championnat. Lors de la Coupe Arnold directement qualifié en final retrouve Alex, tout commence mal car Alex ouvre le score par Milito puis Zlatan marque de la tête sur un corner, Cambiasso sauve pourtant sur sa ligne mais le ballon revient sur Zlatan qui marque involontairement du genou, mené 2-0 Arnold renverse la situation grâce à un triplé de Torres, avec notamment deux ballons relâché par Buffon ce qui mettra Alex dans une colère noir, Arnold mène 3-2 mais Alex pousse, finalement Arnold se met à l’abri grâce à Rooney qui marque sur coup franc avec la technique du rond (4-2), Arnold réalise un nouveau doublé Championnat-Coupe, son total de Titre Majeur est désormais de 38 cette saison.
  • 23 : Arnold écrase ce Championnat puisqu’avec 16 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex de 11 points. En ouverture Arnold démarre très fort contre Reinald : dès la 3e minute Ribery marque après avoir dribblé Casillas, Arnold prend le large grâce à Valencia mais Reinald réagi par Van Nistelrooy et Robben, mais Arnold aura le dernier mot avec Ribery (3-2), Reinald à pourtant l‘occasion d‘égalisé sur une frappe au point de penalty, la lourde frappe se Sneijder se dirige en pleine lucarne, mais Buffon se permet de la bloqué à la surprise général ! Dans la foulée Arnold défie Alex avec qui il à effectué un échange Buffon/Van Der Sar avant le début du tournoi. Arnold va sortir grand vainqueur de cette échange puisque Buffon sera impérial toute la soirée alors que Van Der Sar va réalisé un mauvais match lors de cette confrontation, Arnold en profite pour étrillé Alex avec des buts signé Rooney et Ribery (4-1). Facilement leader Arnold défie un Reinald diminué au retour, en effet ce dernier à toujours des problèmes d’endurance avec son pouce gauche qui ne tient pas toute la soirée, il à donc du mal à déplacé ses joueurs, Arnold ne fait pas dans le détail et s’impose facilement lors de ce match (3-0). Il ne manque plus qu’un point à Arnold pour assuré le titre, chose qu’il obtient dans un match fermé contre Alex (0-0). Sur Neutre Arnold bat Reinald pour l’honneur : Arnold démarre fort et mène 3-0 avec notamment des buts de Rooney, Cambiasso et Torres, dans une fin de match sans suspense Reinald réduit le score par sa légende Raul puis par Van Nistelrooy qui accroche le meilleur buteur partagé avec Rooney et Ribery (3-2). Le classement ne pouvant plus bouger, le dernier match sur terrain neutre contre Alex n’est pas disputé. Lors de la Coupe Arnold voit Reinald le rejoindre en Final, Arnold commence à nouveau le match sur les chapeaux de roue avec Rooney qui marque coup sur coup deux frappes lointaines du gauche ce qui fera déprimé Reinald, de plus Torres inscrit un 3e but à 20 mètres, le suspense est tué, en seconde mi temps un doublé de Cristiano Ronaldo permet à Reinald de se relancé même si ce sera insuffisant (3-2), Arnold remporte la Coupe. Il totalise désormais 40 Titres Majeurs cette saison.
  • 24 : Arnold enchaine en remportant un 4e Championnat consécutif, le 20e de sa saison, le 120e de sa Carrière. Avec 13 points en 6 matches il devance son dauphin Reinald de 6 points. En ouverture Arnold défie Reinald, rapidement Arnold se rend compte d’une désagréable surprise : sa manette est défectueuse, la croix directionnel ne fonctionne pas correctement et ses joueurs ne se dirige pas comme il le voudrait, cela lui coute cher car dès la première action son défenseur refuse d’obéir, Reinald en profite pour ouvrir le score avec C.Ronaldo. Arnold se plaint alors de sa manette et fini même par joué les trois quart du match avec l’Analogue ! Une première pour le grand Champion des Tournois qui est dans l’obligation d’innover pour avoir une chance, cela paye puisque Torres égalise rapidement, puis le tournant du match intervient : Reinald qui ne s’est pas rendu compte que l’arbitre était le chinois, effectue un tacle appuyé avec Sneijder qui est très sévèrement expulsé, dépité Reinald lâche et Arnold creuse l’écart avec des buts de Ribery et Torres, Reinald lâche alors complètement le match en se faisant expulsé ses 3 défenseurs (Metzelder, Chiellini et Ramos), Arnold en profite pour mené 5-1 mais Reinald fini également par se faire expulsé C.Ronaldo, le match est alors stoppé et perdu 3-0 sur tapis vert pour Reinald qui n’a plus assez de joueur pour continué le match, le probleme de la Manette sera résolu par la suite puisque les joueurs se feront prêté une manette pour poursuivre le Tournoi dans les conditions habituels. Après cette victoire Arnold va subir une lourde désillusion contre Alex, pourtant Arnold prend les devant sur un but de Torres, mais Alex va renversé la situation de façon spectaculaire, d’abord au coude à coude avec Arnold dans un match acharné (3-3 à la 75e minute) Alex va renverser le match en marquant 3 buts tardifs avec un Milito énorme qui marque 4 buts lors de ce match (6-3), cette victoire propulse Alex leader après les matches aller avec en plus un bon goal average. Arnold est dans l’obligation de réagir contre Reinald, mais le match est équilibré et se dirige vers un 1-1, Reinald commet un cassage dans la surface de réparation, habituellement non sifflé l’arbitre n’hésite pourtant pas une seul seconde et désigne le point de penalty, une décision que Reinald à du mal à accepter, Arnold profite de l’occasion pour marqué avec Torres et filé vers une précieuse victoire, c’est sans compter sur une ultime réaction de Reinald dans les dernières minutes, une accélération de C.Ronaldo laisse la défense d’Arnold sur place, Reinald dribble ensuite habilement Buffon pour égalisé dans le but vide (2-2), ce nul empêche Arnold de rattrapé Alex, mais Arnold va pouvoir se reprendre avec justement une revanche décisive contre Alex, Arnold sort enfin le match idéal en creusant rapidement l’écart grâce à Anderson et Ribery, en seconde mi temps Arnold gère son avance malgré une réduction du score de Milito (2-1), Arnold vient de faire le plus dur profitant notamment des résultats qui sont en sa faveur lors des autres matches, pour terminé Champion il lui suffit de ne pas perdre contre Reinald sur terrain neutre, dans un match fermé Reinald ne parvient jamais à marqué de but, Arnold non plus ne réalise pas un grand match mais sur la dernière action, Arnold joue un coup franc rapide à l’entrée de la surface et sert Rio Ferdinand qui se trouve à 16 mètres du but à la surprise général, Ferdinand fonce vers le but en chargeant Cannavaro et Chiellini qui tombe dans la puissance de l’impact ! Alors que les défenseurs de Reinald sont à terre, Ferdinand frappe et trompe Casillas, il vient de marqué un but humiliant pour Reinald, de plus ce but met fin au suspense (1-0), Arnold est à nouveau Champion.
  • 25 : Arnold enchaine en remportant un 5e Championnat consécutif, le 21e de sa saison, le 121e de sa Carrière. Avec 18 points en 6 matches il devance son dauphin Reinald de 10 points. En ouverture Arnold se défait facilement de Simon, un but de Rooney et un triplé de Torres tue rapidement le match avant que Simon ne réduise le score par Messi (4-1), dans la foulée Arnold dispute un match accroché contre Reinald, Torres et Van Nistelrooy se réponde tour à tour et le match semble se dirigé vers un 2-2, Van Der Vaart rate alors un face à face en tirant à côté, Reinald vient de raté la balle de match, Arnold obtient un corner dans les arrêts de jeu, Torres marque le but de la victoire de la tête (3-2), cette victoire sur le fil et très importante, non seulement Arnold prend Reinald à son propre jeu en le battant sur un but de la tête, mais il prend également 5 points d’avance sur Reinald et prend une grosse option sur le Championnat, juste avant la mi saison Arnold défie Alex qui est alors son adversaire le plus proche au classement, Arnold fait parlé la puissance offensive de son duo Torres-Ribery, les deux joueurs inscrivent un doublé et Arnold gère le match en le menant de bout en bout (4-2), au retour le match contre Simon est plus compliqué que prévu, Torres et Ribery marque pour Arnold mais Messi et Totti font de même pour Simon, à 2-2 Arnold accélère et obtient un penalty sur un tacle hasardeux de Simon, juste avant de tiré son penalty, Arnold rappel à Simon qu’il faut utilisé les flèches pour plongé histoire qu’il ne fasse pas pareil que lors de son penalty contre Alex, Simon plonge et Arnold marque son penalty en traitre, le coup de vice d’Arnold paye et Simon est piégé par naïveté, Arnold s’impose (3-2). Arnold n’a besoin que d’un nul contre Reinald pour officialisé son titre mais Arnold veut décrocher le Grand Chelem, face à Reinald le match est serré et les deux joueurs sont pendant longtemps à 1-1 mais Arnold fait la différence en marquant d’une somptueuse frappe de Rooney à 20 mètres en lucarne opposé, Arnold s’impose (2-1) et obtient le Grand Chelem car Alex refuse de jouer le dernier match, il faut dire que la lanterne rouge du Tournoi à sombré dans l’alcool et ses deux derniers résultats (défaites 5-1 contre Reinald et défaite 3-1 contre Simon) n’envisagé rien de bon face à un Arnold sacré Champion, Torres partage le titre de meilleur buteur avec Van Nistelrooy. Lors de la Coupe Arnold retrouve justement Alex en demi final, dès le début Alex fait une grossière erreur de relance avec Materazzi, Arnold en profite pour récupérer le ballon et marquer de près avec Ribery, Alex égalisera par Zlatan mais Arnold aura le dernier mot avec Torres (2-1), en Final Arnold retrouve Reinald qui ouvre rapidement le score par C.Ronaldo mais Arnold obtient un penalty, Casillas repousse le tir de Torres, mais Arnold va revenir et le match va s’emballé, à 2-2 le match se dirige vers la prolongation mais Arnold se crée une faille avec Torres qui frappe de façon surpuissante à 20 mètres, il trouve la lucarne opposé et enterre Reinald dans la déprime (3-2), Arnold réalise la «Soirée Parfaite » en cumulant Championnat-Grand Chelem-Meilleur Buteur-Coupe, il engrange 3 Titres Majeurs de plus à son Palmarès cette saison (44).
  • 26 : Arnold enchaine avec un nouveau titre de Champion et un nouveau Grand Chelem, avec 18 points en 6 matches il devance son dauphin Alex de 9 points. Il remporte son 6e Championnat Consécutif, le 22e de sa Saison et le 122e de sa Carrière. Avant le Championnat Reinald accepte un échange qu’Arnold lui propose, il cède C.Ronaldo à Arnold et récupère Ribery en échange, Arnold retrouve donc le temps d‘un Tournoi celui qui fut son attaquant vedette sur Pes 2008 et Pes 2008 Saison 2. D’entrée Arnold retrouve Reinald et le début de match est parfait, Arnold retrouve ses sensations avec C.Ronaldo qui travaille et marque 2 buts qui plombe le match de Reinald, Torres rajoute même un 3e but, Reinald est abattu mais il se reprend bien en seconde période avec deux buts tardif de Van Nistelrooy qui réduise l’écart, mais ce sera insuffisant, Arnold l’emporte (3-2). Dans la foulée la puissance offensive du duo Torres-C.Ronaldo lamine un Simon dépassé défensivement, la victoire est sans appel (6-2), Arnold retrouve ensuite Alex dans un match décisif, Arnold démarre idéalement avec des buts de Torres et C.Ronaldo, Zlatan réduit le score mais Arnold tient bon par la suite notamment grâce à quelques cassages sur des actions qui semblait bien partit pour Alex, ce dernier passe son temps à dire que cela devrait être interdit et que ce n’est pas du football, que s’il n’y avait pas de cassage il serait tout le temps Champion, un discours pitoyable et une défaite (2-1) qui écarte Alex de la course au titre, à la mi saison Arnold est quasiment déjà Champion, comme lors du dernier Tournoi. Au retour Arnold peut définitivement être Champion en cas de succès contre Reinald, dans un match équilibré ou C.Ronaldo et Van Nistelrooy se réponde, Reinald rentre 3 fois dans la surface de réparation avec Van Nistelrooy et 3 fois Arnold effectue un cassage pour récupéré le ballon, Reinald réclame un penalty que l’arbitre ne lui donnera jamais, en contre Arnold perce la défense du Real avec C.Ronaldo, Reinald tacle avec Ramos, le tacle est raté et prend uniquement C.Ronaldo et non le ballon, le chinois siffle immédiatement le penalty et expulse Ramos, Reinald est désemparé et se dit victime d’une injustice total sur ce match, Arnold exécute la sentence en transformant le penalty avec C.Ronaldo, le but du Titre (2-1). Arnold retrouve ensuite Simon qui réalise un match solide, tenant pendant longtemps le match nul 1-1, Simon est tout proche de ruiné le Grand Chelem d’Arnold mais celui-ci annonce à Simon qu’il marquera en fin de match, chose qui s’avéra exact puisque Torres inscrira le but de la victoire à quelques secondes de la fin du match après une belle action collective (2-1), Arnold sauve ainsi de justesse son Grand Chelem qui est acquis puisqu’Alex refuse de jouer le dernier match qui ne lui sert plus à rien. Lors de la Coupe Arnold va se faire surprendre par Simon en demi final, Simon réalise ce qui est sans doute l’un des meilleurs matches défensifs de sa carrière, solide derrière pendant 90 minutes il parvient à stopper les assauts de Torres et C.Ronaldo, Messi débloque la situation à la 60e minute d’un beau but, Simon tient ensuite en souffrant jusqu’au bout (1-0), Arnold sort de la Coupe mais comme il le dit souvent dans ces cas la, gagné le Championnat est la seul chose qui compte, Reinald remportera la Coupe.
  • 27 : Arnold enchaine avec un 7e Championnat Consécutif (meilleur série de la saison), il remporte le 23e Championnat de sa saison, le 123e de sa carrière. Avec 13 points en 6 matches il devance de 4 points son dauphin Reinald lors de ce Championnat à 3. En ouverture Arnold vit un véritable cauchemar, Reinald ouvre le score par Van Nistelrooy mais Arnold égalise par Ribery, Arnold se fait ensuite cassé par deux fois dans la surface et réclame des penaltys qu’il n’obtient pas, Reinald jubile et fini par reprendre l’avantage grâce à Van Nistelrooy, à la 87e minute Reinald profite même d’un contre son camp de Vidic pour tué le match, mais Arnold réduit le score sur le coup d’envoi par Torres, dans le bout des arrêts de jeu Arnold fait trembler Reinald en se procurant un face à face avec Ribery, mais Casillas remporte son duel, au bout du suspense Reinald s’impose (3-2), agacé par cette défaite qu’il n’estime pas mérité, Arnold pense se relancé contre Alex en menant 2-1 grâce à un gros match de Torres, mais Alex égalise en toute fin de match par Kaka, Milito est même proche de marquer le but de la victoire de la tête (2-2), alors qu’il pensé se relancé Arnold se retrouve bon dernier après les matches aller. Obligé de rapidement réagir s’il veut être Champion, Arnold réalise une entame de match parfaite contre Reinald : Torres élimine deux défenseurs Madrilène, il ne reste plus que Chiellini à éliminé, Ribery qui n’a pas le ballon bouscule Chiellini, Reinald ne peut défendre, Arnold dribble Casillas avec Torres et marque dans le but vide, Reinald crie au scandale alors qu’Arnold lui rappelle qu’il à fait deux cassages sur Torres auparavant donc la faute de Ribery est justifié. Dans la foulée Reinald prend un énorme coup au moral, sur un raid solitaire de Ribery qui rentre dans la surface, Arnold va tuer le match sur un but curieux puisque le ballon rebondit plusieurs fois sur les joueurs ainsi que Casillas, il fini par légèrement monté dans les airs et revenir sur Ribery dans les 6 mètres qui pousse dans le but vide, ce but chanceux crucifie Reinald, Arnold déroule ensuite et corse l’addition avec Torres et Valencia notamment, Reinald s’applique à sauver l’honneur par C.Ronaldo mais la victoire d’Arnold est large (5-2). Puis dans un match de grande qualité face à Alex, les deux joueurs marque tour à tour et le score est de 2-2 à la 85e minute, Alex perce alors la défense d’Arnold avec Adriano, ce dernier s’apprête à armé une frappe surpuissante à 16 mètres du but avec un angle idéal, mais Arnold intervient avec un cassage d’exception par Samuel qui récupère le ballon sans que l’arbitre ne siffle, Alex est dépité car cette action aurait pu faire but, énervé il n’arrive en plus pas à stopper Arnold qui part en contre avec Ribery qui se joue de la défense interiste qui ne tacle jamais comme à son habitude, Ribery sert Rooney qui marque le but de la victoire (3-2), d’un match qu’il pouvait gagné 3-2 Alex perd finalement sur ce même score sur une action qui se transforma en cauchemar à cause des classique cassage d’Arnold, Alex est écœuré mais fini tout de même par reconnaitre que cela fait partie du jeu, Arnold savoure ce retournement de situation grâce à un mental énorme, il vient de récupéré la tête du Championnat et une victoire sur terrain neutre face à Reinald lui offrirait le titre. Dans un match fou les deux joueurs se réponde tour à tour et sont à égalité 2-2, puis Arnold perce la défense Madrilène avec Ribery qui rentre dans la surface, Chiellini le tacle légèrement par derrière, l’arbitre n’hésite pas une seul seconde et désigne le point de penalty, c’est le tournant du Championnat. Reinald crie au scandale et déclare qu’il n’y à pas faute alors qu’Arnold lui explique clairement que Chiellini prend d’abord les jambes de Ribery avant de toucher le ballon, thèse qui sera confirmé par Alex qui était spectateur du match, Reinald ne digère pas ce penalty et le fait qu’Arnold le tir, Torres le transforme et offre la victoire à Arnold (3-2) qui remporte ainsi le Championnat dans une ambiance pesante du au constante réclamation de Reinald, Arnold s’en moque évidemment et savoure un nouveau Titre qu’il estime avoir mérité après s’être battu pour le chercher. Le dernier match contre un Alex déjà condamné à finir dernier ne sera pas joué Torres termine meilleur buteur. Lors de la 1er Coupe Arnold directement qualifié en final retrouve Alex, dès la première action Alex ouvre le score par Zlatan mais Arnold égalisera par Ribery, le match est ensuite fermé et finalement à la 88e, un centre à ras de terre de Benzema est mal renvoyé par la défense Interiste, Cambiasso l’ancien joueur d’Alex récupère et élimine rapidement 2 défenseurs avant de décocher une frappe croisée du gauche qui trombe Buffon, Arnold vient de remporter la Coupe (2-1). Lors de la 2e Coupe Arnold tenant du titre est donc à nouveau directement qualifié en final, il retrouve Reinald, dans une final passionnante, Arnold ouvre le score mais Anderson égalise pour Reinald (Arnold et Reinald ont échangé Anderson et Benzema pour ce tournoi), le match se muscle et Reinald prend les devants grâce à un immense Van Nisterlooy, Reinald mène alors 2-1 mais il se fait expulsé 1 puis 2 joueurs, il reste alors 15 minutes et Reinald fini à 9, «Rei » crie au scandale estimant que ces cartons rouge sont très sévère, il n’a pas tord, obligé de défendre en sous nombre Reinald commet alors une faute d’anti jeu et reçoit cette fois ci un nouveau carton rouge mais justifié cette fois ci, réduit à 8 Reinald subit et ne parvient pas à relancer, sur une action d’école Arnold trouve Rooney en retrait pour l’égalisation à 2-2. Cependant Reinald va réussir une percé solitaire à la 87e, Sneijder rentre dans la surface de réparation excentré sur le côté, il trouve la lucarne opposé avec une frappe somptueuse, Reinald est virtuellement vainqueur ! Mais Arnold se rue à l’attaque et égalise sur le coup d’envoie grâce à Rooney, dans les arrêts de jeu Reinald est une fois de plus dépassé en sous nombre et Arnold conclu le match sur un but symbolique de Benzema, l’ancien joueur de Reinald (4-3), comme lors du Championnat ou de la précédente Coupe Arnold à bataillé pour l’emporté mais il prouve encore et toujours que même dans des situations compliqués voir désespéré il parvient toujours à revenir, ce qui fait sa grande force dans les Tournois difficile comme celui-ci, il fait le plein en prenant le Championnat et les deux Coupes.
  • 28 : Lors du premier des 3 Championnats Echange d’Equipe de l’histoire, Arnold hérite de l’Inter Milan l’équipe qui remporta 2 Championnats sur 27 sous les ordres d’Alex, Arnold remporte de justesse son 8e Championnat de suite, en effet avec 13 points en 6 matches il ne devance Alex que grâce à un meilleur goal average. En ouverture Arnold démarre très fort avec sa nouvelle équipe face à Reinald qui dirige Manchester United, l‘équipe habituel d‘Arnold. Un doublé de Zlatan et un but de Milito ont permis à Arnold de rapidement se détaché en menant 3-0, pas encore habitué à sa nouvelle équipe Reinald prend l’eau en défense, cependant Reinald revient bien dans le match en seconde mi temps avec un doublé de Torres idéalement servi par Rooney sur les deux buts, Reinald manque même de peu l’égalisation en fin de match sur un raid solitaire de Rooney qui dribbla même Buffon mais qui rata sa frappe dans un angle quasi impossible, Arnold tient bon son succès (3-2). Dans la foulée Arnold dispute un match acharné contre Alex (FC Barcelone), dans un match passionnant qui se dirige vers un nul 2-2 Arnold fait finalement la différence grâce à un but décisif de Milito (3-2). Juste avant la mi saison Arnold ne parvient pas à assommé le Championnat, face à Simon (Real Madrid) le match démarre très mal puisque Simon marque avec Benzema, Arnold égalise par Zlatan mais Simon reprend immédiatement l’avantage grâce à Sneijder, en seconde mi temps Simon profite d’un malchanceux contre son camp puisqu’Arnold marque involontairement dans ses buts à cause de Maicon, Simon se dirige vers une victoire puisqu’il mène 3-1 à la 65e minute ! Mais Arnold va se relancé en réduisant le score sur une frappe puissante d’Adriano, puis le tournant du match intervient à la 80e minute : Simon réalise une fantastique percé avec C.Ronaldo qui élimine la défense interiste, qui dribble Buffon et qui s’arrache pour marqué dans le but vide, il tir du gauche en déséquilibre, le ballon monte et heurte la transversale alors que la cage était vide ! Arnold lui dit alors «tu n’a pas tué le match, je vais te le faire payé», chose qu’il fera immédiatement puisque sur le contre Arnold égalise sur une frappe sèche de Milito, Simon est dépité et à du mal à contenir sa frustration, Arnold lui laisse filé deux points mais il vient peut être également de sauvé un point qui aura une importance capital par la suite (3-3). Au retour Reinald semble hors du coup face à Arnold qui réalise un match énorme avec Milito, rapidement Arnold prend les devants, Reinald comprenant qu’il ne pourrait plus revenir lâche complètement le match qui se termine en humiliation (7-1), puis vient le match décisif contre Alex qui est le seul à pouvoir rattraper Arnold, Alex réalise alors le match référence qu’il attendait face à Arnold, rapidement Alex ouvre le score par Messi mais Arnold égalisera par Shevchenko bien aidé par Milito qui retiendra un défenseur Catalan ce qui provoquera la colère d’Alex, mais avec un Messi impérial Alex est intouchable et il inscrit 2 buts de plus avec son attaquant vedette, Arnold se relancera en seconde mi temps avec un but de Zlatan mais Alex tiendra bon jusqu’au bout (3-2), cette victoire décisive lui permet de prendre 2 points d’avance sur Arnold avant la dernière journée, Arnold n’est alors plus maitre de son destin, il doit battre Simon et espéré qu’Alex ne gagne pas le dernier match, Arnold fait le boulot face à Simon avec une large victoire (6-1) notamment grâce à Milito qui empile les buts et qui finira d’ailleurs meilleur buteur du tournoi à égalité avec Messi. Arnold assiste alors en spectateur au dernier match qui oppose Alex et Reinald, il doit espéré un nul ou une victoire de Reinald pour rester Champion. Reinald réalise une pitoyable entame de match puisqu’au bout de 5 secondes de jeu Alex qui rentre sur le côté droit de la surface est fauché par Reinald qui tacle avec Park alors qu’il n’a aucune chance de récupéré le ballon, Arnold se plaint et Alex à l’occasion d’ouvrir le score pour s’envolé vers le titre, mais Reinald stoppe le penalty, Alex n‘est pas déçu et déclare qu‘il ne voulait pas gagné comme sa sur un penalty, par respect pour Arnold il aimerait sans doute que Reinald soit plus concentré pour que sa victoire soit belle. Mais moins d’une minute plus tard Reinald commet à nouveau un tacle par derrière avec Ferdinand qui prend les jambes de Messi avant de prendre le ballon, Reinald conteste le penalty alors qu’Arnold s’énerve de voir Reinald concédé 2 penalty en seulement 10 minutes de jeu (soit moins d’une minute de temps réel), Alex ne semble pas apprécié la tournure des évènement mais il transforme quand même le penalty avec Messi, dans la foulée Alex inscrit un nouveau but avec Messi et mène 2-0, Arnold est abattu, cependant Nesta va se blessé et Alex ne va bizarrement pas le remplacé, Reinald en profite pour revenir à 2-1 sur un but de Ribery. Alex attaque pour tué le match et Reinald continue de défendre avec une violence rare que même habituellement il n’utilise pas, l’arbitre généreux ne siffle pas deux penalty évident de plus en faveur d’Alex. Ce dernier ne change toujours pas Nesta qui se fait prendre de vitesse, Alex est obligé de commettre un attentat avec Nesta qui se fait expulsé, et la encore plus bizarre Alex laisse sa défense central avec uniquement Puyol sans mettre un joueur à la place de Nesta ! Alex semble désabusé par la façon de défendre de Reinald qui commet faute sur faute, il n’a pas envie de gagné sur des penaltys et semble désabusé de la façon de joué de Reinald. Si ce dernier se montre catastrophique comme jamais défensivement, il continue cependant d’attaqué et face à une défense fantôme avec un trou énorme il égalise par Torres à la 70e minute, à 2-2 il offre pour le moment le titre à Arnold, sans faire un grand match mais aidé par le non match d’Alex. Alex fini finalement par rentré dans la surface de Reinald qui effectue un nouvelle faute avec Vidic qui est exclu et qui offre un 3e penalty à Alex dans le même match, un record surtout que d’autre penalty aurait pu s’ajouté sans une générosité de l’arbitre, Alex à donc le Championnat au bout des pieds de Messi, mais énervé Alex tir de façon désabusé le penalty pour la 3e fois au même endroit, Reinald le stoppe. Dépité Alex arrivera malgré tout à marqué un 3e but avec Messi à la 80e minute, à ce moment la même Arnold lui dit de remplacé Nesta, ce à quoi Alex répond «non laisse tombé je n’ai même pas envie » alors qu’il file vers le titre Alex semble vraiment écoeuré de l’emporté ainsi et semble en vouloir à Reinald qui fit n’importe quoi en défense, vis-à-vis d’Arnold Alex n’accepte pas de l’emporté ainsi et fait n’importe quoi en laissant sa défense à 3 sans rajouté un joueur à la place de Nesta, Reinald en profite en passant dans le trou, Torres dribble Valdès et égalise à 3-3. Reinald alors remonté ne comprend pas le comportement d’Alex ni les reproche d’Arnold qui lui dit qu’il défend n’importe comment. Dans la confusion le match se termine sur un nul (3-3) et personne ne semble satisfait de l’issu de ce match, Alex en veut à Reinald qui à plombé le dernier match d’après lui en défendant n’importe comment et en pleurant pendant le match, Reinald lui ne comprend pas ces accusations et déclare simplement qu’Alex à été stupide de ne pas joué à 100%, Arnold lui n’est pas satisfait de gagné un Championnat dans ces conditions, il ne célèbre pas son titre. Arnold analysera la situation en déclarant que Reinald n’a pas voulu laissé Alex gagné, mais qu’il était incapable de se motivé et de joué normalement lors de ce dernier match qui n’avait pas d’enjeu pour lui, ainsi la défense de Reinald fut plus agressive que jamais et cela donné un record de penalty en faveur d’Alex qui ne voulait pas d’une victoire donné de la sorte, Reinald ne comprend toujours pas le comportement d’Alex qui à défendu ses convictions jusqu’au bout, déclarant qu’Arnold n’aurait pas non plus apprécié de l’emporté ainsi. Après cette fin de Championnat qui restera gravé comme l’une des plus controversé de l’histoire, Arnold écarte Simon de sa route en demi final de Coupe grâce à son duo Zlatan-Milito ainsi que d’un but de Shevchenko (5-3), en final il retrouve Reinald dans un match solide, à 1-1 les deux joueurs s’explique en prolongation, Arnold prend l’avantage par Zlatan mais «Rei » égalise par Torres, au tirs au but Arnold stoppe la tentative de Torres mais «Rei » arrête le tir en traitre de Shevchenko, tout les tirs sont ensuite réussi jusqu’à la tentative de Ribery bloqué par Buffon, Arnold remporte la Coupe. Finalement Arnold s’en sort bien et reste en course pour remporter les 3 Championnats Echange d’Equipe, il essayera de se mettre plus rapidement à l’abri lorsqu’il aura le Real Madrid puis le FC Barcelone.
  • 29 : Pour le 2e Championnat Echange d’Equipe, Arnold hérite du Real Madrid, l’équipe qui remporta 2 Championnats sur 25 sous les ordres de Reinald, une fois de plus Arnold démontre toutes ses qualités d’adaptation en remportant le Championnat, avec 15 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex de 3 points. En ouverture Arnold défie Simon (Inter Milan), rapidement Arnold plie le match avec un doublé de C.Ronaldo puis un triplé de Van Nistelrooy, Simon sauve l’honneur par Zlatan (5-1). Dans la foulée il défie Reinald (FC Barcelone), le match est fermé, Arnold fera rapidement la différence sur un déboulé de C.Ronaldo qui trouve Benzema qui conclu de près, avantage qu’il tiendra jusqu’au bout dans un match pauvre en occasion (1-0), juste avant la mi saison Arnold retrouve Alex (Manchester United) qui possède également 6 points, le match est alors décisif pour le titre, Alex va être complètement étouffé par la défense Madrilène d’Arnold qui ne lui laissa aucune occasion durant tout le match ! De son côté Arnold fait la différence sur une frappe du gauche de Van Nistelrooy à l’entrée de la surface ce qui énervera Alex, puis Benzema tuera le match sur une frappe lointaine (2-0), Arnold prend les commandes du Championnat. Arnold se fait ensuite peur contre Simon, pourtant Arnold mène rapidement 2-0 avec un doublé de Van Nistelrooy mais Simon va alors prendre le contrôle du match, il déploie un football de qualité et se procure beaucoup d’occasion, Arnold ne voit plus le ballon et Simon conclu ses actions et revient à 2-2 grâce à Zlatan et Kaka, Simon aura même l’opportunité de passé devant, comme lors du dernier Championnat ou il avait eu une occasion similaire contre Arnold : Zlatan perce la défense d’Arnold, il dribble ensuite Casillas et tir en déséquilibre alors que la cage est vide, le ballon tape la barre transversal et rebondit sur la ligne de but, Simon est dépité, Arnold se reprendra finalement sur la fin et s’imposera grâce à un but de C.Ronaldo (3-2). Dans la foulée Arnold va cependant chuté lourdement contre Reinald, la défense du Real Madrid prend l’eau face aux déboulé d’Eto’o et Messi, Arnold encaisse trop de but et ne peut rien espéré malgré une attaque performante (5-3), cette défaite conjugué à la victoire 6-0 d’Alex contre Simon place Arnold en position inconfortable avant le dernier match : il est obligé de l’emporter pour terminé premier. Mais Alex n’est alors plus en grande forme car noyé dans l’alcool, Arnold ouvre rapidement le score dans cette final grâce à une frappe lointaine de Sneijder, mais Alex reprend virtuellement le titre en égalisant par Ribery à la 40e minute. Cependant dans les arrêts de jeu de la 1er mi temps Arnold met un coup au moral à Alex, un festival de C.Ronaldo qui conclu de près redonne l’avantage à Arnold. En seconde mi temps Arnold tue le match par Sneijder de la tête avant que Van Nistelrooy ne finisse le travail avec un triplé (6-1), Alex est humilié et complètement dépassé dans cette final qu’il gâche en ne jouant pas à 100% à cause de l’alcool, Arnold à donc fait le métier en déroulant son meilleur football, il remporte ainsi son 9e Championnat de suite, Van Nistelrooy termine Meilleur Buteur. Lors de la Coupe Arnold va cependant se relâché contre Simon en demi final, dans un match cadenacé, à 0-0 à la 70e Simon ouvre le score sur une action solitaire de Zlatan qui s’y reprend à 2 fois pour trompé Casillas, Arnold rate ensuite l’égalisation grâce à un arrêt splendide de Buffon, finalement Simon tue le match avec un peu de réussite sur un contre son camp de Chiellini (2-0). Simon remportera la Coupe. Arnold vise désormais un 3e Championnat Echange d’Equipe sur 3, il doit maintenant triomphé avec le FC Barcelone pour faire le carton plein.
  • 30 : Pour le 3e et dernier Championnat Echange d’Equipe, Arnold hérite du FC Barcelone, l’équipe qui remporta 1 Coupe en 13 Tournois sous les ordres de Simon. Arnold réussi son pari puisqu’il remporte le 3e des 3 Championnats Echange d’Equipe, il fait 18 points en 6 matches et empoche donc le Grand Chelem par la même occasion, il devance son dauphin Reinald de 6 points. Arnold remporte ainsi son 10e Championnat Consécutif, le 26e de sa saison et le 126e de sa carrière. En ouverture Arnold défie Simon (Manchester United), rapidement Arnold maitrise son prodigue Messi qui ne s’arrête plus de marqué, Simon est dépassé mais sauve quand même l’honneur par un doublé de Torres et un but de Rooney, mais les 7 buts de Messi font évidemment la différence (7-3). Dans la foulée Arnold réalise un match solide contre Alex (Real Madrid), sous l’impulsion d’un Messi exceptionnel il prend le large mais Van Nistelrooy de la tête ramène Alex dans le match, finalement un but lointain de Totti mettra fin au suspense (4-2). Juste avant la mi saison Reinald (Inter Milan) est leader grâce à un meilleur goal average, Arnold sait que le est alors décisif, dans un match serré et musclé Arnold obtient d’entrée un penalty car Materazzi à fait un cassage sur Eto’o dans la surface, mais Reinald stoppe le penalty de Messi avec Buffon, finalement Arnold prendra l’avantage par Messi mais Adriano permettra à Reinald d’égalisé, à 2-2 Reinald pense tenir un bon résultat mais Arnold fera finalement la différence par Messi qui va cherché une victoire d’une importance dramatique (3-2), cette courte victoire permet à Arnold de s’installé en tête du Championnat. Au retour Simon mène au score à la surprise général contre Arnold en marquant rapidement 2 buts d’entrée avec un grand Torres, mais finalement Arnold effectue un nouveau récital avec Messi pour s’imposé facilement (6-2), lors d‘un penalty en sa faveur, Arnold signalera bien à Simon que pour plongé il faut appuyé sur croix et utilisé les flèches, Arnold le tira en traitre avec Messi alors que Simon à plongé sur un côté écoutant les conseils d‘Arnold, comme il y a quelques Championnats en arrière Arnold piège sournoisement Simon qui n‘a rien vu venir. Puis au retour Alex est une fois de plus impuissant contre Arnold qui fait une fois de plus très mal avec Messi, d’entrée Arnold par seul au but et Alex est obligé de faire faute avec Diarra en position de dernier défenseur, mais Alex tacle trop tard, cette erreur de débutant fait que non seulement Diarra prend un rouge mais Arnold obtient en plus le penalty ! Arnold mène alors au score et joue à 11 contre 10, Alex fera de son mieux mais il ne pourra rien faire face à Arnold qui gère tranquillement le match (3-1). Arnold joue alors le titre sur le dernier match contre Reinald, il ne doit pas perdre pour s’assuré de finir premier, une victoire lui offrirait même le Grand Chelem alors qu’une défaite serait horrible puisqu’il finirait 2e à cause du goal average. Mais comme souvent Arnold fait preuve d’un sang froid incroyable lors de ces rencontres décisives, d’entrée Arnold fait mal au moral de Reinald en se détachant au score grâce à ce diable de «Léo » Messi. Reinald s’accroche et revient à 2-1 mais un but d’Eto’o mettra fin à ses espoirs de titre, mené 3-1 à quelques minutes de la fin Reinald revient à 3-2 avec Zlatan, il tente d’égalisé dans les arrêts de jeu pour privé Arnold de Grand Chelem mais il n’y parvient pas (3-2), frustrant pour Reinald qui fut à la hauteur lors des deux matches, mais le génie de Messi et l’expérience d’Arnold ont eu raison de lui, Arnold dira simplement «sur les 2 matches contre Reinald j’ai toujours mené au score et j’ai donc pu maitrisé, Reinald ne m’a jamais fait douté puisqu’il fut toujours dans la position du joueur qui court après le score ». Arnold réalise donc le tournoi parfait avec en prime Messi meilleur buteur avec 18 buts en 6 matches soit 3 buts de moyenne par match, des statistiques hallucinantes. Lors de la Coupe Arnold retrouve Simon en demi final, Simon qui est tenant du titre se remobilise, il sort un match de qualité face à Arnold, le match est plus équilibré que les précédents mais Arnold fait la différence grâce à Messi (3-2), en final Arnold retrouve Alex, le match est équilibré pendant 75 minute, le score est de 2-2 mais sur une fin de match complètement folle Arnold fait la différence par son génie Messi qui ridiculise la défense d’Alex en marquant 4 buts en 15 minutes, renversant (6-2) ! Arnold réalise donc la soirée «parfaite » et met un terme en beauté à 3 Championnats Echange d’Equipe mené de mains de maître, Arnold est désormais content de retrouvé Manchester United pour les prochains Tournois, avec en plus le retour des Championnats Stars qui vont être passionnant.
  • 31 : Pour le retour des Championnats Stars Arnold fait dans le classique puisqu’il fait une fois de plus appel au service d’Eric Cantona et de Roy Keane. Ces choix seront une fois de plus couronné de succès puiqu’Arnold remporte ce Championnat Stars, avec 16 points en 6 matches il devance son dauphin Alex de 8 points. En ouverture contre Alex, Arnold mène rapidement au score sur une puissante frappe de Cantona, puis Arnold double la mise sur une lointaine frappe de Rooney relâché par Buffon dans les pieds de Torres qui marque de près, Alex pousse mais il ne fera que réduire le score par Zlatan (2-1). Puis Arnold défie Reinald, Eusebio est parfaitement muselé par Roy Keane durant la partie, Adriano abuse des frappes lointaine sans connaitre de réussite, Arnold lui fait la différence avec un énorme Cantona, Reinald marquera avec Van Nistelrooy mais ce sera insuffisant puisque Arnold avait déjà tué le match (3-1). Au retour Arnold est une fois de plus au top contre Alex, son duo Cantona-Torres est irrésistible, Alex marquera par Milito et Maradona mais ce sera insuffisant pour stopper Arnold qui s’impose avec de la marge (4-2). Contre Reinald le match retour est délicat, Reinald effectue une superbe entame de match conclu par un doublé de Van Nistelrooy et un but de Cambiasso contre son camp, mené 3-1 à la 60e minute Arnold va une fois de plus montré qu’il est capable de renversé n’importe quelle situation, un Cantona magique renverse le match avec un triplé, Arnold s’impose finalement sur le fil dans un match fou (5-4). Déjà Champion, Arnold joue sur terrain neutre pour le prestige, malgré un quadruplé de Cantona il ne parvient pas à battre Alex qui s’est accroché pour finalement arraché le nul dans les arrêts de jeu par Milito auteur d’un triplé lors de ce match (4-4), cette contre performance ruine le possible Grand Chelem qu’Arnold pouvait faire. Arnold termine par une victoire tranquille contre un Reinald trop rapidement réduite à 10 (3-1), Cantona termine Meilleur Buteur. Alex Malade (vomissement) ne participe pas à la Coupe qui est annulé. Ce retour des Stars est une pure réussite pour Arnold qui espère que sa série de 11 Championnats de Suite ne fait que commencé.
  • 32 : Arnold enchaine avec un deuxième Championnat Stars consécutif, avec 10 points en 4 matches il devance son dauphin Alex de 6 points. En ouverture Arnold dispute un match musclé contre Reinald, Arnold ouvre le score par Cantona de la tête sur corner, mais en seconde mi temps Reinald égalise par Van Nistelrooy, le match est fermé mais les deux joueurs ratent l’occasion de l’emporté, le match se termine sur un nul (1-1). Dans la foulée Arnold réalise un énorme début de match contre Alex, Arnold déroule avec un doublé de Cantona, un but de Torres et un but de Roy Keane, mené 4-0 Alex dépité sauve tout de même l’honneur par Cruyff (4-1). Au retour Reinald subit la loi d’Arnold qui fait mal avec son duo Cantona-Torres qui marque tout les deux avec en plus un contre son camp de Chiellini, Reinald ne peut que sauver l’honneur avec Van Nistelrooy (3-1), Arnold assure définitivement le titre dans un match à suspense contre Alex : rapidement Arnold prend l’avantage sur un but de Cantona, Alex égalise par Zlatan, mais Arnold marque de près avec Torres sur un service de Cantona, Alex pense cependant faire le plus dur à la 88e minute en égalisant sur une action individuelle de C.Ronaldo, mais sur l’ultime action, Arnold arrache la victoire : Cantona sert Torres dans la surface et ce dernier trompe Buffon de près (3-2), encore une fois Arnold est sacré Champion bien avant la fin du Championnat puisqu’il reste les matches sur terrains neutre, mais démotivé Alex et Reinald renonce à les faires puisqu’il n’y a plus d’enjeu. Lors de la Coupe Arnold directement qualifié en Final retrouve Reinald pour un match sous tension, dès le coup d’envoi Reinald récupère rapidement une mauvaise relance de Vidic pour ouvrir le score avec Eusebio qui dribble Van Der Sar avec une facilité déconcertante, mais sur l’action qui suit Arnold obtient un penalty et le transforme par Torres, cependant Reinald reprendra l’avantage juste avant la mi temps grâce à Van Nistelrooy, Reinald est alors virtuellement vainqueur de la Coupe, c’est sans compté sur un doublé d’Eric Cantona qui passa en force la défense du Real Madrid pour marqué sur des puissantes frappe, Casillas est impuissant, Arnold remporte la Coupe (3-2) et conclu ainsi une nouvelle soirée bien négocié, qui porte son total de Championnat Consécutif à 12, la série va-t-elle duré encore longtemps ?
  • 33 : Arnold continue son interminable série puisqu’il remporte le Grand Championnat Stars sans difficulté avec en prime le Grand Chelem puisqu’il obtient 18 points en 6 matches, il remporte ainsi son 13e Titre Consécutif, le 29e de sa saison et le 129e de sa carrière. En ouverture Arnold défie Simon, ce dernier résiste bien mais Arnold trouve finalement la faille juste avant la mi temps par Cantona qui récidivera en seconde mi temps, impuissant en attaque Simon s’incline (2-0). Dans la foulée Arnold défie Reinald, d’entrée Reinald met la pression : une frappe lourde d’Eusebio est relâché par Van Der Sar sous la pluie, le ballon revient sur Robben qui n’a plus qu’a cadré sa tête plongeante à 1 mètres du but, Reinald est déjà debout pour fêter son but mais Robben met sa tête à côté, incroyable raté ! Dans la foulée Arnold ouvre le score, sur un long centre de Ribery, Cantona met la pression à Cannavaro qui marque involontairement contre son camp, Reinald est désemparé, mais il réagit rapidement avec une percé d’Eusebio, Ferdinand pris de vitesse commet un cassage dans la surface, penalty ! Reinald choisi de le tiré avec Eusebio mais Van Der Sar part du bon côté ! Après ce début de match compliqué Arnold va cédé avec une égalisation de Van Nisterlooy, cependant la joie de Reinald sera de courte durée, Arnold reprend l’avantage sur une frappe victorieuse de Roy Keane à 20 mètres, puis en fin de match Rooney puis Cantona finisse le travail (4-1). Arnold peut alors assommé le Championnat s’il bat Alex, Arnold prend rapidement la situation en main avec un peu de réussite : sur une passe en profondeur de Rooney, Maicon couvre et à le ballon dans les pieds face à son but, Buffon arrive lancé et le découpe en 2 mais ne capte pas le ballon, les deux joueurs sont à terre alors que Cantona récupère tranquillement le ballon pour marqué dans le but vide, dans la foulée une mauvaise relance d’Alex est à nouveau exploité par Cantona, Torres tue le match avant que Roy Keane n’accentue un peu plus le score sur une frappe lointaine, puis Arnold bénéficie même d’un contre son camp de Viera, Alex sauve l’honneur par Milito mais la défaite est inévitable (5-1). Au retour Arnold déroule contre Simon avec Cantona qui inscrira pas moins de 7 buts, sur l’un des ces 7 buts Cantona marquera sur un penalty ou Arnold feintera Simon pour la 3e fois de suite en tirant en traitre après lui avoir rappelé comment plongé juste avant le tir, Simon sauve l’honneur par Henry (7-1). Puis Arnold n’a besoin que d’un petit point contre Reinald pour assuré mathématiquement le titre de Champion, c’est une fois de plus un match qu’Arnold va mené de bout en bout qui aura lieu, Cantona y inscrira d’ailleurs des frappes hallucinantes de loin avec une puissance extraordinaire qui trompe Casillas, Arnold maitrise et Reinald craque, à la 60e minute de jeu il veut quitter le match mais Arnold et Alex refuse car cela ne se fait pas, Reinald finira son match sans aucune motivation, Arnold s’impose (5-2) pendant que Reinald continue de se plaindre de son manque de réussite et de la chance d’Arnold, ainsi du fait qu’il en «à marre de mal joué, qu’il à besoin d’arrêter les Tournois et de faire une pause », Alex essaye de le convaincre d’arrêter de dire sa, d’arrêter de «faire son Fabien ou Adrien », une fin de tournoi qu’Arnold juge ridicule de la part de Reinald qui plombe l’ambiance. Alex préfère déclaré forfait lors du dernier match qui n’a plus d’intérêt. Lors de la Coupe Arnold retrouve Reinald en demi final, malgré un Eusebio en forme, Reinald subit encore trop de but de la part du duo Torres-Cantona qui envoie Arnold en final (5-3), face à Alex le match démarre mal puisque Milito ouvre le score à l’aide de sa finition légendaire, Arnold égalise par Cantona mais Alex reprend l’avantage par Milito, sérieux sur ce début de match, Alex va être piégé par Arnold, ce dernier effectue un cassage et récupère le ballon sans que l’arbitre n’intervienne, énervé Alex se venge en faisant un tacle par derrière, il à perdu son sang froid alors qu’il est pourtant le joueur le moins sanctionné des Tournois, par manque de chance il s’agit de l’arbitre chinois choses qu’Alex ignorait, le chinois n’hésite pas une seul seconde et expulse Cordoba sous les protestations d’Alex qui est dépité alors qu‘Arnold savoure l‘expulsion, le match est totalement relancé, en supériorité numérique Arnold va alors prendre les choses en mains pour s’imposé sur le fil dans un match débridé (4-3), fin d’une nouvelle soirée ou Arnold fit le plein de Titre Majeurs.
  • Bilan : Arnold domine la saison de la tête et des épaules avec 29 Championnats remporté contre 2 pour Alex et Reinald, Arnold remporte également 26 Coupes contre 9 et 4 pour Reinald et Alex ainsi que 2 pour Simon. Avec 2.41 points par matches Arnold à un monde d’avance sur Reinald (1.30) son rival le plus proche.


Statistiques

Bilan a Pes 2008 Saison 3 : 145 victoires, 22 nuls, 23 défaites

610 buts marqués contre 315 encaissés (3.21 marqués par match contre 1.66 encaissés)

Moyenne de 2.41 points par matches

Meilleur Buteur : Torres

0 Lancer de Manette

46 Victoires pour 13 Défaites en Coupe (37 Finales, 26 Coupes remportés)



Palmarès : Arnold : Championnats Joués : 33

Titre : 12 Grand Championnat

11 Championnat à 3

3 Grand Championnat Echange d'Equipe

1 Grand Championnat Stars

2 Championnat Stars

26 Coupes

6 Grand Chelem

3 Fois Vice Champion (Ch. à 3 x2, Gr. Ch. x1)

22 Fois Meilleur Buteur (Torres x10, Rooney x2, Ribery x3, Cantona x3, Van Nistelrooy x1, Drogba x1, Milito x1, Messi x1)

Bilan : 86 Titres, 61 Titres Majeurs, 25 Titres de Second Plan

PES 2008 Saison 4Modifier

  • 1 : Champion lors des Tournois d’ouverture sur Pes 6, Pes 2008, Pes 2008 Saison 2 et Pes 2008 Saison 3, Arnold veut poursuivre la tradition de toujours remporté le 1er Championnat de chaque saison, chose qu’il réussi puisqu’avec 15 points en 6 matches il devance son dauphin Reinald de 2 points, Arnold remporte ainsi son 14e Championnat de suite, le 130e de sa carrière. En ouverture Arnold se fait peur contre Simon, Arnold prend les devants par Torres mais il ne mène que 2-1 quand Simon fini par égalisé avec Messi à la 80e minute, Arnold pousse mais il semble se dirigé vers un match nul frustrant en ouverture, mais dans le bout des arrêts de jeu l’arbitre laisse joué la dernière action à la surprise général, Arnold en profite pour s’imposé sur le fil grâce à une action individuelle de Torres (3-2), Simon est dépité alors qu’Arnold est soulagé de commencé avec 3 points. Dans la foulée Arnold réalise un match idéal contre Reinald, la défense de Reinald prend l’eau face au duo Torres-Ribery, de plus Metzelder marque contre son camp, les efforts de Van Nistelrooy ne suffiront pas Arnold s‘impose (4-2) et s’échappe en tête du Championnat. Juste avant la mi saison Arnold retrouve Alex dans un match capital pour le titre, dans un match fermé ou les défenses prennent le dessus, c’est Arnold qui va faire mal avec l’unique but de la rencontre signé Ribery (1-0), Arnold remporte ce match sous tension et fait un pas important vers le titre. Au retour Arnold n’arrive pas à se facilité la tâche contre Simon mais il assure tout de même l’essentiel avec une victoire 2-1. Un nul face à Reinald suffit alors à Arnold pour assuré le titre de Champion, mais Reinald réalise un grand match, il prend les devants avec 2 buts, Arnold ne pourra que réduire le score (2-1). Cette défaite relance tout puisque Reinald bat Simon et prend provisoirement la tête du Championnat, Arnold est alors obligé de battre Alex lors du dernier match pour remporter le Titre, mais Alex menace de ne pas jouer à fond en accusant Reinald de lui avoir ruiné des Championnats par le passé, Alex déclare aussi avoir déjà offert des Championnats à Reinald, bref la situation est bizarre mais Arnold rappel que dans cette situation il faut jouer à fond pour ne pas faussé le Championnat, Alex va d’ailleurs faire un bon match puisqu’il va s’accroché pendant longtemps jusqu’au score de 3-3, Arnold va alors faire la différence par Torres puis par un contre son camp d’Evra, Alex réduira le score en toute fin de match mais au final Arnold s’impose sur le fil (5-4), grâce à des nerfs solide il remporte ce Championnat dans ce final stressant. Torres partage le titre de meilleur buteur avec Zlatan et Van Nistelrooy. Lors de la Coupe Arnold hérite de Reinald en demi final après un tirage au sort, dans un match fermé Reinald parvient à défendre parfaitement, Van Nistelrooy marque le but meurtrier à la 80e minute, Arnold tente d’égalisé dans les arrêts de jeu mais Casillas sauve Reinald en arrêtant une superbe frappe de Rooney, Arnold s’incline (1-0) et renonce à la 1er Coupe de la saison remporté par Alex qui est donc égalité avec Arnold au Palmarès (1 Majeurs chacun) au terme de ce premier tournoi, mais Arnold réussi le principal et reste serein dans son objectif de finir une fois de plus devant tout le monde, la saison est longue.
  • 2 : Arnold enchaine avec un 15e Titre Consécutif, le 131e de sa Carrière. En effet avec 13 points en 6 matches Arnold devance son dauphin Reinald de 4 points. Pourtant en ouverture Arnold subit une sévère désillusion, Reinald réalise un match de haut niveau, c’est cependant Arnold qui ouvre le score par Ribery mais Reinald égalise rapidement par Adriano, Arnold reprend l’avantage par Torres mais dans les arrêts de jeu de la première mi temps Reinald égalise grâce à une frappe lointaine sans contrôle de Sneijder. En seconde mi temps Reinald domine les débats et des buts de Van Nistelrooy et Adriano scelleront sa victoire (5-3). Arnold doit alors rapidement réagir contre Alex, Arnold démarre fort et ouvre le score par Torres mais Alex égalise par Zlatan, le match se rapproche de son terme et Arnold se procure un face à face en fin de match, Buffon fauche Ribery dans la surface, penalty pour Arnold et Carton Rouge pour Buffon ! Alex termine à 10 et fait rentré Julio Cesar pour les 10 dernières minutes, Arnold ne doit pas se raté mais Alex est inspiré et choisi le bon côté et repousse la tentative de Torres ! Il pense ainsi tenir le nul mais dans l’action qui suit Arnold marque le but de la délivrance avec Ribery qui tir pourtant dans l’angle fermé mais Cesar se troue ce qui fera enragé Alex, sur sa lancé à 11 contre 10 Arnold enfonce le clou par Torres (3-1). Au retour Arnold défie Reinald toujours leader, dans un match passionnant Arnold ouvre le score par Ribery mais Reinald pousse et égalise par Van Nistelrooy, en fin de match les deux joueurs ont l’occasion de s’imposé : Arnold rate des tirs ouverts par Torres qui ne cadre pas alors que Reinald obtient des face à face avec Adriano et Van Nistelrooy mais les deux buteront sur Van Der Sar, au final le match se termine sur un nul (1-1) qui permet à Reinald de rester leader mais sans tué le suspense du tournoi ce qui permet à Arnold de maintenir la pression. Face à Alex qui n’a plus rien à joué Arnold n’a pas le droit à l’erreur s’il veut rester en course pour le titre, Arnold prend rapidement l’avantage mais sans tué le match malgré de nombreuses occasions, Alex est mené 2-1 et sur l’une de ses seuls incursions en seconde période Alex obtient un face à face avec Milito à la 88e minute ! Van Der Sar fauche Milito, penalty pour Alex ! Zlatan le transforme en traitre et Alex revient à 2-2 offrant ainsi le titre à Reinald, mais sur la dernière action Arnold plein de détermination va allé chercher le but de la victoire : Valencia déborde avant de trouvé Benzema au point de penalty qui marque le but de la victoire (3-2), Arnold s’en sort bien même si la victoire est logique elle fut obtenu au tout dernier moment, le titre à failli être obtenu par Reinald mais rien n’est encore fait avec cette victoire. Arnold retrouve alors Reinald sur terrain neutre dans le match capital : Arnold doit s’imposé sinon Reinald sera Champion, dans un match fermé les occasions sont rare et Reinald explose de joie quand il ouvre le score par Adriano dans les arrêts de jeu de la première mi temps, le titre de Champion se rapproche un peu plus pour «Rei ». Mais en seconde mi temps Arnold va se reprendre, Reinald ratera ses occasions et ne tuera pas le match, Arnold lui va comme souvent se réveiller et ne rien lâcher, Ribery égalise et relance tout, puis après un contre favorable dans la surface Rooney redonne l’avantage à Arnold qui tiendra bon jusqu’au bout (2-1), Arnold arrache une victoire d’une importance dramatique, sans brillé et dominé comme il le fait souvent Arnold reprend la première place dans la souffrance, mais même dans des soirs sans grande inspiration il répond toujours présent, Reinald lui est dépité et accuse Arnold d’avoir de la chance une fois de plus. Arnold n’a plus qu’a ce concentré à battre un Alex noyé dans l’alcool pour sécurisé le Titre, mais Arnold n’aura finalement rien à faire puisque Reinald peu motivé et qui ne se fait plus d’illusion concède un nul contre Alex, Arnold est donc officiellement Champion et ne dispute pas le dernier match inutile contre Alex. Ribery termine meilleur buteur. Directement qualifié en final grâce à sa 1er place, Arnold retrouve Reinald en Final pour tenter de remporté sa 1er Coupe de la Saison, cette Final restera dans l’histoire comme l’une des plus spectaculaires : en effet les deux joueurs vont marqué tour à tour dans un match complètement fou, Arnold fera toujours la course en tête grâce à son duo Torres-Ribery ainsi que d’un ciseau incroyable de Benzema, mais Reinald reviendra constamment au score grâce à son duo Van Nistelrooy-Adriano. Cependant à 4-4 en début de prolongation Reinald va subir un terrible coup dur : le chinois expulse Sergio Ramos ! Orphelin de son meilleur défenseur Reinald va avoir un mal fou à défendre durant la prolongation et Arnold va reprendre l’avantage, mais héroïque Reinald revient à 5-5 grâce à Adriano, cependant dans le bout de la 2e prolongation Arnold va tué le match, à la 120e minute Ribery déborde et éliminé Metzelder grâce à un contre favorable, sa passe en retrait pour Torres est imparable, «El Nino » n’a plus qu’a poussé le ballon au fond pour la victoire d’Arnold (6-5), Arnold s’impose de justesse et remporte ainsi son 3e Titre Majeur de la Saison (contre 1 pour Alex et 0 pour Reinald et Simon), avec une moyenne de point par match de 2.33 (contre 1.83 pour Reinald et 0.82 pour Alex) Arnold démarre la saison de manière idéal, il vise maintenant son record de 20 Championnats remportés à la suite mais la route est encore longue.
  • 3 : Arnold enchaine avec un 16e Titre Consécutif, le 132e de sa Carrière. Avec 11 points en 6 matches il devance son dauphin Alex de 2 points. C’est une fois de plus un Championnat compliqué qu’Arnold doit abordé, en ouverture Arnold défie Reinald, rapidement Arnold prend l‘avantage par Torres, mais Reinald parvient à égalisé par Anderson puis Reinald prend même l’avantage par Adriano, en mauvaise posture Arnold s’arrache pour obtenir le nul grâce à un but de Ribery (2-2). Dans la foulée Arnold retrouve le leader Alex avec l’obligation de faire un résultat, mais Arnold va subir l’une des plus grosses défaites de sa carrière, en effet lors de ce match Alex joue à merveille avec Kaka et C.Ronaldo qui alimente parfaitement le duo Zlatan-Milito qui enchaine les buts avec une facilité déconcertante face à un Arnold dépassé en défense, offensivement Arnold est également décevant : il ne fera que sauvé l’honneur par Ribery (4-1), après la «Tiers Saison » la situation est critique pour Arnold qui est dernier avec 1 point égalité avec Reinald alors qu’Alex caracole en tête avec 6 points et un bien meilleur goal average. Arnold sait alors que son salut passera par des bons résultats au matches retours s’il veut revenir dans la course, face à Reinald Arnold retrouve ses sensations et fait très mal avec un Ribery intenable, Arnold tient sa 1er victoire de la soirée (3-1). Puis il retrouve le leader Alex pour une confrontation décisive, Arnold profite de la suspension de Buffon pour réalisé une énorme entame de match avec notamment un Torres impérial, Arnold concrétise ses occasions et mène 3-0, Alex est dépité mais ne renonce pas, il remonte à 3-2 grâce à Zlatan et Milito mais Arnold tiendra son succès (3-2), il reprend la tête du Championnat pour 1 point mais il reste encore les matches sur terrain neutre. Face à Reinald qui n’a plus rien à joué Arnold aurait pu pensé que «Rei » serait démobilisé mais il n’en sera rien, Arnold doit pourtant s’imposé pour pouvoir se contenté du nul lors du dernier match, tout commence bien puisqu’Arnold prend rapidement les devants grâce à notamment un but improbable de Park, mené 2-0 Reinald réalise une incroyable remonté à 2-2 puis il prend même l’avantage à la 89e minute sur un but inattendu de Chiellini ! Arnold est dépité et un nul ne changera rien à sa situation au classement mais pour tout de même refusé la défaite Arnold s’arrache dans un dernier effort : dans les arrêts de jeu Arnold sauve le match nul grâce à Ribery (3-3). Ce nul à pour conséquence de voir Alex repassé en tête, Arnold est maintenant dans l’obligation de battre Alex lors de l’ultime match de Championnat sinon Alex sera titré et brisera sa série en cours de 15 Titres Consécutifs. La «Final » de ce Championnat va commencé de la meilleur des manières pour Arnold car comme lors du match précédent, Alex n’est pas dans le coup au début du match et Arnold en profite en faisant une énorme entame de match, un triplé de Torres lance Arnold qui mène 3-0 au bout de 20 minutes, Alex revient avec Milito qui ramène l’Inter à 3-2 mais Arnold place le coup de grâce avec un tête de Rooney et un but de Ribery. En menant 5-2 Arnold à une bonne marge et Alex prend un coup au moral, mais avec une grosse fin de match Alex parvient à revenir à 5-4 grâce à Zlatan, à la 88e minute Alex se procure l’occasion du titre : Milito rentre dans la surface et tente une frappe pied gauche à 8 mètres du but mais il expédie sa frappe au dessus, grosse déception pour Alex qui y a cru sur cette action, Arnold à eu chaud mais c’est bien lui qui remporte le titre grâce à sa victoire (5-4), malgré un Championnat très mal engagé Arnold à effectué l’une de ses classiques remonté au «mental » comme il aime le souligné, qui arrivera à le faire tombé ? Directement qualifié en Final de Coupe Arnold retrouve Alex pour un match qui sent la revanche du Championnat. L’histoire des deux précédents matches face à Alex va encore se répété puisqu’Arnold marque dès la 3e minute, l’entame de match d’Alex est à nouveau catastrophique et Arnold en profite pour rapidement se détaché en menant 3-1 avec un grand Torres, mais en seconde mi temps Alex revient à 3-2 grâce à Milito, c’est alors qu’Arnold marque le but décisif par Rio Ferdinand d’une puissante frappe ! Dépité Alex réduit encore une fois le score dans les dernières minutes mais Arnold tient son succès (4-3), il remporte ainsi son 5e Titre Majeurs de la Saison (en 3 Tournois) et devance largement ses rivaux Alex (1 Majeur) et Reinald (0 Majeur). Les saisons se suivent et se ressemble pour Arnold qui commence à creusé l’écart comme chaque année pour finalement terminé largement en tête au Palmarès, quelqu’un se mettra-t-il en travers de sa route ou est t’il encore partit pour une domination sans partage ?
  • 4 : Arnold enchaine avec un 17e Titre Consécutif, le 133e de sa Carrière. Avec 11 points en 6 matches il devance son dauphin Reinald seulement grâce à un meilleur goal average. Une fois n’est pas coutume cette saison Arnold va une fois de plus se faire de grosse frayeur lors de ce Championnat, pourtant en ouverture tout commence parfaitement contre Reinald, le match démarre très fort puisque Ribery ouvre le score, suivi rapidement par un but de Benzema contre son ancienne équipe, Reinald réduira le score par Adriano mais Arnold tiendra sa victoire (2-1). Dans la foulée Arnold défie Simon dans le match des leaders, rapidement Arnold prend les choses en main avec l’ouverture du score par Ribery, Simon ne lâche rien et renverse complètement la tendance en seconde période avec un doublé d’Eto’o ! Peu inspiré Arnold n‘arrive pas à égalisé et le temps tourne, mais à la 94e minute alors que l’arbitre chinois doit sifflé la fin du match, ce dernier décide à la surprise général de joué la dernière action, Arnold en profite pour débordé avec Ribery, ce dernier sert Torres qui égalise d’une talonnade dans les 6 mètres, Simon est dépité tandis qu’Arnold est soulagé de sauvé un nul (2-2), il reste leader à égalité avec Simon mais cette contre performance ne permet pas à Arnold de distancé Reinald au classement. Juste avant la mi saison Arnold se complique encore la vie : face à Alex pourtant tout commence idéalement avec un Torres exceptionnel Arnold se détache et mène 3-1 et gère tranquillement le match, à la 88e minute alors que les jeux semble fait Alex réalise une fin de match dantesque avec un but de Zlatan suivit d’une égalisation de Milito dans les arrêts de jeu ! Alex obtient son premier point de la soirée et Arnold rate une fois de plus l‘occasion de s‘échappé en tête (3-3). A la mi saison Arnold est égalité avec Simon et n’a qu’un point d’avance sur Reinald. Au retour Arnold joue un match à ne surtout pas perdre contre Reinald, les deux joueurs sont au coude à coude à 2-2 dans un match serré, c’est alors qu’Adriano prend les choses en mains avec un doublé salvateur, Arnold réduit le score en fin de match mais Reinald s’impose (4-3), Reinald jubile alors qu’Arnold dépité fait déjà des calculs pour voir ses chances de finir premier, mais une chose est sur il n’a désormais plus son destin entre ses mains ce qui lui est insupportable. De plus Reinald s’impose contre Alex et prend 5 points d’avance sur Arnold avec un match en plus cependant, Arnold n’a plus le droit à l’erreur : il doit battre Simon et Alex pour espéré un exploit de Simon lors du dernier match opposant Simon à Reinald. Face à Simon tout démarre mal avec l’ouverture du score d’Eto’o, la perte du titre est alors toute proche pour Arnold qui voit sa série de 16 Championnats à la suite bientôt brisé, mais Arnold se réveille et retrouve son meilleur niveau, le duo Torres-Ribery fait craqué Simon (6-2) qui était encore dans la course au titre jusqu’au terme de ce match. Arnold continue ensuite sur sa lancé en écrasant Alex avec un grand Torres (4-0), Arnold regrette alors tout les points perdu et espère désormais un exploit de la part de Simon, si Reinald remporte le match il sera Champion, Arnold doit donc espéré un nul ou une victoire de Simon. Simon est bien décidé à pourrir le Championnat de son rival Reinald ce qui peut être un atout pour Arnold, Simon se concentre comme jamais lors de ce match final, mais dès la 4e minute Reinald ouvre le score, un tir de Van Nistelrooy est relâché par Valdes en plein sur Adriano qui marque dans le but vide. Mais Simon ne désespère pas et égalise sur une frappe de demi volée de Totti à 16 mètres. Simon met Reinald sous pression mais en seconde mi temps Reinald semble décroché son titre : Adriano et Van Nistelrooy marque, Reinald mène 3-1 à la 75e minute, Arnold semble résigné en spectateur tout comme Simon qui n’y croit plus pendant que Reinald provoque Arnold, «je suis Champion et je t‘emmerde, ta série de Titre c‘est fini » déclare t‘il en jubilant devant Arnold. C’est alors que sur un débordement de Hleb Reinald commet une grosse faute avec Van Der Vaart, l’enfant terrible du football Hollandais écope de son second carton jaune et se retrouve expulsé, Reinald se retrouve à 10 ce qui remotive Simon. Rapidement Simon trouve Messi dans la surface mais ce dernier trouve le poteau pour la seconde fois du match, mais l’action se poursuit et finalement Hleb réduit le score d’une frappe tendu à l’entrée de la surface ! Le Biélorusse relance complètement la fin du match, Reinald commence à paniqué et accumulé les fautes alors que Simon tente le tout pour le tout, à la 87e minute Simon trouve Messi dans la surface, à peine servi ce dernier subit un tacle appuyé et s’écroule au sol, l’arbitre n’hésite pas une seul seconde et désigne le point de penalty, Reinald crie au scandale et déclare qu‘il n‘y à pas faute, Simon lui ne se pose même pas la question et décide de le tiré en déclarant «de toute façon toi tu l‘aurait tiré à ma place », il choisi Eto’o qui le tir parfaitement croisé au sol alors que Reinald était resté au milieu avec Casillas, dépité Reinald pousse dans les dernières secondes du match mais la défense de Simon se dégage en catastrophe, Simon tient un second nul contre Reinald (3-3) et il offre ainsi le Titre de Champion à Arnold, Reinald reste stupéfait pendant quelques minutes de ce dénouement tragique, Arnold lui savoure le titre sans trop y croire tellement ce dénouement semblé impossible quelques secondes plus tôt, pour la première fois de sa carrière il remporte un titre sans être maitre de son destin, il peut remercié Simon qui fut héroïque lors de ce match. Lors de la Coupe Arnold se retrouve encore mené en demi final puisque c’est Alex qui ouvre le score mais Arnold renversera la tendance dans un match riche en but (4-3), En final contre Reinald, «Rei » ouvre rapidement le score par Adriano mais Arnold reviendra au score grâce à Torres, après une seconde mi temps serré les deux joueurs se sépare sur un nul (2-2) et rien ne se passe jusqu’au tir au buts ou Reinald vit un cauchemar, Arnold transforme tout ses tirs alors que les tentatives de Robben et Adriano sont raté, Arnold remporte la Coupe et prend ainsi son 7e Titre Majeurs de la saison contre 1 pour Alex et 0 pour Reinald et Simon. Cependant si Arnold à remporté 4 Championnats et 3 Coupes en 4 Tournois cette saison il reconnait que le niveau s’est resserré, pour preuve Arnold à au terme de ce tournoi une moyenne de point par match de 2.08 soit la plus faible qu’il n’est jamais eu au cours de sa carrière, malgré ce resserrement de niveau il arrive toujours à s’en sortir mais pour combien de temps ? Arnold est bien décidé à essayé d’élevé un peu plus son niveau de jeu pour se mettre plus rapidement à l’abri et évité des fins de tournois sous pression comme lors des 4 derniers, il veut également retrouvé des Grand Chelem qu’il n’a toujours pas réalisé cette saison.
  • 5 : Tout proche de son record absolu (20 Titres de Champion à la suite), Arnold voit sa série de 17 Titres se brisés puisqu’avec 8 points en 6 matches il doit se contenté du titre de vice champion lors du Championnat à 3, pour 1 point de retard sur le Champion Reinald. Pourtant tout avait bien commencé lors du match d’ouverture contre Reinald, rapidement Arnold fait la différence avec l’ouverture du score de Ribery, mais Adriano égalise après un slalom de génie dans la défense de Manchester, le match est équilibré mais à la 81e minute Arnold réalise un exploit rare : il marque avec Cambiasso sur un coup franc à 25 mètres d’une superbe frappe qui se loge en lucarne, Reinald se plaint d’encaissé un but qui n’arrive normalement jamais alors qu’Arnold lui souligne tout le talent qu’il faut pour réalisé ce but, mais Reinald ne craque pas et sur le coup d’envoi il arrache l’égalisation par Van Nistelrooy, Arnold pense alors perdre de précieux point mais c’est sans compté sur l’ultime occasion du match, dans les arrêts de jeu Cambiasso perce la défense Madrilène et sert Ribery en retrait, ce dernier s’apprête à armé sa frappe mais Cannavaro arrive de derrière et tacle parfaitement le ballon, mais il le propulse dans ses propres filets et offre la victoire à Arnold (3-2), une victoire à l’arraché qui ne sera pas confirmé face à Alex très solide face à Arnold qui ne parviendra jamais à faire la différence, le but de Milito est l’unique de la rencontre et permet à Alex de l’emporté (1-0). Au retour contre Reinald les choses se complique, rapidement Reinald prend les choses en mais avec des buts d’Adriano et Van Nistelrooy, Arnold réduit le score par Torres, Reinald pousse et rate plusieurs face à face, il ne tue pas le match et Arnold en profite pour arraché le nul sur un nouveau but de Torres (2-2), Arnold s’en sort de justesse puis il effectue un match solide contre Alex avec une courte victoire (2-1) grâce à Torres, avant les matches sur terrain neutre Arnold est en tête avec 7 points tout comme Reinald. Son duel face à Reinald est alors décisif, l’enjeu est simple : le vainqueur du match sera Champion, en cas de nul tout se jouera lors du dernier match entre Arnold et Alex mais Arnold pourrait se contenté du nul. Dans un match haché et fermé les duels au milieux de terrains sont violent et le match se dirige vers un 0-0, mais Reinald trouve la faille à la 75e minute : une frappe de Sneijder part plein centre et frappe la tête de Rio Ferdinand, pris à contre pied Van Der Sar ne peut rien faire, Reinald est alors mathématiquement Champion mais comme souvent Arnold va terminé fort avec un retour dont seul lui à le secret, dans les ultimes secondes du match Ribery rentre dans la surface et trouve le petit filet opposé d’une frappe du gauche (1-1), dépité Reinald pense encore avoir laissé filé sa chance face à un Arnold qui s’accroche une fois de plus de manière inespéré. De mauvaise foi Reinald déclare «inutile de faire le dernier match contre Alex sa ne sert à rien », mais «Rei » oublie qui lui avait offert son dernier titre, et c’est une fois de plus ce qui va se produire, Arnold démarre une fois mal son match, mené 1-0 puis 2-1 il s’accroche tant bien que mal avec des buts de Rooney et Torres qui ramène le score à 2-2, mais Alex fait la différence dans les dernières minutes avec des buts de C.Ronaldo et Zlatan, il offre le Titre de Champion à Reinald ! «Rei » peut enfin jubilé, il vient de brisé la série de 17 Titres Consécutifs d’Arnold qui voit tout ses efforts pour battre son record anéanti, malgré tout la série reste belle mais désormais Arnold va devoir se reprendre après un nouveau Championnat serré il n’a cette fois ci pas réussi à s’en sortir, sa réaction est plus que jamais attendu au prochain Championnat puisqu’il à toujours repris son titre après l’avoir perdu, Arnold l’avoue lui-même, le perdre deux fois de suite serait «un drame, la crise serait déclaré, mais je ferai tout pour le reprendre tout de suite comme habituellement pour prouvé que je suis toujours le patron ». Après cette déception se replongé dans la Coupe n’avait rien de réjouissant pour Arnold qui déclara l’avoir joué sans aucune motivation, en demi final contre Alex, Arnold est éliminé après un match acharné qui se termina en prolongation (4-3), Alex remportera la Coupe. Avec la moyenne de point par match la plus faible de sa carrière (1.93) Arnold reste malgré tout le leader tout comme au Palmarès, mais cette domination moins forte que par le passé ne lui convient pas du tout, son retour au plus haut niveau est attendu dès le prochain Tournoi.
  • 6 : Sous pression après la perte de son titre et une moyenne de point plus faible que jamais au cours de sa carrière, Arnold devait à tout prix retrouvé son rang pour continué son habituel tradition de reprendre toujours son Titre après l’avoir perdu, et c’est en véritable Champion qu’Arnold réagi puisqu’il remporte le Championnat à 5, empochant le 134e Titre de Champion de sa Carrière. Avec 24 points en 8 matches Arnold possède le double de point d’Alex son dauphin, Arnold en profite donc pour remporté le Super Grand Chelem, son premier de la saison, il s’agit du 29e Grand Chelem de sa Carrière. En ouverture Arnold défie Corentin qui effectue sa toute première participation, face à un joueur habitué à Pes mais sur PC Arnold ne fait pas dans le détail, le match commence très fort avec rapidement un but de Ribery, Arnold domine et ne baisse pas le pieds : Rooney, Torres et encore Ribery enchaine les buts avec une facilité déconcertante, Corentin n’arrive pas à gardé le ballon, le score final est sans appel (7-0). Arnold s’impose ensuite contre Alex, effectuant un match solide il fait la différence par Torres et Ribery (2-1). Arnold remporte ensuite une victoire symbolique face au Champion en Titre Reinald déjà décroché, Arnold fait la course en tête tout le long du match et porte le coup de grâce avec son nouvelle artilleur sur coup franc à savoir Cambiasso qui trouve la barre à 33 mètres, Ribery n’ayant plus qu’a poussé le ballon au fond des filets (4-2). Arnold gère ensuite très bien son match contre Simon avec une 4e victoire grâce à un très bon Ribery (3-1). Au retour Arnold retrouve un Corentin plus costaud mais cela ne posera pas trop de problème qui s’imposera sans difficulté (3-1). Face à Alex le match est décisif pour le titre, une victoire ou un nul offrirait le titre à Arnold alors qu’une défaite relancerait Alex, d’entrée de jeu Arnold se procure un face à face, Ribery dribble Buffon qui l’accroche, l’arbitre se montre cruel avec Alex en accordant penalty mais surtout en expulsant Buffon ! Arnold transforme le penalty avec Ribery, lors du reste du match Alex ne se montre pas ridicule à 10, il domine même les débats mais dans un match fermé ou Arnold défend parfaitement il ne parviendra jamais à égalisé (1-0), Arnold s’offre le titre et reste en course pour le Super Grand Chelem. Face à un Reinald qui veut lui brisé son Super Grand Chelem Arnold sort une nouvelle performance de qualité dans un match accroché pour finalement s’imposé de justesse (3-2), puis lors de l’ultime match contre Simon la puissance offensive d’Arnold parle puisqu’Arnold mène 5-1 grâce à son duo Torres-Ribery, condamné à la défaite Simon réalise cependant une grosse fin de match pour évité la pastisade, Totti et Messi marqueront et la défaite fera moins mal sur le papier (5-4) mais Arnold n’a pas eu à forcé plus son talent pour assuré une 8e victoire en 8 matches, Ribery empoche le titre de Meilleur Buteur. Arnold est bel et bien de retour, sa moyenne de point par match remonte à 2.16
  • 7 : Arnold enchaine avec un 2e Titre Consécutif, le 135e de sa Carrière, avec 15 points en 6 matches Arnold devance son dauphin Alex de 6 points. En ouverture contre Alex le match est important puisqu’Alex est leader après avoir gagné son premier match, de plus Alex prend rapidement l’avantage par Zlatan et se retrouve virtuellement leader avec 6 points d’avance sur ses concurrents, mais Arnold le lâche rien et Torres lui permet de rester dans le match qui semble se dirigé vers un 2-2, mais Arnold force la décision par Ribery bien aidé par une mauvaise sortie de Buffon qui rate le ballon sous son épaule ce qui rendra Alex fou de rage, dans les arrêts de jeu Arnold se met même à l’abri par Valencia (4-2). Dans la foulée face à Reinald rapidement Arnold prend les commandes du match avec son duo Torres-Ribery, faisant la course en tête Arnold gère son avance en se sentant dominateur face à un Reinald peu inspiré en attaque avec seulement 1 but face à une solide charnière Ferdinand-Vidic, Arnold s’impose (3-1). Arnold assure mathématiquement son titre lors des matches retours, un grand Torres lui permet de battre Alex (3-2) alors que Rooney et Ribery font le métier face à Reinald dans un nouveau match disputé (3-2) ou Arnold parvient comme souvent à cherché le petit but supplémentaire qui fait la différence. Sur terrain neutre Arnold peut visé le Grand Chelem, mais face à un Alex solide Arnold s’incline à cause d’un doublé de Milito (2-1), dans un dernier match de prestige Arnold défie Reinald, pour le fun Reinald joue dans un 5-4-1 très défensif dans le but d’empêcher Torres de prendre le buteur seul au classement. Reinald défend bien pendant 35 minutes en tenant le 0-0, il profite même de l’expulsion de Cambiasso pour joué à 11 contre 10, mais Arnold trouve finalement la faille par Torres ce que Reinald voulait à tout prix évité, Reinald change alors de composition et retrouve des couleurs, le match se rééquilibre mais Reinald muscle trop le jeu et termine à 9, Arnold en profite pour l’emporté (3-2). Torres termine donc meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold directement qualifié en final, défie Alex en grande forme, après un début de match équilibré le score est de 2-2 mais un Torres impérial fait la décision pour Arnold qui marque 3 buts en quelques minutes (5-2), fin d’une soirée parfaitement maitrisé pour Arnold qui remonte à 2.20 pts de moyenne par match, de plus avec 11 Majeurs Arnold surclasse Alex (2) et Reinald(1) sur cette saison, après avoir essuyé beaucoup de critique Arnold démontre encore et toujours qu’il est le patron des Tournois.
  • 8 : Arnold enchaine avec un 3e Titre Consécutif lors de ce Championnat à 3, il s’agit du 136e Championnat de sa Carrière, avec 15 points en 6 matches Arnold devance son dauphin Reinald de 8 points. Avec les effectifs remis à jour par rapport à la réalité Arnold voit son équipe peu modifié, aucun départ à signalé mais les arrivés de joueur remplaçant qui n’ont pas leur place dans le 11 de départ. En ouverture Arnold défie Reinald dans un match qui sera bien maitrisé par le Champion en Titre, Arnold fait la différence par Rooney, Torres et Berbatov, Reinald ne fait que sauver l’honneur par Van Nistelrooy (4-1). Dans la foulée tout commence mal contre Alex qui mène au score grâce à Zlatan mais Alex relance Arnold sur une mauvaise relance Rooney en profite pour égalisé avant que Torres aille chercher la victoire pour Arnold (2-1). Au retour Arnold assure quasiment le titre en remportant un match décisif contre Reinald, malgré l’ouverture du score de Van Nistelrooy Arnold s’impose grâce à un doublé de Ribery (2-1). C’est contre Alex qu’Arnold va définitivement assuré la 1er place dans un match incroyable, en effet dans ce match Alex frappe 3 fois sur la barre, avec notamment une occasion unique : Milito dribble le gardien, face à une cage vide il arrive à trouvé la barre, dépité Alex ne prend pas l’avantage malgré sa domination le score reste de 1-1, en fin de match la domination s’inverse, Arnold frappe à deux reprises les poteaux mais il fini par arraché la victoire par Ribery (2-1). Sur terrain neutre Arnold défie Reinald pour le prestige en espérant rester en course pour le Grand Chelem mais Van Der Sar va ruiné tout ses espoirs, en effet Reinald profite du «Show Van Der Sar » qui réalisa un match incroyablement mauvais, notamment sur l’ouverture du score de Kaka du milieu de terrain Van Der Sar était inexplicablement hors de ses buts en restant immobile et en regardant le ballon rentré, Reinald exulte alors qu’Arnold ne comprend pas, par la suite Reinald enchaine les buts de Van Nistelrooy avec une grande facilité avec deux énormes fautes de mains de Van Der Sar, Reinald mène 5-1 et s’apprête à infligé à Arnold la 4e raclé de sa carrière, mais dans les arrêts de jeu Arnold évite la raclé sur un but de Ribery (5-2). Le dernier match contre Alex n’ayant pas d’intérêt, ce dernier préféra ne pas le joué. Directement qualifié en Final de Coupe Arnold retrouve Alex, dans un match équilibré à 1-1 Arnold fait finalement la décision par Torres (2-1) et réalise un nouveau doublé Championnat-Coupe, l’année 2010 est conclu en beauté.
  • 9 : Arnold enchaine avec un 4e Titre Consécutif lors de ce Championnat à 4, il s’agit du 137e Championnat de sa Carrière, avec 11 points en 6 matches Arnold devance son dauphin Reinald de 2 points. Après avoir obtenu Dejan Stankovic (échange avec Alex contre Anderson), Arnold commence son Championnat par un match contre Simon, ce dernier réalise une incroyable entame de match : Messi ouvre le score avant que Villa ne double la mise, à la 60e minute Simon tient toujours son avantage de 2-0 et croit à l’exploit en ouverture, mais Arnold pousse en fin de match et fini par faire craqué Simon : Torres puis Ribery marque, mais Arnold ne parviendra pas à complètement inversé la tendance il doit donc se contenté du nul (2-2). Lors du second match Arnold se retrouve à nouveau mené au score contre Alex qui marque par Zlatan dès les premières secondes du match, Arnold assurera l’essentiel dans un match serré ou il parviendra à renversé la situation avec des buts de Ribery et Torres pour une victoire importante (2-1). Juste avant la mi saison Arnold retrouve Reinald dans un match déjà capital pour le titre, le match commence une fois de plus très mal avec l’ouverture du score de Van Nistelrooy, pour la 3e fois en 3 matches Arnold est mené au score. Reinald met Arnold sous pression et double la mise par Robben, juste avant la mi temps Arnold se procure une occasion énorme par Rooney au point de penalty, sa frappe puissante frappe le poteau et roule sur la ligne mais ne rentre pas, même Reinald dans un surprenant moment de bonté s’excuse et déclare à Arnold qu’elle aurait du rentré. En seconde période Reinald continue sur son rythme et fait explosé Arnold avec deux nouveau buts par Robben et C.Ronaldo, à 4-0 le match est plié et Reinald se retrouve leader, Arnold ne lâche cependant pas le morceau et il réduit le score en fin de match par Torres et Rooney mais Reinald l’emporte (4-2). Dos au mur Arnold doit réagir contre Simon mais le match commence mal avec l’ouverture du score de Messi, mené pour la 4e fois en 4 matches Arnold réagi vite et déroule même par la suite avec son duo Torres-Ribery pour au final une victoire facile avec une «pastisade » en prime (5-1). Face à Alex une fois n’est pas coutume Arnold se retrouve mené au score après le but d’Adriano, dans un nouveau match serré et fermé Arnold ira quand même arraché un nul (1-1) qui écarte Alex de la course au titre mais qui permet à Reinald de récupéré le fauteuil de leader juste avant le dernier match qui oppose justement Arnold à Reinald. Condamné à la victoire s’il ne veut pas perdre son Titre de Champion pour la 2e fois cette année, Arnold est bien décidé à réalisé un grand match, au coup d’envoi le match commence comme dans un rêve pour Reinald qui marque dès sa première action par l’inoxydable Van Nistelrooy, mené pour la 6e fois en 6 matches Arnold se retrouve dans une situation très inconfortable puisqu‘il doit maintenant marqué au moins deux buts, mais Reinald ne tient pas longtemps cette avantage : Dejan Stankovic perce la défense du Real et frappe, le tir est contré par Diarra et trompe Casillas, à la mi temps Reinald est toujours mathématiquement Champion. En seconde période Arnold pousse et prend l’avantage sur une frappe placé de Torres à 20 mètres, Reinald prend un coup au moral mais il ne lâche rien, à la 78e minute C.Ronaldo égalise et ramène le score à 2-2, Reinald reprend la 1er place et met une pression terrible sur Arnold qui est à quelque seconde de lui cédé son Titre, dans les ultimes secondes du match Arnold se procure un corner, Dejan le tir parfaitement sur Ribery qui marque de la tête en prenant le meilleur sur Ramos dans les airs, délivrance pour Arnold qui garde son titre dans un suspense étouffant (3-2) , Reinald remet en cause la chance d’Arnold alors que ce dernier dit que le talent fait pencher les détails en sa faveur. Lors de la Coupe Arnold se retrouve mené contre Simon en demi final après le but de Messi, mais Arnold va encore une fois montré sa capacité de réaction en l’emportant 3-2 dans un match tendu ou Simon rata notamment quelques occasions clé pour tué le match, chose qu’il n’a pas fait et qu’Arnold lui à fait payé. En Final Arnold retrouve Reinald, dans une soirée ou Arnold n’a fait aucune bonne entame de match la série se poursuit puisque c’est Reinald qui ouvre le score, mené pour la 8e fois en 8 matches Arnold réalise une fois de plus une remonté fantastique dans un match très serré, au final Arnold s’impose 3-2 et réalise un doublé Championnat-Coupe tout en ayant était mené 8 fois au scores lors de ses 8 matches, un record inédit qui montre bien la capacité de réaction d’Arnold qui ne lâche jamais rien, malgré des statistiques d’entame de match qui ressemblait à celui d’un dernier en puissance.
  • 10 : Arnold enchaine avec un 5e Titre Consécutif lors de ce Championnat à 3, il s’agit du 138e Championnat de sa Carrière, avec 10 points en 6 matches Arnold devance son dauphin Reinald d’un point. En ouverture Arnold commence bien contre Alex, ses buts signé Ribery et Torres le font faire la course en tête, mais Alex ne cèdera pas et des buts de Zlatan et Eto’o lui permettront d’arraché le nul (3-3). Arnold doit se reprendre contre le leader Reinald dans un match qui est déjà important puisqu’en cas de victoire Reinald écarterait Arnold à 5 points derrière lui après la tiers saison, le match commence parfaitement puisqu’Arnold démarre très fort avec des buts de Ribery et Torres, puis Reinald effectue un tacle appuyé sans avoir vu que l’arbitre était «le chinois », Özil est expulsé, Reinald est abattu, Arnold déroule et Reinald voit Carvalho se faire expulsé après une faute en tant que dernier défenseur, Arnold gère son avance même si C.Ronaldo permet à Reinald de limité la casse mais Arnold s’impose facilement (5-3). Au retour Arnold ouvre le score contre Alex en profitant d’une mauvaise relance, Ribery marque ensuite de près, mais comme lors du premier match Arnold ne tient pas sa victoire puisqu’Alex arrache le nul avec un but de Milito (1-1). Arnold à alors l’occasion de tué le Championnat s’il bat Reinald, Arnold démarre très fort avec un triplé de Rooney, de plus Reinald se retrouve réduit à 10 après l’expulsion de Ramos, alors que le match semble être entre ses mains Arnold va lâcher du lest, Reinald en profite pour effectué une grande remonté avec sa doublette Van Nistelrooy-C.Ronaldo pour finalement arraché un nul qui lui permet de rester en course (4-4). Sur terrain neutre Arnold doit alors battre un Alex condamné à la dernière place histoire de se mettre dans les meilleurs dispositions pour la Final à venir contre Reinald, dans un match sérieux Arnold fait le métier contre Alex avec son duo Torres-Ribery (3-1). Arrive alors l’ultime match du Championnat qui décidera du Champion entre Arnold et Reinald, avec l’avantage pour Arnold de pouvoir être titré en cas de match nul. Après deux entames parfaite contre Reinald c’est cette fois ci tout le contraire qui se produit : Reinald ouvre le score par C.Ronaldo, puis juste avant la mi temps un tir médiocre de C.Ronaldo en plein centre est relâché par Van Der Sar qui effectue une horrible faute de main, Özil en profite, arrivant lancé comme un boulet de canon pour propulsé le ballon au fond des filets à bout portant, Reinald termine la 1er mi temps en menant 2-0, tout joyeux et très confiant pour la suite, malgré un coup au moral Arnold ne lâche rien et dès la reprise de la seconde période Arnold réduit le score sur une exploit individuel de Rooney qui élimine Carvalho puis frappe parfaitement à ras du poteau malgré le retour de Ramos, la tension monte et Arnold n’est plus qu’a un but d’enlevé le titre à Reinald, ce dernier n’arrive plus à obtenir la moindre occasion de but en seconde période comme le lui fait remarqué Alex, finalement Arnold va faire la différence par Rooney qui délivre une superbe ouverture jusqu’à Torres, ce dernier élimine Casillas et marque dans le but vide, Reinald criera ensuite au scandale quand Vidic effectuera un tacle très appuyé sur C.Ronaldo dans la surface, «Rei » réclame le penalty mais l’arbitre ne bronche pas ce qu‘Arnold trouvera normal, Arnold tient bon ce nul si précieux (2-2), une fois de plus Arnold doit attendre les ultimes minutes du Tournoi pour être sacré, montrant ainsi toute sa «force mental » comme il aime le souligné, Arnold remporte donc son 9e Championnat en 10 Tournois cette saison, un début de saison impeccable. Torres termine meilleur buteur. Lors de la Coupe Arnold retrouve Reinald en final, d’entrée Arnold fait la course en tête avec des buts de Ribery et Torres mais Reinald ne lâche et rien et revient à 2-2 avec son duo C.Ronaldo-Van Nistelrooy, le suspense est à son comble quand intervient le tournant du match : Dejan Stankovic centre à ras de terre, Casillas s’interpose mais il relâche le ballon, cette erreur coute cher puisque Torres en profite pour marqué de près en vrai renard des surfaces, ce but est décisif pour Arnold qui remporte la Coupe (3-2), permettant à Arnold de remporté sa 4e Coupe de suite ainsi que son 17e Titre Majeurs cette saison (contre 2 et 1 pour Alex et Reinald)
  • 11 : Arnold voit sa série de 5 Championnats de suite se brisé net, lors de ce Championnat à 3 Arnold déjoue totalement et termine dernier avec seulement 4 points en 6 matches, accusant 9 points de retard sur le Champion Reinald. Malade depuis 2 jours Arnold avait même annoncé que le tournoi n’aurait pas lieu, mais au dernier moment et malgré la fièvre et la crève Arnold accepte de faire le tournoi tout en sachant qu’il n’était pas à 100%, une décision motivé par l’envie de joué. En ouverture Arnold réussi le match idéal contre Reinald, en effet Arnold ouvra rapidement le score par Rooney avant d’alourdir le score par Torres, sur son premier tacle agressif Reinald subit comme souvent la loi du «Chinois » qui expulse directement Diarra, abattu Reinald déplore sa malchance de toujours tombé sur des matches arbitré par le chinois, Reinald multiplie alors les expulsions (Carvalho, Pepe, C.Ronaldo, Khedira) jusqu’à ce que le match soit stoppé pour une défaite 3-0 sur tapis vert. Arnold pense même tué le Championnat dans son second match contre Alex, c’est pourtant mal partit puisqu’Alex marque rapidement par Zanetti, mais Arnold égalise par Ribery puis prend l’avantage grâce à Torres, déjà moins fringant que d’habitude Arnold tente de s’accroché comme il peut en tenant une victoire contre le cours du jeu, mais Alex arrachera finalement le nul dans les ultimes secondes du match par Eto’o (3-3). Arnold vient de laissé filé sa chance de triomphé dans un tournoi ou ses chances s’amenuisent au fur et à mesure que le temps passe : la fatigue et la maladie l’empêche de se concentré et il devient de plus en plus difficile de ne pas être prévisible dans ces conditions, le plus dur reste de défendre correctement, sans lire les lignes de passes comme il le fait habituellement et sans être aussi vif dans les interventions la défense d’Arnold n’aura jamais semblé aussi ridicule lors des 4 matches qui vont suivre : face à Reinald le match commence pourtant idéalement grâce à des buts de Rooney et Torres, mais grâce à un C.Ronaldo extraordinaire Reinald tient le rythme imposé par le Champion en Titre, Arnold à pourtant mené tout le long du match mais sa défense n’a jamais tenu le choc, alors que le match se dirige vers un 4-4 le tournant intervient, Reinald rentre sur le côté de la surface avec C.Ronaldo et semble perdre le ballon quand Ferdinand effectue un tacle maladroit au lieu de dégagé, Penalty pour Reinald ! Ce dernier jubile et tout en se marrant répète à Arnold «Pourquoi t’a taclé ? » pour encore plus l’énerver, Reinald ne rate pas l’occasion de l’emporté puisque Van Nistelrooy transforme le penalty (5-4). Arnold prend alors un coup au moral et effectue ensuite un match décevant contre Alex, peu dangereux offensivement Arnold concède la défaite sur un contre son camp de Samuel puis un but décisif d’Adriano (2-1). Quasiment hors course pour le titre Arnold ne renonce pas malgré une situation désespéré et un état de fatigue qui ne s’arrange pas, pourtant contre Reinald c’est une fois de plus Arnold qui démarre bien avec Ribery qui provoque une faute de Carvalho dans la surface : Penalty. Rooney s’élance mais Reinald fait partir Casillas du bon côté ! Arnold rate sa chance et la démonstration de Reinald commence alors, Van Nistelrooy inscrit un triplé dont deux de la tête sur des centres millimétrés de Robben, puis face à un Arnold sans réaction il continue de faire mal avec C.Ronaldo qui dribble Van Der Sar à merveille, désormais Reinald maitrise le dribble sur le gardien aussi bien qu’Arnold, Samuel s’illustre à nouveau avec un 2e contre son camp en deux matches ce qui laissera Arnold sans voix : la malchance s’abat sur lui. Au final Reinald s’impose sur un gros score (6-2) ce qui sera contesté par Arnold qui estime que la raclé n’était pas mérité sans pour autant contesté la défaite. Alors qu’il peut offrir le titre à Reinald s’il accroche Alex, Arnold ne montre aucune motivation à l’idée d’offrir le titre à «Rei », sans motivation c’est pourtant Arnold qui mène 2-1 face à Alex après le début de match notamment grâce à un but de Cambiasso, mais Alex va garder son sang froid et finalement s’imposé facilement grâce à son duo Zlatan-Eto’o contre un Arnold fantomatique qui n’attendait plus que la fin du tournoi (5-2), cette défaite laissé une chance à Alex de prendre le titre mais ce sera malgré tout Reinald qui sera Champion ce qui ne fera évidemment pas plaisir à Arnold. Désormais Arnold doit réagir en espérant joué le prochain Tournoi à 100% de ses moyens pour défendre ses chances, il voudra évidemment respecté la tradition de toujours reprendre son titre après l’avoir perdu mais Reinald rêve de brisé cette tradition et de devenir le premier joueur à prendre 2 fois de suite le titre à Arnold, le prochain tournoi s’annonce muslcé.
  • 12 : Comme toujours Arnold parvient à empêcher ses adversaires de défendre leur titre, à nouveau Arnold empêche un joueur autre que lui de remporté un 2e Championnat de suite comme il l’a toujours fait par tradition au cours de sa carrière, lors de ce Championnat à 4 il inscrit 16 points en 6 matches, devançant son dauphin Reinald de 4 points. En ouverture Arnold joue déjà gros avec un match contre son rival et Champion en Titre Reinald, rapidement Arnold marque avec son nouveau numéro 10 Berbatov, mais Reinald ne tarde pas à réagir : un centre de Robben trouve Van Nistelrooy qui place sa tête en plein centre sur Van Der Sar qui relâche dans ses buts, s’en suit un match fermé ou Reinald peine à se procuré des occasions, Arnold aura finalement le dernier mot sur un but de Torres (2-1). Dans la foulée Arnold défie Simon, Arnold réalise une grosse entame de match avec Torres et Berbatov, mené 5-2 Simon réalise une belle remonté grâce à un doublé de Villa, mais Arnold gère bien les arrêts de jeu et tien son succès (5-4). Arnold peut quasiment assommé le Championnat s’il bat Alex, le match est serré et les joueurs semble se dirigé vers un 1-1 après les buts de Torres et Eto’o, mais Arnold fait la différence sur un but de Cambiasso l’ancien Interiste, Arnold pense tenir la victoire mais dans un dernier effort Alex arrache le nul sur un but d’Eto’o (2-2). A la mi saison Arnold n’a plus qu’un point d’avance sur Reinald qui est son prochain adversaire, c’est «le moment ou tout se joue » selon Reinald. Comme souvent dans ces matches sous haute tension Reinald voit rouge face à un Arnold qui provoque les fautes, rapidement Reinald voit Casillas se faire expulsé sur un accrochage avec Ribery, Arnold en profite pour ouvrir le score sur penalty en traitre avec Torres, puis un peu plus tard c’est Sergio Ramos qui est expulsé en position de dernier défenseur, réduit à 9 Reinald va subir un long calvaire face à un Arnold appliqué et sans pitié, Arnold fait le métier et file vers le titre (6-2), de plus il inflige une raclée à Reinald en réponse à celle subit lors du précédent Tournoi. Arnold peut alors officialisé définitivement le titre en cas de victoire contre Simon, pas en forme Simon réalise cependant son meilleur match de la soirée contre Arnold, Villa ouvre le score mais Arnold égalise par Torres, Simon tient bon et se procure même des occasions pour l’emporté mais sans les concrétisé, en fin de match Arnold arrache la victoire sur une frappe de Berbatov (2-1). Sacré Champion, Arnold ne joue pas le dernier match inutile contre Alex déjà décroché et qui n’a plus rien à joué. Lors de la Coupe Arnold retrouve Simon en demi final, Arnold commence bien et mène 3-2 grâce à un grand Torres, puis Simon concède involontairement un penalty sur une faute de Xavi qui à taclé sans que Simon le lui demande, Xavi est expulsé et le ralenti montre en plus qu’il n’y avait pas faute, Arnold ne tir pas le penalty en grand seigneur, il pense ensuite tué le match mais Simon s’arrache et obtient le nul 5-5, en prolongation Arnold fera finalement la décision dans un match à suspense (7-5). En Final Arnold retrouve Alex, le match démarre parfaitement pour Alex qui prend les commandes du match sur un but d’Eto’o, Alex à ensuite la malchance de concédé un penalty malgré lui : Materazzi commet une faute sans qu’Alex le lui demande, Arnold tir en traitre avec Torres mais Alex avait anticipé, le penalty est arrêté. Avant la mi temps Arnold perce la défense d’Alex et arme du gauche avec Torres, la frappe heurte le poteau et ricoche sur Lucio qui rate son contrôle, le ballon fini au fond des filets, ce terrible contre son camp permet à Arnold de revenir dans le match. En seconde mi temps Alex commence son festival de mauvaise relance, une 1er mauvaise relance permet à Ribery de se présenté seul face à Cesar, Ribery fait un croché et se fait accroché par Cesar : penalty plus carton rouge ! Terrible pour Alex qui doit finir à 10 et qui voit Arnold tout près de prendre l’avantage, Orlandoni rentre et Alex effectue un nouvelle arrêt en choisissant le bon côté, 2e penalty arrêté pour Alex ! Toujours à 1-1 tout les espoirs sont permis malgré l’infériorité numérique, mais Alex n’a plus d’occasion alors qu’Arnold continue son pressing, une nouvelle mauvaise relance de Materazzi est récupéré par Ribery qui sert Torres, ce dernier dribble Orlandoni et marque dans le but vide, Alex baisse la tête alors que Reinald critique Alex déclarant qu’il ne supporte plus ses relances qui lui gâche ses matches. Arnold tuera ensuite le match avec classe : Torres bat Orlandoni d’un lob magistral (3-1), Arnold déclare alors que son pressing de qualité lui à permis de faire mal à Alex durant ce match, Arnold remporte un nouveau doublé Championnat-Coupe.
  • 13 : Arnold enchaine avec un 2e Titre consécutif en remportant ce Championnat à 3, en effet avec 16 points en 6 matches il devance son dauphin Reinald de 11 points. Pourtant la soirée commence mal dès la première action de son match d’ouverture contre Alex : ce dernier frappe un grand coup dès la première action de jeu puisqu’Adriano ouvre le score d’une puissante frappe tendu, mais Arnold va ensuite dominé le reste du match, profitant notamment d’un Cesar hasardeux, Arnold marque avec Ribery puis Torres et Rooney pour s’imposé (3-1). Face à Reinald le match se transforme rapidement en démonstration : Arnold met à mal la défense de Reinald, il en profite pour prendre le large grâce à Torres et Berbatov, Reinald verra en plus Van Nisterlooy se faire expulsé par le chinois sur un tacle impulsif, Reinald déclarera qu’il en à assez d’être arbitré par le chinois qui ruine trop souvent ses matches, Arnold va corsé l’addition et géré pour finalement l’emporté 5-2. Au retour Arnold prend rapidement les devants contre Alex, il mène 2-1 grâce à Torres, mais Alex réalise alors une grosse fin de match en profitant de deux erreurs de la défense d’Arnold, en effet par deux fois les défenseurs vont se télescopé offrant des boulevards à Alex qui marque par Zlatan et Eto’o, Arnold crie au scandale et à la malchance alors qu’Alex savoure une victoire qui semble acquise : il mène 3-2 à la 88e minute. Mais le match va dramatiquement se renversé pour Alex, en effet après une action construite Arnold égalise par Rooney d’une frappe au point de penalty, puis Alex perd le ballon dans ce qu’il pense être la dernière action du match, mais l’arbitre laisse finalement joué dans le bout du temps additionnel, Arnold déborde avec Valencia qui centre vers Torres, cependant Maicon est sur la trajectoire mais inexplicablement ce dernier rate son interception ce qui rendra Alex fou de rage, le ballon arrive jusqu’à Torres qui inscrit le but de la victoire (4-3) dans un match qui restera gravé comme l’un des plus imprévisibles dans le dénouement, cette victoire permet à Arnold de quasiment assuré le titre de Champion. Face à Reinald un point lui suffit pour assuré le titre, Arnold ouvre le score par Torres, Reinald domine pourtant toute la suite du match mais il déprime en ratant énormément d’occasion, finalement Reinald sera payé par une égalisation de Milito (1-1) ce qui lui permet de sauvé un nul, mais pas d’empêcher le sacre d’Arnold qui affirme à nouveau son rang de Numéro 1 en remportant le Championnat avant même les matches sur terrain neutre qu’il ne disputera pas du coup. Vainqueur des 5 dernières Coupes, Arnold défend son rang contre Reinald en final, tout commence bien puisqu’Arnold déroule comme souvent et file vers la victoire en menant 3-1 grâce à un grand Torres, Reinald obtient alors un penalty sur un cassage, Van Nistelrooy le tir en traitre mais Arnold avait anticipé, Reinald ne se décourage pas, il pousse et provoque un mauvais tacle de Gary Neville qui se fait expulsé pour un second carton jaune, à 11 contre 10 Reinald prend le contrôle du match et se procure plusieurs occasions : C.Ronaldo réduit le score puis Van Nistelrooy égalisera sur penalty. Alors que le match semble se dirigé vers la prolongation, Reinald déborde avec Di Maria, son centre passe au dessus de Van Der Sar qui inexplicablement ne saute pas et laisse filé le ballon à Van Nistelrooy qui marque de près de la tête, Reinald s’impose (4-3) après un retournement de situation incroyable ! Moins débrouillard que d’habitude en infériorité numérique Arnold aura finalement payé cher son carton rouge lors de cette final.
  • 14 : Pour la 5e fois de l’histoire un tournoi sera arrêté avant son terme, mais contrairement aux autres fois Arnold n’était pas en position idéal pour remporter le Championnat. En ouverture Arnold défiai Reinald dans un match fermé, Arnold filait vers une courte victoire 1-0 grâce à Torres, mais Reinald s’arrache dans les arrêts de jeu : Milito perce la défense et trouve Van Nistelrooy en retrait pour l’égalisation (1-1), Arnold rate l’occasion de mettre Reinald à distance d’entrée. Arnold se montre par contre intraitable contre Alex, rapidement Arnold mène 3-0 grâce au duo Torres-Ribery, Alex ne pourra que sauvé l’honneur par Zlatan (3-1). Juste avant la mi saison Arnold défie Simon auteur d’un championnat catastrophique jusque la, mais Simon réalise comme souvent son meilleur match face à Arnold, rapidement mené 1-0 par Torres, Simon domine pourtant le match au nombres d’occasions mais il en rate énormément, en seconde mi temps Simon se montre enfin à la hauteur en inscrivant un doublé avec Messi, Simon mène 2-1 à la 70e minute, en position délicate Arnold réagi vite et égalise par Torres, puis dans les ultimes secondes Arnold arrache la victoire par Ribery (3-2) alors que Simon avait lui-même manqué le but du KO quelques secondes avant par Messi, une fin de match à suspense ou Arnold à su faire parlé son expérience, mais c’était compliqué. Le tournant de la soirée aura lieu pendant un match qu’Arnold suivait en spectateur, Reinald déroule en ridiculisant Alex, «Rei » enchaine les buts face à un Alex qui lâche rapidement mentalement, à 3-0 Alex déclare déjà qu’il ne jouerai pas les matches retour, qu’il n’avait plus envie, il casse alors l’ambiance en tronquant le tournoi en ne voulant plus joué, Reinald continue l’humiliation en inscrivant le but du 5-0 avant même la mi temps, Alex quitte alors en plein match et refuse de revenir joué ce qui n’était plus arrivé depuis une éternité, tout semble alors indiqué que poursuivre le tournoi ne sert plus à rien puisqu’il n’ira pas à son terme à cause d’Alex, c’est en tout cas ce que pense Arnold, mais Reinald pense certainement raisonné Alex par la suite puisqu’il décide quand même de continué le tournoi en espérant qu’Alex se calme dans la cuisine. Reinald défie Arnold dans un match au sommet puisque les deux joueurs sont en tête avec le même nombre de points, Reinald va réalisé un grand match face à un Arnold déjà démoralisé par l’annonce d’Alex, dès la première action Reinald lui ne montre aucun état d’âme dans un match qu’il maitrisera : Robben trouve Van Nistelrooy au second poteau pour l’ouverture du score de la tête, il marquera également de la tête par C.Ronaldo sur corner, Arnold pensera un temps relancé le match sur un but de Torres, mais Reinald déroulera en fin de match grâce à un irrésistible Van Nistelrooy (5-1), en pleine bourre Reinald va malheureusement prendre la réalité en pleine face : alors qu’il est leader et qu’il file vers un probable 9e Titre de Champion en Carrière, Alex lui n’est toujours pas décidé à revenir, restant imperturbablement dans sa cuisine, le tournoi est alors officiellement arrêté avant sa fin, pour la 5e fois de l’histoire, lors des 4 fois précédentes c’est Arnold qui fut privé des Titres qu’il était bien partit pour remporté, cette fois ci jamais Reinald n’a autant ressenti ce qui était arrivé à Arnold lors des fois précédentes, une fin de soirée décevante qu’on espère ne plus revoir à l’avenir. Arnold aura à cœur de se reprendre lors du prochain Tournoi, même s’il restera le tenant du titre des deux derniers Championnats validés, il aura à cœur de se reprendre après ce tournoi non terminé ou il n’était pas leader au moment de l’arrêt.
  • 15 : Double Champion en Titre mais en difficulté lors du dernier Championnat arrêté, Arnold avait à cœur de remettre les pendules à l’heure lors de ce Championnat à 4, avec le Titre de Champion et le Grand Chelem (18 points en 6 matches) Arnold réussi son pari, il devance son dauphin Alex de 9 points. D’entrée Arnold démarre très fort en balayant Alex avec son trio Torres-Ribery-Rooney, Alex ne fait que sauvé l’honneur par Adriano (4-1). Arnold maitrise ensuite Simon grâce à son talent offensif de son duo Torres-Ribery (4-2), puis il joue un match décisif contre son prétendant au titre Reinald, Arnold démarre fort au niveau de l’intensité et des dribbles, le match se transforme en cauchemar pour Reinald : Ribery prend Khedira de vitesse, ce dernier rate son tacle dans la surface : penalty + carton rouge infligé par le chinois ! Torres marque, puis un peu plus tard ce sera Carvalho qui sera expulsé par le chinois après un nouveau tacle agressif, encore une fois Reinald voit rouge face à Arnold et se met dans une situation désespéré à 9 contre 11, Arnold déroule avec son duo Torres-Ribery et mène 5-2 à quelques minutes de la fin sans forcé, Reinald réalise alors une énorme fin de match sur le plan individuel avec C.Ronaldo qui inscrit un doublé, mais Arnold gèrera les dernières minutes pour s’imposé (5-4) dans un match qui le propulse vers le titre. Au retour Arnold vit un match compliqué contre Alex, Zlatan ouvre le score puis Alex va bénéficié d’une incroyable relance de Van Der Sar pour inscrire un second but avec Zlatan dans le but vide, en étant mené 2-0 Arnold voit Reinald et Alex se relancé potentiellement dans la course au titre ! Mais la seconde mi temps sera une leçon d‘abnégation signé Arnold qui domine, Alex ne touche plus beaucoup le ballon et n’obtient pratiquement aucune occasion de but, Arnold lui va faire très mal avec des occasions construite et travaillé en pleine surface, Torres puis Ribery puis Berbatov inscrive des buts décisifs dans une fin de match complètement folle ou Alex n’a pas su défendre correctement (3-2), Alex est dépité et trouve «ce match injuste » pendant qu’Arnold savoure sa remonté spectaculaire qui lui permet d’assommé ainsi que de rester en course pour le Grand Chelem. Face à Simon le match n’est pas de tout repos puisqu’Arnold se retrouve mené 2-1, mais comme souvent en fin de match Arnold fait parlé sa puissance offensive pour plié le match (4-2) et s’offrir ainsi un nouveau sacre de Champion. Reinald n’est plus que le dernier obstacle sur sa route pour le Grand Chelem, cette fois ci Reinald ne se fera pas expulsé ses joueurs et ce match sera un nouveau combat magnifique avec des buts à la clé, à 3-3 Arnold réalise une fin de match décisive avec un but de Berbatov puis un penalty de Torres, comme lors du premier match Reinald ne peut que réduire le score à la fin sans avoir la possibilité d’égalisé (5-4), Arnold tient bon son 2e Grand Chelem de la saison, le 30e de sa Carrière ! Torres complète la fête avec un titre de Meilleur Buteur. Après une telle soirée la Coupe n’est que secondaire pour Arnold qui va se faire surprendre, Simon réalise l’exploit en demi final, tout se joue lors d’une fin de première mi temps d’anthologie, en quelques secondes Simon réussit une hallucinante fin de mi temps avec 3 buts identique : Messi par deux fois et Totti marque sur des frappes à 20 mètres qui laisse à chaque fois Van Der Sar sans réaction, Arnold n’en revient pas tout comme Simon qui jubile, la réussite est total. Pourtant à 3-0 rien n’est vraiment jamais fini face à Arnold qui va dominé la seconde mi temps de la tête et des épaules, très rapidement Arnold relance le match avec des buts de Torres et Berbatov, Simon prend alors peur à 3-2 à 30 minutes de la fin, enfin Simon va se réveillé et réalisé un match solide derrière, avec également un peu de réussite, Simon tient sa final (3-2) ce qui ne dérange pas Arnold qui signerai bien pour toujours échangé une Coupe contre un Grand Chelem ! Reinald remportera la Coupe.
  • 16 : Arnold remporte son 4e Championnat Consécutif, le 13e de sa Saison, le 142e de sa Carrière, avec 15 points en 6 matches il devance de 5 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold domine logiquement Simon dans un match bien maitrisé, conclu par des buts de Cambiasso et Torres (2-0). Face à Reinald le match vaut déjà de l‘or, au bout de quelques minutes de jeu Arnold fait déjà la différence, un centre de Rooney n’est intercepté par aucun des défenseurs du Real, face à cette défense passive Torres reprend au second poteau dans un angle fermé pour ouvrir le score, dépité Reinald tente de se relancé mais Arnold défend parfaitement, juste avant la mi temps Arnold fait mal avec un second but meurtrier de Rooney. En seconde mi temps Reinald domine mais il rate plusieurs occasions nets, Van Nistelrooy finira par réduire le score de la tête sur un centre de Robben, mais c’est déjà la 87e minute, Reinald aura finalement une dernière occasion : C.Ronaldo perce la défense de Manchester et frappe au point de penalty, mais il but sur Van Der Sar qui était sortit, Reinald est dépité (2-1), Arnold obtient une précieuse victoire qui lui permet de prendre le large. Juste avant la mi saison Arnold se fait peur contre Alex qui mène plusieurs fois au score grâce à des buts de Zlatan et Eto’o, mais malgré sa réussite offensive Alex est dominé et sa défense prend l’eau, Arnold en profite pour décroché la victoire grâce à son duo Torres-Ribery ainsi que de Berbatov (4-3). Au retour Arnold se retrouve mené par Simon sur un but de Totti, mais à l’expérience Arnold s’impose 2-1 grâce à Torres et Ribery. Assuré du titre Arnold va cependant se faire surprendre par Reinald, le match est pourtant serré, Reinald fera la course en tête grâce à son duo Van Nistelrooy-C.Ronaldo, mais Arnold égalisera sur une erreur de Casillas sous la pluie, Torres reprend à bout portant pour arraché le 2-2, mais Reinald ira cherché la victoire sur un but complètement inattendu, en effet Van Nistelrooy travaille et met en retrait pour…Khedira qui marque dans les 6 mètres le but de la victoire (3-2) ! Une défaite sans conséquence pour Arnold si ce n’est qu’il ne pourra pas faire le Grand Chelem. Alex noyé dans l’alcool (abandon à 4-0 avant la mi temps contre Reinald) déclarera forfait ce qui offrira la victoire sur tapis vert à Arnold, qui aura passé une soirée tranquille en tête du classement, qui arrivera à brisé sa nouvelle série en cours ?
  • 17 : Arnold remporte son 5e Championnat Consécutif, le 14e de sa Saison, le 143e de sa Carrière, avec 12 points en 6 matches il devance de 3 points son dauphin Reinald. En ouverture Arnold plie rapidement son match contre Alex grâce à un doublé de Torres et des buts de Berbatov et Ribery (4-0). Face à Reinald le match commence idéalement puisque c’est Arnold qui prend l’avantage par Torres qui marque d’une frappe à ras de terre parfaitement croisé, mais Reinald ne tarde pas à réagir en égalisant par Benzema de la tête, cependant Reinald va une fois de plus courir après le score car Arnold file vers la victoire grâce à un but de Rooney, Reinald évite la défaite grâce à une égalisation inattendu de Di Maria qui marque d’une frappe pourtant excentré (2-2). Arnold se reprend contre Alex dans un match disputé, Arnold concède un penalty (transformé par Julio César !) mais des buts de Torres et Berbatov lui permette de s’imposé (2-1). Face à Reinald dans un match décisif, tout commence bien avec l’ouverture du score de Torres, puis Arnold obtient même un penalty sur un cassage de Reinald dans la surface, dépité Reinald ne digère pas que l’arbitre ait accordé le penalty, cependant Reinald stoppe la tentative en traitre de Torres, puis il égalise par Van Nistelrooy, mais tout ses efforts seront anéanti par Arnold qui arrache la victoire sur une tête victorieuse de Torres (2-1), Arnold vient de creusé un bel écart. Cependant sur terrain neutre Arnold laisse filer des points face à Alex, pourtant Rafael et Torres avait montré la voie mais Alex à également marqué deux buts grâce à Sneijder et Eto’o (2-2). Arnold doit alors ne pas perdre pour assuré définitivement son titre sinon il devrait alors compté sur Alex pour le lui offrir, face à Reinald le match est fou et les deux joueurs se réponde tour à tour avec Torres et Van Nistelrooy, le score est de 2-2 quand Valencia obtient un penalty pour Arnold, Khedira est expulsé, Torres trouve la barre transversale, Reinald dégage en corner, Reinald pense avoir évité le but après ce penalty mais sur le corner Arnold marque le but du 3-2 grâce à Torres de la tête, Arnold est alors heureux de faire mal à Reinald par son propre jeu, Reinald arrachera l’égalisation par Van Nistelrooy, il ne reste plus qu’une poigné de seconde à joué et Arnold doit tenir ce nul, sur la dernière action Robben déborde et trouve Van Nistelrooy au second poteau, ce dernier arrive seul lancé et claque une tête surpuissance qui s’écrase sur la barre transversal d’un Van Der Sar archi battu, Reinald s’était déjà levé pour fêter le but victorieux mais ce sera au contraire une terrible déception puisqu’il doit se contenter du nul qui offre le titre à Arnold (3-3), après cette fin de match sous tension Arnold savoure un nouveau titre de Champion qu’il remporte «à l’expérience », Torres lui remporte son 4e Titre de Buteur sur les 5 derniers Tournois. Lors de la Coupe Arnold retrouve Alex en Final, Arnold lance parfaitement son match par un but de Torres de la tête, mais fatigué Arnold à alors plus de mal à déployé son jeu, il ne tue pas le match et s’expose, Alex renverse totalement la situation grâce à son trio Zlatan-Adriano-Eto’o, Arnold ne pourra que sauvé l’honneur (3-2) et laisse la Coupe à Alex, comme Arnold le dit toujours dans ces cas la, «l’essentiel c’est le Championnat ».
  • 18 : Arnold voit sa série de 5 Titres Consécutifs être brisé, en effet Arnold n’obtient qu’une modeste 3e place lors du Championnat à 4, avec 8 points en 6 matches il accuse 4 points de retard sur l’incroyable Champion Simon. En ouverture pourtant Arnold commence bien, dans un match accroché contre Simon, Arnold prend les devants par un doublé de Torres et un but de Ribery mais Simon s’accroche à 3-3 grâce à un doublé de Villa, finalement sur la dernière action Arnold profite d’une mauvaise relance de Simon pour arraché la victoire grâce à Torres qui signe le triplé (4-3). Dans la foulée Arnold dispute un match face à Alex, ce match sera peut être un tournant dans la soirée pour Arnold, les deux joueurs se répondent avec Torres et Zlatan, à 2-2 Arnold pousse et Alex muscle le jeu en effectuant des attentats par derrière, Lucio et Materazzi sont expulsés, à 9 contre 11 Arnold en profite pour prendre l’avantage par Ribery, mais Alex s’accroche et réalise l’impensable en fin de match en arrachant le nul par Zlatan (3-3), ces deux points de perdu empêchent Arnold de creuser l’écart, Arnold dira après le tournoi que s’il l’avait emporté, la suite du Championnat n’aurait pas était la même…car la soirée va se gâter pour Arnold qui est pourtant toujours leader au moment de défier Reinald, pourtant c’est Arnold qui mène 3-2 grâce à un grand Torres, mais une fois de plus la fin de match va tourné au drame : dans les dernières minutes du match Reinald renverse complètement la tendance avec un doublé de Van Nistelrooy (4-3), alors qu’il aurait pu avoir 9 points Arnold se retrouve avec seulement 4 points et en 3e position à la mi saison, un tournoi se joue parfois sur des détails et ce soir ils ne sont pas en faveur d’Arnold. Au retour Arnold va vivre un match cauchemardesque contre Simon, malgré une grosse domination d’Arnold et une tonne d’occasion net, c’est Simon qui s’impose avec un réalisme incroyable, Messi signe un triplé (3-1), à ce moment la tout les espoirs sont perdu pour Arnold qui vient définitivement d’être hors course pour le titre, la soirée s’annonce alors longue, cependant Arnold ne dispute pas un match inutile contre la lanterne rouge Alex qui n’a également plus rien à joué. Arnold doit joué son dernier match contre Reinald puisque le Titre de Champion est en jeu, en effet si Arnold l’emporte ou fait nul, il offrirai le titre à Simon, ce qui serait incroyable au vu de la carrière de ce dernier qui à souvent trusté les dernières places, en cas de défaite d’Arnold ce serait Reinald qui prendrait un 3e Titre de Champion à Arnold cette année. Par le passé Arnold n’a pas oublié que Simon lui avait un jour offert un titre de Champion très important sur un plateau, Arnold n’hésite pas et décide de tout faire pour offrir le titre à Simon et non à Reinald qui est en plus un rival historique pour Arnold. Reinald démarre comme un mort de faim et marque d’entrée sur un ballon contré qui revient sur Özil, ce dernier marque des 6 mètres, sous les yeux d’un Simon déprimé. Seulement Reinald fait face à Arnold qui est surmotivé à l’idée de brisé les rêves de Reinald, et Arnold va le prouvé avec une énorme réaction : après une action collective, Berbatov égalise, puis dans la foulée Arnold déclenche une frappe incroyable avec Cambiasso qui trouve la lucarne de Casillas, Reinald est dépité tandis que Simon exulte en spectateur ! Reinald ne tarde cependant pas à relancé le match avec une égalisation de Benzema dans un angle difficile, Reinald n’est plus qu’à un but du titre, malheureusement pour lui c’est encore Arnold qui prend les devants par un but de Torres, Reinald est dégouté, il égalise dans les arrêts de jeu par Milito mais Arnold gère bien les dernières secondes (3-3), il vient d’offrir le titre à Simon, Reinald lui est dégouté, lui qui voulait repartir avec au moins un dernier titre de Champion avant son départ, Arnold jubile pendant que Simon à encore du mal à réalisé son sacre. Après cette fin de Championnat mouvementé, Arnold tente de prendre la Coupe même si sa ne sauverait en rien sa soirée, mais Arnold n’est toujours pas en réussite et s’incline contre un Reinald revanchard et en réussite avec une démonstration sur le plan offensif (6-3), Reinald remportera la Coupe. Désormais Arnold ne vise plus qu’une chose : la reconquête de son titre, surtout que le prochain tournoi sera le dernier de Reinald, Arnold voudra être au rendez vous pour ce tournoi historique.
  • 19 : Dépossédé de son Titre, Arnold à 2 excellentes raisons de le récupéré, tout d’abord il veut respecter la tradition de toujours le reprendre et d’empêcher Simon de devenir le premier joueur à lui prendre deux fois de suite, et Arnold veut également empêcher Reinald qui dispute son dernier Tournoi de terminé en Champion éternel avant son départ à Montpellier. Arnold réussi son pari puisqu’il reprend le titre de Champion avec 16 points en 6 matches, devançant son dauphin Reinald de 6 points, Arnold remporte le 15e titre de sa Saison, le 144e de sa Carrière. En ouverture Arnold se défait facilement d’Alex, un but de Torres lance le match avant l’égalisation d’Eto’o, Arnold accélère ensuite face à un Alex qu’il juge «pathétique à force de ne faire que de se plaindre, alors qu’il joue mal et qu’il n’est pas foutu de le voir », la sanction est immédiate et Arnold s’envole avec des buts de Ribery, Torres et Berbatov pour une victoire facile malgré un dernier but d’Alex par Adriano (4-2). Dans la foulée Arnold domine Reinald dans un match de grande qualité, avec un duo Torres-Ribery intenable (3-1), juste avant la mi saison Arnold continue sur sa lancé avec un nouvel excellent match contre Simon, à 1-1 Arnold ne tir pas un penalty volé ce qui témoigne toujours de son fair play dans ces moments la, Arnold termine à 11 contre 10 et plie le match avec Berbatov et Torres (3-1). Quasiment Champion Arnold laisse filé des points contre Alex (1-1) dans un match qu’il estime pourtant dominé et qu’il aurait du gagner, cela relance le suspense puisque Reinald peut désormais revenir, Arnold affronte d’ailleurs Reinald dans le match du titre, Arnold réalise une nouvelle grande performance notamment avec Torres qui inscrit un triplé, Arnold s’impose largement (4-1) et remporte un titre que Reinald rêvait de remporté, le dernier match inutile contre Simon ne sera pas joué, Torres fini meilleur buteur. Désormais orphelin de Reinald dans les Tournois, Arnold se montre réalise et pense que le niveau de jeu va baissé sans «son meilleur rival », de plus les «résultats d’Alex sont devenu catastrophique et son niveau de jeu frise souvent le ridicule ces derniers mois, j’ai bien peur de remporter tout les Championnats qui arrivent sans être inquiété, si on continue d’en faire car il faudra trouver un nouveau joueur…»
  • 20 : Arnold enchaine avec un 2e Championnat de suite, le 145e de sa Carrière, ajouté à son 31e Grand Chelem puisqu’il marque 12 points en 4 matches, il devance son dauphin Simon de 6 points. Contre Alex le match d’ouverture est compliqué, mené 2-1 à cause d’Eto’o et Zlatan, Arnold renverse la situation par Berbatov, Torres et Van Nistelrooy sa nouvelle recrue à la place de Ribery, Arnold s’impose (4-2) puis il ridiculise Simon (7-1) grâce à Cambiasso et 6 buts de Van Nistelrooy. Au retour Arnold continue d’appuyer offensivement : il bat Alex (5-2) et Simon (6-4) grâce à un Van Nistelrooy incroyable (15 buts en 4 matches), Champion facilement Arnold à accompli son objectif, il se sent désormais intouchable surtout en l’absence de son rival Reinald. Lors de la Coupe Arnold lâche du lest et vit un début de final cauchemar contre Simon : en 15 minutes dans le jeu (soit 2 minutes réels) Simon marque 3 buts en 3 occasions avec David Villa ! Dépité Arnold pousse et revient à 3-2 mais il rate un penalty décisif, Simon s’accroche et tient sa victoire ce qui n’a au final pas d’importance pour Arnold qui à tendance à souvent se relâcher en Coupe, cependant avec aucune Coupes remportés sur les 5 dernières Arnold va quand même devoir se remobilisé lors des prochains tournois pour stoppé cette vilaine série.
  • 21 : Arnold enchaine avec un 3e Championnat de suite, le 146e de sa Carrière, il marque 11 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex d’un petit point. En ouverture Arnold concède un frustrant nul contre Simon malgré l‘ouverture du score de Torres, Arnold encaisse deux buts signé Iniesta et Villa, mené à la 87e minute Arnold arrache le nul sur une percé de Torres (2-2), obligé à réagir Arnold réussi alors une grosse performance contre Alex, un doublé de Van Nistelrooy suivi d’une démonstration de Torres lui offre une victoire confortable (5-2). Au retour Arnold se retrouve encore en difficulté contre Simon puisqu’il se retrouve mené 2-1, mais un grand Torres lui permet de complètement inversé la tendance (4-2), le titre n’est plus qu’a porté de main, mais dans un match complètement fou Arnold s’incline contre Alex (6-4) en estimant n’avoir eu aucune réussite sur le plan défensif. Au retour Arnold se complique un peu plus la vie avec un nouveau nul contre Simon (3-3), nul qu’Arnold n’estime pas mérité avec notamment deux poteaux de Van Nistelrooy pas en réussite. Arnold se trouve alors dans l’obligation de battre Alex lors du dernier match sur terrain neutre, dans ce genre de match couperet Arnold fait parlé son expérience et sa maitrise : il ouvre le score par Rooney mais Alex égalise par C.Ronaldo, cependant Arnold ne panique pas et prend le jeu à son compte pour le reste du match, Arnold prend l’avantage par Torres, Alex rate l’égalisation par C.Ronaldo qui tir au dessus ce qui provoquera les pleurs d’Alex pendant tout le reste du match, Arnold sans pitié exécute la sentence en tuant le match avec deux nouveaux buts signés Torres et Van Nistelrooy (4-1), il arrache un nouveau titre, la soirée fut plus compliqué que prévu mais l’objectif est atteint. Torres termine facilement meilleur buteur.
  • 22 : Arnold enchaine avec un 4e Championnat de suite, le 147e de sa Carrière, il marque 18 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex de 9 points. Arnold écrase Simon en ouverture grâce à Van Nistelrooy et Torres (4-0), puis une grosse entame contre Alex lui permet de mené 2-0 grâce à un doublé de Van Nistelrooy, la réduction du score de Zlatan n’empêche pas Arnold de tenir une précieuse victoire (2-1). Au retour le match contre Simon est à nouveau une formalité (5-1) avec notamment un quadruplé de Van Nistelrooy, puis le match retour décisif contre Alex est plus délicat : le début de match est cauchemardesque puisque par deux fois sur des frappes relâché par Van Der Sar, Eto’o marque de près en renard des surfaces pour donné un avantage confortable de 2-0 à Alex à la 60e minute, Arnold se présente ensuite seul face à Cesar, ce dernier fauche outrageusement Torres sans prendre le ballon, l’arbitre ne siffle ni penalty ni carton rouge ! Arnold peut alors pensé que tout est contre lui sur ce match y compris l‘arbitrage, mais au lieu de se découragé et de se plaindre Arnold réagit comme il sait le faire : Arnold domine et réduit le score par Van Nistelrooy, puis une ouverture de Berbatov trouve Torres en profondeur, ce dernier résiste à une obstruction de Maicon pour aller battre Cesar, plongeant Alex dans les pleurs les plus incroyables, énervé par les pleurs insupportables d‘Alex, Arnold n‘a aucune pitié et plie le match sur un but de Van Nistelrooy qui permet à Arnold d’assommé le Championnat (3-2). Sur terrain neutre Arnold n’a besoin que d’un point contre Simon pour être mathématiquement Champion, Arnold s’impose (3-2) et rafle le Grand Chelem par la même occasion, Van Nistelrooy (12 buts) remporte le buteur avec une facilité déconcertante.
  • 23 : Arnold enchaine avec un 5e Championnat de suite, le 148e de sa Carrière, il marque 15 points en 6 matches, il devance son dauphin Reinald pour un meilleur goal average. En ouverture Arnold défie Reinald qui faisait un retour occasionnel et exceptionnel, la pression et l’enjeu sont grand pour ce match qui restera dans la légende puisque jamais autant de buts n’avaient été marqué entre les deux joueurs qui se sont pourtant tellement de fois défié ces 5 dernières années, Reinald lance les hostilités avec l’ouverture du score de C.Ronaldo à la 2e minute mais Arnold égalise par Torres à la 5e minute, le match continue sur sa lancé avec une avalanche de buts ou Ribery et Van Nistelrooy s’invite à la fête, alors que Reinald mène 4-3 le tournant du match intervient : Reinald effectue un tacle musclé avec Di Maria, l’arbitre n’était pas encore intervenu, il s’agit du Chinois qui expulse sans aucune pitié le joueur de Reinald qui se retrouve à 10, à partir de ce moment la le match tourne complètement en faveur d’Arnold qui continue son festival avec Torres pour s’imposé (8-6). Le second match contre Simon ne sera pas une partie de plaisir : si Arnold mène rapidement grâce à Torres, Simon tient bon et fini par arracher l’égalisation à la 86e minute par Messi, mais dans les arrêts de jeu Arnold se rue à l’attaque mais fini par perdre le ballon, Simon n’a plus qu’a dégager mais comme toujours Simon ne surveille pas le temps et tente une relance au pied et perd le ballon, Arnold s’infiltre avec détermination dans la surface avec Cambiasso pour marqué le but victorieux (2-1) face à un Simon dépité qui en lance sa manette, Arnold s’en sort à l’expérience et obtient des points qui auront une importance crucial en fin de tournoi. Face à Alex le match est serré mais c’est bien Arnold qui ouvre le score par Torres, puis les deux joueurs auront chacun une occasion énorme : Arnold trouve le poteau par Ribery alors qu’Alex frappe la barre par Adriano, le score ne bougera plus (1-0). Arnold réussi une première partie de tournoi idéal, s’il ne perd pas contre Reinald le Titre lui tendra les bras, mais Reinald réalise un grand match et prend par deux fois l’avantage grâce à Van Nistelrooy, cependant Arnold pense faire le plus dur en arrachant le 2-2 à la 85e minute par Berbatov, mais c’est sans compter sur la dernière occasion de Reinald, qui reprend un corner cafouillé par C.Ronaldo pour arraché une victoire décisive (3-2), cette défaite place Arnold en position inconfortable puisqu’il passe 2e à cause d’un goal average inférieur à Reinald. Arnold ne se rate pas contre Simon avec une solide victoire (2-0) mais qui ne lui permet toujours pas de reprendre la tête au goal average, en effet Reinald bat Simon et Alex (4-3 et 2-1), pour Arnold l’équation est simple avant le dernier match du Championnat face à Alex : il doit s’imposé par au moins deux buts d’écart pour décroché le titre. Le début de match est accroché, Arnold marque par Torres mais Alex égalise par Zlatan à la 35e minute ce qui met le doute à Arnold, cependant Arnold pousse fort contre un Alex qui semble légèrement déconcentré par la présence de certains amis d’Eléonore…Arnold fait le trou en menant 4-1 avec un grand Torres, Alex réduira le score mais finira par coulé sous la pression d’Arnold (7-2) qui décroche son titre au forceps et de justesse face à un Reinald valeureux «qui méritait de gagner le titre tout autant que moi » selon Arnold qui est sans doute déjà nostalgique du nouveau départ de Reinald qui est son rival préféré lors des Tournois. Torres termine largement meilleur buteurs avec 11 buts en 6 matches. Lors de la Coupe Arnold se débarrasse facilement de Simon en demi final même si c’était ce dernier qui avait ouvert le score (5-2). Il retrouve Reinald pour une Final au sommet, le match est accroché et les deux joueurs se répondent coup sur coup, mais à 2-2 Reinald commet à nouveau l’irréparable, il refuse de laissé partir Ribery en face à face et effectue un attentat par derrière avec Pepe qui est expulsé, Arnold prend le contrôle du match et s’impose (5-2).
  • 24 : Arnold enchaine avec un 6e Championnat de suite, le 149e de sa Carrière, il marque 12 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex seulement grâce à un meilleur goal average. En ouverture Arnold défie Simon, tout commence bien avec un contre son camp d’Alves, puis Simon conteste un coup franc qu’obtient Arnold à 20 mètres, Cambiasso le transforme magistralement en pleine lucarne, écœurant Simon, mais le match est complètement relancé par un but d’Iniesta avant que Cambiasso n’égalise sur un contre son camp inexplicable de plus de 20 mètres sans être gêné par personne, Simon profite de cette aubaine pour croire à l’exploit, mais Arnold reprendra finalement les commandes du match avec un triplé de Torres (5-2). Dans la foulée Arnold défie son rival Pes 2011 Erwan qu’il à invité à participé à ce Tournoi Pes 2008, tout commence mal avec un but assez heureux puisque X.Alonso s’empale sur 3 joueurs de Manchester à l’entrée de la surface pour avoir un contre énorme et marqué derrière, les hostilités sont lancé, Arnold réagi par Torres mais Erwan répond par plusieurs fois avec C.Ronaldo et Robben, alors que le match se dirige vers un nul 3-3 Erwan arrache la victoire par Robben au terme d’un match explosif (4-3), une défaite cruel pour Arnold qui pensait écrasé facilement Erwan qui n’a pas encore d’expérience sur ce jeu, mais ce dernier s’est sublimé et à profité d’une certaine réussite. Juste avant la mi saison Arnold défie le leader Alex (6 points) avec une certaine pression puisqu’en cas de défaite le titre serait quasiment promis à Alex, comme souvent Arnold négocie bien ces matches décisifs, il déroule et s’impose assez largement (4-1) grâce à son duo Torres-Ribery notamment. Alors replacé en tête à égalité avec Alex, Arnold voit avec sérénité les matches retour, mais contre Simon un cauchemar inattendu se produit : avec notamment un grand Iniesta Simon réalise une prestation de rêve et prend les devants, il tuera le match sur une tête de Messi (3-1), cette défaite place Arnold en position inconfortable : s’il ne bat pas Erwan, Alex sera Champion. Arnold ne laisse cette fois ci pas de place au doute contre un Erwan qui montre quelques limite défensivement, Arnold écrase son adversaire avec un grand Torres (4-0). Le match contre Alex est décisif, en effet si Arnold ne l’emporte pas c’est bien Alex qui sera Champion et qui remportera enfin un Titre qui le fuit depuis 36 Championnats de suite, mais Arnold connait bien ces matches couperet contre Alex, dès l’entame Arnold ouvre le score par Ribery, mais Alex ne lâche pas, il fini par égalisé juste avant la mi temps par Eto’o, reprenant ainsi le titre virtuellement, en deuxième mi temps Alex tient bon jusqu’à la 75e minute, le titre se rapprochait mais Arnold porte l’estocade avec des buts de Ribery et Torres (3-1), de justesse comme lors du tournoi précédent, Arnold remporte le titre au forceps, avec 72 «Finales » disputé contre Alex lors des 5 dernières années, Arnold prouve une fois de plus sa valeur lors de ces matches décisifs puisqu’Arnold à remporté 63 de ces Finales !
  • 25 : Arnold enchaine avec un 7e Championnat de suite, le 150e de sa Carrière, il marque 14 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex de 3 points. En ouverture contre Simon, le match démarre bien avec l’ouverture du score de Torres, mais dans la foulée Arnold commet un tacle appuyé avec Park sans savoir que l’arbitre était le chinois, ce dernier expulse le joueur d’Arnold qui se retrouve à 10, Simon retrouve l’espoir mais rapidement Arnold tue le match par Ribery et Berbatov, malgré l‘infériorité numérique Arnold fait la différence comme souvent par le passé, Simon ne peut que sauvé l’honneur par Messi (3-1). Face à Alex le match démarre idéalement avec un but de Rooney, mais en s’accrochant au terme d’un match solide, Alex arrachera le nul grâce à Zlatan de la tête (1-1), Arnold rate l’occasion de s’échapper en tête. Au retour Simon effectue une prestation solide contre Arnold puisque les deux joueurs sont à égalité 0-0 à la 70e minute, le tournant du match intervient quand Pedro reçoit un deuxième carton jaune et se retrouve expulsé, à 10 Simon n’arrive pas à gérer la situation comme Arnold lors du match aller, Arnold en profite et marque deux buts coup sur coup avec Torres qui met fin au suspense (2-0). Contre Alex le match est de grande qualité, le suspense est au rendez vous entre les deux leaders, Zlatan et Eto’o marque côté Alex mais Arnold n’est pas en reste avec des buts de Torres et Berbatov (2-2), ce nouveau nul laisse les deux joueurs à égalité avant les matches sur terrain neutre. Face à Simon la situation est simple : Arnold doit l’emporté le plus largement possible dans le cas ou il ferait nul contre Alex, c’est pourtant Simon qui ouvre le score, mais Arnold réagi vite et bien, sans aucune pitié il ridiculise la défense de Simon avec son duo Torres-Ribery face à un Messi en forme cependant, mais le score final est très largement en la faveur d’Arnold qui ridiculise son adversaire (8-4). Le dernier match d’Arnold sera contre son rival de la soirée Alex, la situation est simple : si Arnold perd, Alex est Champion, en cas de match nul Alex devra battre Simon par 4 buts d’écarts lors de son dernier match, si Arnold l’emporte il est titré, Arnold vise une victoire pour ne pas devoir espéré compter sur Simon, il ne compte que sur lui-même mais la tâche ne s’annonce pas simple puisqu’Alex à déjà fait 2 nuls contre Arnold lors de ce tournoi, heureusement dans ce genre de final Arnold sait qu’Alex pense forcément à toutes ces finales perdu face à Arnold au cours de ces 5 dernières années, Arnold à le petit avantage psychologique et une détermination sans faille pour tenter de décroché ce titre…le match démarre de manière parfaite, Arnold trouve la faille par Torres puis rapidement il tue le match par Berbatov, mené 2-0 Alex se plaint d’être malchanceux, d’encaissé des buts pourries, il sort complètement du match mentalement, Arnold exécute la sentence avec un nouveau double de Torres, Alex réduira péniblement le score en fin de match par Milito (4-1), Arnold décroche à nouveau le titre lors du dernier match, au mental. Il remporte également son 100e Titre de Meilleur Buteur en carrière par l’intermédiaire de Torres.
  • 26 : Arnold enchaine avec un 8e Championnat de suite, le 151e de sa Carrière, il marque 13 points en 6 matches, il devance son dauphin Alex de 4 points. En ouverture Arnold négocie bien son 1er match important contre Alex, Arnold ouvre le score par Ribery mais Alex égalise par Adriano, cependant Arnold fera la différence en seconde mi temps par Berbatov et Torres (3-1). Arnold n’en profite pas pour s’échappé puisqu’il perd des points inattendu contre Simon, pourtant Arnold mené 2-1 grâce à un grand Torres, Simon fini par égalisé par Iniesta puis il prend même l’avantage par Villa à la 83e minute ! Mais Arnold arrachera le nul par Torres (3-3). Au retour Arnold produit un gros effort pour plié le Championnat : il écrase Alex (3-0) et Simon (5-0) au terme de grosse performance collective, et d’un Torres en grande forme. Arnold doit faire ensuite un nul contre Alex sur terrain neutre pour assuré le titre, mais dans un match sans Arnold sombre face à un Alex déterminé, Arnold subit une raclé (4-0) ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps, pas démoralisé Arnold préfère dire « il vaut mieux perdre une fois 4-0 que quatre fois 1-0 », toujours leader Arnold assiste en spectateur à la victoire de Simon contre Alex, qui lui offre le titre mathématiquement, Arnold à donc accompli son objectif principal. En Coupe Arnold retrouve Alex en Final pour une revanche attendu après le dernier match de Championnat, Arnold livre une grande prestation et se venge d’Alex en lui infligeant une pastisade (5-1), Arnold semble vraiment intouchable en cette fin de saison sur Pes 2008 Saison 4.

PES 2011 :Modifier

  • 1 : Alors qu’il est en pleine saison sur Pes 2008 Saison 4 (Arnold vient d’ailleurs de remporté le 17e Tournoi quelques jours avant), Arnold est invité par Fabien, Adrien, Greg et Erwan à disputé le premier tournoi d’une saison parallèle sur Pes 2011, un jeu auquel Arnold n’a jamais joué. Déjà invité sur Pes 2010 dans un tournoi cependant non officiel, Arnold avait triomphé en remportant le Championnat et le Coupe, Arnold accepte alors l’invitation en se disant que ses adversaires veulent haussé le niveau de leur compétition avec sa présence. Cependant Arnold va vite être confronté à deux problèmes : Pes 2011 est très différent du mythique Pes 2008, en effet les passes se dose et les défenses prennent le pas sur les attaque de façon impressionnante, dans ces conditions il est très important d’avoir des joueurs très bon au niveau des stats, pour avoir une chance de marqué des buts, et la Arnold constate que Manchester United est bien moins fort que les équipes prisent pas les autres joueurs qui refusent tout réajustement des stats pour équilibré les équipes, une attitude qui ne surprend pas Arnold qui déclare «sa les arrange bien que j’ai l’équipe la plus faible, ils ne veulent pas que l’ont parte sur un pied d’égalité car ils ont peur ». Malgré tout Arnold participe au tournoi bien qu’il part avec un désavantage certain, en plus sur un jeu qui «nivèle le niveau des joueurs vers le bas » d’après Arnold. Malgré tout Arnold démontre tout son talent en obtenant le titre de Champion lors du Championnat à 5, avec 14 points en 8 matches il devance son dauphin Adrien au goal average. Arnold reste fidèle à Manchester United malgré des statistiques qui le pénalise, il choisi Essien en recrue pour renforcer son milieu de terrain. En ouverture Arnold défie Erwan, dans un match assez pauvre en occasions, les deux joueurs peinent à s’adapter à ce nouveau jeu, Arnold récupère cependant beaucoup de ballon grâce à un gros pressing qui gêne Erwan qui envoie beaucoup de ballon en touche, finalement sur l’une de ses rares opportunité Arnold prend l’avantage sur un but de Giggs, Erwan aura l’occasion d’égalisé en toute fin de match sur un mauvais renvoie d’Arnold, mais Milito trouve le poteau, Arnold s’impose (1-0). Dans la foulée Arnold subit un coup d’arrêt avec sa première défaite sur Pes 2011, contre Fabien il ne se procure pas assez d’occasion et fini par céder sur un but de C.Ronaldo sur une frappe lointaine en pleine lucarne (1-0). Condamné à se relancé Arnold doit réalisé un grand match contre Greg, c’est exactement ce qu’il va se passé puisqu’Arnold déroule : Berbatov inscrit un doublé avec en plus des buts de Rooney et Scholes (4-0). Juste avant la mi saison Arnold retrouve Adrien pour un match au sommet, le match démarre fort pour Adrien qui file vers la victoire grâce à Zlatan mais Arnold égalise par Berbatov, le match est alors tendu et les deux joueurs rate la victoire de peu, Adrien butant sur Van Der Sar alors qu’Arnold heurte la transversal avec Rooney (1-1). Au retour Arnold se défait logiquement d’Erwan grâce à des buts de Vidic et Giggs (2-0). Arnold démarre mal contre Fabien qui ouvre encore le score par C.Ronaldo, mais sur le coup d’envoi Arnold arrache le nul grâce à une puissante frappe de Berbatov en lucarne, les deux joueurs se neutraliseront par la suite (1-1). En ballotage favorable pour le titre, Arnold va se compliqué la tâche contre Greg, pourtant Arnold domine mais il but sur un Valdès impérial, en contre Greg fait la différence sur une action anodine : Van Der Sar relâche le ballon sur son dos et marque contre son camp (1-0). Cette défaite coute cher à Arnold qui repasse 2e derrière Adrien, Arnold n’a alors plus le choix, il doit battre Adrien lors du dernier match s’il veut être Champion, tout commence comme dans un cauchemar puisqu'Adrien ouvre le score par Thiago Silva qui marque sur corner, alors qu'il ne se sent nullement dominé Arnold est mené sur un but marqué sur corner, Adrien repart avec un avantage confortable à la mi temps puisqu’Arnold doit marqué par deux fois et qu’il est très difficile de marqué dans ce Pes 2011. Mais face à la pression d’Arnold rien n’est jamais fini, Arnold le prouvre encore une fois avec l’égalisation par Scholes après une belle action collective, Arnold confisque le ballon et se rue à l‘attaque, après un nouveau débordement de Rooney Arnold trouve Berbatov en retrait pour le but décisif du titre ! Adrien est alors en grande difficulté, il doit maintenant marqué pour reprendre la 1er place et il reste 20 minutes, Adrien s’énerve avec Robinho qui ne fait pas la différence, Arnold lui va froidement contre attaqué et marquer avec Park d’une frappe à 20 mètres, la messe est dite (3-1). Malgré un jeu qu'il ne maitrise pas encore et une équipe sous côté par rapport à ses adversaires, et malgré une situation désespéré à la mi temps du dernier match, Arnold prouve encore une fois qu'il est le patron des Tournois, mais dans ces conditions qui le désavantage Arnold pourra t'il conserver son titre ? Réponse lors du prochain tournoi Pes 2011
  • 2 : Comme il le sentait venir sur ce jeu qui ne laisse «pas assez place au talent et trop place au hasard et au statistiques qui me sont défavorable par rapport à Manchester sous côté», Arnold doit renoncé au titre de Champion lors du Championnat à 5, avec 12 points en 8 matches Arnold accuse 1 point de retard sur le Champion Erwan. Arnold change sa recrue Essien par Drogba, un choix qui ne s’avèrera pas concluant. En ouverture tout commence mal pour Arnold qui perd sans doute le Championnat lors des deux premiers matches : défaites 3-1 contre Erwan puis 2-0 contre Greg, aigri ou réaliste Arnold se plaindra juste d’une équipe Interiste beaucoup plus solide que la sienne, ou d’un Messi invincible au Barça qui possède des stats qu’aucun joueur de Manchester n’aurait et de loin. Mais même face à des difficultés insurmontable Arnold n’abandonne jamais, il se relance avec une belle victoire contre Fabien (2-0) et une victoire arraché voir miraculeuse contre Adrien (3-2), en effet Arnold s’accroche et doit souvent souffrir voir gagner contre le cours du jeu avec Manchester pour rester dans le coup, une situation qui ne plait pas à Arnold qui est alors nostalgique du bon vieux Pes 2008 ou le talent entre les participants fait bien plus la différence. Ces deux victoires relance Arnold dans la course au titre, mais au retour Arnold ne parvient plus à l’emporté, dans des matches accroché il doit concédé 3 nuls à la suite : 1-1 contre Erwan, 2-2 contre Greg et 1-1 contre Fabien, hors course pour le titre Arnold arrache la place de vice champion en battant Adrien (1-0), vaincu pour la première fois sur Pes 2011 Arnold est en panne de solution sans doute pour la première fois de sa carrière, comment lutter sur ce jeu qui défavorise tellement Manchester par les stats, mais aussi le beau jeu offensif qu’aime pratiqué Arnold, de par ses défenses infranchissable (sauf pour des joueurs ne faisant pas partie de Manchester) et par son énorme par de hasard qui influe sur le jeu (dégagement des gardiens au pied, jeu de tête important), pour Arnold la déception est la mais cette défaite ne signifie rien pour lui par rapport à son niveau à Pes, mais ce Pes 2011 est décidemment bien différent. Lors de la Coupe en aller retour, Arnold élimine Fabien (1-1, 1-0) puis perd contre Erwan dans une final accroché (3-2) mais sur laquelle Erwan marquera 3 buts sur corner, tout est dit.
  • 3 : Avec de grand mouvement dans son effectif (départ de Van Der Sar, Brown, Neville, Hargreaves, arrivé de Young et De Gea, Robben en recrue à la place de Drogba) Arnold est dans une situation délicate, dont il se sort grandi puisqu’il reprend son Titre de Champion, avec 17 points en 8 matches il devance son dauphin Fabien de 2 points. Comme lors du précédent tournoi le match d’ouverture est un véritable cauchemar pour Arnold : une cruel défaite contre Fabien (2-1) malgré un but de Young, contre des buts de Kaka et C.Ronaldo, la dernière demi heure du match laisse d’énorme regret à Arnold avec un penalty raté par Rooney, l’expulsion de Diarra permet à Arnold de se rué à l’attaque mais sans réussite pour une défaite frustrante. Dans la foulée Arnold se reprend face à Greg dans un match fou, des doublé de Robben et Rooney permette à Arnold de l’emporté malgré un triplé de Villa (4-3). Arnold doit ensuite se contenté du nul dans un match serré contre Adrien (1-1), le match contre Erwan est ensuite capital : Arnold maitrise bien l’évènement avec un but de Nani et une défense de fer pour tenir la victoire (1-0). Au retour Arnold livre sa meilleur performance en dominant de la tête et des épaules son match contre Fabien avec des buts de Robben et Valencia (2-0), puis Arnold doit s’imposé pour rester dans la course au titre, contre Greg le match est accroché, les deux défenses prennent le dessus et le match se dirige vers un 0-0...jusqu’à la 85e minute ou Arnold marque le but de la délivrance sur une percé de Rooney (1-0). Arnold vit ensuite un match délicat contre Adrien qui ouvre le score par Zlatan, Arnold s’accroche et parvient finalement à égalisé sur un Csc de Taiwo (1-1), ce nul permet à Arnold de jouer le dernier match contre Erwan en pouvant se contenter du nul pour être Champion, dans cette final au sommet Arnold démarre de la meilleur des manières : une belle action collective est conclu par Valencia, d’entrée Arnold fait mal au moral d’Erwan, la défense de fer de Manchester fait ensuite le reste pour tenir la victoire (1-0), Arnold récupère son titre de manière triomphale, la soirée est parfaite. Lors de la Coupe Arnold maitrise facilement sa demi final aller retour contre Greg (4-3 3-0) avant de perdre contre Erwan en final dans un match fermé, débloqué sur une tête lointaine de Milito sur corner (1-0), un but qu’Arnold décrira comme chanceux, à l’image de la précédente Coupe d’Erwan selon lui, mais comme Arnold le dit souvent, une Coupe ne vaut même pas 1% d’un Championnat, cette défaite ne change rien au fait que la soirée est une réussite. Désormais Arnold voudra confirmé son Titre pour être le premier joueur de la saison à remporté 2 Championnats de suite.
  • 4 : Arnold perd son titre puisqu’il termine 2e, avec 16 points en 8 matches il accuse 2 points de retard sur le Champion Erwan. Pourtant en ouverture Arnold commence fort contre Greg avec une belle victoire (2-0) grâce à Valencia et Rooney, mais dans la foulée Arnold vit un cauchemar face à Fabien, pourtant c’est Arnold qui ouvre le score avec Rooney, mais dans l’action qui suit Fabien égalise sur un tir impossible de C.Ronaldo qui rentre à cause d’un De Gea lamentable, Arnold se plaint d’avoir le moins bon gardien des 5 équipes et du fait qu’Erwan, Fabien et Adrien refuse de mettre tout les gardiens au même niveau pour ne pas pénalisé injustement les joueurs qui ont des gardiens moins bon et qui ne peuvent rien y faire, énervé Arnold encaisse le 2e but par Di Natale sur une belle action de Fabien, mais Arnold n’aura même pas le temps de réagir que De Gea commet une nouvelle incroyable boulette en laissant rentré une tête de Marcelo à 2 à l’heure en plein milieu de son but (3-1), s’en est trop pour Arnold qui s’énerve de tant d’injustice, et qui propose même d’échangé Manchester contre n’importe quelle équipe des autres joueurs qui refusent, Arnold déclare alors qu’il joue avec un handicap par rapport aux autre et que ce n’est pas normal. Face à Erwan le match débute en plus par un coup du sort terrible, alors qu’Arnold à le ballon, inexplicablement l’arbitre siffle un coup franc et donne un carton rouge à Rooney ! Dépité Arnold n’a presque plus envie de joué car en plus d’avoir le pire gardien du jeu, «des milieux de terrains défensifs fantomatique » à l’image de Park, voila qu’un bug du jeu lui retire Rooney dès le début de ce match, l’obligeant à finir à 10, Erwan beau joueur propose de recommencé le match, mais Arnold refuse malgrél’injustice il ne veut pas de traitement de faveur, à 10 Arnold réalise un match héroïque puisque contre toute attente, y compris les siennes, il prend l’avantage par Valencia et Young ! Erwan réduit le score par Samuel sur corner mais Arnold tiendra jusqu’au bout (2-1). Regonflé à bloc par ce succès, Arnold vise la victoire contre Adrien, mais Rosicky ouvre le score sur une frappe lointaine, Arnold égalise par Berbatov qui rempli bien son rôle en l’absence de Rooney, puis sur l’ultime action Young marque le but de la victoire sur un centre de Robben (2-1). A la mi saison Arnold est revenu dans la course au titre, inespéré. Au retour Arnold vit cependant un match dur à avalé, Arnold domine Greg grâce à Rooney et Robben, mais Greg revient au score par Villa et Aguero, Arnold domine ensuite toute la seconde mi temps, mais les tirs heurte les montants ou passe de justesse à côté, malgré 3 ou 4 occasions très net Arnold ne décroche pas une victoire qu’il estimé mériter, ce nul coute cher (2-2). Arnold se reprend de belle manière contre Fabien avec un festival offensif de Rooney notamment (4-2). Arrive le match décisif contre Erwan, le vainqueur du match est Champion alors qu’un nul permettrait à Arnold de finir 1er s’il bat Adrien lors du dernier match, malheureusement Arnold retrouve ses problèmes de gardien lors de cette final si importante, Erwan joue bien le coup et se montre ultra réaliste en marquant sur chacune des occasions, avec notamment le but crucial du 2-0 dans un angle impossible bien aidé par De Gea dont Arnold n’a pas fini de se plaindre. Mené 3-0 Arnold réussi une belle fin de match, Rooney et Robben ramène Arnold à 3-2 à quelques minutes de la fin, mais cela sera insuffisant pour arraché le nul (3-2), Erwan remporte le titre pendant qu’Arnold se plaint et analyse «honnêtement Erwan à très bien joué et mérite son titre tout autant que moi, j’ai aussi fait une grande soirée et je suis très content de mes matches, le seul problème c’est que je ne suis pas responsable d’une bonne partie des buts que j’encaisse, je ne part pas à armes égales face à Erwan qui lui à le meilleur gardien du jeu avec Julio Cesar qui lui fait gagné beaucoup de point sans qu’il est rien à faire, alors que moi j’en perd à cause de De Gea, situation injuste, j’aurais bien aimé voir le résultat de ce Championnat si nos gardiens étaient équivalent, quitte à perdre le championnat au goal average, mais je n’aurais jamais du le perdre comme cela, c’est injuste ». Erwan lui en profite pour nargué Arnold tout en refusant de rééquilibré les gardiens, ni même d’accepter l’offre d’Arnold qui lui demande de prendre Manchester United pour lui montré à quel point il est difficile d’être Champion avec, selon Arnold, le refus d’Erwan de jouer avec Manchester United «veut tout dire ». Le dernier match inutile contre Adrien n’est pas disputé, Rooney termine meilleur buteur avec 6 buts. Lors de la Coupe, Arnold peu motivé par cette compétition secondaire, surtout après la perte du Championnat, montre peu de motivation mais tente quand même malgré la fatigue, mais l’aller retour contre Adrien en demi final se soldera par une élimination sur une courte défaite (1-1 1-0), Adrien remportera la Coupe. Désormais Arnold hésite à changer d’équipe ou à changer de composition, faute d’avoir un tournoi plus juste avec des gardiens plus équitables, ce dont Erwan, Adrien et Fabien refuse toujours car «cela les arrange bien » selon Arnold.
  • 5 : Arnold décide de changer d’équipe puisque pour ce tournoi il dirige l’Inter Milan, Arnold termine à nouveau vice champion du Championnat à 5, avec 13 points en 8 matches il accuse 2 points de retard sur le Champion Erwan. En ouverture Arnold défie Fabien, ce dernier ouvre le score par C.Ronaldo de la tête sur un centre d’Özil, Arnold égalise rapidement par Milito puis il décrochera la victoire grâce à Sneijder et Eto'o (3-1) Dans la foulé Arnold concède un nul frustrant contre Adrien (0-0) malgré de bonne occasion dont une frappe sur la barre d’Eto'o, Adrien s’estimera «pas malheureux » au terme du match. Arnold se reprend avec une victoire face à Greg grâce à un but de Rooney dès l’entame du match, la suite du match étant plus laborieuse pour Arnold mais maitrisé grâce à une bonne défense (1-0). Juste avant la mi saison, Arnold peut rétrograder son rival Erwan à 5 points de lui s’il venait à le battre, le match commence comme dans un rêve pour Arnold qui marque par Sneijder puis Rooney de loin, en quelques secondes Arnold vient peut être de tuer le Championnat, mais le tournant de cette soirée pour Arnold sera raté, en effet Arnold ne tiendra pas ce succès si important : Ribery réduira le score et Gomez arrachera le nul pour Erwan (2-2), Arnold reste leader à la mi saison mais il ne s’échappe pas au classement. Au retour Arnold connait un gros passage à vide contre Fabien avec une défaite sur des buts de C.Ronaldo et Ramos (2-0). Dépossédé de son fauteuil de leader, Arnold doit battre Adrien, mais un nouveau nul (0-0) éloigne Arnold de sa place habituel, énervé Arnold se plaindra des «3 ou 4 face à face raté par Eto'o » durant ce match, Arnold s’estime malchanceux. Quasiment condamné pour le titre, Arnold doit battre Greg pour avoir encore un espoir, Sneijder ouvre le score en deux temps avec un ciseau pour conclure, mais Greg arrachera le nul par Villa (1-1) face à un Arnold cependant semblant démotivé par l’ambiance de la soirée avec notamment un harcèlement pour qu’il dispute la Coupe alors qu’il à déjà dit non 50 fois et une honteuse référence au 100e Championnat qui était pourtant de l’histoire ancienne. Si Arnold ne dénigre pas le titre d’Erwan qui en profite pour passer meilleur Palmarès actuel de la saison (3 Championnats à 2 en sa faveur) Arnold ne s’estime pas moins fort qu’Erwan, juste plus malchanceux à l’image d’Eto'o et ses face à face raté, sans oublié un titre perdu à cause de De Gea ce qui pourrait totalement changé le Palmarès de la saison si Arnold avait eu un gardien équitable aux autre lors du précédent Tournoi. Comme pour remettre les choses en place, Arnold bat Erwan déjà Champion lors du dernier match, avec notamment une réussite retrouvé pour Eto'o avec une victoire 3-0 au final. Arnold est désormais derrière Erwan au Palmarès et en Moyenne de point (1.78 contre 1.77) mais en confrontation directe Arnold mène 6 victoires à 2 pour 2 nuls, Arnold estime donc être largement devant Erwan qui «profite de la soumissions d’Adrien, Fabien et Greg, alors que ces derniers ne lâche jamais rien contre moi »
  • 6 : En l’absence du Double Champion en Titre Erwan, Arnold n’a aucun mal à remporter le Championnat à 5, Arnold obtient 16 points en 6 matches dans un Championnat ou le titre de vice champion ne sera pas attribué car le Championnat était plié en faveur d’Arnold et que les autres joueurs ont d’un commun accord décidé de passé à la Coupe, Arnold possédait 9 points d’avances sur le 2e Alex. En ouverture Arnold défie Greg, le match est d’abord contrôlé par Arnold qui conclu sa domination par un but de Robben, mais en fin de match Greg pousse, sa nouvelle recrue Drogba trouve le poteau, avant que Messi frappe également le poteau, Arnold à souffert mais tient la victoire avec de la réussite (1-0). Dans un match fermé contre Fabien, le match se conclu sur un nul sans but (0-0). Arnold défie alors le leader Alex, le match se déroule comme dans un rêve : rapidement Arnold marque 3 buts en quelques secondes par l’intermédiaire de Robben, Nani et Valencia, pas dans le match Alex commence à se plaindre du jeu qu’il trouve nul, du radar qu’il trouve illisible puis il déclare aussi être trop loin de la télé et change de place, en pleurant tout le reste du match Alex ne parvient pas à se concentré, il ne rentrera jamais dans le match, Arnold en profite pour corsé l’addition avec notamment un grand Nani (6-0). Juste avant la mi saison, Arnold peut assomer le Championnat s’il bat Adrien, le match est fermé et se dirige vers un nul 0-0 quand Adrien rate une relance en se faisant contrer par un autre défenseur, Arnold en profite pour récupéré le ballon, trouver Valencia dans la surface qui conclu l’offrande lors de la dernière action du match, Arnold exulte pendant qu’Adrien est dépité et passe son temps à se plaindre (1-0). Au retour Greg est impuissant face à Arnold qui déroule avec un doublé de Nani et un but de Robben (3-0). En grande forme Arnold continue sur sa lancée contre Fabien grâce à Rooney et Robben (2-0). Mathématiquement Champion, la fin du tournoi ne sera pas disputé par la suite. Lors de la Coupe Arnold défie Greg en aller retour, Greg fait ce qu’il peut avec un très bon Drogba, mais face à Nani et Robben maitrisé à merveille par Arnold, la double confrontation tourne en faveur d’Arnold qui s’impose 2 fois (3-2, 1-0). En Final Arnold défie Fabien, le match est fermé et se clôture à 0-0 à la mi temps, en seconde mi temps Fabien lance Milito à la limite du hors jeu, seul face à De Gea, l’Argentin remporte son duel et propulse Fabien vers la victoire, surtout que quelques seconde plus tard Fabien tue le match par Higuain idéalement servi dans la surface, mais la final n’est pas complètement fini puisque Fabien marque ensuite un contre son camp inexplicable avec Pepe, Arnold en profite pour se rué à l’attaque dans les dernières minutes, il fini par obtenir un penalty, mais il sera raté comme ses 6 précédents obtenu dans les tournois, Fabien est sauvé par les penaltys incompréhensible de Pes 2011, il remporte son 1er Majeur cette année (2-1), pas trop déçu par la perte d’une Coupe Arnold est surtout satisfait d’avoir écrasé le Championnat, il attend désormais ses retrouvailles avec Erwan pour remettre les pendules à l’heure
  • 7 : Arnold conserve son Titre de Champion, avec 16 points en 6 matches il remporte le Championnat à 5 qui n’ira une fois de plus pas à son terme puisque les autres joueurs voulaient passé à la Coupe puisque le Championnat était plié, Arnold devancé de 5 points son dauphin Adrien. Certains joueurs voulaient commencé par une Coupe, Arnold accepta cette étrange nouveauté sans être convaincu par son utilité, en demi final Arnold s’incline sur le plus petit des scores contre Adrien (1-0), Diego remporta la Coupe. En ouverture Arnold défie Adrien et sa nouvelle équipe Manchester City, dans un match acharné Adrien prend l’avantage par Tevez mais Arnold inverse la situation par Rooney et Valencia, Adrien pense sauvé le nul avec une égalisation de Nasri, mais Arnold arrachera la victoire par Rooney (3-2). Dans la foulée Arnold enchaine avec une solide victoire contre Greg avec notamment un but de Young (2-0), puis Arnold affronte Fabien, le match semble se dirigé vers un 0-0 quand Arnold obtient un coup franc discutable dans les arrêts de jeu, sur le coup franc Arnold trouve Valencia qui marque le but de la victoire (1-0) et permet à Arnold de creusé un peu plus son avance au classement. Face à son dauphin Diego le match est déjà capital pour le titre, Arnold sort une grosse performance et s’impose 3-1 avec un grand Rooney, à la mi saison Arnold à fait un grand pas vers le titre. Au retour Arnold ne doit pas perdre contre Adrien pour ne pas relancé la course au titre, Adrien pense complètement relancé le Championnat puisqu’il mène 2-1 à la 83e minute sur un but d’Aguero ! Mais dans les arrêts de jeu Arnold exulte puisqu’il arrache le nul par Valencia, Adrien est dépité tandis qu’Arnold crie «Jamais tu me battra en Championnat » ce qui est toujours vrai cette année, ce nul (2-2) permet à Arnold de tué le Championnat s’il bat Greg lors du prochain match, Arnold ne tremble pas et s’impose (2-1), Adrien et les autres joueurs décident alors de stoppé le Championnat pour faire une nouvelle Coupe, Arnold à donc remporté son 4e titre de Champion en 7 Tournois. Lors de la Coupe Arnold élimine Fabien en demi final (1-0 1-1). En Final la fatigue accumulé toute la soirée se fait ressentir dans ce duel entre Arnold et Diego, le match est fermé et s’achève sur un 0-0 fade, Arnold s’imposera au tir au but (4-2), Arnold réalise une soirée idéal et déplore qu’Erwan à peur de revenir, Arnold en profite pour revenir sur Erwan au Palmarès et être largement devant ce dernier en moyenne de point, Arnold déclare "les absents ont toujours tort".

Autres Modifier

Photos Modifier



Tournois de la Rue des Champs Élysées

Carrière des JoueursNewsStatistiques PES6Statistiques PES2008Statistiques PES2009Statistiques PES2008 (Saison 2)Statistiques PES2008 (Saison 3)Statistiques PES2008 (Saison 4)Statistiques PES2011Statistiques PES2008 (Saison 5) + FIFA 12 — Statistiques FIFA 12Statistiques FIFA 13Lexique des JoueursAutres

Carrières : AdrienAlexAlexandreArnoldCorentinDiegoErwanFabienFredGillesGregJnoBenLorenzoQuentinReinaldRenaudRenaudSamySylvainTrollWilliam

News : Dernières NewsArchives

Stats PES6 : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieuxDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2008 : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieuxDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2009 : FichesPalmarès

Stats PES2008 (Saison 2) : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieux de TerrainDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2008 (Saison 3) : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieux de TerrainDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2008 (Saison 4) : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieux de TerrainDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2011 : Stats généralesFichesConfrontations DirectesPalmarèsRecordsFinales de CoupeStats en CoupeAttaquantsMilieux de TerrainDéfenseursManettes ExploséesCSCFair PlayHistorique

Stats PES2008 (Saison 5) + FIFA 12 : FichesPalmarèsHistorique

Stats FIFA 12 : FichesPalmarèsHistorique

Stats FIFA 13 : FichesPalmarèsHistorique

Autres : VidéosDistinctionsBilan Après 4 SaisonsInterviews Des JoueursPalmarès en ImagesRetards et AvancesRacléesLexique PESGalerie PhotosSurprisesAnalyse StatsChronologieDemarageJournées Passées En TêteQuizzContact

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard